MED24INfO

Les troubles circulatoires peuvent être causés par un débit sanguin insuffisant dans les maladies des artères, lorsque leur perméabilité est perturbée, ou dans les maladies des veines, en cas de manque d'écoulement et de stagnation du sang veineux.

Variantes d'insuffisance circulatoire nk.

aiguë (ischémie aiguë)

chronique (ischémie chronique).

Insuffisance artérielle aiguë nk.

L'obstruction artérielle aiguë est une conséquence de l'embolie et de la thrombose. L'embolie et la thrombose ne sont pas des maladies séparées. Ils sont toujours une complication des maladies emboliques ou thrombogènes.

Embolie Les principales maladies qui causent une embolie des artères sont les maladies cardiaques. Avec une activité cardiaque accrue ou une activité fibrinolytique sanguine accrue, il se produit une fragmentation et un détachement de l'embole intracardiaque et sa migration à travers les vaisseaux. L'embolie peut provenir d'un anévrisme de l'aorte et de ses branches, ainsi que de veines thrombosées des membres inférieurs et du bassin. Les embolies (occluses) des gros vaisseaux dans la zone d’un rétrécissement marqué de la lumière. L’obstruction aiguë des artères principales conduit au développement d’une hypoxie aiguë et à la violation de tous les types de métabolisme dans les tissus. Déjà 12 heures après l'occlusion, des modifications irréversibles se produisent dans les tissus nerveux et musculaires.

Thrombose La thrombose artérielle est une complication des maladies qui provoquent des violations du système sanguin coagulant et fibrinolytique, entraînant une diminution locale du flux sanguin et des maladies entraînant des lésions de la paroi vasculaire. L'émergence d'une thrombose contribue au spasme vasculaire, à des taux sanguins élevés de sérotonine, à des contraceptifs hormonaux.

Symptômes cliniques et diagnostic.

La maladie commence de manière aiguë.

Plaintes de douleur intense, faiblesse grave du membre affecté, engourdissement et froideur.

À l'examen, diminution de la température de la peau, œdème, pâleur et cyanose de la peau des membres, sans pouls distal (inférieur) à l'emplacement de la lésion. Douleur perturbée et sensibilité tactile, parfois jusqu'à l'anesthésie complète. Les mouvements passifs dans les articulations des membres sont sévèrement limités.

Agents antiplaquettaires et médicaments améliorant la microcirculation.

En l'absence d'effet de la thérapie conservatrice - traitement chirurgical.

Insuffisance artérielle chronique nk.

Les manifestations de l'insuffisance artérielle chronique des membres inférieurs sont des maladies oblitérantes chroniques: endartérite oblitérante et athérosclérose oblitérante.

Étiologie et pathogenèse.

L'hypothermie, les engelures, les lésions de NK, le tabagisme, les traumatismes mentaux graves et d'autres facteurs responsables d'un vasospasme persistant contribuent au développement d'une endartérite oblitérante.

Le spasme artériel existant de longue date conduit à une ischémie chronique de la paroi vasculaire, un thrombus se forme, un rétrécissement et une oblitération de la lumière du vaisseau se produisent.

Dans le cas de l’athérosclérose oblitérante, le rôle principal appartient à l’hypercholestérolémie, c’est-à-dire à l’augmentation du cholestérol sanguin. En raison de processus complexes dans la lumière du vaisseau, des plaques d'athérosclérose se forment, ce qui peut entraîner une violation de sa perméabilité.

Symptômes cliniques et diagnostic.

L'endartérite oblitérante touche principalement les hommes âgés de 20 à 30 ans.

Les premiers signes de la maladie: fatigue, engourdissement des jambes. La plainte principale du patient est la douleur.

Selon la gravité de la douleur, il existe 4 degrés d'ischémie.

Avec Je degrés d'ischémie la douleur dans le NC (muscles gastrocnémiens) n'apparaît que lorsque la charge physique est importante, lorsque l'on marche à une distance supérieure à 1 km.

C'est l'étape de la compensation fonctionnelle. Le patient se plaint de frissons, de crampes et de paresthésies en NC, de picotements et de brûlures au bout des doigts, d'une fatigue accrue des jambes. Une fois refroidie, la peau des jambes devient pâle et froide. En marchant sur une distance de 1 km, il y a un symptôme de claudication intermittente. Le symptôme est que le patient commence à ressentir une douleur intense dans les muscles du mollet de la jambe et du pied, l'obligeant à s'arrêter et à se reposer. Le pouls sur les artères des pieds est faible ou non détecté.

Avec II degrés d'ischémie la douleur apparaît lors de la marche sur une courte distance, le critère principal est considérée comme une distance de 200 m. Si un patient peut marcher sur 200 m de manière habituelle sans remarquer l'apparition de douleur, son état est alors considéré comme une ischémie IIA. Si la douleur lors de la marche normale se produit avant que 200 m ne soient couverts, on considère alors le degré d'ischémie du membre IIB.

C'est l'étape de la sous-compensation. L'intensité de la claudication intermittente est en augmentation. La peau des pieds et des jambes devient sèche, squameuse, une hyperkératose de la surface plantaire est détectée. La croissance des ongles ralentit, ils s'épaississent, deviennent cassants, ternes, deviennent bruns. Sur un membre douloureux, la croissance des cheveux cesse. Une atrophie du tissu adipeux sous-cutané et des muscles du pied se développe. La pulsation sur les artères des pieds n'est pas détectée.

