Traitement de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs

L'angiopathie est une maladie des artères, des veines et des capillaires. L'angiopathie diabétique est une complication fréquente chez les personnes atteintes de diabète. Dans le contexte de cette maladie, les capillaires et les vaisseaux sanguins se décomposent, ce qui provoque une stagnation du sang.

Classification

Cela dépend des vaisseaux et des capillaires qui affectent la maladie.

  • Néphropathie diabétique (dommages aux reins);
  • Rétinopathie diabétique (une complication qui affecte les yeux est caractérisée par des dommages aux vaisseaux rétiniens de l'oeil);
  • Cardiopathie ischémique;
  • Angiopathie diabétique des membres inférieurs;
  • Démence vasculaire (diminution des capacités de réflexion causée par une diminution du flux sanguin vers le cerveau).

Groupes à risque

Le diabète sucré provoque des troubles métaboliques et hormonaux, déclencheurs du développement de l'angiopathie diabétique. La maladie dépend en grande partie des propriétés génétiques et des traits de caractère d'une personne. Les patients atteints de diabète de type 1 et de type 2 souffrent différemment. Les personnes souffrant de pression systolique élevée, d'abus d'alcool, ainsi que les fumeurs et les personnes travaillant dans des industries dangereuses, sont sujettes à l'angiopathie diabétique. 20% des patients diabétiques se rendent à l'hôpital en raison de problèmes aux membres inférieurs, le plus souvent une infection. 50 à 70% de toutes les amputations des membres inférieurs surviennent chez les diabétiques. Les lésions des membres inférieurs (ulcère, infection fongique récurrente ou paronychia) peuvent constituer le premier signe de diabète.

L'angiopathie chez les diabétiques survient 15 fois plus souvent que chez les patients non diabétiques. L'angiopathie sans diabète est extrêmement rare dans le contexte de l'athérosclérose.

* selon AmericanDiabetesAssociation (American Diabetes Patients Association)

Formes de la maladie

Micro-angiopathie diabétique

L'angiopathie diabétique est divisée en deux types: micro et macroangiopathie:

  • La macroangiopathie affecte les vaisseaux des membres inférieurs et du cœur. Les lipides et les caillots sanguins s'accumulent dans les vaisseaux sanguins, collent à leurs parois, bloquant le flux sanguin;
  • La microangiopathie endommage les yeux et les reins. Les parois des petits vaisseaux sanguins s'affaiblissent, saignent et les protéines fuient.

Angiopathie hypertensive

L'angiopathie hypertensive se réfère à la micro-angiopathie. Les signes de la maladie: dilatation des veines du fond d'œil, hémorragies pétéchiales.

Cette forme d'angiopathie peut mener à la cécité.

Angiopathie des membres inférieurs

Code ICD10 E11.5 - angiopathie des membres inférieurs avec diabète. Il est divisé en macro et micro angiopathie.

La microangiopathie diabétique se développe en plusieurs étapes:

  • Au stade 1, il n’ya pas d’anomalies majeures, mais les symptômes comprennent une altération de la fonction rénale, une hypertension artérielle et une protéinurie (protéines à haut poids moléculaire dans l’urine), difficiles à diagnostiquer, pour garantir le progrès de la maladie, une biopsie des reins est nécessaire.
  • Au stade 2, la peau des jambes devient de couleur pâle, les jambes sont froides, des plaies rougeâtres indolores apparaissent;
  • Stade 3: l'état des ulcères s'aggrave, de tels symptômes de douleur et d'inconfort apparaissent;
  • Stade 4: des taches noires apparaissent au milieu des ulcères (nécrose - dépérissement des tissus), les zones autour des ulcères gonflent, des rougeurs apparaissent, des ostéomyélites se produisent souvent (lésions des os et des éléments de la moelle osseuse), ainsi que des abcès, abcès et abcès.
  • Stade 5: la mort des tissus affecte les zones voisines;
  • Stade 6: la maladie affecte tout le pied (nécrose du pied).

La macro-angiopathie diabétique se développe aussi progressivement:

  • Stade 1: pas d’anomalie, les symptômes incluent une fatigue accrue des jambes, une paresthésie grave (engourdissement et fourmillements). Avec un examen médical complet, l'hypertension artérielle et l'athérosclérose peuvent être détectées;
  • Étape 2 - le patient se sent constamment fatigué, faible et mal à l'aise. Le patient note des symptômes tels qu'un engourdissement des jambes et des pieds, des pieds froids, souvent glacés, en sueur. Une atrophie des orteils et des pieds, une claudication intermittente apparaît;
  • L'étape 3 se manifeste sous la forme d'une douleur intense aux jambes, aux jambes et aux cuisses. La douleur est aiguë lorsque le patient est en position horizontale et disparaît lorsque vous changez la position à la verticale. Le patient souffre de crampes, de douleurs aggravées la nuit, la peau des jambes est pâle, sèche, craquelée, squameuse;
  • Symptômes stade 4 se manifestant sous la forme d'ulcères simples ou multiples avec des signes de nécrose;
  • Étape 5: en train de mourir de doigts, de gangrène, le patient a de la fièvre, de la fièvre, des frissons.

Les symptômes

En plus de ce qui précède, les autres symptômes incluent:

  • Douleurs lancinantes;
  • Paresthésie (trouble de la sensibilité, sensation d'engourdissement, fourmillements);
  • Hyperémie de la peau et brûlure (en raison du blocage du flux sanguin, les jambes ne reçoivent pas assez d'oxygène du sang, les tissus et les muscles s'atrophient);
  • Douleur aux cuisses, aux jambes ou aux fesses, qui augmente avec la marche mais s'améliore avec le repos (claudication intermittente - aggravée par l'aggravation de la maladie);
  • Les cheveux cessent de pousser sur la peau des jambes, ils deviennent raides et brillants (ainsi que secs, il y a une fissure);
  • Gonflement, irritation, rougeur et odeurs d'un pied ou des deux;
  • Les ongles s'épaississent, deviennent denses, raides, changent de couleur en jaune;
  • La température des pieds diminue, ils sont froids même en été, en sueur;
  • L'apparition d'ulcères de jambe (souvent des ulcères à la suite de coupures ou de petites plaies (mais peut se produire sur le site des vieux cors)), ces symptômes sont dus à un blocage du flux sanguin, le sang est cassé, les ulcères saignent, ne guérissent pas, une infection se développe).

