Arthralgie: description du syndrome, mécanisme de développement, causes, facteurs de risque

L'arthralgie n'est pas une maladie indépendante. Ce terme est utilisé par des spécialistes pour décrire le syndrome pathologique qui se manifeste dans les articulations centrales et périphériques du système musculo-squelettique. Sa manifestation principale est une douleur d'intensité et de localisation variables.

Les arthralgies peuvent se développer pour de nombreuses raisons, qui incluent à la fois des mécanismes internes et des facteurs environnementaux. Les principes de la thérapie en dépendent. Pour éliminer la manifestation principale de la douleur, les mêmes médicaments sont utilisés, mais le schéma thérapeutique le plus efficace dépend de la pathologie ayant causé les lésions du tissu conjonctif. Conformément à la classification internationale des maladies (ICD, en abrégé), le code M.00-M.25 (après avoir déterminé la cause exacte) est attribué à la arthralgie.

En règle générale, l'inflammation est la base du processus pathologique.

Suite à la sélection d’un certain nombre de cytokines pro-inflammatoires dans les articulations, les modifications suivantes se produisent:

  • activation des récepteurs de la douleur, accompagnée des symptômes correspondants;
  • violation de la microcirculation et de la nutrition du tissu cartilagineux;
  • des troubles du renouvellement des cellules dans la membrane synoviale de l'articulation;
  • changements dans les propriétés du liquide synovial;
  • destruction des fibres de collagène et d'autres composés protéiques, qui sont les unités structurelles de base du cartilage;
  • amincissement de la membrane synoviale et réduction de la taille de l'interligne articulaire.

Dans certains cas, l'arthralgie est résolue d'elle-même, sans traitement médical. Un tel résultat est probable à un âge précoce lorsque les tissus ont la capacité de s'auto-régénérer. Une autre condition pour un pronostic favorable est l'absence de lésions chroniques du système musculo-squelettique et d'autres maladies systémiques.

Les arthralgies peuvent toucher toutes les articulations sans exception. En règle générale, la maladie commence soit dans les petites articulations périphériques de l'espace phalangien des doigts et des orteils, soit au poignet, à la main, et à la cheville. En outre, le processus pathologique couvre souvent les articulations du genou et du coude. Certaines maladies commencent par une lésion des disques intervertébraux de la crête et des structures adjacentes des articulations de la hanche et de l'épaule du système musculo-squelettique.

Une arthralgie peut survenir pour les raisons suivantes:

  • Les infections virales et bactériennes, en particulier les douleurs articulaires, sont causées par le virus de la grippe, le streptocoque, l'iersinia, la chlamydia, le gonocoque et d'autres représentants de la flore pathogène
  • blessures articulaires graves;
  • charge excessive, le fait est qu’un tel effet entraîne le développement de microdamages du tissu conjonctif, ce qui provoque une inflammation;
  • arthrite d'étiologies diverses (rhumatoïde, psoriasique, réactif, etc.);
  • fièvre rhumatoïde aiguë survenant au cours d'un processus auto-immun sur fond d'infection à streptocoque;
  • pathologies du système musculo-squelettique, accompagnées de processus dégénératifs dans le tissu cartilagineux des articulations (ostéochondrose, arthrose et autres dorsopathies);
  • rester forcé dans une position inconfortable;
  • activités professionnelles associées à la charge monotone sur divers joints (par exemple, le vendeur, le chargeur, le personnel de maintenance des machines et équipements, etc.);
  • exposition à de fortes doses de lithium, mercure, plomb et autres métaux lourds;
  • effet secondaire de la prise de certains médicaments;
  • dépôt de sel excessif, par exemple, dans le contexte de la goutte;
  • lésions osseuses;
  • néoplasmes pathologiques.

Un tel état peut être le signe avant-coureur de maladies assez graves et nécessite donc une attention particulière de la part du médecin.

Les arthralgies sont très inconfortables. Habituellement, les douleurs articulaires sont associées à la myalgie et à la mobilité réduite. Parfois, des désagréments vous dérangent la nuit, ce qui affecte la qualité du sommeil.

Par conséquent, un tel syndrome provoque souvent une névrose et, en plus du traitement principal, nécessite la nomination de sédatifs sédatifs.

La probabilité de développer des arthralgies de localisation différente augmente avec certains facteurs de risque.

Tout d'abord, il fait de l'embonpoint.

Les dépôts de graisse provoquent une violation de la microcirculation, et le poids corporel supplémentaire crée un fardeau supplémentaire pour les articulations en termes de carences nutritionnelles.

En outre, le risque d'arthralgie augmente avec les maladies cardiovasculaires, du système immunitaire, les thromboses, les pathologies des glandes endocrines, les troubles métaboliques. La situation est aggravée par de mauvaises habitudes, un régime alimentaire inadéquat, des exercices excessifs ou, inversement, une hypodynamie. L'arthralgie survient souvent pendant la grossesse.

Arthralgie: symptômes et traitement, méthodes de diagnostic, classification

Il existe plusieurs principes pour la classification de ce syndrome. Le principal, le plus largement utilisé dans la pratique clinique est basé sur la prévalence de la pathologie. Alors, distinguez:

  • la monoarthralgie, lorsque le processus inflammatoire ne couvre qu'une seule articulation, dans ce cas, les articulations plutôt grosses sont généralement atteintes;
  • l'oligoarthralgie, affecte de 2 à 4 articulations de localisation différente, alors que le syndrome douloureux peut être symétrique ou asymétrique;
  • polyarthralgie avec implication de cinq structures ou plus du système musculo-squelettique en pathologie, en règle générale, un processus similaire se produit dans le contexte de maladies systémiques du tissu conjonctif.

Selon le facteur étiologique, les types suivants de syndrome arthralgique existent:

  • post-traumatique, apparaissant dans le contexte d'une blessure grave, chute, fracture, etc.
  • infectieux, se développant en tant que complication concomitante de maladies virales ou bactériennes systémiques;
  • pseudoarthralgie, auquel cas le syndrome douloureux résulte d'une lésion ou d'une pathologie du tissu osseux;
  • dégénérative, la cause principale est l'ostéochondrose et d'autres maladies accompagnées de dégénérescence du cartilage;
  • d'origine oncologique et l'apparition d'arthralgies peuvent être le résultat non seulement de la tumeur primitive, mais également de l'apparition d'un néoplasme résultant de la propagation de métastases.

Les rhumatologues préfèrent utiliser une classification différente des arthralgies:

  • rhumatismale, se produit sur le fond de la polyarthrite rhumatoïde;
  • réactif, se manifestant dans le rhumatisme articulaire aigu ou l'arthrite réactionnelle, se développe généralement après une maladie infectieuse;
  • psoriasique, produit en association avec des symptômes externes du psoriasis;
  • goutteuse, résulte d'une violation du métabolisme du sel et de l'accumulation de composés de sodium dans les tissus.

