Anatomie des vaisseaux des membres inférieurs

La figure 1 montre la structure schématique de la paroi vasculaire du système veineux des extrémités inférieures. 17.1.

Les veines intimes de tunica sont représentées par une monocouche de cellules endothéliales, qui est séparée du média tunique par une couche de fibres élastiques; mince tunica media est constitué de cellules musculaires lisses orientées en hélice; tunica externe est représentée par un réseau dense de fibres de collagène. Les grandes veines sont entourées d'un fascia dense.

Fig. 17.1. La structure de la paroi de la veine (diagramme):
1 - coque interne (tunica intima); 2 - coquille moyenne (tunica media);
3 - coque externe (tunica externe); Valve veineuse (valvula venosa).
Modifié selon l'atlas de l'anatomie humaine (Fig. 695). Sinelnikov R.D.,
Sinelnikov Ya.R. Atlas de l'anatomie humaine. La formation manuel en 4 volumes. T. 3. La doctrine des vaisseaux. - M.: Medicine, 1992. C.12.

La caractéristique la plus importante des vaisseaux veineux est la présence de valves semi-lunaires, qui empêchent le flux sanguin rétrograde, bloquent la lumière des veines pendant sa formation et s'ouvrent, en appuyant sur la paroi par la pression sanguine et le flux vers le cœur. À la base des feuillets valvulaires, les fibres musculaires lisses forment un sphincter circulaire; les valvules veineuses sont constituées d'une base de tissu conjonctif dont le noyau est l'éperon de la membrane élastique interne. Le nombre maximal de valves est noté aux extrémités distales, dans la direction proximale, il diminue progressivement (la présence de valves dans les veines fémorales communes ou iliaques externes est un phénomène rare). En raison du fonctionnement normal de l'appareil à valve, un flux sanguin centripète unidirectionnel est fourni.

La capacité totale du système veineux est beaucoup plus grande que celle du système artériel (les veines réservent environ 70% de tout le sang en elles-mêmes). Cela est dû au fait que les veinules sont beaucoup plus grandes que les artérioles. De plus, les veinules ont un diamètre interne plus grand. Le système veineux a moins de résistance au flux sanguin que le sang artériel, de sorte que le gradient de pression nécessaire pour déplacer le sang à travers lui est beaucoup moins important que dans le système artériel. Le gradient de pression maximal dans le système d'écoulement existe entre les veinules (15 mmHg) et les veines creuses (0 mmHg).

Les veines sont des vaisseaux capacitifs à paroi mince capables de s'étirer et de recevoir de grandes quantités de sang lorsque la pression interne augmente.

Une légère augmentation de la pression veineuse entraîne une augmentation significative du volume de sang déposé. Lorsque la pression veineuse est faible, la mince paroi des veines s’effondre et à haute pression, le réseau de collagène devient rigide, ce qui limite l’élasticité du vaisseau. Une telle limite de compliance est très importante pour limiter la pénétration de sang dans les veines des membres inférieurs en orthostase. En position verticale d'une personne, la pression de la gravité augmente la pression artérielle et veineuse hydrostatique dans les membres inférieurs.

Le système veineux des membres inférieurs est constitué de veines profondes, superficielles et perforantes (Fig. 17.2). Le système de veines profondes des membres inférieurs comprend:

  • la veine cave inférieure;
  • veines iliaques communes et externes;
  • veine fémorale commune;
  • veine fémorale (artère fémorale superficielle accompagnante);
  • veine profonde de la cuisse;
  • veine poplitée;
  • veines sural médiales et latérales;
  • veines des jambes (appariées):
  • fibule,
  • tibial avant et arrière.

Fig. 17.2. Veines profondes et sous-cutanées des membres inférieurs (schéma). Modifié selon: Sinelnikov RD, Sinelnikov Ya.R. Atlas de l'anatomie humaine. La formation bénéfice dans 4
Tomah. T. 3. La doctrine des vaisseaux. - M.: Medicine, 1992. P. 171 (Fig. 831).

Les veines de la jambe forment le dos et les profondes arcades plantaires du pied.

Le système des veines superficielles comprend les grandes veines saphènes et les petites veines saphènes. La zone d'entrée de la grande veine saphène dans la veine fémorale commune s'appelle l'anastomose saphéno-fémorale, la zone de confluence de la petite veine saphène dans la veine poplitée - anastomose parvo-poplitialny, dans la région de l'anastomose les valves ostéales. Dans la bouche de la grande veine saphène, de nombreux affluents affluent, recueillant le sang non seulement du membre inférieur, mais aussi des organes génitaux externes, de la paroi abdominale antérieure, de la peau et du tissu sous-cutané de la région fessière (v. Pudenda externe, v. Epigastrica superficialis, v. Circumflexa ilei superficialis, v. saphena accessoria medialis, v. saphena accessoria lateralis).

Les troncs des routes sous-cutanées sont des structures anatomiques assez constantes, mais la structure de leurs affluents est d'une grande diversité. La veine de Giacomini, qui prolonge la petite veine saphène et se jette dans la veine profonde ou superficielle à n'importe quel niveau de la cuisse, est la plus significative sur le plan clinique, et la veine de Leonardo est un afflux médial de la grande veine saphène vers le tibia (veines la plus perforante de la surface médiale du tibia).

Les veines superficielles communiquent avec les veines profondes par le biais de veines perforantes. La principale caractéristique de ce dernier est le passage à travers le fascia. La plupart de ces veines ont des valves orientées de manière à ce que le sang circule des veines superficielles vers les veines profondes. Il existe des veines perforantes sans valve, situées principalement sur le pied. Les veines perforantes sont divisées en directes et indirectes. Les lignes droites relient directement les veines profondes et superficielles, elles sont plus grandes (par exemple, les veines de Kocket). Les veines perforantes indirectes relient la branche saphène à la branche musculaire, qui se connecte directement ou indirectement à la veine profonde.

En règle générale, la localisation des veines perforantes n'a pas une orientation anatomique claire. Cependant, elles identifient les zones où elles sont le plus souvent projetées. Il s’agit du tiers inférieur de la surface médiale de la jambe (perforants de Kokket), du tiers médian de la surface médiale de la jambe (perforateurs de Sherman), du tiers supérieur de la surface médiale de la jambe (perforants de Boyd), du tiers inférieur de la surface médiale de la cuisse (de Günther perforants) et du tiers moyen de la peau ).

Vaisseaux des membres inférieurs

Les membres inférieurs reçoivent du sang de l'artère fémorale (a. Femoralis). C'est une continuation de l'artère iliaque externe, qui traverse le lacunavasorum sous le ligament inguinal. Pour aller à l'avant de la cuisse, descend, se rapproche du bord médial de celle-ci et se situe dans la gorge entre les muscles extenseurs et adducteurs; dans le tiers supérieur de l'artère est situé dans le triangle fémoral, la veine fémorale est située en dedans. Après avoir traversé le triangle fémoral, l'artère fémorale (ainsi que la veine fémorale) recouvre le muscle sartorius et, à la limite du tiers moyen et inférieur de la cuisse, pénètre dans l'ouverture supérieure du canal fémoral-poplité.

Dans le canal fémoro-poplité, l'artère fémorale est localisée avec le nerf dermique interne du membre inférieur et de la veine fémorale. Avec ce dernier, il dévie en arrière et sort par l’ouverture inférieure du canal jusqu’à la surface postérieure du membre inférieur dans la fosse poplitée, où il est appelé artère poplitée.

Dans son parcours l'artère fémorale donne les branches suivantes, alimentant la cuisse et la paroi antérieure de l'abdomen:

  1. artère épigastrique superficielle (a. epigastricasuperficialis);
  2. artère superficielle enveloppant l'os iliaque (a. cir-cumflexailiumsuperficialis); 3) artères génitales externes (aa. Pudendaeexternae).

La plus grande branche de l'artère fémorale est l'artère fémorale profonde (a. Profundafemoris). L'artère médiale qui entoure le fémur (a. Circumflexafemorismedialis) et l'artère latérale qui entoure le fémur (a. Circumflexafemorislateralis) en sortent.