Diagnostics

Lors de l'examen initial, un spécialiste évaluera les manifestations cliniques de l'angiopathie, y compris 6 signes:

  • Douleur (au repos, douleurs nocturnes et boiteries);
  • Manque de pouls (pas de pouls dans les jambes, pas de pulsations fortes et tangibles)
  • Poikilothermia (incapacité à compenser les changements de la température ambiante, diminution marquée de la température des jambes);
  • Pieds pâles;
  • Paresthésie;
  • Paralysie

Le médecin vous prescrira également les tests suivants:

  • L’utilisation de la sonde Doppler (scan couleur Doppler) est un test non invasif permettant d’évaluer la pression systolique et le débit sanguin vers / depuis les vaisseaux;
  • La photopléthysmographie - un diagnostic basé sur les modifications des réflexions de la peau sur la lumière - enregistre un débit sanguin veineux altéré;
  • Une artériographie des membres inférieurs est nécessaire chez les patients référés pour une reconstruction vasculaire. L'artériographie est réalisée sur le fond des ulcères de jambe et des impulsions de pied manquantes;
  • Rayons X (ainsi qu'angiographie de contraste) pour évaluer l'état vasculaire;
  • L'angiographie par résonance magnétique est utilisée expérimentalement pour évaluer l'angiopathie. Elle présente un net avantage en raison de l'absence de nécessité d'utiliser un contraste;
  • Capillaroscopie informatique - pour le diagnostic des troubles circulatoires;
  • Le balayage des radionucléides à l'aide de pyrophosphate peut être utilisé en plus des rayons X. L'augmentation de l'absorption permet de détecter l'ostéomyélite aux stades précoces.

En plus de tous les tests ci-dessus, le patient doit réussir:

  • Test sanguin (nombre de cellules complet avec différentiel, ESR);
  • Analyse d'urine;
  • Analyse de la créatinine dans l'urine, dans le sang;
  • Taux de filtration glomérulaire;
  • Un test sanguin pour la beta 2 microglobuline (pour évaluer les dommages aux reins);
  • Profil lipidique (cholestérol, triglycérides, LDL, HDL).

Traitement

Le traitement devrait éliminer les symptômes de la maladie et se réduire à maintenir un taux de glucose sanguin optimal, à améliorer la circulation sanguine et la résistance capillaire, à réduire le taux de cholestérol.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement varie en fonction de la gravité du processus d'infection et de la présence d'infections mettant la vie en danger, telles que la septicémie, la myonécrose, la gangrène et l'ostéomyélite. Souvent utilisé:

  • Antibiotiques (contre les ulcères infectés);
  • Statines (pour réduire le cholestérol - atorvastatite, lovastatine);
  • Préparations métaboliques (amélioration de l'apport énergétique des tissus, mildronate, trimétazidine);
  • Les médicaments qui fluidifient le sang (aspirine);
  • Angioprotecteurs (réduction de l'œdème vasculaire, normalisation du métabolisme, ditsinon, angine de poitrine)
  • Les médicaments qui soulagent le gonflement (diurétiques - furosémide);
  • Antioxydants et vitamines du groupe B.

Angiopathie des membres inférieurs dans le diabète sucré: un examen complet

L'auteur de l'article: Alexandra Burguta, obstétricienne-gynécologue, formation médicale supérieure diplômée en médecine générale.

Vous apprendrez de cet article: quelles sont les causes de l’angiopathie diabétique des membres inférieurs et le traitement de la maladie. Symptômes typiques, méthodes de diagnostic et de prévention.

L'angiopathie diabétique des membres inférieurs est une complication du diabète sucré, caractérisée par une lésion des vaisseaux sanguins, des nerfs et une malnutrition des tissus des jambes.

Il est impossible de guérir une angiopathie diabétique déjà formée. Mais il est possible d'assurer une condition stable et d'éviter des conséquences invalidantes: gangrène (mort), amputation des jambes.

Le résultat du traitement dépend en grande partie du stade du processus pathologique, de la discipline du patient, de l’opportunité de demander de l’aide médicale.

Le traitement de la pathologie de l'irrigation sanguine des pieds dans le diabète sucré est effectué simultanément par des médecins de diverses spécialités: endocrinologue, neurologue, chirurgiens généralistes et vasculaires, cardiologue. Une approche intégrée du diagnostic et du traitement de la maladie assure la préservation du niveau optimal de santé et de qualité de vie des patients diabétiques.

L'essence de la pathologie

Il existe deux types d'angiopathie diabétique:

  1. Microangiopathie - dans laquelle le lit de la microcirculation et les capillaires sont endommagés.
  2. Macroangiopathie - les troubles sont localisés dans les veines et les artères.

Un excès de glucose, présent dans le sang lors du diabète sucré, pénètre dans la paroi vasculaire. Cela provoque la destruction de l'endothélium (la surface interne des parois du vaisseau), qui devient perméable au sucre. Dans l'endothélium, le glucose est divisé en sorbitol et en fructose, qui s'accumulent et attirent les fluides. Un œdème et un épaississement du mur se développent.

La violation de l'intégrité de la paroi vasculaire provoque la libération de facteurs du système de coagulation du sang (la formation de microthrombus). En outre, l'endothélium endommagé ne produit pas de facteur de relaxation endothéliale, ce qui assure l'expansion de la lumière du vaisseau.

Violation de la paroi vasculaire, activation de la coagulation et ralentissement du flux sanguin - la triade de Virchow est un signe classique d'angiopathie.

Ceci entraîne une privation d'oxygène des cellules et des tissus, une atrophie, un œdème et l'activation des fibroblastes. Ils synthétisent le tissu conjonctif, provoquant la sclérose (collage) des vaisseaux sanguins.

Dans les grands vaisseaux, la formation de plaques athérosclérotiques se joint à ces changements.

Le rôle principal dans l'apparition du problème est joué par la polyneuropathie - la défaite des fibres nerveuses des jambes. Avec le diabète sucré, la concentration en glucose diminue dans le sang. Lorsqu’il tombe en panne (hypoglycémie), les cellules nerveuses souffrent de famine. Avec une quantité excessive de sucre, des radicaux libres se forment qui déclenchent l'oxydation des cellules et provoquent un choc d'oxygène. L'accumulation de sorbitol et de fructose entraîne un gonflement des fibres nerveuses.

Si l'on ajoute à cela l'hypertension (augmentation de la pression artérielle), il se produit alors un spasme des capillaires alimentant le tronc nerveux.

La combinaison de ces facteurs contribue au développement de la privation d'oxygène et à la mort des processus nerveux. Ils cessent de transmettre l'influx nerveux aux tissus.

Ces troubles nutritionnels articulaires des tissus des membres inférieurs sont à la base du mécanisme d'apparition de l'angiopathie diabétique.

Causes de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs

Le développement de l'angiopathie diabétique se produit dans le contexte du diabète sucré du premier ou du second type en raison de la teneur élevée en glucose dans le sang et des sauts soudains et incontrôlés du taux de sucre. Dans le diabète de type 1, lorsque l'insuline endogène n'est pas produite du tout, il est plus facile de contrôler les niveaux de glucose stables. Avec le type 2, lorsque la production d'insuline dans le pancréas est préservée mais insuffisante, de tels pics sont inévitables, même dans le strict respect des recommandations de l'endocrinologue traitant.

Les facteurs contribuant au développement de complications vasculaires dans le diabète sont:

  • résistance à l'insuline - insensibilité des tissus à l'insuline;
  • dyslipidémie - augmentation des fractions de lipoprotéines athérogènes;
  • obésité - surtout de type masculin et viscéral, avec dépôt de tissu adipeux dans l'abdomen et les organes internes;
  • l'hypertension;
  • augmenter la coagulation du sang;
  • inflammation systémique;
  • fumer;
  • mode de vie sédentaire;
  • risques professionnels;
  • prédisposition génétique;
  • âge - plus de 45 ans pour les hommes, 55 - pour les femmes.