Avec III degrés d'ischémie la douleur survient au repos ou en marchant jusqu'à 25 m.

C'est l'étape de la décompensation. La couleur de la peau de la jambe douloureuse change considérablement en fonction de sa position: la montée de la jambe est accompagnée de blanchiment, puis de rougeur. La peau devient plus fine et devient fine. Des blessures mineures (ongles usés, meurtris, coupés) entraînent la formation de fissures et d'ulcères superficiels douloureux. Pour soulager la souffrance, le patient donne au membre une position forcée et le laisse tomber. Atrophie des muscles de la jambe et du pied. La capacité du patient à travailler est considérablement réduite.

Avec IV degrés d'ischémie Des modifications ulcéreuses-nécrotiques apparaissent dans les tissus de la jambe et du pied. La douleur dans le membre devient permanente et insupportable. Joint l'œdème du pied et de la jambe. Les ulcères qui en résultent sont généralement situés sur les doigts. Les bords et le fond des ulcères sont recouverts d'un revêtement gris sale, sans granulation. L'invalidité du patient est complètement perdue.

L'athérosclérose oblitérante survient principalement chez les hommes de plus de 40 ans.

Le tableau clinique de l’athérosclérose oblitérante est semblable au tableau clinique de l’endartérite oblitérante, mais il présente certaines caractéristiques distinctives: la maladie survient souvent dans le contexte de l’hypertension, du diabète, de l’obésité.

Méthodes de diagnostic instrumentales.

Éliminer les effets des facteurs indésirables: refroidissement, tabagisme, excès de nourriture, etc.

Insuffisance artérielle

Université médicale d'État Kuban (Université médicale d'État Kuban, Académie médicale d'État Kuban, Institut médical d'État Kuban)

Niveau d'éducation - Spécialiste

"Cardiologie", "Cours sur l'imagerie par résonance magnétique du système cardiovasculaire"

Institut de cardiologie. A.L. Myasnikova

"Cours sur le diagnostic fonctionnel"

NTSSSH eux. A.N. Bakuleva

"Cours de pharmacologie clinique"

Académie russe de médecine de l'enseignement supérieur

Hôpital cantonal de Genève, Genève (Suisse)

"Cours de thérapie"

Institut médical d'Etat russe de Roszdrav

L'insuffisance artérielle est une pathologie courante dans laquelle il y a violation du flux de sang artériel vers les muscles et les tissus cardiaques. Dans l'un ou l'autre type de violation du sang et des nutriments peuvent survenir à des âges très différents. Les groupes les plus sensibles à cette pathologie sont les groupes d’âge de quarante ans ou plus, les hommes qui pratiquent un sport et les adhérents au mode de vie épicurien. Pourquoi En règle générale, les hommes peuvent souffrir d'insuffisance circulatoire à la suite du développement d'une endartérite à la suite de diverses maladies. Les cliniciens identifient les signes de cette maladie comme suit. La quantité de facteurs étiologiques de la maladie, caractérisée par une insuffisance artérielle chronique, est très diverse. Il peut s'agir à la fois de processus locaux et de pathologies globales affectant l'ensemble du corps. Par exemple, les causes locales peuvent être:

  • Conséquences de la ligature ou du blocus du navire à un certain endroit, décrites par R. Lerish et N. Krakowski;
  • Facteurs externes de la présence d'un niveau de compression particulier. Ceci est généralement une conséquence de l’effet mécanique sur une région particulière de l’artère vertébrale pendant le développement des néoplasmes - hémodect;
  • Conséquences pathologiques d'une violation de l'état de la circulation sanguine de type congénital, pouvant être le signe d'un trouble fibreux ou musculaire sous forme de dysplasie des artères des reins, augmentation du nombre de ramifications des artères principales, sous-développement anatomique des vaisseaux;
  • Occlusion après un blocage avec des embolies ou des caillots sanguins dans la période postopératoire avec le développement actif de signes chroniques de dystrophie artérielle.

Causes et mécanismes d'occurrence

En outre, les cliniciens considèrent que les causes et les effets de diverses manifestations du syndrome d’insuffisance vasculaire de la circulation sanguine artérielle sont un sertissage anormal, une formation de boucles et une augmentation possible de la longueur des artères principales. En même temps, divers plis et boucles sont formés. Le plus souvent, ils sont associés à la manifestation de l'athérosclérose et de l'hypertension artérielle. Localisation traditionnelle - le bassin des artères carotides internes gauche et droite internes. L'échec est également manifeste dans la région du pool de l'artère sous-clavière et du système d'approvisionnement en sang de la colonne vertébrale.

  1. Avec aplasie artérielle ou insuffisance chronique des membres inférieurs. Ces phénomènes sont caractéristiques de certaines maladies courantes. La lésion athérosclérotique de la partie abdominale du flux sanguin aortique ou des principaux faisceaux artériels gastro-intestinaux affecte, dans une très large mesure, l’état de l’approvisionnement en sang du bas du corps;
  2. La survenue d'une artérite ou d'une aortite non spécifique peut être observée chez environ 9,5% à 12,3% des patients. Ce sont principalement des patientes ou des jeunes;
  3. Dans le contexte du diabète sucré, une angiopathie développée ou en développement de ce type est diagnostiquée dans 6-7% des cas;
  4. Dans la thrombangite oblitérante, la maladie est accompagnée des principaux symptômes dans moins de 2,5% des cas.