L'artère poplitée (a. Poplitea) est une continuation directe de l'artère fémorale et est divisée en artères tibiales antérieure et postérieure. De plus, les branches suivantes s'en séparent:

  1. artère du genou supérieure latérale (genre superperiodisalis);
  2. artère du genou supérieure médiale (a. genussuperiormedialis);
  3. artère moyenne du genou (genre genus);
  4. artères surales (aa. surales);
  5. artère inférieure du genou latérale (a. genre inferiorlateralisis);
  6. artère inférieure inférieure du genou (a. genusinferiormedialis).

L'artère tibiale antérieure (a. Tibialisanterior) (Fig. 13), s'éloignant de l'artère poplitée, est avancée, transperce la membrane interosseuse de la partie proximale et pénètre dans la surface antérieure du tibia. Ici, il se trouve sur la surface antérieure de la membrane interosseuse, accompagné de deux veines et d'un nerf péronier profond (n. Peroneusprofundus). En descendant, passe dans l'artère arrière du pied (a. Dorsalis pedis).

De l'artère tibiale antérieure laisse un certain nombre de branches:

  1. artère récurrente du tibia postérieur (a. récurrente-abdominale);
  2. artère récurrente du tibia antérieur (a. recurrenstibialisant superior);
  3. artère de cheville latérale de la cheville (a. malleolarisanteriorlateralis);
  4. artère de la cheville de la cheville médiale (a. malleolarisanteriormedialis).

L'artère dorsale du pied (a. Dorsalispedis), qui est la continuation de l'artère tibiale antérieure, sort de sous le rétinaculummusculorumeumextensorinferius et est envoyée, accompagnée de r.peroneusprofundus, en avant le long du pied arrière, entre extensorhallucis et ainsi de suite. Ayant atteint la fente interosseuse, entre le premier et le deuxième os métatarsien, il se divise en une branche plantaire profonde (Plantarisprofundus) et la première artère métatarsienne dorsale (a. Metatarseadorsalisprima).

Dans son trajet de l'artère dorsale du pied, on trouve plusieurs branches:

  • artère tarse latérale (a. tarsealateralis);
  • artères du tarse médial (aa. tarseaemediates);
  • artère arquée (a. arcuata);
  • artères métatarsiennes dorsales (aa. métatarseaedorsales);
  • artères digitales dorsales (aa. digitalesdorsales);
  • branche plantaire profonde (r. plantarisprofundus).

L'artère tibiale postérieure (a. Tibialisposterior), étant une branche de l'artère poplitée, suit la surface postérieure du tibia. L'artère est accompagnée de deux veines du même nom, et n lui est directement adjacente. tibialis. En descendant et légèrement médial, il atteint la cheville médiale, qui se plie dans le dos, à mi-chemin entre celle-ci et le bord du tendon du talon.

Dans son parcours, l'artère tibiale postérieure présente un certain nombre de branches:

  1. branche de l'os fibulaire (r. circumflexafibula);
  2. branches médiales de la cheville (rr. malleolaresmediales) et
  3. rameaux calcanéens (rr. calcanei).

De l'artère tibiale postérieure commence l'artère fibulaire (a. Peroneafibularis). Dans son parcours, il donne un certain nombre de branches;

  1. perçage (r. perforans);
  2. connectif (r. communicans);
  3. branches latérales de la cheville (r. malleolareslaterales); rameaux calcanéens (rr. calcanei).

Sur le membre inférieur, il existe une série d'anastomoses entre les grands troncs artériels et leurs branches, qui (surtout dans les articulations) forment les réseaux artériels suivants:

  1. articulation du genou (genre rete articulare);
  2. Sweat à capuche médial (Rete malleolare mediale);
  3. cheville latérale (Rete malleolare laterale);
  4. talon (rete calcaneum);
  5. backstop (rete dorsalis pedis).

La veine cave inférieure, v. cavainferior, formé par la fusion de deux veines iliaques communes (vv. iliacaecommunes), se situe sur l’épine dorsale un peu à droite de la ligne médiane. Dans la région des vertèbres lombaires inférieures, la veine cave inférieure est étroitement adjacente à l'aorte, à sa droite. S'élevant plus haut, il dévie progressivement de l'aorte vers la droite et pénètre dans la cavité thoracique par un trou spécial dans le diaphragme.

Les veines des membres inférieurs sont divisées en surfaces superficielles situées dans le tissu adipeux sous-cutané et en artères profondes les accompagnant.

Sur le membre inférieur, il y a deux veines superficielles - grande et petite saphène.

La grande veine saphène (v. Saphenamagna), la plus saillante des veines saphènes du corps, est une continuation de la veine marginale médiale, passe à la jambe inférieure le long du bord antérieur de la cheville intérieure, passe dans le tissu sous-cutané le long du bord médial de l'os tibial. En cours de route, un certain nombre de veines superficielles du bas de la jambe y tombent. Au niveau de l'articulation du genou, la grande veine saphène interne se plie autour du condyle médial à l'arrière et passe à la surface antéromédiale de la cuisse, où la veine fémorale antérieure et d'autres saphènes internes y tombent. Dans la zone de l'ouverture ovale, la grande veine saphène interne perce la feuille superficielle du large fascia de la cuisse et se jette dans la veine fémorale.

La petite veine saphène (v. Saphenaparva) est une continuation de la veine latérale du pied marginale. Plié autour de l'arrière de la cheville latérale et remontant, il se dirige vers l'arrière du tibia, où il suit d'abord le bord latéral du tendon du talon, puis le milieu du dos du tibia, largement anastomosant avec des veines profondes. Ayant atteint la fosse poplitée, la petite veine saphène laisse sous le fascia et se divise en branches. L'un d'eux se jette dans la veine poplitée et l'autre, en remontant, se connecte au début de la veine fémorale et à la veine fémoro-poplitée.

Les grandes et les petites veines saphènes anastomosent de manière répétée, toutes deux richement équipées de valves qui assurent le flux sanguin vers le cœur.

Les veines profondes du pied et du bas des jambes sont appariées et accompagnent les mêmes artères. Ils proviennent de la surface de chaque doigt sur la surface plantaire du pied. Après avoir fusionné avec les autres veines du pied, elles forment les veines tibiales postérieures.

Les veines profondes du pied arrière commencent les veines métatarsiennes dorsales, après avoir fusionné avec d'autres veines, elles tombent dans les veines tibiales antérieures. Dans le tiers supérieur de la jambe, les veines tibiales postérieures se confondent avec les veines tibiales antérieures et forment la veine poplitée (v. Poplite).

La veine poplitée dans la fosse poplitée se situe latéralement et en arrière de l'artère poplitée, traverse la fosse poplitée, pénètre dans le canal fémoro-poplité et passe dans la veine fémorale.

La veine fémorale (v. Femoralis) est parfois un bain de vapeur, dans le canal fémoro-poplité légèrement en arrière et latéralement à l'artère fémorale et dans le tiers moyen de la cuisse, derrière celle-ci. Dans la fosse des pistilles iliaques et dans la lacune vasculaire, il est situé à l’arrière de l’artère du même nom, et dans le triangle fémoral passe sous le ligament inguinal du lacunavasorum, où il passe dans la veine iliaque externe (v.iliacaexterna).

Les veines superficielles communiquent avec les veines profondes par les veines perforantes (vv. Perforantes), dont la plupart ont des valves (de 2 à 5 chacune). Ces derniers dirigent le mouvement du sang des veines superficielles vers les profondeurs.

Le rôle des veines superficielles dans le flux sanguin veineux est faible. En cas d'obstruction d'une ou même des deux veines superficielles, aucun trouble hémodynamique significatif n'est observé, alors qu'une thrombose veineuse profonde s'accompagne d'un gonflement du membre inférieur.