La défaite des gros et des petits vaisseaux peut se développer dans les trois ans suivant l'apparition du diabète. Bien que plus souvent se produit plus tard, après 10-15 ans. Par conséquent, dès que le diagnostic de diabète est établi, il est nécessaire de s’engager dans la prévention de l’angiopathie diabétique des jambes.

Symptômes caractéristiques

Les signes de troubles circulatoires des jambes commencent lentement. Au début, le patient peut ne ressentir aucun changement.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Les premiers symptômes qui méritent d’être pris en compte incluent:

  • engourdissement dans les pieds;
  • pieds froids;
  • des convulsions;
  • diminution ou perte de sensibilité;
  • douleur musculaire récurrente;
  • raideur matinale;
  • "Commencer" la douleur;
  • gonflement des articulations, gonflement des jambes avec un stress statique prolongé;
  • peau sèche et squameuse;
  • perte de cheveux sur les jambes;
  • sensation de brûlure;
  • changement et épaississement des ongles.

Avec la progression de la pathologie, la claudication intermittente, la violation de l'intégrité de la peau, l'apparition d'ulcères trophiques se rejoignent. Dans cette situation, vous ne pouvez pas hésiter et reporter une visite à un médecin spécialiste. Des mesures d'urgence sont nécessaires pour prévenir l'atrophie et la gangrène.

Dans les cas avancés de diabète sucré, un complexe de troubles pathologiques est formé - un pied diabétique, qui consiste en une déformation des os et des articulations avec des modifications des tissus mous.

Pied diabétique avec lésions cutanées avec ulcères profonds

Avec le pied diabétique en profondeur, des plaies purulentes se développent, pénétrant jusqu'aux tendons et aux os. Il existe une possibilité de luxation et une forte probabilité de fracture des os du pied, les pieds sont déformés.

En même temps, les vaisseaux des membres sont sclérosés et calcinés - syndrome de Menkeberg.

Diagnostics

Un examen objectif pour évaluer l'état de la peau, des ongles, nécessite une inspection minutieuse des pieds, des espaces interdigitaux. Le médecin sonde la pulsation des vaisseaux sanguins, mesure la pression sur les artères poplitées et fémorales, compare la symétrie des indicateurs. Vérifie la sensibilité à la température, au toucher et aux vibrations des jambes.

L'utilisation de tests de laboratoire révèle des anomalies biochimiques.

Les principales méthodes instrumentales pour diagnostiquer et déterminer le niveau de la lésion:

  • angiographie - examen radiologique des vaisseaux sanguins à l'aide d'un agent de contraste;
  • Scan couleur à ultrasons Doppler - évaluation non invasive du flux sanguin;
  • capillaroscopie vidéo sur ordinateur;
  • tomographie par spirale;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • examen du fond de l'œil - visualisation de la circulation sanguine du lit microvasculaire.

Pour la complétude du tableau clinique, les consultations sont effectuées par un endocrinologue, un neurologue, un oculiste, un chirurgien vasculaire et général, un cardiologue.

Méthodes de traitement

La condition principale du traitement de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs est la normalisation du métabolisme des glucides. En l'absence de respect d'un régime alimentaire, d'une sélection adéquate de médicaments hypoglycémiants et d'un contrôle strict de la glycémie, toutes les autres mesures sont inutiles et ne conduiront pas au résultat souhaité.

  • arrêter de fumer;
  • normaliser le poids corporel;
  • contrôler la pression artérielle.

Thérapie conservatrice

Le traitement conservateur consiste à utiliser des médicaments destinés à améliorer le flux sanguin et ses paramètres biochimiques, le métabolisme des tissus.

À cette fin, les médicaments prescrits appartenant aux groupes suivants:

  1. Statines - pour réduire le cholestérol et lutter contre la dyslipidémie.
  2. Moyens contre l'hypertension artérielle.
  3. Antioxydants - effet bénéfique sur les vaisseaux sanguins.
  4. Des anticoagulants.
  5. Angioprotecteurs.
  6. Métaboliques.
  7. Stimulants nutritifs.
  8. Agents vasoactifs.
  9. Diurétique.
  10. Stimulateurs de la régénération tissulaire.

Les médicaments neurotropes, les vitamines B et les antidépresseurs sont utilisés pour traiter la polyneuropathie.

Le choix des médicaments est effectué individuellement, en tenant compte des écarts identifiés.

Traitement chirurgical

L'intervention chirurgicale vise deux objectifs fondamentalement différents: le rétablissement de l'apport sanguin dans les membres inférieurs et l'excision de la peau morte.

Opérations de réparation vasculaire pour l'angiopathie diabétique:

  • technique mini-invasive - en cas d'obstruction des gros vaisseaux;
  • interventions endovasculaires - avec une lésion segmentée;
  • shunt - avec un blocage prolongé, ils créent un canal artificiel pour le passage du sang contournant les vaisseaux sténosés.

Ces opérations rétablissent l'apport sanguin aux jambes et favorisent la cicatrisation des ulcères trophiques superficiels.

La sympathectomie lombaire - coupure - implique l'intersection de troncs sympathiques dans la région lombaire. Une telle procédure chirurgicale supprime le rétrécissement des artères et augmente le flux sanguin dans les jambes.

Le traitement chirurgical radical - amputations - est considéré comme une option extrême lorsque des changements irréversibles se sont produits, qu’une nécrose des tissus ou une gangrène est apparue. Le volume de l'amputation est déterminé en fonction de la zone touchée: doigts, partie du pied, jambe.

Physiothérapie

La physiothérapie est une méthode auxiliaire et a un effet symptomatique instable. Cependant, dans l'ensemble, cela facilite grandement l'état du patient.

Le physiothérapeute peut prescrire:

  • thérapie magnétique;
  • thérapie de boue;
  • massage
  • bains de pieds.

Médecine populaire

Les herbes médicinales utilisées dans l'angiopathie diabétique des membres inférieurs sont administrées par voie orale (thés, infusions) et utilisées en externe (bains, compresses).

N'oubliez pas que la phytothérapie ne peut remplacer les effets du médicament, mais agit uniquement comme traitement adjuvant.

Les extraits de plantes stimulent la production d'insuline, renforcent les vaisseaux sanguins et l'immunité, améliorent et stabilisent les processus métaboliques dans le corps.

  1. Le thé et le café sont mieux remplacés par des endives et des tisanes: camomille, citron vert, myrtille, sauge, lilas.
  2. Le pissenlit contient une substance similaire à l'insuline. Pour préparer: prenez 2 c. l racines de pissenlit fraîches ou séchées, versez 800 ml d'eau bouillante, infuser pendant la nuit. Prendre 10-15 minutes avant les repas.