L'arthralgie, dont les symptômes et le traitement dépendent en grande partie du facteur étiologique, se fait tout d'abord sentir par le syndrome douloureux. Il peut survenir brusquement après un exercice ou se développer progressivement. Dans certains cas, l’inconfort gêne le patient et le met au repos. Souvent, la douleur augmente avec la pression sur l'articulation touchée.

En outre, il peut y avoir un léger gonflement, si une arthralgie est associée à une blessure, le gonflement s'étend aux tissus adjacents. La peau recouvrant l'articulation touchée rougit parfois et devient chaude au toucher.

En raison du processus inflammatoire du mouvement est difficile, souvent des violations de l'activité fonctionnelle apparaissent immédiatement après le réveil et passent soit indépendamment ou après un léger échauffement.

Aux premiers stades de l'arthralgie, les symptômes et le traitement que le spécialiste explique au patient ne provoquent généralement pas de modifications visibles de l'articulation. Cependant, la progression de la maladie peut être accompagnée de l'apparition de nodules, d'une courbure des doigts, etc.

Syndrome arthralgique est

Comment se débarrasser des douleurs articulaires

La douleur dans les articulations est une manifestation de la pathologie du système musculo-squelettique, de diverses blessures et maladies. Selon les statistiques, ils représentent environ 30% de la population mondiale. En médecine, les douleurs articulaires sont désignées par les termes arthralgie ou syndrome d'arthralgie.

Quelle est l'arthralgie

Ceci est un complexe de symptôme, pas une maladie séparée. Mais il faut souvent de nombreuses années avant que le développement de la pathologie des organes internes ou du système musculo-squelettique puisse être leur précurseur. Le plus souvent, les grosses articulations de la hanche, du genou, de l’épaule et du coude qui portent de lourdes charges souffrent d’arthralgie totale. Cela se produit souvent chez les femmes après l'accouchement.

La nature des douleurs articulaires

Le syndrome arthralgique peut survenir dans le contexte de diverses maladies à tout âge. Il peut être périodique ou permanent.

Les douleurs dans les articulations apparaissent dans diverses maladies. Le traitement vise donc à éliminer les causes de leur apparition.

Les douleurs articulaires désagréables peuvent être sourdes ou vives, d'intensité forte ou faible. Ils sont souvent accompagnés d'un resserrement des articulations lors des mouvements, de myalgies (douleurs musculaires).

Facteurs de sensibilité à la douleur dans les articulations

  1. Le développement de changements dégénératifs-dystrophiques et inflammatoires communs dans la goutte, l'arthrite, l'arthrose, les infections aiguës.
  2. Effets mécaniques: étirement des tendons et des ligaments, surcharge physique, craquement et douleurs articulaires pendant la grossesse, pression de cristaux de sel, ostéophytes - excroissances osseuses des fibres nerveuses de la membrane synoviale de la capsule articulaire.
  3. Troubles vasculaires dans les troubles neurologiques dus à des spasmes musculaires prolongés, à des modifications des conditions météorologiques, à une dystonie neurocirculatoire, etc.
  4. Douleur articulaire réfléchie associée à des maladies des organes internes: dans la pathologie des organes pelviens - sensibilité à la douleur dans le sacrum, dans l'infarctus du myocarde, angine de poitrine - dans l'articulation de l'épaule. Une telle douleur survient également après l'accouchement.
  5. Les produits du métabolisme cellulaire perturbé s’accumulent souvent dans les tissus des articulations osseuses, ce qui déclenche le mécanisme des réactions inflammatoires et provoque directement une sensation de douleur et de contraction.
  6. Les arthralgies post-traumatiques peuvent être causées par un traumatisme provoqué par une fracture, une luxation, des lésions osseuses et la formation d'un hématome interne.
  7. Les arthralgies réactives surviennent lorsque le corps est infecté et que les articulations sont touchées par des infections liées à la grippe, aux ARVI, à la brucellose, à la syphilitique et à la tuberculose.
  8. Arthralgies et contractions médicamenteuses - Réponse du corps à la prise de plusieurs médicaments.
  9. Les douleurs et les contractions articulaires après l'accouchement sont causées par la restructuration du corps.
  10. Chez les enfants adolescents au cours de la période de croissance active, il existe une arthralgie aiguë et nocturne, car l'organisme en croissance souffre d'un manque de phosphore, de magnésium et de calcium.
  11. La douleur dans les articulations des os se produit en raison du développement du cancer.

Caractéristiques du syndrome arthralgique dans diverses pathologies articulaires

  1. De telles sensations ne correspondent pas toujours à la localisation réelle du processus pathologique. Ainsi, une arthralgie du genou peut apparaître dans la lésion dégénérative-dystrophique de l'articulation de la hanche.
  2. Dans la polyarthrite rhumatoïde aiguë, la douleur dans les articulations des os est constante et très forte, et dans le processus inflammatoire chronique, elle se produit pendant le mouvement ou pendant l'exacerbation. Lors de la première attaque d'arthrite goutteuse aiguë, l'orteil aigu est affecté par la douleur insupportable du gros orteil. Plus tard, la douleur fait mal dans la nature.
  3. Caractérisé par une douleur migratoire symétrique articulaire. Ils sont obstinés et augmentent dans la deuxième moitié de la nuit et le matin. En même temps, il y a un resserrement, une sensation de raideur et plus tard une ankylostose (mobilité restreinte) dans les articulations interphalangiennes métacarpophalangiennes des membres supérieurs.
  4. Des sensations de douleur de type mécanique pendant le mouvement et une charge sur les articulations de la hanche, du genou, de l'os interphalangien et phalangien accompagnent l'arthrose.
  5. Au cours de la journée, le patient atteint d'arthrose déformante a de la difficulté à monter et à descendre les escaliers ou à courir. Lorsque la destruction du tissu cartilagineux se produit, des morceaux de tissus détruits de croissance osseuse ou de cartilage sont formés - des souris articulaires. Par conséquent, il existe un crunch et un symptôme du blocus, quand une arthralgie aiguë se produit soudainement lors du mouvement dans l'articulation.
  6. Les symptômes les plus caractéristiques sont la sensation d’articulation «rouillée», de douleur «initiale». Avec d'autres mouvements physiques, ces sentiments négatifs disparaissent. La défaite de l'articulation de la hanche entraîne une "démarche de canard" associée à des sensations désagréables.
  7. Avec la formation de cors douloureux, le développement des pieds plats sur les seuls cors douloureux apparaît. Cela se produit souvent après l'accouchement.
  8. Les arthralgies surviennent au cours du processus inflammatoire dans les capsules articulaires, les tissus périarticulaires, les tendons, les ligaments et leurs poches, lorsque se développent des tendinites, des bursites, une périarthrite de la hanche et des épaules. La particularité de la douleur liée à la localisation des articulations à certains points de ces pathologies est son caractère local. En même temps, les mouvements passifs sont indolores. Seuls certains mouvements provoquent de telles sensations.
  9. La douleur dans les articulations et le resserrement après l'accouchement apparaissent dans le processus de prise en charge du bébé.