La vascularisation des membres inférieurs est réalisée par une combinaison de systèmes du tronc et du flux sanguin collatéral. Par conséquent, deux grands domaines sont directement liés à celui-ci - aortoiliac et fémoro-poplité. Avec la défaite du flux sanguin principal, divers mécanismes d'adaptation sont impliqués et la circulation du sang dans les extrémités est assurée par les branches de ces deux zones - lombaire, fessier, iliaque interne, artères profondes de la cuisse et des artères tibiales. La sortie s'effectue sur le même système des veines principales et de leurs branches.

Veines des membres inférieurs: types, caractéristiques anatomiques, fonctions

Tous les vaisseaux des jambes sont divisés en artères et veines du membre inférieur, elles-mêmes subdivisées en superficielles et profondes. Toutes les artères des membres inférieurs se distinguent par des parois épaisses et élastiques dotées de muscles lisses. Ceci s’explique par le fait que le sang qu’ils contiennent est libéré sous forte pression. La structure des veines est quelque peu différente.

Leur structure a une couche plus mince de masse musculaire et est moins élastique. Comme la pression artérielle y est plusieurs fois inférieure à celle de l'artère.

Dans les veines se trouvent des valves responsables du bon sens de la circulation sanguine. Les artères, à leur tour, n'ont pas de valves. C'est la principale différence entre l'anatomie des veines des extrémités inférieures et des artères.

Les pathologies peuvent être associées à une altération du fonctionnement des artères et des veines. Les parois des vaisseaux sanguins sont modifiées, ce qui conduit à de graves violations de la circulation sanguine.

Il existe 3 types de veines des membres inférieurs. C'est:

  • superficielle;
  • profonde;
  • vue connective des veines des membres inférieurs - perfonant.

Types et caractéristiques des veines superficielles de la jambe

Les veines superficielles ont plusieurs types, chacun ayant ses propres caractéristiques et tous se trouvant immédiatement sous la peau.

Types de veines saphènes:

  • Centre de profit ou veine splénique;
  • BVP - grande veine saphène;
  • les veines de la peau situées sous le dos de la cheville et la zone plantaire.

Presque toutes les veines ont diverses branches qui communiquent librement entre elles et sont appelées affluents.

Les maladies des membres inférieurs sont dues à la transformation des veines saphènes. Ils sont dus à une pression artérielle élevée, qui peut être difficile à résister à la paroi du vaisseau endommagé.

Types et caractéristiques des veines profondes des jambes

Les veines profondes des membres inférieurs sont situées profondément dans le tissu musculaire. Celles-ci incluent les veines qui traversent les muscles au niveau du genou, de la jambe, de la cuisse et de la plante du pied.

90% du sang s'écoule par les veines profondes. La disposition des veines sur les jambes commence à l'arrière du pied.

De là, le sang continue de couler dans les veines tibiales. Au tiers de la jambe, il tombe dans la veine poplitée.

En outre, ils forment ensemble le canal fémoro-poplité, appelé veine fémorale, qui se dirige vers le cœur.

Veines perfonantes

Ce qui est perforant les veines des membres inférieurs est la connexion entre les veines profondes et superficielles.

Ils tirent leur nom des fonctions de pénétration des partitions anatomiques. Un plus grand nombre d'entre eux sont équipés de vannes situées au-dessus des fascias.

La sortie de sang dépend de la charge fonctionnelle.

Fonctions principales

La fonction principale des veines est de transférer le sang des capillaires vers le cœur.

Transporter des nutriments sains et de l'oxygène avec du sang en raison de sa structure complexe.

Les veines des membres inférieurs transportent le sang dans une direction - vers le haut, à l'aide de valves. Ces valves empêchent simultanément le retour du sang dans la direction opposée.

Ce que les médecins traitent

Les spécialistes étroits impliqués dans les problèmes vasculaires sont un phlébologue, un angiologue et un chirurgien vasculaire.

Si le problème survient dans les extrémités inférieures ou supérieures, vous devriez consulter un angiologue. C’est lui qui s’occupe des problèmes des systèmes lymphatique et circulatoire.

En se référant à cela, très probablement, le type de diagnostic suivant sera attribué:

Après un diagnostic précis, un angiologue se voit prescrire un traitement complexe.

Maladies possibles

Diverses maladies des veines des membres inférieurs résultent de diverses causes.

Les principales causes de pathologie des veines des jambes:

  • prédisposition génétique;
  • les blessures;
  • maladies chroniques;
  • mode de vie sédentaire;
  • régime alimentaire malsain;
  • longue période d'immobilisation;
  • mauvaises habitudes
  • modification de la composition du sang;
  • processus inflammatoires se produisant dans les vaisseaux;
  • l'âge

Les fortes charges sont l’une des principales causes des maladies émergentes. Ceci est particulièrement vrai des pathologies vasculaires.

Si vous reconnaissez la maladie à temps et commencez son traitement, vous pourrez éviter de nombreuses complications.

Pour identifier les maladies des veines profondes des membres inférieurs, leurs symptômes doivent être examinés de plus près.

Symptômes de maladies possibles:

  • modification de l'équilibre thermique de la peau dans les membres;
  • des crampes et des contractions musculaires;
  • gonflement et douleur dans les pieds et les jambes;
  • apparition de veines et de vaisseaux veineux à la surface de la peau;
  • en marchant rapidement, fatigue;
  • l'apparition d'ulcères.

L’un des premiers symptômes est la fatigue et la douleur lors d’une marche prolongée. Dans ce cas, les jambes commencent à "buzz".

Ce symptôme est un indicateur d'un processus chronique se développant dans le membre. Souvent, le soir, il se produit des crampes dans les muscles du pied et du mollet.

Beaucoup de gens ne perçoivent pas cet état des jambes comme un symptôme alarmant, ils le considèrent comme la norme après une dure journée de travail.

Un diagnostic précis en temps opportun aide à éviter le développement et la progression ultérieure de maladies telles que:

Méthodes de diagnostic

Diagnostic des anomalies des veines des membres inférieurs superficielles et profondes dans les premiers stades du développement de la maladie, le processus est compliqué. Pendant cette période, les symptômes n'ont pas de sévérité brillante.

C'est pourquoi beaucoup de gens ne se précipitent pas pour obtenir l'aide d'un spécialiste.

Les méthodes modernes de diagnostic en laboratoire et au moyen d'instruments permettent d'évaluer adéquatement l'état des veines et des artères.

Pour obtenir un tableau complet de la pathologie, un ensemble d’analyses de laboratoire est utilisé, notamment une analyse biochimique complète du sang et de l’urine.

La méthode de diagnostic instrumental est choisie afin de prescrire correctement une méthode de traitement adéquate ou de clarifier le diagnostic.

Des méthodes instrumentales supplémentaires sont attribuées à la discrétion du médecin.

Les méthodes de diagnostic les plus courantes sont le scanner vasculaire duplex et triplex.

Ils vous permettent de mieux visualiser les études artérielles et veineuses à l'aide de la coloration des veines en rouge et des artères en bleu.

Simultanément à l'utilisation du Doppler, il est possible d'analyser le flux sanguin dans les vaisseaux.

Jusqu'à présent, une échographie de la structure des veines des membres inférieurs était considérée comme l'étude la plus courante. Mais, pour le moment, il a perdu de sa pertinence. Mais, sa place a été prise par des méthodes de recherche plus efficaces, dont la tomographie par ordinateur.

Pour l’étude, on a utilisé la méthode de la phlébographie ou du diagnostic par résonance magnétique. C'est une méthode plus coûteuse et plus efficace. Ne nécessite pas l'utilisation d'agents de contraste pour sa conduite.

Après un diagnostic précis, le médecin sera en mesure de prescrire la méthode de traitement complexe la plus efficace.

Anatomie des vaisseaux des membres inférieurs

Les membres inférieurs reçoivent du sang de l'artère fémorale. L'artère fémorale (a. Femoralis) (Fig. 239) est une continuation de l'artère iliaque externe, qui traverse la lacune vasculaire sous le ligament pupart. L'artère fémorale se situe dans le sillon fémoral antérieur, puis entre dans le canal fémoral-poplité et pénètre dans la fosse poplitée. Avec un fort saignement à la cuisse, l'artère fémorale est comprimée à l'endroit de sa sortie de la lacune vasculaire vers l'os pubien. La plus grande branche de l'artère fémorale est l'artère fémorale profonde. Il fournit du sang aux muscles et à la peau de la cuisse (artères médiales et latérales entourant la cuisse, trois artères exploratrices).