  • Des bains au trèfle, à l'artichaut de Jérusalem, aux racines blanches qui foulent la peau, réduisent le risque de développer des complications liées à l'angiopathie diabétique et au pied diabétique.
  • Les troubles de l'alimentation des jambes peuvent être traités à l'aide de pansements aux herbes et de compresses d'huile. Les bandages sont fabriqués à partir de: feuilles de calendula fraîches, feuilles et boutons de tilleul, feuilles d'ortie séchées. Les compresses à base d'huile guérissent non seulement les ulcères, mais adoucissent également la peau.
  • Pour la préparation: 400 g d'huile de tournesol ou d'huile d'olive porter à ébullition dans un plat en céramique. Ajoutez 50 g de cire d'abeille, 100 g de résine d'épinette ou de pin. Faites bouillir ce mélange pendant 5 à 10 minutes en évitant de le faire bouillir vigoureusement. Refroidissez l'huile préparée et conservez-la dans une pièce à l'abri de la lumière directe du soleil. Appliquez de la gaze trempée dans une infusion huileuse sur la plaie pendant 20 à 30 minutes par jour.

    Prévisions

    Les complications de l’angiopathie diabétique, de la nécrose et de l’empoisonnement du sang (septicémie) tuent 10 à 15% des patients.

    Le respect des mesures préventives sauve des vies. Peut-être une restauration complète de l'apport sanguin dans les jambes, sinon des complications intravasculaires irréversibles.

    Prévention

    Le traitement de l'angiopathie diabétique des membres inférieurs n'est pas toujours efficace, en particulier aux stades avancés. Cependant, cette condition peut être évitée.

    Activités visant à prévenir les complications débilitantes du diabète sucré:

    • contrôle de la glycémie;
    • normalisation du poids;
    • activité physique réalisable;
    • l'hygiène des pieds;
    • pédicure médicale;
    • chaussures orthopédiques confortables;
    • rejet de mauvaises habitudes.

    Le respect de ces actions simples est 2 à 4 fois plus efficace que le traitement médicamenteux de la pathologie développée.

    Comment traiter l'angiopathie des membres inférieurs

    À ce jour, le diabète est la maladie la plus fréquente des organes du système endocrinien. Le diabète sucré du second type mérite une attention particulière. Cette maladie est caractéristique des personnes âgées, elle est très rare chez les jeunes. Angiopathie extrêmement dangereuse des membres inférieurs dans le diabète sucré, dont le traitement implique souvent une intervention chirurgicale. Le diabète du premier type se produit avec la déficience absolue de cette hormone. Il est extrêmement important de choisir un traitement adéquat, il est nécessaire de convaincre le patient de la nécessité de se conformer à toutes les recommandations médicales. De telles tactiques peuvent réduire le risque de complications possibles plusieurs fois. D'où la difficulté de traiter le diabète du premier type: il est aujourd'hui presque impossible de déterminer dans quelle mesure le patient est déficient en insuline.

    Angiopathie en tant que complication du diabète

    L’angiopathie des membres inférieurs est l’une des complications les plus courantes du diabète sucré. Selon la classification, il est inclus dans le groupe des angiopathies. De vieilles données littéraires ont fait valoir que ce processus est directement lié à la lésion de la paroi vasculaire. Cependant, de nouvelles études sur ce processus ont établi que les lésions du pied chez les patients atteints de diabète sucré avaient un facteur étiologique et une pathogenèse complètement différents, directement associés au développement de la polyneuropathie. La destruction vasculaire ne représente pas plus de 12-15% des patients.

    La classification comprend deux types d'angiopathies.

    1. Microangiopathie, dans laquelle les petites artères, les artérioles sont touchées. Les organes de cette pathologie sont les vaisseaux des reins et de la rétine.
    2. Macroangiopathie touchant les artères de gros calibre. Les vaisseaux coronaires, le cerveau et les membres inférieurs sont touchés ici.

    Angiopathie des vaisseaux des membres inférieurs

    Morphologiquement, cette affection peut être appelée athérosclérose, qui se développe sur le fond du diabète. Cependant, contrairement à l'athérosclérose habituelle, l'angiopathie des membres inférieurs atteints de diabète présente certaines particularités.

    1. La progression régulière de la maladie, qui se produit avec l'athérosclérose ordinaire. La différence réside dans le fait que dans le diabète sucré, la pathologie progresse plus rapidement.
    2. Caractère polysegmental de la lésion. C'est-à-dire qu'il y a plusieurs foyers.
    3. Peut se produire chez les jeunes.
    4. Mauvaise réponse au traitement thrombolytique standard, administration de statines.

    L'athérosclérose se développe toujours par étapes. Tout d'abord, la paroi vasculaire est compactée, l'étape suivante est leur rétrécissement, appelé sténose. La dernière étape peut être une obstruction complète ou un blocage du navire. En conséquence, une hypoxie tissulaire grave se développe, le métabolisme et l'homéostasie sont perturbés, ce qui se manifeste par certains symptômes.

    La classification la plus complète et généralement acceptée de cette pathologie est considérée comme étant celle de Fontaine-Leriche-Pokrovsky. Il comprend 4 étapes.

    Première étape

    Le patient ne remarque aucune manifestation clinique. Le diagnostic de l'angiopathie à ce stade n'est possible que par l'examen instrumental du patient.

    Deuxième étape

    Comprend les étapes 2, 2A, 2B.

    1. Stade 2. Les symptômes tels que la douleur des membres inférieurs commencent à se manifester, plus souvent les jambes souffrent, parfois les cuisses. Ces sentiments surviennent généralement après un effort physique prolongé - marcher, courir. Ils peuvent être accompagnés d'une claudication intermittente. Un facteur de diagnostic important à ce stade est que la douleur disparaît lorsque la charge sur les jambes cesse. Cependant, la maladie continue de se développer régulièrement. Il convient de noter que si la polyneuropathie a été le mécanisme déclencheur de l'angiopathie, alors le tableau clinique habituel, le syndrome douloureux peut être absent. Dans ce cas, les symptômes incluent une fatigue intense, un inconfort, qui oblige le patient à réduire sa vitesse de marche ou à s’arrêter du tout.
    2. L'étape 2A implique l'apparition d'une douleur à une distance de plus de deux cents mètres mais ne dépassant pas un kilomètre.
    3. L'étape 2B se caractérise par l'apparition d'une douleur à moins de 200 mètres.

    Troisième étape

    La douleur peut survenir même dans un état de repos complet des patients, pouvant aller jusqu'à un état de position horizontale. Si la jambe affectée est abaissée, l’intensité du syndrome douloureux est nettement réduite, mais le tableau clinique demeure.

    Quatrième étape

    Il se produit avec des ulcères trophiques, la phase finale de la maladie est le développement de la gangrène.

    L'angiopathie des vaisseaux des membres inférieurs atteints d'ischémie chronique peut également toucher les artères poplitées. Il y a eu des progrès rapides et l'agressivité de cette pathologie. Aux stades les plus avancés, l’amputation du membre affecté est la seule méthode de traitement correcte, qui conduit à une invalidité du patient.