Diagnostic des arthralgies

  1. Assurez-vous de consulter un médecin si vous ressentez de longues et désagréables sensations musculo-articulaires constamment répétées. Si ce signal alarmant de l'organisme est ignoré, le développement d'une pathologie extra-articulaire ou d'une maladie des articulations se poursuivra. Le syndrome arthralgique est un marqueur de diverses maladies. Les arthralgies après la naissance nécessitent un diagnostic minutieux.
  2. Lorsqu’il apparaît, il est nécessaire de se faire diagnostiquer par les méthodes modernes: échographie, tomodensitométrie, IRM, rayons X, tests sanguins, ponction diagnostique, arthroscopie, tests sérologiques et bactériologiques.

Traitement des douleurs articulaires

  1. Après avoir posé le diagnostic, il est important de supprimer le syndrome douloureux à l’aide de médicaments analgésiques (huile de moutarde ou alcool formique, pommade pour frotter) et de physiothérapie (électrophorèse avec novocaïne).
  2. La tâche principale est d'éliminer les causes de la douleur dans les articulations - la maladie principale. Les cours de thérapie sont différents.
  3. L'arthralgie dans l'arthrose est traitée avec des chondroprotecteurs - des médicaments qui stimulent la régénération du tissu osseux: acide hyaluronique, sulfate de chondroïtine, sulfate de glucosamine, car ils empêchent la destruction du tissu cartilagineux.
  4. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont un syndrome arthralgique bien traité de nature rhumatoïde. AINS efficaces diclofénac, ibuprofène, naproxène, etc.
  5. Si l'infection des os est douloureuse, le traitement est effectué avec une antibiothérapie efficace.
  6. Les douleurs articulaires liées à la goutte, provoquées par des dépôts d'urate, aident à supprimer un régime, à l'exception des produits contenant des purines.
  7. Les douleurs articulaires pendant la grossesse étant physiologiques, aucun traitement n'est requis.
  8. Les douleurs articulaires se plaignent souvent de douleurs aux articulations et de craquements après l'accouchement. Cette condition doit être traitée par un médecin. Il y a une restructuration active du corps.
  9. L'arthralgie nocturne ne nécessite pas de traitement spécial. Cela passe complètement indépendamment dans le temps.
  10. L’acupression et l’acupuncture, qui améliorent la circulation sanguine dans les articulations et aident à activer les défenses de l’organisme, sont efficaces pour traiter les douleurs articulaires.

Un symptôme douloureux peut avoir différentes causes. La douleur dans les articulations et le resserrement après l'accouchement nécessitent une attention particulière. L'automédication après l'accouchement est dangereuse. Un diagnostic et un traitement opportuns aideront à éliminer efficacement le sentiment de douleur.

Causes et traitement universel de tous les types de douleurs articulaires

L'auteur de l'article: Alina Yachnaya, chirurgienne oncologue, diplômée en médecine et diplômée en médecine générale.

  • Symptômes d'arthralgie
  • Raisons
  • Vaut-il la peine de «traiter» la douleur?
  • Thérapie traditionnelle
  • Méthodes traditionnelles de traitement
  • Prévention

Avez-vous des douleurs articulaires? Tu n'es pas seul. Selon les statistiques, les maladies de l'appareil ostéo-articulaire touchent plus de 2 milliards de personnes sur la planète, soit un tiers de la population mondiale. Vous avez donc des «personnes partageant les mêmes idées», mais vous n’avez pas le temps de parler avec elles - souvent, le traitement des douleurs articulaires est nécessaire immédiatement. Sur les thérapies efficaces existantes, nous parlerons plus loin.

Dans le langage médical, les douleurs articulaires sont appelées arthralgies. Vous trouverez ce terme plus loin dans l'article.

Symptômes d'arthralgie

Il semblerait que déterminer la présence de la maladie est facile - par les symptômes douloureux. Cependant:

Par conséquent, si cela fait mal sans raison apparente ou si une raison possible appartient déjà à un passé lointain (par exemple, elle était meurtrie, mais il y a longtemps et l'inconfort n'a pas disparu), vous devez alors consulter un médecin.

En outre, vous devriez aller chez le médecin s'il n'y a pas de gêne, mais il y a d'autres symptômes. Les premiers signes d'arthralgie, qui apparaissent avant la douleur, peuvent être:

On ne peut ignorer ces signaux corporels, car ils peuvent constituer les premiers symptômes d’une maladie grave.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès SustaLife. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Causes possibles

Les causes de l'arthralgie peuvent être très diverses. Pour certaines maladies, elles ne sont toujours pas identifiées avec précision. En résumé, on peut distinguer ce qui suit:

  • mode de vie sédentaire;
  • trop grand, exercice fréquent et monotone;
  • vieilles blessures;
  • immunité réduite;
  • les infections.

De par la nature des sensations douloureuses, on peut supposer la présence d’une pathologie particulière. Par exemple, une douleur volatile grave dans les articulations (c'est-à-dire blessant constamment différentes articulations, puis certaines, puis d'autres) sans élévation de la température peut indiquer un rhumatisme. Les crises de douleur aiguë la nuit peuvent parler de goutte. Douleur persistante, aggravée après un effort physique et décédée après une nuit de repos, caractéristique d'une arthrose déformante. Pour l’arthrite bactérienne, un symptôme typique sera un syndrome de douleur aiguë et un gonflement de la région articulaire, ainsi que la réaction générale du corps sous forme de fièvre, de frissons, de faiblesse.

Traitement de la douleur?

Directement «traitement de la douleur» (aiguë ou chronique), c’est-à-dire que l’anesthésie n’est qu’une procédure superficielle qui supprime l’effet et non la cause. Par conséquent, il est difficile d'appeler cela efficace.

Le vrai traitement est probablement une lutte contre la maladie. Par conséquent, la première étape consiste à déterminer ce avec quoi vous êtes malade. Dans cet article, nous ne décrirons pas les options de traitement de chaque pathologie, mais parlons de méthodes universelles pouvant être utilisées pour traiter presque tous les problèmes d'articulations et aider à soulager les symptômes aigus.