Fig. 239. Vaisseaux et nerfs des membres inférieurs (surface antéro-médiale). A - superficiel: 1 - veine fémorale; 2 - grande veine saphène; 3 - nerf cutané antérieur de la cuisse; 4 - nerf sous-cutané de la jambe et du bord médial du dos des tables; 5 - le début de la grande veine saphène; 6 - branche de la peau du nerf tibial superficiel; 7 - branche cutanée du nerf péronier profond; 8 - branche de la peau du nerf péronier superficiel; 9 - artère fémorale; 10 - nerf cutané latéral de la cuisse. B - profonde: 1 - artère iléale commune; 2 - artère iléale interne; 3 - artère iliaque externe; 4 - ligament inguinal; 5 - artère fémorale; 6 - veine fémorale; 7 - artère fémorale profonde; 8 - nerf sous-cutané de la jambe et le bord médial du dos du pied; 9 - artère tibiale antérieure; 10 - branche cutanée du nerf péronier profond; 11 - réseau artériel du dorsum du pied; 12 - veines tibiales antérieures; 13 - nerf fibulaire profond; 14 - droit fémoral; 15 - branches musculaires du nerf fémoral; 16 - muscle tailleur (coupé); 17 - nerf fémoral

L'artère fémorale, à la sortie du canal fémoral-sous-collélial, passe dans l'artère poplitée qui donne des branches à l'articulation du genou et, passant dans le canal mollet-poplité, elle est divisée en artères tibiales antérieure et postérieure.

L'artère tibiale antérieure traverse la membrane interosseuse du tibia dans son tiers supérieur et passe entre les muscles du groupe antérieur du tibia. En descendant, il passe dans l'artère du pied arrière, qui repose superficiellement et peut être ressentie sur le dos du pied. L'artère tibiale antérieure fournit le groupe antérieur des muscles de la jambe et de l'arrière du pied. L'une des branches de l'artère du pied arrière traverse le premier intervalle interplusaire jusqu'à la plante du pied, où elle participe à la formation de la voûte plantaire.

L'artère tibiale postérieure (Fig. 240) descend le long du canal cheville-poplité, se courbe autour de la cheville médiale (où le pouls est examiné), passe au pied où elle est divisée en artères plantaires médiales et latérales. Les anastomoses latérales de l’artère plantaire au niveau du premier espace interplusaire avec la branche de l’artère du pied arrière, formant l’arcade artérielle plantaire.

Fig. 240. Vaisseaux et nerfs du membre inférieur (surface postérieure). Et - superficiel: 1 - nerfs fessiers moyens; 2 - branches du nerf cutané postérieur de la cuisse; 3 - nerf sciatique; 4 - veine poplitée; 5 - nerf fibulaire commun; 6 - nerf tibial; 7 - petite veine saphène; 8 - nerf cutané latéral; 9 - petite veine saphène; 10 - nerf cutané; 11 - le début d'une petite veine saphène; Nerf cutané médial à 12 tibias; 13 - le nerf sous-cutané de la jambe et le bord médial du pied arrière; 14 - artère poplitée; 15 - grande veine saphène; 16 - nerfs fessiers inférieurs. B - profond: 1 - nerf fessier supérieur; 2 - artère fessière supérieure; 3 - veine fessière supérieure; 4 - muscle de poire; 5 - ouverture sous forme; 6 - nerf sciatique; 7 - veine poplitée; 8 - artère poplitée; 9 - nerf fibulaire commun; 10 - nerf tibial; 11 - artère poplitée; 12 - artère fibulaire; 13 - veines fibulaires; 14 - veines tibiales postérieures; 15 - artère tibiale postérieure; 16 - nerf tibial; 17 - artère confuse profonde; 18 - le cordon nerveux; 19 - artère fessière inférieure; 20 - nerf fessier inférieur; 21 - trou en forme de poire

L'artère tibiale postérieure fournit du sang aux groupes postérieurs et latéraux des muscles de la jambe, ainsi qu'aux artères plantaires latérales et médiales - la peau et les muscles de la plante du pied.

Le sang veineux s'écoule des membres inférieurs par les veines superficielles et profondes.

Les veines profondes dans le pied et les chevilles sont appariées; ils accompagnent les artères du même nom. Toutes les veines profondes de la fosse poplitée se fondent dans une veine poplitée (voir Fig. 240), qui se situe à côté de l'artère du même nom et qui, en s'élevant, se transforme en une veine fémorale non appariée. Ce dernier est médial à l'artère fémorale. La veine fémorale, après avoir traversé la lacune vasculaire, passe dans la veine iliaque externe qui, au niveau de l’articulation sacro-iliaque, se raccorde à la veine iliaque interne et forme la veine iliaque commune. Les veines iliaques communes droite et gauche, reliées au niveau de la vertèbre lombaire IV, forment la veine cave inférieure.

Sur le membre inférieur, il y a deux veines superficielles: une grande et une petite saphène.

La grande veine saphène (voir Fig. 239) commence au bord médial de l'arrière du pied, remonte le long de la surface médiale du tibia et du fémur, se rapproche de l'ouverture ovale et se jette dans la veine fémorale.

La petite veine saphène interne prend naissance sur le bord latéral du pied, remonte la surface postérieure du tibia et se jette dans la veine poplitée de la fosse poplitée.

Anatomie des vaisseaux des membres inférieurs: caractéristiques et nuances importantes

Les réseaux artériel, capillaire et veineux sont un élément du système circulatoire et remplissent plusieurs fonctions importantes dans le corps. Grâce à cela, l'apport en oxygène et en nutriments aux organes et tissus, les échanges gazeux, ainsi que l'élimination des déchets.

L'anatomie des vaisseaux des membres inférieurs est d'un grand intérêt pour les scientifiques car elle permet de prédire l'évolution d'une maladie. Chaque pratiquant doit le savoir. Sur les caractéristiques des artères et des veines qui alimentent les jambes, vous apprendrez de notre critique et de la vidéo dans cet article.

Comment les jambes fournissent le sang

En fonction des caractéristiques de la structure et des fonctions exercées, tous les vaisseaux peuvent être divisés en artères, veines et capillaires.

Les artères sont des formations tubulaires creuses qui transportent le sang du cœur vers les tissus périphériques.

Morphologiques ils se composent de trois couches:

  • tissu externe lâche avec les vaisseaux d'alimentation et les nerfs;
  • milieu constitué de cellules musculaires, ainsi que de fibres d'élastine et de collagène;
  • interne (intimal), qui est représenté par l'endothélium, constitué de cellules de l'épithélium squameux et de sous-endothélium (tissu conjonctif lâche).

Selon la structure de la couche intermédiaire, l’instruction médicale identifie trois types d’artères.

Tableau 1: Classification des vaisseaux artériels:

  • aorte;
  • tronc pulmonaire.
  • somnolent a.
  • sous-clavier a.;
  • poplité a..
  • petits vaisseaux périphériques.

Faites attention! Les artères sont également représentées par des artérioles, petits vaisseaux qui continuent directement dans le réseau capillaire.

Les veines sont des tubes creux qui transportent le sang d'organes et de tissus jusqu'au cœur.

  1. Musculaire - avoir une couche myocytaire. Selon leur degré de développement, ils sont sous-développés, moyennement développés et très développés. Ces derniers sont situés dans les jambes.
  2. Sans bras - composé d'endothélium et de tissu conjonctif lâche. Trouvé dans le système musculo-squelettique, les organes somatiques, le cerveau.

Les vaisseaux artériels et veineux présentent un certain nombre de différences significatives, présentées dans le tableau ci-dessous.