    Tableau clinique et diagnostic

    Lorsque le patient se rend à l'hôpital, le médecin doit faire attention à la présence de plaintes, de diabète concomitant, ainsi qu'à de telles manifestations cliniques.

    1. Réduction ou absence de pulsation dans les artères du pied.
    2. Température régionale réduite. Pour le diagnostic différentiel de cette caractéristique est d'une grande importance, car l'angiopathie diabétique affecte souvent une jambe, la température y diminue.
    3. Perte de cheveux sur la jambe ou absence de cheveux.
    4. Sécheresse sévère de la peau, hyperémie du pied, parfois cyanose prononcée.
    5. Des cas graves surviennent avec la présence d'un œdème ischémique.

    Le diagnostic instrumental comprend l’utilisation des méthodes suivantes:

    • dépistage par échographie ordinaire;
    • Échographie par numérisation recto verso;
    • tomographie;
    • angiographie des vaisseaux des membres inférieurs avec contraste, cette technique vous permet d'obtenir le maximum d'informations.

    Auparavant, les médecins aimaient utiliser la rhéovasographie, mais comme il était possible d'obtenir assez souvent un faux résultat positif au cours de l'enquête, son utilisation s'est estompée au second plan.

    Traitement

    L'angiopathie des membres inférieurs dans le diabète sucré implique un traitement complexe, qui comprend plusieurs étapes.

    1. La thérapie standard de l'athérosclérose avec l'utilisation de médicaments antiplaquettaires thrombolytiques, les statines, est réalisée.
    2. Le patient doit arrêter de fumer complètement.
    3. La glycémie et le métabolisme des lipides devraient également être normaux.
    4. Retour à la normale et stabilisation ultérieure de la pression artérielle.
    5. Combattre le surpoids, l'inactivité physique.
    6. L'utilisation de médicaments vasoactifs qui améliorent le bien-être du patient contribue à l'augmentation de l'activité physique, mais ils n'ont pratiquement aucun effet sur le pronostic.
    7. Conduite de la thérapie physique, la sélection de chaussures pour le patient. Les mesures thérapeutiques peuvent exclure cette étape si le patient présente des ulcères trophiques, qui doivent également être traités.
    8. Utilisation de techniques chirurgicales - chirurgie intravasculaire, pontage des vaisseaux affectés, prise en charge du patient après la chirurgie.

    Pour que la dynamique du traitement soit positive, il est impératif d'influencer la maladie sous-jacente. Une étape comme la normalisation du métabolisme des protéines, des lipides et des glucides améliorera non seulement le pronostic quant au développement de l’angiopathie, mais améliorera également l’état général du patient. Pour ce faire, choisissez un régime alimentaire individuel qui limitera la quantité de graisses animales consommées, de glucides rapides, d’aliments à indice glycémique élevé.

    Un traitement hypoglycémiant adéquat est nécessaire, ce qui permettra de normaliser le taux de sucre, l’hémoglobine glycosylée, qui est le principal indicateur de pronostic de tout diabétique. À ce jour, le traitement chirurgical est très souvent utilisé, associé à un grand nombre de gangrènes humides, provoquant une intoxication prononcée du corps.

    Mesures préventives

    Les patients souffrant de diabète de tout type doivent s'efforcer de retarder l'apparition de l'angiopathie. Il faut garder à l'esprit qu'il est presque impossible d'éviter complètement cette pathologie, mais ralentir son développement est tout à fait réaliste. Cela évitera la masse de symptômes désagréables.

    Les mesures préventives comprennent la mise en œuvre de toutes les recommandations médicales pour le traitement du diabète. Ne manquez pas de prendre des médicaments hypoglycémiants ou de l'insuline, modifiez indépendamment leur posologie. Il est important de contrôler votre poids et de suivre les recommandations alimentaires.

    Parfois, il devient nécessaire d'utiliser des agents anticoagulants, des médicaments qui réduisent le taux de cholestérol. Cela est dû au fait que, lors du rétrécissement de la lumière des artères, la thrombose augmente et que des taux élevés de lipides accélèrent la progression de l'athérosclérose.

    Il est important de maintenir l'état fonctionnel normal du foie, car il est responsable de la production de glycogène, en partie du métabolisme des lipides. Si vous vous conformez à toutes les prescriptions médicales, vous pouvez réduire l'agressivité de l'angiopathie déjà commencée ou en retarder l'apparition. Cela améliorera considérablement la qualité de vie du patient.

    Comment se manifeste l'angiopathie diabétique des vaisseaux des membres inférieurs: symptômes et traitement

    L'angiopathie des membres inférieurs se développe dans le diabète sucré, affecte les vaisseaux sanguins et altère le métabolisme du corps avec les membres inférieurs.

    La pathologie développée ne peut pas être complètement guérie - vous pouvez soulager les symptômes et éviter les effets aggravants: gangrène, nécrose. La rapidité des soins influe sur le résultat final: plus le patient trouvera et signalera tôt le problème, plus nombreux seront les membres préservés.

    La violation de l'apport sanguin aux membres inférieurs chez un diabétique est une raison pour contacter plusieurs spécialistes:

    Un traitement complet est la clé de la santé.

    Classification de l'angiopathie diabétique

    L'angiopathie diabétique s'exprime de deux manières: micro et macro. Dans le premier cas, les capillaires sont affectés, dans le second - les gros vaisseaux sanguins - les veines et les artères.

    La microangiopathie conduit à la malnutrition des tissus, empêche l'élimination des substances nocives des extrémités. Le rétrécissement du tissu entraîne une hypoxie.

    La macroangiopathie menace de problèmes cardiaques. Cette pathologie développe une maladie ischémique de formes diverses, menacée par un infarctus du myocarde avec des complications ultérieures.

    Les causes

    Le développement de la pathologie dépend de facteurs diabétiques - des taux élevés et des sauts de sucre dans le plasma inattendus.

    Dans le diabète de type I, le risque de pathologie est plus faible car le patient est capable de contrôler manuellement les taux de glucose de l'insuline.

    Les diabétiques du second type sont à risque - la présence de produits de dégradation de l'insuline dans le corps entraîne des pics inévitables de la glycémie.

    Parmi les autres facteurs à l'origine de l'angiopathie des vaisseaux des membres inférieurs, il convient de noter:

    • Insensibilité des structures du corps à l'insuline;
    • Dyslipidémie - une violation du métabolisme des graisses et des complexes protéiques;
    • Excès de poids, mode de vie sédentaire. Obésité viscérale - accumulation de graisse dans la région des organes du tractus gastro-intestinal - l'estomac;
    • Hypertension artérielle, coagulation sanguine accrue;
    • Tabagisme et dommages causés par les caractéristiques du lieu de résidence ou de travail du patient;
    • L'hérédité aussi bien que l'âge. Les diabétiques de plus de 50 ans sont à risque.

    Mécanisme de développement et symptômes

    L'excès de glucose dans le corps d'un diabétique peut pénétrer dans les vaisseaux sanguins, amorçant ainsi le processus de destruction.

    Les tissus décomposent le glucose en substances plus petites qui tendent à attirer les liquides. En conséquence, les vaisseaux gonflés provoquent un gonflement.