Méthodes de médecine traditionnelle

Entraînement physique thérapeutique (thérapie par l'exercice)

La thérapie physique est nommé à presque n'importe quel stade de n'importe quelle maladie. Si l'exercice est inconfortable, une anesthésie est prescrite à l'aide de pommades, de comprimés ou d'injections (selon la situation).

La thérapie par l'exercice est un exercice spécialement conçu pour rétablir la mobilité des articulations et ne pas leur nuire. D'un côté, ces activités sont économes, de l'autre, elles «réveillent» les zones nécessaires du corps. L'éducation physique est également recommandée aux personnes à risque en tant que mesure de prévention.

Acupuncture

Pour la plupart, il s'agit d'une pratique orientale, mais aujourd'hui cette méthode a déjà été adoptée par la médecine officielle et utilisée avec succès dans de nombreuses cliniques privées et publiques. Un problème: il n'y a pas beaucoup de professionnels qui connaissent bien leur entreprise. Par conséquent, avant d’être traité de cette manière, nous vous conseillons d’examiner attentivement le choix d’un spécialiste.

L'acupuncture affecte le corps d'une manière très intéressante. Il est peu probable qu'ils puissent complètement guérir l'arthralgie, mais après plusieurs séances, les patients se sentent généralement beaucoup mieux - tous les symptômes disparaissent.

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle ne tolère pas non plus l'amateurisme et le manque de professionnalisme. Mais si vous rencontrez une personne qui connaît son entreprise, vous pouvez être calme - les résultats seront.

Avec l'aide de la thérapie manuelle, vous pouvez éliminer les spasmes musculaires dans la zone à problèmes du corps. La régularité est importante dans son application, les procédures peuvent être effectuées assez souvent - à partir de 12 fois par an ou plus. Il existe des contre-indications à la thérapie manuelle, y compris certains types d'exacerbations d'arthralgies! Il est inacceptable de le prescrire soi-même, de consulter un médecin - il vous informera du traitement efficace dans votre cas particulier et sélectionnera les méthodes les plus appropriées.

Massage médical

Le massage donne de bons résultats lorsqu'il est associé à d'autres méthodes de thérapie. Afin d'influencer correctement l'articulation douloureuse correctement, le masseur doit avoir des connaissances médicales et l'expérience d'un massage médical (thérapeutique).

Pommade de guérison

Toutes sortes de pommades dans les pharmacies représentent maintenant une quantité énorme. Chacun d'entre eux a son propre objectif, nous avons déjà écrit à ce sujet ici. Pour déterminer quelle pommade vous sera la plus utile et contribuera à atténuer les symptômes de la maladie, vous devez être examiné et déterminer la cause de la douleur.

Chondroprotecteurs

Les chondroprotecteurs sont des médicaments destinés à restaurer et à nourrir le cartilage articulaire.

Régime alimentaire

Il est important de surveiller votre alimentation. Il n’existe pas de régime universel, car il est élaboré individuellement, mais l’accent est mis le plus souvent sur:

Autres méthodes

Peut aussi être utilisé:

Manières folkloriques

Des compresses

Il existe un grand nombre de compresses, chacune ayant son propre effet et, souvent, un grand nombre de critiques très différentes. Voici une bonne recette éprouvée:

  • 250 g de bile médicale en conserve,
  • 160 ml d'alcool de camphre,
  • 3 cosses de piment rouge dans une forme écrasée.

Dans la verrerie sombre, mélanger tous les ingrédients et laisser reposer dans un endroit sombre pendant une semaine. Ensuite, prenez des serviettes ou des chiffons en coton, humidifiez-les dans le mélange fini et appliquez-les sur l'articulation douloureuse. Enveloppez le haut avec un chiffon, puis un autre châle ou une écharpe chaude. Gardez la compresse pendant au moins deux heures, vous pouvez en prendre jusqu'à six. La procédure est répétée chaque jour pendant une semaine, dans les cas courants pendant dix jours.

Frotter avec de l'aloès

La célèbre plante d'aloès nous aide souvent lors de douleurs articulaires, elle fait partie de certains médicaments qui ont beaucoup de réactions positives.

Il existe une recette pour un frottement efficace avec de l'aloès, que vous pouvez facilement cuisiner à la maison. Ingrédients:

  • 100 g d'aloès à partir de 3 ans
  • 100 g d'ammoniac,
  • 100 g d'alcool médical pur,
  • 100 g d'huile de camphre,
  • 100 g d'essence de térébenthine.
  • 2 grandes ampoules de novocaïne.

Versez le tout dans une bouteille sombre, agitez et mettez dans un endroit frais (mais pas trop froid - le réfrigérateur ne fonctionnera pas). Agitez le mélange plusieurs fois par jour pendant cinq jours, jusqu'à ce qu'il soit prêt à l'emploi.

Appliquer avant le coucher. Prenez une petite quantité du mélange, chauffez et répartissez le point sensible. Ensuite, en quelques minutes, vous devez frotter très fort. Après la procédure, vous pouvez faire une vinaigrette, puis il est préférable d'aller se coucher ou au moins de se coucher.

Lors du traitement des douleurs articulaires, vous pouvez également utiliser:

Prévention

Tout d'abord, vous devez faire du sport! Courir régulièrement, faire de l'exercice ou nager est déjà un bon moyen de prévenir les douleurs articulaires.

Évitez le surmenage au travail si vous êtes travailleur manuel, sportif, musicien, danseur. De plus, il est recommandé de prendre soin du système immunitaire, de ne pas déclencher et de traiter les maladies infectieuses à temps.

Et si quelque chose vous dérange - ne tardez pas, allez chez le médecin. N'essayez pas de fuir le problème, mieux le résoudre.

Maladies articulaires - le fléau du XXIe siècle

Aujourd'hui, les maladies les plus souvent diagnostiquées sont les pathologies du système musculo-squelettique, à savoir les lésions des articulations.

En termes de prévalence, selon les statistiques de l'OMS, elles ne sont devancées que par les maladies des systèmes cardiovasculaire et digestif. Les résultats de la recherche confirment que la pathologie articulaire est présente dans 25% de la population de Russie et chez les personnes âgées, ce chiffre atteint 97%.

Les experts reconnaissent que l'arthropathie dépasse de plus en plus les jeunes qui passent beaucoup de temps assis et que l'activité physique régulière dans la routine quotidienne de ces patients est généralement absente. En outre, le facteur aggravant est considéré et le surpoids, ce qui affecte directement la stabilité des articulations. En outre, une telle pathologie peut être déclenchée par un traumatisme non cicatrisé ou une maladie infectieuse.