Les représentants du sexe masculin âgés de 20 à 25 ans et de 40 à 45 ans souffrent généralement de ce phénomène. La maladie se caractérise par un parcours ondulant avec des périodes prononcées de la phase aiguë et des périodes de rémission. Lors du diagnostic, il ne faut pas exclure la possibilité de manifestation d'autres maladies vasculaires, car il peut y avoir des conséquences d'occlusions post-emboliques et traumatiques, d'hypoplasie de l'aorte abdominale ou du bassin de l'artère iliaque, qui, selon les statistiques, représenteraient entre 4% et 6%.

Pourquoi NA se produit? Pathogenèse

Dans la plupart des pathologies diagnostiquées de ce type, les causes directes de l'insuffisance artérielle et aortique sont des anomalies du développement et de la structure des vaisseaux artériels. Tout d'abord, il peut s'agir de boucles et de nœuds, ainsi que de la longueur caractéristique importante des artères, où se produisent l'athérosclérose, l'hypertension et d'autres dysfonctions évidentes des vaisseaux localisés dans les bassins des vaisseaux principaux. Le développement et la croissance des processus de durcissement des artères, une aortoartérite non spécifique, caractérisée par un pouls filamenteux, symptôme du complexe de Takayasu, l'arc aortique est soumis à une inflammation et la panartérite apparaît comme une maladie vasculaire systémique. L'étiologie est caractérisée par des caractéristiques de la genèse - des facteurs allergiques ou inflammatoires, conduisant le plus souvent à un tableau clinique brillant de la sténose aortique ou de ses branches principales.

La pathologie est caractérisée par le fait que des changements se produisent dans toutes les composantes des parois vasculaires. Particulièrement affecté par l'effet de la maladie sur la couche intermédiaire. Il devient fortement atrophié, il est comprimé par l'intima fibreuse et des embrayages avec des épaississements apparaissent dessus, et une adhérence avec les tissus adjacents y est inhérent. Dans le contexte de la maladie de Vinivarter, la migration de caillots sanguins, la maladie de Burger peut avoir des conséquences très graves.

Comment se manifeste la maladie

La conséquence la plus dangereuse et la plus grave du syndrome d'insuffisance vasculaire est cette angiopathie sur fond de diabète. Les angiopathies diabétiques en tant que troubles circulatoires se divisent en deux formes:

  • La microangiopathie est la maladie la plus répandue dans les modifications diabétiques du corps, dans laquelle le réseau basal de capillaires s'épaissit de manière significative, la couche interne des vaisseaux se lâche et des dépôts d'éléments appelés glycoprotéines positives se produisent à l'intérieur des parois des vaisseaux. Traditionnellement, les petits vaisseaux sont touchés, il peut s'agir plus rarement d'artérioles et un trait caractéristique apparaît, décrit dès 1954-1955 par M. Burger. Une micro angiopathie périphérique est une cause particulière de la gangrène des extrémités, selon E. G. Volgin.
  • Microangiopathie. On peut appeler la complication la plus dangereuse. Des ulcères trophiques en développement ou une gangrène rapide peuvent se développer tout en maintenant une bonne pulsation des artères des pieds.

Diagnostic et traitement

La principale manifestation clinique est la douleur. Au début du développement de la pathologie, la douleur est insignifiante et se pose directement dans la région de la lésion vasculaire la plus intense. Cela peut être l’abdomen, la région du cœur, les hanches ou les membres. Lors de la réalisation d'un examen complet et complet, le médecin établit le stade de la pathologie et le niveau de l'insuffisance circulatoire.

  1. Le stade initial est caractérisé par un engourdissement, des frissons et une paresthésie dans les jambes, parfois même dans les mains;
  2. Dans la deuxième étape, le patient ne va pas même un kilomètre avant que la douleur apparaisse;
  3. La troisième phase - inconfort, douleur, engourdissement se manifeste à la moindre charge;
  4. La formation d’ulcères trophiques et de dysfonctionnements cardinaux du flux sanguin. Peut-être l'émergence d'une complication aussi dangereuse que les ulcères nécrotiques dans la région des phalanges distales des orteils du pied.

Le diagnostic est réalisé à l'aide du test de Leriche, lorsque le niveau de remplissage du pouls est déterminé dans le bassin de l'artère abdominale, des artères iliaques ou de l'aorte, et que les organes pelviens sont atteints d'ischémie.

Le traitement dans la grande majorité des cas négligés est opératoire, la thérapie de type conservateur consiste à utiliser des agents rhéologiques, des médicaments anti-agrégants, ainsi que la connexion d'un traitement étiotropique.

Seul un traitement efficace et efficace peut vous permettre de rester en bonne santé.

Insuffisance artérielle chronique

Un état pathologique caractérisé par une diminution du flux sanguin vers les muscles et autres tissus des membres inférieurs en raison d'une diminution de la lumière de leurs artères est appelé insuffisance artérielle chronique des membres inférieurs.

Cette affection est causée par une endartérite oblitérante et une athérosclérose oblitérante des artères des membres inférieurs. L'endartérite oblitérante est plus caractéristique des hommes jeunes, il y a une réduction diffuse de la lumière dans les membres inférieurs et les hommes de plus de quarante ans souffrent d'athérosclérose oblitérante, quand il y a un rétrécissement local de la plaque d'athérosclérose.

Contribuer au développement de ces maladies peuvent le diabète, le tabagisme, l'hypertension. Les parois artérielles sont affectées et le lit artériel est rétréci car le flux sanguin artériel est perturbé, ce qui entraîne une ischémie des tissus et des troubles métaboliques.