    Le travail altéré des vaisseaux sanguins des membres inférieurs provoque la libération de coagulants, ce qui entraîne la formation de caillots sanguins microscopiques.

    La somme de ces facteurs provoque une privation d'oxygène et le travail des fibroblastes - des substances qui créent un tissu conjonctif qui colle des capillaires. Le processus de création de plaques d'athérosclérose, qui réduisent le flux sanguin, peut commencer dans les artères.

    L'émergence d'une angiopathie provoquée par une lésion des tissus nourrissants est possible avec la manifestation simultanée de deux processus: la famine des nerfs dans le diabète et l'hypertension. Le manque d'oxygène entraîne la mort de nerfs qui affectent les tissus des membres. Au stade initial, les modifications corporelles sont mineures, mais peuvent être détectées.

    Parmi les premiers symptômes de l’angiopathie diabétique des membres inférieurs:

    • Engourdissement périodique non conditionné et / ou diminution de la température du pied;
    • Sensibilité réduite;
    • Douleur musculaire et / ou crampe;
    • Raideur musculaire dans les premières heures après le réveil;
    • Gonflement de divers tissus, peau sèche;
    • Calvitie des jambes;
    • Peeling, brûlure de la peau du pied;
    • Déformation des ongles des ongles.

    Le développement ultérieur de la maladie conduit à des boiteries, à des modifications de la surface de la peau, à l'apparition d'ulcères. Dans les cas plus graves, la déformation des tissus se produit lors de la formation d'un pied diabétique, d'une pathologie dans laquelle la structure osseuse de la jambe est perturbée et de la formation d'ulcères purulents profonds.

    L’apparition des symptômes de l’angiopathie diabétique implique la consultation d’un médecin pour la prescription du traitement. Un traitement précoce conduit à la préservation des membres inférieurs.

    Diagnostics

    Un examen complet de la présence d'angiopathie comprend une évaluation de la peau des pieds, des ongles, la recherche de la présence d'un pouls dans les vaisseaux, la mesure de la pression des artères des jambes et la comparaison des indications.

    Le spécialiste vérifiera également la sensibilité des jambes à divers effets.

    Les tests assignés aideront à identifier les anomalies en termes chimiques.

    Parmi les méthodes de recherche utilisées:

    • Angiographie - rayons X des vaisseaux avec introduction de contraste;
    • Échographie couleur Doppler;
    • Capillaroscopie informatisée des jambes;
    • CT spiralé;
    • IRM

    L'examen approfondi de l'angiopathie des membres inférieurs est effectué après examen par divers spécialistes:

    • Endocrinologue;
    • Un neurologue;
    • Un chirurgien;
    • Un cardiologue;
    • Ophtalmologiste.

    Méthodes de traitement

    Le traitement de l’angiopathie repose sur la normalisation du métabolisme des glucides dans l’organisme. Le traitement implique l’adhésion à un régime, l’utilisation de médicaments réduisant le niveau de sucre.

    Traitement conservateur

    Il consiste en l'utilisation de médicaments qui aident à améliorer le flux sanguin, normaliser le sang.

    Les médicaments utilisés sont classés dans des groupes:

    • Les statines qui réduisent le cholestérol;
    • Antioxydants qui dilatent les vaisseaux sanguins;
    • Médicaments qui réduisent la coagulation du sang; aux prises avec l'hypertension; provoquer la réparation des tissus;
    • On a également utilisé des angioprotecteurs, des substances métaboliques, biogènes, vasoactives et diurétiques;

    De plus, les substances neurotropes et les vitamines peuvent être utilisées dans diverses situations.

    Intervention chirurgicale

    Les opérations permettent de rétablir l'état initial des vaisseaux ou d'éliminer les tissus morts.

    Trois types d'opérations de circulation sanguine sont utilisés pour le traitement:

    • La méthode peu invasive aide à nettoyer les vaisseaux;
    • Endovasculaire a le même objectif, mais est segmenté;
    • Le shunt est utilisé dans des situations plus difficiles pour diriger le flux sanguin dans les vaisseaux occlus

    Il existe plusieurs autres interventions pour l'angiopathie des membres inférieurs. Sympathectomie lombaire - sert à rétablir le flux sanguin. Dans les situations cliniques graves, le chirurgien est obligé d'amputer un tissu mort ou de retirer complètement le membre avec une gangrène.

    Physiothérapie

    L'impact du processus est considéré comme auxiliaire et n'est pas utilisé souvent. Pour l'angiopathie des membres inférieurs, le médecin peut recommander les procédures suivantes:

    1. Thérapie magnétique;
    2. Traitements de bain de boue;
    3. Massages

    Médecine populaire

    Les médicaments pour l'angiopathie sont utilisés pour l'ingestion ou le broyage. La phytothérapie, associée à la physiothérapie, sert de complément aux médicaments.

    Certaines herbes aident à la production d'insuline et à améliorer le métabolisme:

  • Le thé doit être remplacé par de la chicorée ou des infusions de fleurs de camomille, de feuilles de tilleul, de bleuets, de lilas;
  • La perfusion de pissenlit contribue à améliorer la production d'insuline. Préparation de la solution: deux cuillères à soupe des racines de la fleur versez 4 tasses d'eau bouillante, laissez reposer pendant la nuit. Prenez la perfusion devrait être peu de temps avant un repas;
  • Prendre un bain avec des pétales de trèfle améliore le tonus de la peau, réduit le risque de complications liées à l'angiopathie;
  • Le métabolisme aide à normaliser le métabolisme dans l'angiopathie des membres inférieurs. Ils sont créés à partir des feuilles de divers arbres en fleurs - calendula, tilleul et ortie. Les pansements à l'huile sont également utilisés pour améliorer l'état des ulcères et lutter contre la sécheresse. Pour préparer une vinaigrette à l'huile, vous devez: Porter à ébullition deux verres d'huile végétale. Ajoutez ensuite à la solution 50 g de cire, de préférence prélevée chez les abeilles, une demi-tasse de résine de pin. Le mélange est cuit pendant environ 7 minutes sur un feu calme presque à l’ébullition. La substance résultante doit être refroidie et stockée dans une pièce sombre. Pour l'utiliser, vous devez humidifier une gaze dense et l'appliquer au point à problème pendant une demi-heure.
  • L'angiopathie diabétique des membres inférieurs est par nature une complication de la maladie, mais peut provoquer des symptômes plus aigus, notamment une gangrène, une nécrose des tissus, une septicémie.

    Prévention

    Les mesures préventives peuvent sauver des vies, rétablir l'approvisionnement en sang dans les cas qui ne fonctionnent pas. Le traitement des cas graves d'angiopathie diabétique n'est pas toujours efficace et une prévention peut aider à éviter les complications.

    Recommandé:

    • Surveiller constamment les niveaux de sucre;
    • Réinitialiser l'excès ou gagner le poids manquant;
    • Exercice;
    • Suivez l'hygiène des membres inférieurs;
    • Pour effectuer des pédicures médicales, portez des chaussures spéciales;
    • Abandonnez les mauvaises habitudes.