Tableau 2: Différences dans la structure des artères et des veines:

Artères des jambes

L'approvisionnement en sang des jambes se fait par l'artère fémorale. A. femoralis continue la iliaque, qui est à son tour déviée de l'aorte abdominale. Le plus grand vaisseau artériel des membres inférieurs se situe dans le sillon antérieur de la cuisse, puis descend dans la fosse poplitée.

Faites attention! Avec une forte perte de sang en cas de blessure au membre inférieur, l'artère fémorale est pressée contre l'os pubien au site de sa sortie.

Fémoral a. donne plusieurs branches représentées par:

  • épigastrique superficiel, atteignant la paroi frontale de l'abdomen presque jusqu'au nombril;
  • 2-3 organes génitaux externes, nourrissant le scrotum et le pénis chez l'homme ou la vulve chez la femme; 3-4 branches minces, appelées inguinales;
  • une enveloppe superficielle allant à la surface antérieure supérieure de l'iléon;
  • fémoral profond - la plus grosse branche, commençant à 3-4 cm au-dessous du ligament inguinal.

Faites attention! L'artère fémorale profonde est le vaisseau principal qui permet à l'O2 d'accéder aux tissus de la cuisse. A. femoralis après sa décharge descend et fournit un apport de sang à la jambe et au pied.

L'artère poplitée part du canal des adducteurs.

Il a plusieurs branches:

  • les branches médiales supérieure latérale et médiale passent sous l'articulation du genou;
  • latéral inférieur - directement à l'articulation du genou;
  • branche moyenne du genou;
  • branche postérieure de la région tibiale.

Dans la région de la jambe poplitée a. continue dans deux grands vaisseaux artériels, appelés vaisseaux tibiaux (postérieurs, antérieurs). Distal d'eux sont les artères qui alimentent les surfaces dorsales et plantaires du pied.

Veines des jambes

Les veines fournissent un flux sanguin de la périphérie au muscle cardiaque. Ils sont divisés en profond et superficiel (sous-cutané).

Les veines profondes, situées sur le pied et la jambe, sont doubles et passent près des artères. Ensemble, ils forment un seul tronc de V.poplitea situé légèrement en arrière de la fosse poplitée.

Maladie vasculaire commune NK

Les nuances anatomiques et physiologiques dans la structure du système circulatoire de NK provoquent la prévalence des maladies suivantes:


L'anatomie des vaisseaux de la jambe est une branche importante de la science médicale, qui aide le médecin à déterminer l'étiologie et les caractéristiques pathologiques de nombreuses maladies. La connaissance de la topographie des artères et des veines revêt une grande valeur pour les spécialistes, car elle vous permet de poser rapidement le bon diagnostic.

La structure et l'emplacement des navires sur les jambes

Ces structures imprègnent tous les tissus de notre corps - il s’agit de petits et de gros vaisseaux. Les navires sur les pieds ont leurs propres caractéristiques. Les vaisseaux sanguins sont un système complexe de tubes vivants à travers lesquels le sang est transporté. Le sang est une source d'oxygène et de nutriments, sans laquelle nos organes ne peuvent pas fonctionner. Il s’agit d’un «camion à ordures» qui élimine les scories des tissus. Si un morceau de tissu perd le flux sanguin, il meurt. Un exemple de ceci est la gangrène des orteils du pied lorsqu'un navire est bloqué.

Comment fonctionne le sang

Le système de vaisseaux sanguins est fermé. Le sang artériel saturé en oxygène coule du cœur. L'oxygène pénètre dans les tissus et le sang veineux retourne au cœur. Il traverse les poumons, est saturé en oxygène et retourne aux organes de notre corps.

L'anatomie divise la circulation sanguine en trois sections:

Ces navires sont disposés différemment, en fonction de leurs fonctions.

Les capillaires sont les plus petits vaisseaux. Leur diamètre est 10 fois inférieur au diamètre des cheveux.

Système artériel des jambes: anatomie concistive

Les artères de la cuisse et de la jambe sont la continuation de l'aorte abdominale fourchue. Les deux branches de l'aorte, les artères iliaques communes, dans lesquelles elle est divisée au niveau de la quatrième vertèbre lombaire, sont divisées en branches externes et internes. La continuation de l'artère iliaque externe (fémur circulatoire) - l'artère fémorale. Ses branches fournissent du sang à toutes les structures de la cuisse.

Au niveau de l'articulation poplitée, le même grand vaisseau s'appelle l'artère poplitée. Ce court morceau de vaisseau donne de multiples branches aux structures de l’articulation du genou. En outre, il est divisé en deux artères tibiales: antérieure et postérieure. Leurs branches fournissent les os et les muscles de la jambe. L'artère tibiale postérieure se poursuit sur la plante du pied et l'avant - sur le dos du pied. Là, ils forment deux arcs artériels. Cinq branches partent de chaque arc - vers les os et les orteils du pied métatarsiens.

Le pouls artériel peut être ressenti en plusieurs points des membres inférieurs:

  • 2 cm à l'intérieur du centre du pli inguinal;
  • profondément dans la fosse poplitée;
  • sur la face antérieure de la cheville, au milieu de la distance entre la cheville externe et interne;
  • entre la cheville interne et le tendon d’Achille;
  • à l'arrière du pied, au milieu de la distance entre le premier intervalle interdigital et le centre de la ligne reliant les chevilles.

L'absence ou l'affaiblissement du pouls artériel est un signe que l'athérosclérose affecte les vaisseaux des jambes.

Caractéristiques des veines des membres inférieurs

La localisation des veines des membres inférieurs a ses propres caractéristiques. Habituellement, l'emplacement des veines coïncide avec l'emplacement des artères alimentant l'organe. Mais les navires sur les jambes sont une exception. L'anatomie des veines est différente de celle des artères. Le système des veines des membres inférieurs est divisé en trois parties: veines superficielles, profondes et perforantes.

Le sous-système de veines superficielles joue le rôle de réservoir dans lequel le sang est déversé en cas de débordement de veines profondes. Des perforantes courtes relient ces deux sous-systèmes. Normalement, neuf dixièmes de sang passent dans les veines profondes et un dixième dans les veines superficielles.

Le réseau veineux superficiel forme 2 arcs veineux sur le pied, semblables aux artères. Dans la jambe inférieure, le sang veineux coule à travers les grandes et petites veines sous-cutanées des jambes. Le grand est situé sur la face interne du tibia, le petit sur la face externe. La petite veine saphène se jette dans le poplité, large - dans le fémur. Une grande veine saphène est parfois doublée chez certaines personnes et peut parfois tripler.

Veines profondes sur le tibia six. Ils sont par paires adjacents aux mêmes artères. Ce sont le tibial antérieur et postérieur, ainsi que deux veines fibulaires. Ils se rassemblent tous dans la veine poplitée et se poursuivent jusque dans le fémur. Bien que la veine principale de la cuisse ne soit qu'une, tous ses affluents sont doubles. Donc, ici, le principe d'appariement est également manifesté. Les veines poplitées et fémorales sont également parfois doubles. La veine fémorale continue dans la veine iliaque externe.

Les vaisseaux des pieds sont éloignés du cœur et leur circulation sanguine est ralentie. En position verticale, une pression supplémentaire est créée pour empêcher le sang de circuler le long du lit veineux des jambes. Ceci explique le fait que les vaisseaux des membres inférieurs sont sujets à l'athérosclérose et à la dilatation des varices.

Pour éviter les maladies, il est important de surveiller votre poids, de faire du sport, d’arrêter de fumer. Que vos vaisseaux soient en bonne santé!

Anatomie6 / Vaisseaux du membre inférieur

Artères, veines, vaisseaux lymphatiques et nœuds du membre inférieur.

Artère iliaque externe, a. iliaca externa, - continuation de l'artère iliaque commune. À travers la lacune vasculaire va à la cuisse, où il s'appelle l'artère fémorale. Branches:

Artère épigastrique inférieure, a. epigastrica inferior, - se lève le long de la surface arrière de la paroi frontale de l'abdomen jusqu'au muscle droit. Branches:

Branche pubienne, r. pubicus, - à l'os pubien, son périoste. Branches:

La branche de verrouillage, r. obturatorius, anastomoses avec la branche pubienne de l'artère obturatrice.