Le degré d'insuffisance artérielle

Compte tenu de la complexité des lésions vasculaires, cette maladie se divise en quatre degrés. Ils diffèrent dans leurs manifestations.

  • Au premier degré, la fatigue des jambes se manifeste par un effort prolongé, une dégradation de la sensibilité, des frissons et un engourdissement.
  • Le second degré est caractérisé par le symptôme de "claudication intermittente", lorsque les mollets des jambes sont douloureux et que, dans certains cas, aux cuisses. Cela peut arriver en marchant et après avoir arrêté la douleur est passée. Les jambes pâlissent, les poils disparaissent, le pouls des artères des extrémités inférieures s'affaiblit ou disparaît complètement.
  • Au troisième degré, on ressent une douleur continue dans les jambes, la nuit. Il y a un gonflement dense des jambes et des pieds, une cyanose, le patient essaie tout le temps de garder ses jambes vers le bas, en les suspendant pendant qu'il dort depuis son lit.
  • Au quatrième degré, des modifications ulcéreuses-nécrotiques dans les jambes se développent, qui sont remplies de gangrène.

Traitement de l'insuffisance artérielle chronique

Dans le traitement du stade chronique de cette maladie, il est très important de changer le mode de vie du patient. Il doit suivre un régime hypocholestérol, arrêter de fumer, consacrer beaucoup de temps à la marche, et réduire son poids.

Le traitement médicamenteux consiste à utiliser des médicaments qui réduisent le cholestérol sanguin (statines), améliorent le flux sanguin, aspirent (aspirine, clopidogrel, ticlopidine), vasodilatateurs (reopoliglyukin, pentoxifylline, vazoprostan), antioxydants (vitamines A, E et C). Si un diabète sucré ou une autre pathologie concomitante survient, par exemple une hypertension artérielle, une compensation minutieuse de ces maladies est très importante.

Les cas plus graves nécessitent un traitement chirurgical. Dans le cas de l’athérosclérose oblitérante, l’intérieur des vaisseaux est dilaté ou les zones touchées sont shuntées et les artères sont enlevées. De plus, une sympathiconia lombaire est réalisée, dans laquelle les glandes nerveuses, responsables du rétrécissement des artères, sont enlevées.

Parmi la prévention de l'insuffisance artérielle chronique des membres inférieurs, il faut tout d'abord noter un mode de vie sain, qui implique nécessairement l'abandon du tabac et des activités sportives. Dans les stades précoces, l’hypertension artérielle, les troubles du métabolisme des glucides et des lipides doivent être traités.

Un angiosurgeon (chirurgien cardiovasculaire) est un médecin qui diagnostique et traite diverses maladies et pathologies des artères, des capillaires et des veines. Parfois, le travail de cet angiosurgeon est associé à une maladie coronarienne, une maladie très dangereuse.

Obstruction artérielle des membres inférieurs

L'OAN est une pathologie urgente, qui nécessite généralement un traitement chirurgical immédiat, dans de rares cas, un traitement conservateur. L'insuffisance artérielle des membres inférieurs peut être causée par diverses causes et s'accompagne dans tous les cas d'un syndrome ischémique aigu, qui constitue une menace pour la vie humaine.

Causes de l'insuffisance artérielle

Dans le diagnostic d'OAN devrait être divisé en trois termes principaux:

Une embolie est une affection dans laquelle l'occlusion de la lumière de l'artère se produit par un fragment d'un caillot sanguin véhiculé par le flux sanguin (dans ce cas, le caillot sanguin s'appelle un embole).
La thrombose aiguë est une affection caractérisée par le développement d'un caillot de sang, qui se forme à la suite de la pathologie de la paroi vasculaire et ferme la lumière du vaisseau.
Un spasme est une affection caractérisée par la compression de la lumière d'une artère à la suite de facteurs internes ou externes. En règle générale, cette condition est caractéristique des artères musculaires ou mixtes.

Photo diagnostic d'obstruction des artères des membres inférieurs

Dans la plupart des cas cliniques, le facteur étiologique dans le développement de l'embolie est la pathologie cardiaque, qui comprend divers types de cardiopathie, l'infarctus du myocarde et des modifications du cœur résultant de processus rhumatismaux. N'oubliez pas que, quel que soit le type de pathologie cardiaque, les arythmies cardiaques jouent un rôle important dans la survenue d'embolies. Contrairement à l'embolie, la cause principale de la thrombose est un changement athérosclérotique de la paroi artérielle. Comme mentionné précédemment, la cause du spasme est l’influence d’un facteur externe (blessure, choc, hypothermie). Moins souvent - un facteur interne (inflammation des tissus environnants).

Diagnostic de l'insuffisance artérielle des artères des membres

Dans le diagnostic de l'état d'obstruction aiguë des artères, il existe 5 symptômes principaux:

  1. Douleur dans les membres. En règle générale, le premier symptôme, qui marque le patient lui-même.
  2. Sensibilité altérée. Le patient note la sensation de "chair de poule rampante", comme s'il était assis sur sa jambe. Dans des situations plus graves, la violation de la sensibilité peut être exprimée à l'état d'anesthésie, lorsque le patient ne sent pas ses membres.
  3. Changements dans la peau. De la pâleur légère à la cyanose prononcée.
  4. Aucune pulsation artérielle en dessous du niveau de la lésion. En règle générale, ce symptôme est fondamental dans le diagnostic du développement de l'OAH.
  5. Diminution de la température du membre affecté.