Toutes les maladies des articulations peuvent être divisées en plusieurs groupes:

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès SustaLife. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • arthralgie (syndrome des douleurs articulaires);
  • dégénératif-dystrophique (arthrose);
  • inflammatoire (arthrite).

Chacune d'elles a ses propres caractéristiques, mais en général les symptômes sont les suivants:

  1. La plainte la plus commune est la douleur articulaire. Cela peut se produire la nuit et être si fort que cela empêche une personne de se réveiller et l'empêche de s'endormir. Ce syndrome douloureux est considéré comme un signe d'arthrose. La douleur dans les articulations du genou pendant la montée ou la descente des marches témoigne également de la même maladie. Mais des sensations similaires dans la région du gros orteil signalent probablement le développement de la goutte.
  2. La raideur articulaire qui survient après une inactivité prolongée ou un sommeil est considérée comme une manifestation classique d'une maladie inflammatoire systémique telle que la polyarthrite rhumatoïde.
  3. L'état pseudo-grippal, associé à des douleurs articulaires et à des raideurs articulaires, indique également la présence possible de polyarthrite rhumatoïde.
  4. La violation de la motricité fine (une personne ne peut pas insérer un fil dans l'œil d'une aiguille ou d'une clé dans un trou de serrure, attacher une chemise) est un autre symptôme de la polyarthrite rhumatoïde.

Si vous présentez au moins un des signes ci-dessus, vous devriez consulter un médecin, car un diagnostic précoce de pathologie articulaire, en particulier d'origine rhumatismale, offre plus de chances au patient de récupérer.

Les méthodes d'élimination de la pathologie peuvent varier considérablement en fonction de l'évolution et de la forme de la maladie. Par conséquent, le médecin peut décider correctement des rendez-vous chez le médecin seulement après que le patient a subi une gamme complète de procédures de diagnostic. Tous les traitements peuvent être divisés en conservateur, opérationnel et alternatif.

Techniques conservatrices

Le traitement thérapeutique peut être presque toutes les maladies des articulations. Les médicaments utilisés par rapport au point d'application peuvent être répartis dans les groupes suivants:

  • étiotrope (affecte la cause immédiate de la maladie. Par exemple, lorsque la goutte est prescrite, l'allopurinol - un moyen qui réduit la biosynthèse de l'acide urique et dans le traitement de l'arthrite infectieuse - antibiotiques);
  • pathogénétique (affecte le mécanisme de développement de la lésion. Par exemple, les hormones glucocorticoïdes pour l'arthrite d'origine auto-immune);
  • symptomatique (élimine les manifestations de la maladie. Traditionnellement, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui éliminent le syndrome de la douleur, soulagent l'inflammation et le gonflement des tissus mous, sont les plus importants).

En plus des médicaments, les méthodes conservatrices comprennent le massage, la physiothérapie et la physiothérapie.

Traitement chirurgical

Avec l'efficacité insuffisante des méthodes thérapeutiques vient à l'aide chirurgicale. Elle peut être utilisée à la fois pour éliminer la maladie elle-même et pour soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie du patient (arthrodèse - fixation du membre dans une certaine position afin d’éliminer les mouvements de l’articulation; arthroplastie - restauration de la fonction motrice). Dans certaines situations, des opérations sont effectuées pour remplacer l'articulation touchée par une articulation artificielle. Dans la phase d'exacerbation de la maladie, l'immobilisation (immobilisation) est appliquée à l'aide d'un bandage étroit ou d'une attelle orthopédique.

Une autre méthode est l’injection intra-articulaire de cellules souches, qui permet de lutter efficacement contre la pathomorphologie de la maladie en remplaçant les cellules endommagées par des cellules saines. Les indications pour un traitement alternatif sont les pathologies articulaires post-traumatiques, les lésions dégénératives et inflammatoires (arthrose, arthrose, arthrose, goutte, arthrite), améliorant la rééducation des sportifs. La procédure elle-même est assez simple: sous anesthésie locale, le patient prélève le tissu adipeux sous-cutané de la région ombilicale. Les cellules souches sont sécrétées par ce tissu adipeux, qui sont ensuite introduites dans la cavité de l'articulation altérée.

Les injections intra-articulaires peuvent être utilisées en tant que méthode de traitement distincte et dans des méthodes complexes avec des procédures de traitement de la drogue et de réadaptation. La durée du traitement comprend 2 à 4 injections de cellules souches avec un intervalle d'un mois entre les injections. Le nombre de procédures dépend de la gravité de la pathologie. Cette méthode de traitement est absolument sans danger car elle élimine le risque de réactions allergiques, car les cellules sont prélevées sur le patient lui-même. Au moment de l’injection, la gravité des symptômes diminue et l’efficacité des méthodes de traitement conservateur augmente.

Cependant, toute maladie est préférable de prévenir que de guérir. Pour éviter le développement d'une pathologie articulaire, il est nécessaire:

  • mener une vie active, cependant, les charges excessives et les mouvements brusques devraient être limités;
    éviter une hypothermie prolongée (les basses températures contribuent à la contraction musculaire, entraînant un stress accru des articulations);
  • avoir un régime alimentaire équilibré (dans le régime, vous devez limiter les fritures, les épices, les conserves et les matières grasses);
  • utilisez des semelles orthopédiques, des corsets, des matelas, etc., afin de répartir correctement la charge sur les surfaces articulaires et de maintenir une position du corps physiologiquement correcte.
  • Orthopédiste en chef: «Pour que les articulations et le dos ne fassent jamais mal...» 07.11.2018
  • Les chirurgiens admis! Les douleurs articulaires sont facilement traitées! Ecrire la recette... 11/06/2018
  • Pourquoi ne pouvez-vous pas guérir vos articulations? 11/06/2018
  • Maladies articulaires
    • L'arthrite
    • Arthrose
    • Sinovit
    • Bursite
    • Luxation
    • Kyste
    • Plexite
    • Contracture
    • Coxarthrose
    • Blessures et ecchymoses
    • Autres maladies
    • Ostéoarthrose
    • Talon éperon
    • La goutte
  • Consultation médicale
  • Nouvelles
  • Traitement conjoint
    • Traitement de la cheville
    • Traitement du genou
    • Traitement de l'articulation de la hanche
    • Traitement des articulations du coude
    • Traitement de l'articulation du poignet
    • Traitement des épaules
    • Traitement de l'articulation de la mâchoire
    • Méthodes folkloriques
    • Médicaments
    • Traitement de l'articulation temporo-mandibulaire
    • Utile
  • 29/04/2016 Pelé opéré "rassemblé" aux Jeux olympiques
  • 26/04/2016 La charge de masse d'Anna Alminova à Kirov
  • 23/04/2016 La marche nordique gagne en popularité dans la capitale
  • 20/04/2016 La cigarette est plus dangereuse pour les personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde
  • 18/04/2016 membre du groupe de casting SEREBRO âgé de 19 ans en cas d'échec réduira le suicide
  • Pourquoi est-ce que les articulations des mains sont douloureuses?
  • Arthrite du coude: choisissez une méthode de traitement
  • Plexite à l'épaule: causes et signes
  • Smart cream Sumach pour articulations: indications d'utilisation

Arthralgie - causes, symptômes, traitement, prévention

Les arthralgies se manifestent par des douleurs articulaires qui surviennent après des maladies infectieuses, rhumatismales, dystrophiques. Le traitement est effectué avec l'aide d'analgésiques, la détermination rapide de la cause de la douleur aidera à obtenir un effet positif pendant une longue période.