Artère Cremaster, a. cremasterica, chez l'homme, s'éloigne de l'anneau inguinal profond, alimente en sang les membranes du cordon spermatique et du testicule, le muscle qui soulève le testicule.

Artère du ligament rond de l'utérus, a. lig. teretis utéri, chez la femme, dans la composition du ligament rond de l'utérus atteint la peau des organes génitaux externes.

L'artère profonde autour de l'os iliaque, a. circumflexa ilium profunda, - le long de la crête du dos en ilium, des branches aux muscles de l'abdomen et du bassin, des anastomoses avec les branches de l'artère ilio-lombaire.

Artère fémorale, a. femoralis, prolongement de l'artère iliaque externe, passe sous le ligament inguinal par la lacune vasculaire latérale de la veine éponyme, suit le sillon de la crête iliaque, recouvert d'un fascia et d'une peau dans le triangle fémoral. Il entre ensuite dans le canal de l’adducteur et le laisse à l’arrière de la cuisse dans la fosse poplitée. Branches:

Artère épigastrique superficielle, a. epigastrica superficialis, - passe à travers le fascia du réseau jusqu'à l'avant de la cuisse, est dirigé vers le haut, sur la paroi antérieure de l'abdomen et est alimenté en sang par l'aponévrose inférieure du muscle abdominal oblique externe, du tissu sous-cutané et de la peau; anastomoses avec des branches de l'artère épigastrique supérieure (de l'artère thoracique interne).

L'artère superficielle enveloppant l'os iliaque, a. circumflexa ilium superficialis, - dans le sens latéral, parallèlement au ligament inguinal de l'épine iliaque antérieure supérieure, des fourches dans les muscles et la peau adjacents. Anastomose de l'artère profonde entourant l'os iliaque et de la branche ascendante de l'artère latérale entourant le fémur.

Artères génitales externes, aa. pudendae externae, - passent par la fente sous-cutanée (hiatus saphenus) sous la peau de la cuisse. Branches:

Branches scrotales avant, rr. scrotales antérieures, au scrotum chez l'homme

Branches labiales antérieures, rr. labiales anteriores, aux grandes lèvres chez les femelles

Artère profonde de la cuisse, a. profunda femoris, - s'éloigne du demi-cercle postérieur de l'artère fémorale, à 3-4 cm au-dessous du ligament inguinal, et fournit un apport de sang à la cuisse. Branches:

L'artère médiale qui entoure le fémur, a. circumflexa femoris medialis, - va en dedans, se plie autour du cou de la cuisse. Anastomoses avec les branches de l'artère obturatrice, l'artère latérale, le fémur circonflexe, la première artère pénétrante de la branche (jusqu'aux muscles: iliopsoas, crête, obturateur externe, en forme de poire et carrée):

Branche profonde, r. profundus.

Branche transversale, r. transversus.

Branche acétabulaire, r. acetabularis, - à la hanche.

Artère latérale qui entoure le fémur, a. circumflexa femoralis lateralis. Branches:

Branche ascendante, r. ascendens, - fournit l'apport sanguin au muscle grand fessier, le redresseur du fascia large, les anastomoses avec les branches des artères fessières.

Branches descendantes et transversales, rr. descendens et transversus, - apportent le sang aux muscles de la cuisse (tailleur et quadriceps).

Piercing artères, aa. perforantes, (premier, deuxième et troisième), - à l'arrière de la cuisse, où le biceps, le demi-tendineux et les muscles semi-membraneux fournissent du sang. Le premier est les muscles postérieurs de la cuisse, sous le muscle de la crête. La seconde est en dessous du muscle adducteur court. Le troisième - en dessous du long adducteur. Anastomose avec des branches de l'artère poplitée.

Artère du genou descendante, a. genre descendens, se déplace dans le canal des adducteurs, passe à la surface antérieure de la cuisse à travers la fente du grand adducteur avec le nerf saphène, descend jusqu'à l'articulation du genou, participe à la formation du réseau articulaire du genou.

Artère poplitée, a. poplitée, - continuation de l'artère fémorale; au niveau du bord inférieur du muscle poplité, il est divisé en branches terminales - les artères tibiales antérieure et postérieure. Branches:

Artère latérale supérieure du genou, a. genre supérieur latéral, - se déplace sur le condyle latéral du fémur, se courbe autour de celui-ci, alimente en sang le large latéral et le biceps fémur, participe à la formation du réseau articulaire du genou.

Artère supérieure moyenne du genou, a. genre superior medialis, - s'éloigne au même niveau que le précédent, se plie autour du condyle interne du fémur, alimente le muscle large interne de la cuisse.

Artère du genou moyen, a. genre médian, - à l’arrière de la capsule de l’articulation du genou, des ligaments croisés et des ménisques, de leur circulation sanguine et de leurs plis synoviaux.

Artère latérale inférieure du genou, a. genre latéral inférieur, - se déplace de 3 à 4 cm en aval de l'artère latérale supérieure du genou, se courbe autour du condyle latéral de l'os tibial, alimente la tête latérale du muscle gastrocnémien et du muscle plantaire.

Artère inférieure du genou médiale, a. genre medialis inférieur, - commence au niveau du précédent, se courbe autour du condyle médial du tibia, fournit la tête médiale du muscle gastrocnémien, participe à la formation du réseau articulaire du genou.

Artère tibiale postérieure, a. tibialis postérieur, - prolongement de l'artère poplitée, passe dans le canal cheville-genou qui part sous le bord médial du muscle soléaire. Ensuite, l'artère dévie du côté médial, va à la cheville médiale, va à la plante du pied. Branches:

Enveloppe fibulaire, r. circumflexus fibulae, - part au tout début de l'artère tibiale postérieure, va à la tête du péroné, alimente les muscles adjacents en apport de sang, anastomoses des artères du genou.

Artère péronière, a. peronea (fibularis), - latéralement, sous le long fléchisseur du gros orteil du pied, dans le canal musculo-fibulaire inférieur, jusqu'à la surface postérieure de la membrane interosseuse du tibia. La circulation sanguine vers le triceps, les muscles fibulaires longs et courts. Derrière la cheville latérale est divisé en branches. Branches:

Branches latérales de la cheville, rr. malleolares laterales.

Branches de talon, rr. calcanei, - participent à la formation du réseau de talons (rete calcaneum).

Branche de traduction, r. perforans, anastomoses avec l'artère cheville latérale de la cheville.

Connecteur, r. communicants, - relie l'artère fibulaire au tibial postérieur dans le tiers inférieur de la jambe.

Artère plantaire médiale, a. plantaris medialis, - passe sous le muscle qui rétracte le gros orteil, se situe dans le sulcus interne de la plante des pieds, où il est divisé en branches. Anastomose avec la première artère métatarsienne du dos. Branches:

Branche de surface, r. superficialis, - nourrit le muscle qui enlève le gros orteil.

Branche profonde, r. profundus, nourrit le muscle qui enlève le gros orteil et le court fléchisseur des doigts.

Artère plantaire latérale, a. plantaris lateralis, - se situe dans la rainure latérale de la semelle, passe à travers celle-ci jusqu'à la base de l'os plusus, plie dans la direction médiale, forme l'arc plantaire (arcus plantaris) situé au niveau de la base de l'os métatarsien. L'arc se termine au bord latéral de l'os plus par anastomose avec une branche plantaire profonde de l'artère dorsale du pied, ainsi que de l'artère plantaire médiale. Branches:

Artères métatarsiennes plantaires, aa. metatarsea plantares I - IV, - les branches perforantes des artères métatarsiennes dorsales y tombent. Branches:

Branches de piercing, rr. perforantes, - aux artères métatarsiennes arrière.

Artère digitale plantaire totale, a. digitalis plantaris communis. Branches:

Propres artères digitales plantaires, aa.digitales plantares propriae.

La première artère plantaire commune se divise en 3 propres artères - deux au gros orteil et une au côté médial du deuxième orteil.

Prodavayuschie ramifiant les artères des doigts.