Lors des entretiens avec un patient, il est nécessaire de faire attention à la période d'apparition des symptômes ci-dessus et à la nature de leur évolution. Les antécédents recueillis avec soin peuvent aider au diagnostic et à la réussite du traitement de l'ischémie des membres inférieurs. Une embolie se caractérise par une apparition soudaine de la maladie avec le développement rapide d'un tableau d'insuffisance artérielle. En cas de thrombose, le développement de la maladie est généralement moins grave.

Classification obstruction des membres inférieurs de Saveliev

Lors du diagnostic d'une thrombose aiguë des artères des extrémités inférieures lors de son entretien avec un patient, il a pu remarquer que plus tôt il avait eu une fatigue rapide des jambes, des douleurs dans les muscles du mollet pendant l'exercice, une sensation d'engourdissement des extrémités. Ces symptômes sont caractéristiques d'une insuffisance artérielle chronique des vaisseaux des membres inférieurs et indiquent des lésions athéroscléreuses des artères.

En plus de l'examen physique et de la collecte de l'anamnèse, les méthodes de diagnostic instrumentales jouent un rôle important dans le diagnostic. La principale méthode de diagnostic est la dopplerographie par ultrasons. Il vous permet de procéder à un diagnostic différentiel de la cause de l'AH, de préciser l'emplacement de la lésion, d'évaluer la nature de la lésion de la paroi artérielle, de déterminer la tactique à suivre pour un traitement ultérieur du patient.

L'angiographie est une autre méthode de diagnostic des lésions du lit vasculaire. La différence avec cette méthode réside dans son «caractère invasif»: la nécessité d'utiliser des agents de contraste pour rayons X nécessite également une certaine préparation du patient. Par conséquent, l'utilisation du diagnostic par ultrasons dans l'insuffisance artérielle aiguë est plus préférable.

Classification de l'ischémie aiguë des membres inférieurs par Saveliev

Après le diagnostic, il est important de déterminer le degré d’ischémie des membres inférieurs. À l’heure actuelle, la classification créée par V.S. Saveliev. La connaissance de la classification est essentielle pour décider de la tactique d'intervention chirurgicale dans le traitement de l'insuffisance artérielle aiguë des membres inférieurs. En outre, connaissant le degré d'insuffisance de la circulation sanguine, le médecin a une idée de l'urgence de l'opération elle-même et de la possibilité d'une préparation préopératoire supplémentaire.

Classification de Rutherford dans le diagnostic de l'insuffisance artérielle aiguë des membres inférieurs

Donc, il y a 3 degrés d'ischémie aiguë:

1 cuillère à soupe - douleur dans les membres, engourdissement, froid, sensation de paresthésie;

2a art. - trouble des mouvements actifs;

2b art. - il n'y a pas de mouvements actifs;

2c art. - œdème des membres sous-fasciaux;

3a art. - contracture musculaire partielle;

3b Art. - contracture musculaire complète;

Avec les deux premiers degrés d'ischémie (1 et 2A), le médecin a toujours la possibilité de différer l'opération jusqu'à 24 heures, dans le but d'un examen plus approfondi ou d'une préparation supplémentaire du patient pour la chirurgie. Avec un degré d'ischémie plus sévère, la mise en œuvre du bénéfice opérationnel devient prioritaire et le retard de l'opération n'est possible qu'avec le degré d'ischémie 2B (pendant 2 heures).

Il est important de rappeler que le traitement principal de l'insuffisance artérielle aiguë dans le développement d'un embole ou d'une thrombose aiguë est la restauration chirurgicale du flux sanguin principal. La portée de l'opération, la tactique de l'intervention, la méthode d'anesthésie sont déterminées par le chirurgien individuellement pour chaque patient. Peut-être en tant que traitement chirurgical ouvert: embolectomie, thrombectomie d’un accès typique, pontage de pontage et traitement endovasculaire aux rayons X, si vous disposez des outils nécessaires.

Un traitement conservateur de l'insuffisance artérielle aiguë des membres inférieurs est possible, avec un traitement anticoagulant, antiplaquettaire et antispasmodique débuté à l'heure et avec un bon débit sanguin collatéral. Dans ce cas, la «dissolution» (lyse) d'un caillot de sang ou la compensation du débit sanguin due à des collatérales est possible.

À 1 cuillère à soupe. - 2c ischémie, la restauration du flux sanguin est possible. Avec une forme plus sévère, le seul bénéfice opérationnel est l'amputation du membre. Malgré la possibilité technique de rétablir la perméabilité vasculaire, les produits de carie induits par l'ischémie des membres, s'ils pénètrent dans le sang, peuvent provoquer des complications (par exemple, le développement d'une insuffisance rénale aiguë), dont les conséquences sont bien pires que la perte du membre lui-même. Les chances de décès dans ce cas augmentent considérablement.

Photo d'ischémie des membres inférieurs pendant le traitement

L'insuffisance artérielle aiguë des extrémités n'est pas une pathologie aussi courante qu'un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde. Cependant, la connaissance des symptômes et des tactiques de traitement de cette maladie est importante, à la fois pour le citoyen moyen et pour le médecin spécialiste, quel que soit le profil de ce dernier. La vie et l'activité physique d'une personne dépendent directement de la santé des jambes, des artères et des articulations.