Qu'est-ce que l'arthralgie?

La survenue d'une douleur articulaire volatile qui capture une ou plusieurs articulations est appelée arthralgie. L'absence de signes de lésion dans la poche articulaire est un signe caractéristique d'un symptôme pathologique. La thérapie symptomatique est utilisée pour traiter la douleur. Un effet positif durable n'est obtenu qu'après avoir déterminé la cause de la pathologie.

Les douleurs articulaires apparaissent et disparaissent soudainement. Le symptôme peut saisir les articulations en alternance ou être multiple. Dans ce cas, le patient n'observe pas visuellement de signes d'inflammation ou de destruction des articulations. Puffiness, rougeur, augmentation de la température locale, déformation, crepitus est absent. L'examen radiographique ne révèle pas de signes de dégénérescence des tissus articulaires.

Classification

En pratique médicale, il est d'usage de distinguer plusieurs types d'arthralgies. Le choix des espèces dépend de la force et de la nature de la douleur, de la localisation et des pathologies de fond.

Par le nombre de joints impliqués, il y a:

  • monoarthralgie - la douleur apparaît dans une articulation;
  • oligoarthralgie - la pathologie affecte de deux à cinq articulations;
  • polyarthralgie - plus de cinq connexions mobiles sont impliquées dans le processus.

La douleur affecte les grandes et les petites articulations. Au cours d'une attaque, une personne peut ressentir une douleur de forces différentes, allant de sourde à douloureuse en passant par une douleur aiguë. Le plus souvent, les arthralgies, qui ne résultent pas d'un état pathologique, sont caractérisées par une volatilité de la douleur. Cela signifie qu'un patient peut blesser une articulation aujourd'hui, et le lendemain, la douleur reprend une autre articulation.

Si l'on considère les arthralgies par nature, on distingue les sous-espèces suivantes:

  1. Symptôme apparaissant lors d'une intoxication chronique: au début, la douleur est insignifiante, elle s'intensifie sur une longue période avec une exposition constante au stimulus;
  2. Des arthralgies de nature intermittente s'observent dans les processus inflammatoires du sac articulaire;
  3. La pseudoarthralgie accompagne des maladies non liées au système musculo-squelettique: problèmes neurologiques, pathologies vasculaires, troubles psychosomatiques;
  4. Formes associées à des maladies infectieuses antérieures: grippe, ARVI, pyélonéphrite;
  5. Le syndrome, provoqué par des pathologies endocriniennes, s'accompagne de douleurs sourdes et douloureuses impliquant plus de deux articulations;
  6. Arthralgies post-traumatiques;
  7. La défaite d'un gros joint, souvent avec des changements dystrophiques dans le tissu cartilagineux, est caractérisée par un long cycle de nature non intensive.

Causes de l'arthralgie

Les arthralgies, en tant que maladie indépendante en l'absence de lésion articulaire, se développent à la suite d'une irritation des neurorécepteurs situés dans le sac synovial. Dans ce cas, le syndrome douloureux est une sorte de marqueur qui indique la nécessité d’un examen complet pour identifier les premiers signes d’une possible pathologie dangereuse, non seulement du système locomoteur, mais également des organes internes.

Les facteurs provocants de l'arthralgie:

  • arthrite ou arthrose au stade initial;
  • défaillance du système immunitaire sous l'influence d'allergènes avec le développement ultérieur de processus auto-immuns;
  • agents pathogènes de pathologies infectieuses à système immunitaire affaibli;
  • des tumeurs de nature bénigne ressemblant à des tumeurs;
  • Les formes oncologiques de tumeurs sont caractérisées par une forte intensité de manifestation.

En cas de maladies à caractère rhumatismal, infectieux, dystrophique, le syndrome arthralgique est un précurseur ou le symptôme initial d’une pathologie en développement:

  • en interagissant avec un agent pathogène infectieux, les grosses articulations font mal, une douleur apparaît dans les articulations des membres, suivie de la température corporelle (37,1 à 37,3 degrés)
  • processus infectieux chronique: amygdalite, pyélonéphrite, cholangite;
  • lors de rhumatismes, toutes les articulations sont atteintes en alternance;
  • Les troubles endocriniens de la glande thyroïde, ainsi que les modifications hormonales lors de l'extinction de la fonction de reproduction de la douleur, apparaissent la nuit et sont douloureux dans la nature;
  • exacerbations de lésions cutanées psoriasiques accompagnées de tendresse des petites articulations des pieds et des mains;
  • contre le syndrome de Reiter, on observe des douleurs et une mobilité réduite dans les membres inférieurs;
  • syphilis secondaire, endocardite infectieuse, tuberculose provoquant une longue évolution de la monoarthralgie;
  • invasions parasites.

Dans certains cas, le syndrome peut être considéré comme une condition compliquée après une maladie. Un symptôme de douleur dans l'arthralgie d'un état résiduel peut se transformer en phase chronique ou apparaître et disparaître soudainement.

En plus de la douleur, l'articulation devient moins mobile, toute l'amplitude est restaurée pendant plusieurs semaines, en fonction de la gravité de l'état précédent.

Le concept de pseudoarthralgie s'explique par la présence de douleurs neurologiques dans les articulations en l'absence de pathologies associées à l'appareil musculo-squelettique ou ligamentaire. La cause de l'apparition de la douleur peut être la névralgie, les maladies vasculaires, les déformations des membres, les pieds plats, les myalgies, les troubles psychosomatiques.

Les symptômes

Une arthralgie sans maladie de fond apparaît soudainement. Une douleur intense peut disparaître d'elle-même sans traitement spécifique. Après une courte période, la douleur se déplace vers une autre articulation ou un groupe d'articulations.

La douleur d'intensité peut être superficielle ou profonde. Une douleur neurologique aiguë de longue durée, intercalée d'une articulation à l'autre, fait ressentir au patient que, dans une période de temps donnée, toutes les articulations sont douloureuses sans localisation précise.