Artère tibiale antérieure, a. tibialis anterior, - part de l'artère poplitée de la fosse poplitée au bord inférieur du muscle poplité. Pénètre dans le canal cheville-pied et le quitte immédiatement par l’ouverture frontale située dans la partie supérieure de la membrane interosseuse de la jambe. Ensuite, il descend le long de la surface frontale de la membrane et continue sur le pied comme l’artère dorsale du pied. Branches:

Artère récurrente du tibia postérieur, a. recurrens tibialis posterior, - part dans la fosse poplitée, anastomoses avec l'artère inférieure du genou médiale, participe à la formation du réseau articulaire du genou. Apport sanguin au genou et au muscle poplité.

Artère récurrente du tibia antérieur, a. reccurens tibialis anterior, commence lorsque l'artère tibiale antérieure atteint la surface antérieure du tibia, monte et s'anastomose avec les artères formant le réseau articulaire du genou. L'approvisionnement en sang à l'articulation du genou, l'articulation inter-côtes, le muscle tibial antérieur, le long extenseur des doigts.

Artère de cheville latérale, a. latéral antérieur malleolaris, commence au-dessus de la cheville latérale, alimente en sang les os de la cheville et du tarse, participe à la formation du réseau de cheville latéral (rete malleolare laterale), en anastomose avec les branches latérales de la cheville.

Artère antérieure de la cheville médiale, a. malleolaris anterior medialis, - recule au niveau de la précédente, envoie des branches à la capsule de la cheville, des anastomoses aux branches de la cheville médiales, forme un réseau de cheville médial (réte malleolare mediale).

L'artère dorsale du pied, a. dorsalis pedis, - en face de la cheville, entre les tendons du long extenseur du pouce et le long extenseur des doigts dans un canal fibreux séparé. Branches:

Première artère métatarsienne arrière, a. metatarsea dorsalis I.

Trois artères des doigts arrière, aa. digitales dorsales.

Branche plantaire profonde, r. plantaris profundus, - passe dans l'espace Iplusar de la semelle, transperce le premier muscle interosseux dorsal, anastomoses avec l'arc plantaire.

Artère tarse latérale, a. tarseae lateralis, - au bord latéral du pied.

Artère tarse médiale, a. tarseae medialis, - sur le bord médial du pied.

Artère d'arc, a. arcuata, au niveau des articulations métatarsiennes-phalangiennes, anastomoses avec l'artère métatarsienne latérale. Branches:

I - IV artères métatarsiennes dorsales, aa. métatarsées dorsales I - IV

Artères des doigts arrière, aa. digitales dorsales.

Prodavayuschie ramifiant les artères métatarsiennes.

Anastomoses entre les branches des artères pelviennes et des membres inférieurs:

Branche pubienne (de l'artère obturatrice) + branche obturatrice (de l'artère épigastrique inférieure)

Autour de l'articulation de la hanche:

Branche acétabulaire (de l'artère obturatrice)

Artères médiales et latérales enveloppant le fémur (de l'artère fémorale profonde)

Artère glutéale supérieure et inférieure (de l'artère iliaque interne)

Artère épigastrique superficielle (de l'artère fémorale) + artère épigastrique supérieure (de l'artère thoracique interne)

Réseau articulaire du genou:

Artères supérieures et inférieures du genou latérales et médiales (branches de l'artère poplitée)

Artère du genou descendante (de l'artère fémorale)

Artères récurrentes antérieures et postérieures (de l'artère tibiale antérieure)

Réseau de cheville médial:

Artère antérieure de la cheville médiale (de l'artère tibiale antérieure)

Branches de cheville médiales (de l'artère tibiale postérieure)

Artères du tarse médial (de l'artère dorsale du pied)

Réseau de cheville latéral:

Artère cheville latérale de la cheville (de l'artère tibiale antérieure)

Branches latérales de la cheville (de l'artère fibulaire)

Branche de la prostate (de l'artère fibulaire)

Talon net (rete calcaneum):

Branches de talon (de l'artère tibiale postérieure)

Branches de talon (de l'artère fibulaire)

Arc plantaire horizontal:

Département terminal de l'artère plantaire latérale

Artère plantaire médiale (tibiale postérieure)

Branche plantaire profonde (de l'artère dorsale du pied).

Topographie des membres inférieurs.

Le canal obturateur, canalisobturatorius, est formé par le sulcus obturateur de l'os pubien et le bord supérieur du muscle obturateur interne. L'ouverture externe est sous le muscle peigne.

Les lacunes musculaires, lacunamusculorum, sont délimitées à l'avant et au dessus par le ligament inguinal, à l'arrière par l'os iliaque et médial par l'arc à crête iliaque (arcusiliopectineus, du ligament inguinal à l'élévation iliaque-pubienne). C'est le muscle ilio-psoas et le nerf fémoral.

La lacune vasculaire, lacunavasorum, est délimitée en avant et en haut par le ligament inguinal, en arrière et en bas par le ligament en peigne, latéralement par le peigne iliaque et médial par le ligament lacunaire. Il existe des artères et des veines fémorales, des vaisseaux lymphatiques.

Le triangle fémoral, trigonumfemorale, est délimité au sommet par le ligament inguinal, latéralement par le muscle tailleur et médial par le long muscle adducteur. Dans le triangle, le sillon ilio-peigne (fosse) est bien défini, délimité médialement par le muscle de la crête, latéralement par le muscle iléo-lombaire, recouvert du fascia ilio-crestal. Le sulcus continue dans le sulcus fémoral, qui est limité du côté médial par les muscles adducteurs longs et grands, et du côté latéral, le muscle large médial de la cuisse. Au bas du sillon, passe dans le canal principal.

Le canal fémoral, canalisfemoralis, est formé dans le triangle fémoral avec le développement d'une hernie fémorale; s'étend de l'anneau fémoral à la fissure sous-cutanée (hiatussaphène, fosse ovale, fossaovalis), fermée par le fascia du réseau, fasciacribrosa. Paroi frontale - ligament inguinal. Paroi latérale - veine fémorale. La paroi arrière est une plaque profonde du large fascia recouvrant le muscle peigne.

L'anneau fémoral interne, annulusfemoralis, se situe dans la partie médiale de la lacune vasculaire. Limité à: antérieurement, ligament inguinal, postérieur, avec un ligament combal, ligament moyennement lacunaire, veine fémoro-latérale. Du côté de la cavité abdominale est fermé par le septum fémoral, septum femorale

Le canal principal, canalisadductorius (Gunter fémoro-poplité), relie la région antérieure de la cuisse à la fosse poplitée. La paroi interne est un gros muscle adducteur. La paroi latérale est le muscle large médial de la cuisse. La paroi antérieure est une plaque fibreuse située entre les muscles indiqués. Trous: entrée - continuation du sillon fémoral; sortie - fente tendineuse du grand adducteur; le troisième est dans la plaque fibreuse.

Fosse poplitée, fossapoplite, angle supérieur délimité latéralement par le biceps fémoral, médial par le semimembranaire. L'angle inférieur est situé entre les têtes médiale et latérale du muscle gastrocnémien. Le fond est la surface poplitée du fémur, la surface postérieure de l'articulation du genou.

Le canal cheville-genou, canaliscruropopliteus, est situé à l'arrière de la jambe, entre les muscles superficiels et profonds; de la fosse poplitée au tendon d’Achille. La paroi antérieure est le muscle tibial postérieur, le long fléchisseur du gros orteil. La paroi arrière est la surface antérieure du muscle soléaire. Trous:

Entrée - limitée à l'avant - le muscle poplité, à l'arrière - l'arc tendineux du muscle soléaire.

Avant - dans la partie proximale de la membrane interosseuse de la jambe.

Sortie - dans le tiers distal de la jambe.

Dans le tiers médian de la jambe, latéralement par rapport au canal cheville-pied, le canal musculo-fibulaire inférieur part (à l'avant, la face postérieure du péroné, derrière, un long fléchisseur du gros orteil).