Insuffisance artérielle (ischémie) des membres inférieurs

Une pathologie telle que l'insuffisance artérielle des membres inférieurs peut être présente sous une forme latente chez toute personne moderne menant une vie sédentaire. Le fait est que l'insuffisance artérielle dans la forme chronique de l'évolution de la maladie ne conduit à aucune manifestation visible. Habituellement, les premiers symptômes de lésions vasculaires périphériques apparaissent déjà aux derniers stades de la maladie. La classification existante de l'insuffisance artérielle des membres inférieurs comprend plusieurs stades. L'un d'eux est asymptomatique avec des modifications pathologiques cachées dans les tissus musculaires au niveau des myocytes.

Une ischémie aiguë des membres inférieurs peut survenir soudainement et entraîner l'apparition de signes cliniques marqués en quelques minutes. La classification moderne de l'ischémie des membres inférieurs permet de clarifier l'étiologie de ce processus et d'indiquer une cause potentielle. Selon le stade de l'insuffisance artérielle, il est possible de fournir une assistance pharmacologique conservatrice ou de fixer une intervention chirurgicale d'urgence.

Classification de l'insuffisance artérielle chronique (ischémie) des membres inférieurs

Considérant que l'insuffisance artérielle chronique est un syndrome causé par une modification de la structure anatomique et de la fonction des artères des extrémités, nous avons jugé nécessaire de développer la méthode d'examen des patients en raison de la forte incidence de cette maladie: on sait qu'une claudication intermittente est observée chez 5% de la population mondiale. La classification utilisée pour l'ischémie chronique des membres permet d'identifier le stade du processus pathologique et le degré de modification morphologique des tissus.

Selon la classification moderne de l'insuffisance artérielle, le stade asymptomatique est caractérisé par une lésion (généralement athéroscléreuse) des artères sans sténose hémodynamiquement significative ou par des modifications mineures de l'hémodynamique régionale ne provoquant pas de manifestations cliniques distinctes de l'ischémie chronique des membres. Dans le même temps, une fréquence suffisamment élevée de lésions combinées de deux ou plusieurs bassins artériels et la présence d'une pathologie cardiovasculaire concomitante différente sont des facteurs pathogéniques importants, susceptibles de contribuer à la détérioration de la fonction locomotrice et à l'apparition de symptômes à l'extrémité.

Selon la classification de l'insuffisance artérielle chronique, une claudication intermittente caractérise le stade de la sous-compensation - les principaux symptômes apparaissent au cours de l'exercice. À ce stade, les modifications morphologiques dans les artères sont importantes et suffisantes pour provoquer des modifications hémodynamiques distinctes, dont l’essence est réduite à l’inhibition des paramètres de la vitesse du flux sanguin volumétrique et de la pression de perfusion dans les artères distales au centre de la lésion oblitérante.

Le stade de sous-compensation selon la classification de l'ischémie chronique des membres inférieurs se développe en raison de l'incohérence de l'apport en oxygène et des besoins des tissus en quantité requise pour la production d'énergie. Comme on le sait, toutes les cellules vivantes ont constamment besoin d’acide adénosine triphosphorique (ATP) pour maintenir leur activité vitale et leur viabilité. Ce volume d'énergie minimal consommé est appelé volume de base de la consommation d'ATP (au repos - 0,5 µmol / g de tissu / min).

L'activité physique entraîne une augmentation répétée (des dizaines de fois) de la consommation d'ATP - dans ce cas, nous parlons du volume fonctionnel de la consommation d'ATP. Les muscles squelettiques ont généralement un besoin élevé d’ATP et sont très sensibles à sa carence. En raison du fait qu’il n’ya pratiquement pas de réserves d’ATP dans les myocytes (et dans les conditions de terminaison de la synthèse de l’ATP dans les muscles, ses réserves s’épuisent en quelques secondes), les cellules permettant une synthèse acide continue nécessitent un flux continu de métabolites (comme substrats de la respiration) et d’oxygène ( comme accepteur final dans les réactions d’oxydation). Avec une entrée insuffisante dans les cellules, il y a une diminution de la synthèse de l'ATP; Cette condition s'appelle l'hypoénergie.

1er, 2e et 3e degrés d'insuffisance artérielle chronique (ischémie) des membres inférieurs

En fonction du degré d'insuffisance artérielle chronique, le métabolisme énergétique des fibres musculaires est perturbé. Ainsi, l'insuffisance artérielle du 1er degré ne conduit pas à des changements significatifs. Une insuffisance artérielle du deuxième degré rend déjà difficile le travail des muscles des membres inférieurs. Avec une insuffisance artérielle de grade 3, une claudication intermittente se produit déjà et des signes cliniques typiques peuvent apparaître.

L'hypoénergie se manifeste par une insuffisance artérielle chronique des membres inférieurs (spasme, thrombose, sténose), qui se manifeste cliniquement par une ischémie et sous la forme d'un syndrome douloureux. Ainsi, au degré II (stade HRP) de l'ischémie chronique des membres inférieurs, caractérisée par une diminution initiale de l'apport sanguin des muscles squelettiques, le nombre de métabolites entrants et d'oxygène suffit à la synthèse d'ATP et est en mesure de compenser la consommation d'énergie de base. Cependant, pendant l'exercice (au cours duquel même une certaine augmentation compensatoire du flux sanguin est constatée), le volume de ces substrats devient insuffisant pour la production d'ATP.