Le facteur infectieux provoque une polyarthralgie des extrémités sans limiter l'activité motrice. Le syndrome s'accompagne d'une sensation désagréable de douleurs, d'une légère augmentation de la température corporelle.

Pour la polyarthrite rhumatoïde ou microcristalline (goutte), les douleurs paroxystiques sont caractéristiques. Une caractéristique distinctive est que lorsque le rhumatisme apparaît de multiples lésions des articulations, et que l’arthrite goutteuse est accompagnée d’une monoarthrologie de forte intensité.

L'apparition de douleurs mineures à long terme, augmentant progressivement avec la progression de la pathologie de fond, indique la présence de processus dégénératifs dans les articulations avec le développement ultérieur d'une arthrose déformante.

Diagnostics

Trouver la cause exacte d'un état pathologique est la clé du succès du traitement non seulement d'un symptôme douloureux, mais également de la maladie sous-jacente. Les mesures de diagnostic n'aboutiront qu'au processus en cours. Si l'arthralgie est asymptomatique, la seule solution correcte consiste à éliminer le symptôme par un traitement médicamenteux et à consulter un médecin.

La surveillance aidera à identifier les stades précoces de la maladie, dont le syndrome précurseur était le syndrome arthralgique. Une attention particulière devrait être accordée à l'état du système immunitaire. Les tests sanguins de laboratoire pour les anticorps détermineront la présence d'agents pathogènes infectieux dans le corps.

Traitement arthralgie

Les mesures thérapeutiques contre les arthralgies visent à soulager la douleur. Le traitement symptomatique est le seul moyen de se débarrasser de l'arthralgie, seul un médecin peut vous prescrire des médicaments.

Pour obtenir un effet positif, les médicaments suivants sont utilisés:

  1. Les analgésiques - Baralgin, Analgin, Butadion ont un effet analgésique pendant une courte période.
  2. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens à usage oral - Le kétoprofène, le kétorolac, le diclofénac éliminent non seulement la douleur, mais également les processus inflammatoires.
  3. Pour le traitement topique, des pommades ou des gels à effet anesthésique sont prescrits - Voltaren, Fast Gel, Nise. Lors de l'utilisation d'un agent externe, il est nécessaire de noter que lors de l'utilisation d'une pommade, une petite quantité de l'agent est appliquée sur la peau par des mouvements doux. L'utilisation du gel consiste à l'appliquer en couche mince pour s'auto-absorber.
  4. Dans les processus auto-immuns, les immunosuppresseurs (méthotrexate, Cabecin) sont prescrits pour supprimer les processus agressifs.

Si la douleur dans les articulations se produit en raison d'une des nombreuses maladies, le traitement est effectué conformément à l'étiologie et à l'évolution de la pathologie.

Prévention

Il est impossible d'exclure complètement le risque d'arthralgie, mais il est tout à fait possible de réduire considérablement le risque de douleurs articulaires si vous renoncez aux mauvaises habitudes (fumer, boire de l'alcool), aux produits salés, frits et fumés dans votre alimentation quotidienne.

L'activité physique quotidienne préservera la santé des articulations. Les examens médicaux préventifs et le traitement prévu des maladies chroniques préviendront les arthralgies. Si des douleurs articulaires apparaissent, il est dangereux de se soigner soi-même, il faudra consulter un spécialiste qualifié pour prévenir les complications graves.

Symptômes, causes et traitement du syndrome d'arthralgie


Les médecins appellent douleur arthralgie dans une ou plusieurs articulations en l'absence de causes objectives de la douleur. Cela peut être un symptôme de nombreuses inflammations, maladies et pathologies. En règle générale, la douleur est accompagnée d'autres signes qui n'apparaissent pas toujours aux stades initiaux du processus pathologique. La plupart des arthralgies sont sensibles aux grosses articulations (épaule, genou, hanche, coude, etc.). Plus rarement, des douleurs articulaires apparaissent dans les petites articulations de la main, des doigts et des pieds. Le rétablissement dépend de la nature des symptômes, ainsi que de la rapidité et de l'efficacité du traitement de l'arthralgie.

Causes de la douleur dans les articulations

Il existe de nombreuses causes et facteurs de douleur dans les articulations.

    En voici quelques unes:

  • maladies articulaires aiguës et chroniques;
  • allergie;
  • effets de blessures;
  • la présence d'une infection (aiguë ou chronique);
  • l'inflammation;
  • maladies auto-immunes;
  • perturbation endocrinienne;
  • maladies du sang;
  • exposition aux radiations;
  • immunité affaiblie;
  • charge excessive sur le joint;
  • dépôt de sel;
  • l'obésité;
  • effet secondaire de la prise de certains médicaments.
  • La survenue de symptômes arthralgiques est souvent influencée par les conditions météorologiques saisonnières (changements brusques de température et d'humidité de l'air).

    Types d'arthralgies et symptômes associés

      Le plus souvent, les sensations douloureuses se situent dans les articulations suivantes:
      Il existe de tels types d'arthralgies:

  • arthralgies dues à une intoxication par des infections aiguës;
  • monoarthralgie prolongée de la grande articulation;
  • arthralgie dans les formes d'arthrite aiguë ou récurrente (survient le plus souvent sur le fond de maladies auto-immunes);
  • pseudoatralgie (perturbation du système nerveux central, pieds plats, scoliose, entorses, etc.);
  • syndrome d'arthralgie associé à la destruction du tissu cartilagineux;
  • arthralgies résiduelles (dues à des blessures et à une inflammation).
    • L'arthralgie se distingue en un sous-groupe présentant diverses formes d'arthrite:

  • psoriasique - inflammation, accompagnée de manifestations psoriasiques sur la peau;
  • réactif - caractéristique de conditions graves (VIH, maladies auto-immunes, intoxication par la tuberculose, etc.);
  • rhumatismal - affecte principalement les articulations des jambes, se produit en présence de pathologies rhumatismales;
  • goutteuse - caractéristique des articulations périphériques des bras et des jambes, la douleur est paroxystique.
    1. > Selon le nombre de joints impliqués, il y a:

  • monoarthralgie (une articulation est touchée);
  • oligoarthralgie (douleur séquentielle ou simultanée dans plusieurs articulations);
  • polyarthralgie (douleur dans plus de cinq articulations).
  • En raison d'une grande variété de causes, il existe de nombreuses caractéristiques de l'arthralgie.

    Pour la durée: fugace et chronique.

      Par la nature des sensations:

    En outre, les symptômes associés jouent un rôle important dans la détermination de la cause de l'arthralgie.