    Vidéo utile

    Regardez une vidéo utile sur la protection de vos jambes contre l'angiopathie des vaisseaux des membres inférieurs et autres complications graves:

    L'angiopathie diabétique du pied est une pathologie dangereuse classée dans la classification internationale des maladies (code CIM 10) en tant que E10-E14 avec une terminaison commune.5, en tant que diabète sucré avec une circulation périphérique altérée.

    Il ne survient que chez les diabétiques, mais il menace de complications graves de l'évolution de la maladie. Détecté à temps, peut être arrêté et partiellement déployé. Inaperçu, conduit à un état en cours d'exécution.

    Angiopathie diabétique des membres inférieurs: caractéristiques de l'évolution et du traitement de la maladie

    Le diabète sucré est une maladie dangereuse pouvant entraîner le développement d'une complication aussi grave que l'angiopathie diabétique des membres inférieurs. Qu'est-ce que la pathologie et quelles mesures prendre pour normaliser la maladie?

    Quelle est l'angiopathie diabétique des membres inférieurs

    L'angiopathie diabétique des membres inférieurs est une complication dangereuse résultant du développement du diabète de type 1 ou de type 2. La violation est associée à une diminution de la capacité des navires, ce qui entraîne inévitablement une détérioration de la nutrition des membres inférieurs et une perte d'efficacité. L'absence d'intervention entraîne un dysfonctionnement des organes et les conséquences sont extrêmement défavorables.

    Les patients diabétiques âgés de plus de 3 ans sont à risque.

    La formation de plaques de cholestérol entraîne des troubles circulatoires dans les membres inférieurs et, par conséquent, une angiopathie diabétique.

    Classification

    Il existe 2 types de pathologie:

    • microangiopathie - les petits vaisseaux des membres inférieurs sont touchés - capillaires, artérioles, veinules;
    • macroangiopathie - la maladie est localisée dans:
      • aorte;
      • artère poplitée;
      • segment fémoral;
      • vaisseaux iliaques;
      • artères de la jambe.

    En outre, une combinaison de dommages diabétiques des grandes artères et des petits vaisseaux des jambes est possible.

    L'évolution des deux formes de la maladie est représentée par 3 étapes:

    1. Préclinique ou asymptomatique. Il se caractérise par l'absence de manifestations.
    2. Fonctionnel. Les manifestations cliniques sont présentes. Détecté par des diagnostics instrumentaux. Avec un traitement en temps opportun, vous pouvez vous débarrasser des changements commencés.
    3. Bio. Il y a des troubles trophiques. Les changements sont partiellement réversibles ou irréversibles.

    Angiopathie diabétique: commentaires de spécialistes - vidéo

    Causes et facteurs de risque

    L'amincissement des parois et la destruction des vaisseaux sanguins entraînent une altération du flux sanguin dans les membres inférieurs. En conséquence, les tissus ne reçoivent ni nutriments ni oxygène.

    Les parois des vaisseaux sanguins deviennent fragiles à la suite de chutes de pression fréquentes et du développement à long terme du diabète.

    Les lésions des vaisseaux des jambes dans le diabète sucré, en particulier l'athérosclérose, sont la principale cause de la formation d'angiopathie diabétique des membres inférieurs.

    L'angiopathie diabétique dans les membres inférieurs est fréquemment associée à une charge importante agissant sur les jambes.

    Les facteurs de risque qui accompagnent souvent un patient au cours de son diabète sucré sont d’une grande importance:

    1. Résistance à l'insuline - violation de la réponse du corps à une exposition à l'insuline.
    2. Dyslipidémie - une violation de la production, l'échange et l'élimination des graisses dans le sang.
    3. Nature systémique du processus inflammatoire.
    4. L'obésité.
    5. Hyperglycémie - taux élevé de sucre dans le sang.
    6. Coupes aléatoires.
    7. La présence de cors et de cors.
    8. Augmentation de la coagulation sanguine.
    9. Déformation de la plaque à clous.
    10. Dysfonctionnement endothélial - dommages à la couche interne des cellules vasculaires.
    11. Hypertension artérielle - augmentation de la pression artérielle.
    12. Les dommages causés aux cellules pendant l'oxydation constituent un stress oxydatif.

    Cependant, il existe des facteurs de risque externes:

    1. Âge: souvent, la pathologie se forme chez les hommes après 45 ans et chez les femmes après 55 ans.
    2. Prédisposition héréditaire
    3. Mode de vie sédentaire.
    4. Intoxication professionnelle.
    5. Le tabagisme

    Les symptômes

    La présence d'un ou de plusieurs signes de la maladie est un argument de poids en faveur de la recherche d'une aide médicale. La détection tardive de la maladie ou l'absence de traitement augmente le risque d'invalidité. Les symptômes de l'angiopathie diabétique dépendent de la gravité de la maladie et de sa forme.

    La macroangiopathie affecte souvent les zones poplitées et son évolution est agressive. La pathologie conduit souvent à la gangrène et à l'amputation du membre.

    Signes de microangiopathie dépendant du stade - tableau

    • La peau a une teinte pâle;
    • le patient a froid;
    • petits ulcères se produisent, mais pas de douleur.
    • Les ulcères affectent les tissus plus profondément, affectant les tissus osseux et musculaires;
    • il y a des sensations douloureuses.
    • Les bords des ulcères disparaissent et des taches noires apparaissent à leur place;
    • il y a gonflement des tissus;
    • une inflammation peut survenir dans les os et les tissus de la moelle osseuse.

    Symptomatologie de la macroangiopathie en fonction du stade - tableau

    • sensations douloureuses;
    • fatigue accrue;
    • engourdissement des orteils;
    • épaississement de la plaque à ongles;
    • sensation de froid dans les membres inférieurs;
    • rares cas de boiterie.
    • peau pâle;
    • engourdissement fréquent du pied;
    • avoir froid;
    • transpiration accrue;
    • accès fréquents de boiterie.
    • douleur persistante;
    • gonflement;
    • ulcères avec des signes de mort tissulaire.
    • augmentation de la température corporelle;
    • faiblesse
    • en train de mourir d'une partie du pied ou de toute la surface.

    Diagnostics

    En cas de suspicion d'angiopathie diabétique, le patient doit consulter un médecin dès que possible. Le spécialiste examinera le patient et recueillera les plaintes. Après confirmation de la présence du diabète, procéder à un examen médical.

    Dans la pratique médicale, diverses méthodes de diagnostic sont utilisées:

    1. Imagerie par résonance magnétique (IRM). Avec son aide, recevez des informations détaillées sur la structure des tissus mous.
    2. Angiographie. Cela aide à évaluer le degré de perméabilité vasculaire. Une substance spéciale est injectée dans le corps du patient, suivie d'une radiographie. L'angiographie permet d'évaluer le degré de perméabilité vasculaire.
    3. Tomographie par ordinateur. Vous permet d'obtenir des informations détaillées sur la zone touchée.
    4. Échographie. Avec elle, déterminez le ton des parois vasculaires et leur état. Avec le balayage duplex, la vitesse du flux sanguin est détectée et la perméabilité vasculaire est évaluée.