Aux degrés III et IV, ischémie chronique aux extrémités, associée au terme «ischémie critique chronique», le niveau d'administration du substrat pour la synthèse d'ATP est insuffisant, entraînant non seulement une forte diminution de la fonction, mais également une inhibition significative de la consommation basale d'ATP. De plus, une chute de la pression de perfusion associée à une ischémie du membre inférieur marquée déclenche une cascade de troubles locaux de la microcirculation. Et quand une infection locale est liée, la libération de toxines bactériennes et la réponse à l'agent infectieux sont considérablement aggravées par une microcirculation et un métabolisme altérés dans les tissus ischémiques.

Insuffisance artérielle aiguë (ischémie) des membres inférieurs

Outre l'insuffisance artérielle aiguë chronique, elle se développe à la suite d'une diminution soudaine de l'apport sanguin au membre et crée une menace potentielle pour sa viabilité. Les causes de l’ischémie aiguë des membres sont la thrombose (40%), l’embolie (37%), la thrombose prothétique et l’intervention endovasculaire (jusqu’à 15%), ainsi que la thrombose et les lésions artérielles par un anévrisme artériel périphérique.

En raison du fait que souvent les patients ne font pas attention aux symptômes de la maladie, ne les associent pas avec des maladies du système vasculaire et ne les signalent donc pas toujours au médecin, un ensemble standard de questions doit être posé lors de l'enquête, permettant d'identifier les symptômes de la maladie importants pour le diagnostic, mais que le patient lui-même peut ne pas prêter l’attention voulue.

Préciser s'il a:

  • Changements dans le développement des muscles et de tels symptômes lors de la marche, tels que faiblesse, douleur, engourdissement dans la région des muscles des membres inférieurs (dans la région des fesses, des cuisses, des muscles du mollet)
  • Gêne dans les jambes au repos ou pendant l'effort
  • Symptômes indiquant une cicatrisation médiocre ou non cicatrisée des plaies des jambes et des pieds
  • Douleur dans les jambes (pieds), qui dépend de la position du corps (debout, couché)
  • Douleur abdominale causée par la prise de nourriture et par le fait que la patiente marque un changement récent de poids corporel
  • Les proches parents de première ligne atteints d'un anévrisme de l'aorte abdominale diagnostiqué
  • Indications de la présence d'hypertension avec une pression artérielle diastolique élevée
  • Déficience neurologique transitoire ou permanente, modification de la vision, antécédent d'accident vasculaire cérébral ischémique

Le patient doit savoir s’il a déjà eu des épisodes de thrombophlébite veineuse superficielle en migration (thromboangiite oblitérante), a fait l’objet d’une intoxication chronique (nicotine, alcool). Outre l'athérosclérose comme principale cause d'ischémie aiguë des membres inférieurs, il existe d'autres nosologies qui favorisent l'occlusion artérielle progressive: diabète, altération du métabolisme des lipides, hypertension, taux élevés d'homocystéine et marqueur sérique de l'inflammation systémique (protéine C-réactive), hyperfibrinogénémie chronique.

Au cours d'un examen objectif d'une insuffisance artérielle aiguë présumée des membres inférieurs, une attention particulière est accordée à la couleur de la peau et à la gravité des troubles trophiques directement dépendants du stade d'insuffisance artérielle du membre affecté.

Ainsi, la jambe surélevée sous un angle de 45 ° chez un patient couché devient très pâle et la couleur du membre reposant sur le lit est rétablie plus tard qu’après 10 s (vitesse normale). La peau des patients atteints de maladies oblitérantes des artères des membres inférieurs perd son élasticité et s'assèche. Les plaques des ongles des orteils du pied affecté (en particulier les I et V) deviennent sombres, mats, cassants, inégaux et déformés. Moins souvent, les ongles deviennent plus minces et leur épaississement exprimé se produit plus souvent.

En raison de l'hyperkératose subungual, ils prennent une forme laide - ils se plient brusquement, se développent sous la forme d'un champignon ou se plient vers le bas. Dans certains cas, ces changements caractéristiques restent sans l’attention du médecin traitant, qui est enclin à expliquer ces changements par la manifestation d’un sportif.

Avec des troubles circulatoires plus importants, la croissance des cheveux cesse et une chute des cheveux se produit, il y a une atrophie des muscles de la jambe inférieure et de la cuisse des membres affectés.

Chez un certain nombre de patients présentant des insuffisances artérielles aiguës du membre aux stades III et IV, on observe un œdème du membre distal. Au stade des troubles trophiques, il existe une vulnérabilité accrue des tissus du membre affecté. Même après des blessures mineures, des éraflures, des ecchymoses, des blessures lors du soin des ongles, et parfois sans raison apparente, il existe des fissures et des ulcérations profondes. Apparaissant aux extrémités les plus distales, elles sont souvent accompagnées de douleurs intenses.

Symptômes d'ischémie des vaisseaux des membres inférieurs

La douleur dans le membre affecté est le premier signe. Le syndrome de la douleur est particulièrement prononcé avec les embolies. Les sensations d'engourdissement, les coups de froid, les paresthésies sont des symptômes pathognomoniques de l'ischémie des membres inférieurs. Dans presque tous les cas, on détecte une pâleur de la peau. Ensuite, une teinte bleuâtre se joint à une ischémie grave, un «motif de marbre» ​​est noté. Ces symptômes d'ischémie des membres, tels que diminution de la température corporelle, plus prononcée dans les régions distales, et trouble de sensibilité superficielle et profonde, allant d'une légère diminution à une anesthésie complète, méritent d'être signalés. La violation de la sensibilité se produit toujours comme un "bas".