Sulcus plantaire médial - entre le bord médial du court fléchisseur des doigts et le bord latéral du muscle qui extrait le gros orteil.

Rainure plantaire latérale - entre le bord latéral du court fléchisseur des doigts et le muscle qui enlève le petit doigt.

Veine iliaque commune, v. iliaca communis, grand vaisseau sans valvule, non apparié, se forme au niveau de l'articulation sacro-iliaque lors de la fusion des veines iliaques internes et externes. La veine iliaque commune droite est située latéralement à l'artère du même nom, et la gauche - plus médiale (la veine sacrale médiane s'y jette). Les deux veines iliaques communes situées au niveau du disque intervertébral entre la vertèbre lombaire et les vertèbres lombaires se confondent dans la veine cave inférieure.

Veine iliaque interne, v. iliaca interna, - n'a pas de valvule, est situé sur la paroi latérale du petit bassin derrière l'artère du même nom. Les flux pariétaux (près des artères du même nom ont des valvules):

Veines fessières supérieure et inférieure, vv. Gluteae Supérieurs et Inférieurs.

Verrouillage des veines, vv. obturatoriae.

Veines sacrées latérales, vv. sacrales laterales.

La veine ilio-lombaire, v. iliolumbalis.

Plexus sacré, plexus veineux sacralis, anastomose des racines des veines sacrée latérale et médiane, vv. sacrales laterales et v. sacralis mediana.

Le plexus veineux prostatique, le plexus veineux prostatique, est une anastomose de la veine dorsale profonde du pénis (v. Dorsalis penis profunda), des veines profondes du pénis (vv. Profundae penis) et des veines scrotales postérieures (vv. Scrotales posteriores).

Le plexus veineux entourant l'urètre → Plexus veineux vaginal, plexus veineux vaginal, → Plexus veineux utérin, plexus veineux utérin, entourant le col de l'utérus. Le sang s'écoule dans les veines utérines, vv. utérines.

Le plexus veineux urinaire, plexus venosus vesicalis, est le flux sortant à travers les veines urinaires, vv. vesicales

Le plexus veineux du rectum, le plexus veineux rectal, est l’écoulement sortant de la veine rectale supérieure, v. rectalis superior (dans la veine mésentérique), veines rectales moyennes, vv. rectales moyennes (dans la veine iliaque interne), veines rectales inférieures, vv. rectales inférieures (dans la veine génitale interne - l'afflux de la veine iliaque interne).

Veine iliaque externe, v. iliaca externe, - ne possède pas de valvule, prolongement de la veine fémorale (ligament inguinal). Il devrait être adjacent à l'artère du même nom, adjacente au muscle lombaire médial. Au niveau de l'articulation sacro-iliaque, ils s'uniront à la veine iliaque interne pour former une veine iliaque commune. Directement au-dessus du ligament inguinal à l'intérieur de la lacune vasculaire, ils y coulent:

Veine épigastrique inférieure, v. epigastrica inférieur

Veine profonde, entourant l'os iliaque, v. circumflexa ilium profunda, sa position et ses affluents correspondent à des branches de l’artère du même nom. Anastomose de la veine ilio-lombaire - afflux de la veine iliaque commune.

Les veines du pied (1, 2, 3 - superficielles, 4, 5, 6 - profondes):

Veines des doigts arrière, vv.digitalesdorsalespedis, - des plexus veineux des doigts

Arcade veineuse du pied, arcusvenosusdorsalispedis. Les arêtes médiales et latérales de l'arc donnent naissance aux veines marginales médiale et latérale. La continuation de la grande veine saphène interne de la jambe, l’extension de la petite veine saphène externe de la jambe.

Le réseau veineux plantaire, retevenosumplantare, anastomose avec les veines profondes des doigts et du tarse, avec la voûte plantaire du dos.

Veines plantaires des doigts, vv.digitalesplantares

Veines métatarsiennes plantaires, vv.metatarseaeplantares

Arc veineux plantaire, arcusvenosusplantaris - sang dans les veines tibiales postérieures.

Veine saphène supérieure, v. saphena magna a de nombreuses valvules, commence devant la cheville médiale, reçoit des apports de la surface plantaire du pied, suit le nerf saphène le long de la surface médiale du tibia, se courbe autour du nom médial de la cuisse, croise le muscle du tailleur, longe la surface de la cuisse antéro-médiale. Ici, il se courbe autour du croissant, perce le fascia du réseau, s’écoule dans la veine fémorale. Affluents:

Veines superficielles de la surface antéro-interne de la jambe et de la cuisse

Veines génitales externes, vv.pudendaeexternae

Veine superficielle entourant l'os iliaque, v.circumflexailiumsuperficialis

Veine abdominale superficielle, v.epigastricasuperficialis

Veines dorsales superficielles du pénis (clitoris), vv.dorsalespenis (clitoridis) superficiales

Veines scrotales antérieures (labiales), vv.scrotales (labiales) antérieures.

Petite veine saphène de la jambe, v. saphena parva, - a de nombreuses valves, est une continuation de la veine marginale latérale du pied. Recueille le sang de l’arcade veineuse dorsale et des veines sous-cutanées de la surface plantaire du pied et de la région du talon. Il doit être placé derrière la cheville latérale, dans la rainure située entre les têtes latérale et médiale du muscle gastrocnémien, pénètre dans la fosse poplitée où il se jette dans la veine poplitée. De nombreuses veines superficielles de la surface postérolatérale de la jambe tombent.

Les veines profondes des membres inférieurs sont alimentées par un grand nombre de valves et accompagnent les artères du même nom par paires, à l'exception de la veine profonde de la cuisse, v.profundafemoris.

Des ganglions lymphatiques inguinaux superficiels, nodilymphaticiinguinalessuperficiales (12-16), se trouvent sous la peau, sous le ligament inguinal, sur le large fascia de la cuisse. Une partie des noeuds (7-12) sont concentrés dans l'hiatussaphène, les autres (3-5) sont situés le long du pli inguinal.

Les ganglions lymphatiques inguinaux profonds, nodilymphaticiinguinalesprofundi (3-5), se trouvent sous le large fascia de la cuisse dans la fossaincante située à la face antérieure de la veine fémorale. L'un de ces nœuds se trouve directement sous le ligament inguinal, occupant la partie la plus médiale du lacunavasorum.

Les ganglions lymphatiques poplités, nodilymphaticipoplitei (4-6), se trouvent à la profondeur de la fosse poplitée, autour de l’artère et de la veine poplitées.

Les ganglions lymphatiques tibiaux antérieurs, nodilymphaticitibialisant superiores, se situent dans le tiers supérieur du tibia, à la surface antérieure de la membrane interosseuse du tibia.

Vaisseaux lymphatiques superficiels:

Réseau lymphatique du pied et réseau lymphatique plantaire du dos

Les vaisseaux lymphatiques de la surface médiale du pied, vont à la surface médiale de la jambe, vont de pair avec v.saphénamagne, vont à la surface antéro-médiale de la cuisse, où ils tombent dans les ganglions lymphatiques inguinaux superficiels.

Les vaisseaux lymphatiques de la surface latérale du pied, vont à l'arrière de la jambe avec v.saphénaparva, atteignent la fosse poplitée, une partie tombe dans les ganglions poplités, l'autre monte et se dirige vers la surface médiale de la cuisse, elle est reliée au n ° 2.

Les vaisseaux lymphatiques de la moitié inférieure de la paroi abdominale et de la région périnéale appartiennent au groupe des ganglions lymphatiques inguinaux superficiels

La lymphe des ganglions inguinaux superficiels s’écoule dans les ganglions inguinaux profonds.

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

Tableau des tailles des chaussettes pour hommes: on retrouve nos

Les chaussettes sont un sujet de base de la garde-robe pour hommes, avec l’aide de laquelle les hommes peuvent protéger les pieds des intempéries et du frottement des chaussures.


Eczéma aux jambes - photos, symptômes et traitement

L'eczéma est une inflammation des couches supérieures de la peau d'une forme chronique de nature neuroallergique, caractérisée par un flux persistant d'éruptions cutanées.