      Si la douleur a été provoquée par une inflammation, la personne présente des symptômes caractéristiques supplémentaires:

  • haute température;
  • gonflement dans la région de l'articulation touchée;
  • changement de couleur de la peau (rougeur);
  • diminution de la fonction motrice;
  • dans certains cas, déformation visible.
    1. Les arthralgies peuvent se manifester dans différentes articulations avec des symptômes caractéristiques supplémentaires:

  • une rougeur locale (hyperémie), un changement de température (hyperthermie) de la peau dans la région du genou peuvent être observés dans l'articulation du genou;
  • dans la région lombaire, le patient se sent raide dans la colonne vertébrale.
  • Diagnostics

    Le diagnostic du type d'arthralgie et l'identification de sa cause reposent sur un tableau clinique détaillé. Plus le rhumatologue a des détails, plus tôt le diagnostic précis sera posé et le traitement approprié prescrit.

      Le spécialiste devra trouver:

  • où exactement fait mal;
  • combien de douleur (intense, modérée, légère);
  • quelle est la nature de la douleur (douleur aiguë, sourde, etc.);
  • quelles articulations sont impliquées;
  • combien de temps ça fait mal;
  • Y a-t-il une réduction / augmentation de la douleur tout au long de la journée (douleur intermittente, constante)?
  • La douleur augmente-t-elle avec le mouvement?
  • L'établissement du lieu et du type de douleur est la première étape du diagnostic. Notez que très souvent dans les premiers stades du développement de maladies aucun autre symptôme, sauf pour la douleur, une personne ne se sent pas. Il est extrêmement important de ne pas les ignorer et d'empêcher la progression de la maladie.

    Également utilisé pour le diagnostic des méthodes de diagnostic en laboratoire: tests sanguins cliniques, bactériologiques et biochimiques.

    En outre, le rhumatologue référera le patient à:

    • Échographie des articulations;
    • Diffraction des rayons X et des rayons X;
    • thermographie (méthode d'enregistrement du rayonnement infrarouge du corps);
    • tomographie par ordinateur;
    • podografiyu (étude des jambes, enregistrement de la durée des différentes périodes de la marche);
    • arthroscopie (procédure chirurgicale mini-invasive visant à identifier les modifications pathologiques de l'articulation);
    • arthrographie de contraste (rayons X d'articulation avec un produit de contraste);
    • ponction (ingestion de liquide contenu dans l'articulation pour détecter les signes de virus, infections, etc.)

    Traitement du syndrome d'arthralgie

    Plus tôt le patient aura recours à un spécialiste, plus tôt le traitement commencera et les risques de développer des pathologies graves diminueront.

    Dans le traitement des arthralgies, une approche intégrée est extrêmement importante: lutter non seulement contre la douleur, mais surtout contre la maladie sous-jacente.

      Selon la cause de la douleur, utilisé séparément, séquentiellement ou en combinaison:

  • des médicaments;
  • physiothérapie;
  • méthodes chirurgicales.
  • Lors de l’élaboration du programme de traitement, le médecin s’appuie non seulement sur le diagnostic existant, mais aussi sur les caractéristiques individuelles de chaque patient. Le choix des méthodes thérapeutiques prend en compte les indications et les contre-indications.

    Les médicaments - la base du traitement des maladies des articulations. Tous peuvent être divisés en trois groupes:

    1. etiotropique (élimination de la cause);
    2. pathogénétique (élimination et suppression des mécanismes du développement de la maladie);
    3. symptomatique (pour supprimer les symptômes).

    Différents types d'antibiotiques sont activement utilisés pour supprimer les infections. Les médicaments immunosuppresseurs (immunosuppresseurs) sont indiqués pour les maladies des articulations de nature auto-immune.

    Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (paracétamol, ibuprofène, nimésulide, dilox, etc.) sont prescrits pour éliminer les symptômes douloureux et réduire la température. De même, contre les arthralgies, les onguents et les gels d'action locale ont un effet positif (voltarène, amélotex, diclofénac, nurofène, etc.).

    Lors du traitement, il est extrêmement important de respecter le dosage correct des médicaments. Pour un traitement efficace, il faut suivre strictement les recommandations du médecin traitant.

    Les méthodes physiothérapeutiques ne sont pas indiquées pour tous les types d'arthralgies.

    Inversement, dans le traitement des processus post-traumatiques et dystrophiques, de telles procédures sont nécessaires dès les premiers jours de traitement. La thérapie physique vise à réduire la douleur et à restaurer la fonction articulaire.

    Les méthodes physiothérapeutiques suivantes sont utilisées pour le traitement des articulations:

    • électrophorèse médicale (effets du courant et du médicament sur la zone touchée);
    • thérapie magnétique (exposition à des champs magnétiques);
    • thérapie au laser (effet d'un laser sur l'articulation);
    • traitement à la paraffine et à la boue;
    • UHF-thérapie (exposition aux champs électromagnétiques);
    • traitement balnéologique.

    En cas d'arthralgie causée par le traumatisme, dans certains cas, le traitement est effectué par voie chirurgicale, car la douleur est provoquée par une dégénérescence de l'articulation ou par une augmentation incorrecte des os.

    Pronostic et prévention

    Le pronostic de récupération dépend des symptômes et de l'efficacité du traitement. Un diagnostic précoce et un programme de traitement adéquat aident dans la plupart des cas à se débarrasser de la douleur, à prévenir le développement de modifications articulaires irréversibles et d'autres pathologies.

    Pour prévenir le développement d'arthralgies à l'avenir, vous devez suivre les règles simples de prévention. Ceux-ci comprennent:

    1. renforcement de l'immunité;
    2. une attention particulière à leur santé, à la prévention et au traitement rapide des infections;
    3. activité physique, marche dans la rue, gymnastique;
    4. respect du travail et du repos (pauses pour un exercice facile);
    5. normalisation de la nutrition;
    6. contrôle du poids;
    7. réception de complexes vitaminiques et minéraux;
    8. vacances en spa.

    Arthralgie chez les enfants

    Pourquoi les douleurs articulaires surviennent-elles pendant l'enfance et à quoi contribuent-elles? Regardez la vidéo sur les signes et les caractéristiques de l'arthralgie chez les enfants et les adolescents.

    En Savoir Plus Sur Les Convulsions

    Insuffisance veineuse lymphatique

    Une maladie courante qui se caractérise par un écoulement veineux veineux réduit dans les jambes est appelée insuffisance lympho-veineuse des membres inférieurs. Cette maladie survient chez les personnes âgées de 20 à 60 ans.


    Douleur sur le côté gauche du rein

    Douleur dans le bas du dos. Comment êtreIl est peu probable qu’au moins une personne ne souffre pas de douleurs dans le dos et dans le bas du dos. Plusieurs problèmes de santé humaine entraînent des douleurs dans ces endroits.