L'absence de pulsation artérielle distale par rapport à l'occlusion est le seul signe clinique d'ischémie vasculaire des membres inférieurs, ce qui permet de déterminer l'emplacement de l'embole ou du thrombus.

Une détermination minutieuse de la pulsation des artères des membres par la palpation aidera à déterminer (avec assez de précision) le niveau proximal d'occlusion aiguë du vaisseau sans méthode d'investigation instrumentale. La détection du bruit systolique permet de suspecter une lésion sténosée des vaisseaux situés à proximité.

La perturbation des mouvements actifs dans le membre est caractéristique d'une ischémie sévère et se traduit par une diminution de la force musculaire (parésie) ou par l'absence de mouvements actifs (paralysie), tout d'abord dans les articulations distales puis proximales, jusqu'à l'immobilité totale du membre. Le bord proximal des troubles ischémiques dépend du niveau d'occlusion et du degré d'ischémie des membres. Une douleur à la palpation des muscles ischémiques est observée dans les cas d'ischémie grave et constitue un signe pronostique défavorable. Il y a souvent des douleurs dans les muscles du mollet, avec une occlusion élevée - les muscles de la cuisse.

Ischémie critique des artères des membres inférieurs

La douleur musculaire est un précurseur de l'œdème sous-fascial. L'œdème sous-fascial des muscles de la jambe est le signe d'une ischémie grave des artères des membres inférieurs. Il se caractérise par une densité extrême et ne s'étend pas au-dessus de l'articulation du genou. Il peut être total, couvrir tous les muscles de la jambe, ou être limité au groupe de muscles antérieur ou postérieur. La contracture musculaire est le symptôme le plus redoutable de l'ischémie critique du membre inférieur, ce qui est révélateur d'un phénomène nécrobiotique naissant.

Il y a:

  • Contracture distale (partielle), dans laquelle les mouvements passifs ne sont impossibles que dans les articulations distales;
  • Contracture totale (complète), dans laquelle le mouvement est impossible dans toutes les articulations du membre, qui se trouve dans un état très proche de la rigor mortis.

Insuffisance de la circulation sanguine artérielle des membres supérieurs

Avec la propagation de la thrombose aux artères sous-clavières et brachiales des membres supérieurs, l'état du patient se détériore de manière dramatique: il y a une propagation de l'œdème, de l'hyperémie, de la cyanose sur les parties supérieures des faces antérieure et latérale du thorax. Le gonflement croissant des tissus peut pincer les troncs artériels, ce qui conduit à un affaiblissement du pouls de l'artère radiale (une insuffisance grave de la circulation sanguine artérielle suggère dans certains cas la présence de gangrène). Les changements prononcés dans le bras et la poitrine nécessitent une inflammation érectile.

La thrombose aiguë est indiquée par une diminution de la cyanose lorsque le bras est levé et par l'absence d'une limite claire pour l'hyperémie cutanée. Après recanalisation de l'artère sous-clavière, ces phénomènes sont stoppés, tandis que le stigmate de la thrombose transférée ne reste que le réseau veineux sous-cutané dans la région de la clavicule et du muscle deltoïde.

S'il y a un grand nombre de collatérales veineuses sur la surface antérieure du corps, il est nécessaire de déterminer dans quelle direction le sang se déplace dans ces troncs veineux dilatés. À cette fin, le sang est poussé hors de la veine sur plusieurs centimètres par l'index. Ensuite, un premier doigt est enlevé, et le taux et le degré de remplissage en sang de ce segment de la veine sont étudiés, après quoi le sang est à nouveau déplacé et l'autre doigt est retiré. Dans le sens de la circulation sanguine, le remplissage d'un tronc veineux effondré se produira beaucoup plus rapidement.

Trois causes principales de la diminution du débit sanguin dans ce bassin veineux:

  • Pathologie des mécanismes assurant l'écoulement veineux dans l'orthostase;
  • Insuffisance quantitative des voies de sortie, réduction du débit du lit veineux (oblitération, rétrécissement des troncs principaux);
  • Insuffisance cardiaque. Les CVI sont accompagnées (PTFS) et les varices (VB).

Les manifestations cliniques de l'IVC sont diverses:

  • 0 degré: symptômes de dysfonctionnement veineux (lourdeur dans les jambes à la fin de la journée de travail, crampes nocturnes associées à une télangiectasie et à des varices réticulaires);
  • I degré: syndrome d'œdème (œdème transitoire du tiers inférieur de la jambe en association avec une transformation variqueuse des veines saphènes);
  • Grade II: œdème persistant avec hypo / hyperpigmentation, lipodermatosclérose et eczéma;
  • Grade III: formes prononcées non compensées (cellulite indurative, ulcère trophique, lymphœdème secondaire).

Cette classification revêt une grande importance pratique, car elle reflète les principales étapes du programme de traitement: chaque degré implique une certaine combinaison de médicaments, de compression et de traitement invasif.

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

Causes, symptômes et traitement de la goutte dans les jambes

Qu'est-ce que la goutte?La goutte est une maladie métabolique dans laquelle des sels d'acides uriques (appelés urates) se déposent dans les articulations.


Examens après chirurgie des veines de jambe pour dilatation des varices

L'opération sur les veines des jambes constituera la solution optimale pour les varices sévères. Lorsque le syndrome douloureux devient insupportable, les jambes ne semblent pas esthétiques.