    Traitement

    Pour obtenir le meilleur résultat, une approche individuelle est nécessaire. Les mesures thérapeutiques peuvent varier en fonction de la gravité de la maladie et des causes de l’angiopathie diabétique.

    Traitement médicamenteux

    Le choix des médicaments est basé sur la localisation de la pathologie et le degré de développement de la lésion. La durée du traitement et le schéma thérapeutique sont déterminés uniquement par le médecin.

    1. Au stade 1 prescrire:
      • substances lipotropes;
      • vitamines B: vitamines B, acides ascorbiques et nicotiniques.
      • Cocarboxylase.
    2. Au stade 2 est utilisé:
      • les gangliobloquants (Andekalin, Nikoshpan);
      • vasodilatateurs - permettent la normalisation du tonus vasculaire (No-spa, chlorhydrate de Papaverina, Halidor);
      • médicaments antispasmodiques - diluent les vaisseaux sanguins, réduisent le taux de cholestérol dans le sang du patient et le degré d’adhésion des plaquettes (nicotinate de xantinol, pentoxifylline);
      • angioprotecteurs - restaurer la perméabilité des vaisseaux malades et améliorer la microcirculation, réduire les poches (Parmidin).
    3. Au stade 3, utilisez:
      • anticoagulants indirects (acide acétylsalicylique, Cincumar);
      • insulinothérapie, en particulier avec macroangiopathie. Dans ce cas, contrôlez le niveau de glucose. Lorsque le métabolisme des glucides est perturbé, des agents hypolipidémiants des catégories suivantes sont utilisés:
        • les statines;
        • les fibrates;
        • les antioxydants.
      • traitement topique impliquant l'utilisation de:
        • 3% de peroxyde d'hydrogène;
        • solution aqueuse d'iode;
        • Miramistine 0,01%;
        • Solution aqueuse à 0,05% de chlorhexidine;
        • Solution saline à 0,9%.

    En cas de risque de complications du cycle thromboembolique, l’héparine et le dipyridamole sont prescrits.

    Drogues - Galerie

    Intervention chirurgicale

    L'intervention chirurgicale est utilisée dans les cas extrêmes. Les indications des chirurgies sont la présence de processus de nature purulente-nécrotique, créant une menace pour la vie du patient (ulcères et tissus morts, lésions osseuses graves et propagation étendue de la nécrose).

    Appliquez les méthodes suivantes:

    1. Endartériectomie - assurer la circulation du sang dans les branches établies et l'élimination des vaisseaux qui ne peuvent pas être restaurés.
    2. Angioplastie - restauration de l’approvisionnement en sang.
    3. Manœuvre automatique - création d'une branche supplémentaire vous permettant de contourner les navires affectés. La restauration de la perméabilité des vaisseaux artériels affectés se fait par endoprothèse
    4. Stenting des artères des jambes (intervention endovasculaire) - la mise en place d'une prothèse spéciale avec laquelle la lumière du vaisseau est restaurée.
    5. Sympathectomie - élimination des nœuds nerveux responsables du spasme artériel.
    6. Résection de tissus morts.
    7. Opérations d'assainissement - ouverture des abcès et des phlegmon (inflammations purulentes).
    8. Amputation du membre (dans les cas extrêmes).

    Remèdes populaires et homéopathie

    En tant que méthode de traitement supplémentaire, l'utilisation de remèdes populaires est autorisée. Cependant, vous devez d'abord consulter un spécialiste.

    On utilise l'angiopathie diabétique des membres inférieurs:

    • décoction de cerise noire. 1/4 tasse de baies ajouter 0,5 litre d'eau bouillante. Mettez pendant 15 minutes dans un bain d'eau. Ensuite, l'outil est filtré et refroidi. Appliquer pour des compresses ou des ulcères de lavage;
    • décoction de millefeuille. Mélangez la plante et l'eau bouillante dans un rapport de 1:10, faites bouillir pendant 5 minutes, filtrez et utilisez pour le lavage et les compresses;

    L'achillée a des propriétés hémostatiques, cicatrisantes et bactéricides.

  • jus d'aloès Trempez des cotons-tiges imbibés d’ulcères avec le jus de la plante.
  • L’homéopathie permet de soulager l’état du patient. Utilisez les outils suivants:

    Pronostic du traitement et complications possibles

    Le pronostic dépend du stade de la pathologie et de l'heure du début du traitement. Plus tôt le patient demandait de l'aide, plus la probabilité d'une issue favorable était élevée. Le développement rapide de l'angiopathie entraîne souvent des complications, notamment en l'absence de traitement. En raison de la progression de l'état pathologique, les effets suivants se produisent:

    1. Nécrose (gangrène, nécrose) des doigts, des pieds, des jambes.
    2. Diminution de la sensibilité des membres inférieurs. La présence de blessures, même minimes, avec une sensibilité réduite est une menace, car le patient ne détecte pas toujours les blessures à temps et procède à leur traitement. En conséquence, toute égratignure peut entraîner des modifications irréversibles nécessitant une intervention urgente du chirurgien.
    3. Insuffisance cardiaque, problèmes de vision.

    Mesures préventives

    La prévention vise à prévenir le développement de complications. Les patients diabétiques doivent suivre les recommandations d’un spécialiste des soins des pieds. Il est recommandé d'abandonner les promenades sans chaussures, en particulier avec une sensibilité réduite.

    Des chaussures bien choisies sont un élément important dans la prévention de l'angiopathie. Les chaussures doivent être de taille appropriée. Il est recommandé de privilégier les matériaux naturels.

    Chaque jour, lavez-vous les pieds à l'eau tiède et essuyez-les soigneusement. Pour éviter la desquamation de la peau et la formation de fissures hydratant approprié.

    De plus, vous devriez:

    • rendre visite au médecin régulièrement;
    • contrôler le poids corporel et la glycémie;
    • adhérer à la nutrition diététique;
    • pour exercer, en privilégiant les sports dans lesquels le risque de lésions aux jambes est absent ou minime.

    L'angiopathie diabétique des jambes est une condition dangereuse. S'il n'y a pas de traitement, il y a un risque de décès suite au développement d'une gangrène et d'une infection sanguine. En cas de suspicion de survenue d'une pathologie, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible.

    En Savoir Plus Sur Les Convulsions

    Gonarthrose: diagnostic, prévention et traitement de la maladie

    Si un resserrement se fait entendre lors du mouvement dans l'articulation du genou, il s'agit du premier signe de gonarthrose. Les méthodes conservatrices de médecine traditionnelle et alternative aideront à prévenir la destruction du tissu cartilagineux et à préserver la motricité normale.


    Pommade ecchymose

    Les ecchymoses sont un remède externe pour la résorption des hématomes sous-cutanés. Il est utilisé pour les enfants et les adultes dans toutes les zones ouvertes du corps - sur le visage, le dos, les hanches, les épaules, les mains, les jambes.