Arthrose du gros orteil: causes, diagnostic et traitement

L'arthrose du gros orteil affecte souvent les personnes après 60 ans. Dans certains cas, la maladie se développe à un jeune âge, ce qui est associé à une charge accrue sur les pieds (danseurs, coureurs, sauteurs et autres athlètes). La base de la clinique est la douleur et la mobilité réduite du pouce du pied. Les diagnostics sont basés sur l'échelle AOFAS généralement acceptée. Les médicaments anti-inflammatoires, les glucocorticoïdes, les chondroprotecteurs et les préparations d'acide hyaluronique sont utilisés en pharmacothérapie.

Quel genre de maladie?

L'arthrose du premier orteil est la deuxième pathologie du pied la plus fréquente après une courbure valgus du doigt. Selon la méta-analyse, les personnes âgées sont principalement sensibles à la maladie, alors que dans 65% des cas, ce sont des femmes.

La maladie a un lien évident avec l'hérédité: par exemple, dans les familles, 97% des patients avaient déjà reçu un diagnostic d'arthrose, alors que chez 2/3 des patients, la lésion couvrait les deux pieds.

Hallux rigidus (gros orteil rigide) est une restriction persistante de la mobilité du premier orteil du pied en raison du développement d'arthrose au niveau de l'articulation métatarso-phalangienne. En d'autres termes, le cartilage dans l'articulation de la base du doigt s'use, ce qui réduit l'amplitude des mouvements.

Par comparaison: normalement, le coude arrière du premier orteil du pied est possible à 60 °, cependant, avec le développement de l'arthrose, l'amplitude diminue de plus de 2 à 3 fois.

Avec une augmentation des modifications pathologiques, un syndrome douloureux persistant apparaît et une usure importante de l’ankylose cartilagineuse se développe - c.-à-d. raideur complète de l'articulation.

Raisons

L'arthrose du gros orteil est primaire (la pathologie articulaire n'est pas associée à des comorbidités) ou secondaire (apparaissant dans le contexte d'autres maladies).

L'arthrose primaire comprend la destruction du cartilage intra-articulaire pour les raisons suivantes:

  • vieillissement général du corps;
  • augmentation des charges / de la pression sur les pieds (à cause de laquelle la maladie est également appelée «jambe d'une ballerine»);
  • chaussettes chaussures serrées inconfortables ou modèles à talons hauts.

Une lésion secondaire du tissu cartilagineux provoque:

  • Anomalies congénitales (hypermobilité des orteils, du pied bot, etc.);
  • Traumatisme aux os et aux articulations des pieds (échec des sauts, des chutes, du sport professionnel);
  • Inflammation articulaire - arthrite - due à des infections, à la goutte ou aux rhumatismes;
  • Département du cartilage intra-articulaire dans l'ostéochondrite disséquante (maladie de König);
  • Troubles métaboliques (dépôt de sels de calcium, de fer et d'autres composés dans la cavité des articulations pendant l'occlusion, la maladie de Gaucher ou l'hémochromatose);
  • Troubles hormonaux (diabète sucré, insuffisance hormonale thyroïdienne ou augmentation de la fonction des glandes parathyroïdes);
  • Gigantisme et acromégalie (augmentation des mains, du crâne, des pieds) avec une augmentation de la concentration "d'hormone de croissance" dans le sang due à une tumeur hypophysaire;
  • Neuropathie, se manifestant par un trouble de la sensibilité et de l'activité motrice des pieds (maladie de Charcot);
  • Insuffisance circulatoire avec varices, formation de plaques d'athérosclérose (cholestérol) dans les artères ou de caillots sanguins dans les veines profondes des membres inférieurs.

Hallux rigidus peut également survenir à la suite d'une intervention chirurgicale sur le pouce du pied.

Les étapes

L'arthrose du gros orteil a un écoulement progressif et progressif:

  1. Au premier stade, il n'y a pas de changement pathologique dans l'épaisseur du cartilage. Les patients ne sont concernés que par une gêne au premier orteil, qui survient après un effort physique extrême;
  2. La deuxième étape est associée à l'apparition de douleurs et de "craquements" lors de mouvements, sur fond de signes radiologiques douteux d'arthrose;
  3. Le troisième degré est accompagné de manifestations modérées de changements pathologiques: rétrécissement de l'interligne articulaire, ainsi que l'apparition de croissances osseuses marginales - ostéophytes. A ce stade, la douleur est constante, le doigt est déformé et l'amplitude de mouvement est fortement limitée;
  4. Le quatrième stade est caractérisé par la destruction complète du cartilage articulaire, ce qui est visualisé sur le radiogramme sous la forme de la disparition de l'interligne articulaire et des ostéophytes macroscopiques. L'articulation est complètement immobilisée, au fond de laquelle disparaît le syndrome douloureux.

Symptomatologie

La principale manifestation de l'arthrose du gros orteil est une douleur localisée à la base du doigt. Dans les premiers stades, la douleur survient lors de charges physiques ou statiques importantes: course, saut, danse ou position debout pendant une longue période.

Au fil du temps, la douleur prend un caractère de départ - apparaît au début des mouvements et disparaît après que la personne "a divergé". Dans ce cas, une douleur aiguë est souvent associée à une raideur matinale courte (jusqu’à 30 minutes) et à une raideur articulaire.

Parallèlement à une destruction importante du cartilage intra-articulaire, un «craquement» caractéristique se produit lorsque le doigt est plié. Le syndrome douloureux est observé avec des charges habituelles minimales ou au repos. Son caractère peut varier d'un inconfort grave à une douleur insupportable. En même temps, la gamme de mouvements est sévèrement limitée, ce qui rend difficile la flexion active et passive du pouce. De tels changements conduisent à une violation de la démarche - il existe une boiterie, à cause de laquelle les patients sont obligés d'utiliser une canne ou des béquilles.

Aux derniers stades de la maladie, la base du premier orteil est élargie en raison de la croissance marginale de la croissance osseuse - les ostéophytes. Cependant, une augmentation de l'articulation peut être associée au développement d'un œdème réactif dû à une inflammation des sacs articulaires - synovite. Dans ce cas, la peau au-dessus du doigt devient rouge et sa température augmente.

Une manifestation extrême de l'arthrose du pouce est l'immobilisation de l'articulation - l'ankylose. Cette rigidité de l'articulation indique la destruction complète du cartilage intra-articulaire. L'ankylose du pouce s'accompagne généralement de la disparition de la douleur. Cependant, l'articulation elle-même est fortement déformée et agrandie en raison d'ostéophytes, ce qui peut provoquer l'apparition d'une «nouvelle» douleur.

Dans certains cas, sur le pied atteint, on peut observer des foyers d’hyperkératose - un épaississement excessif des couches superficielles de la peau, associé à des frottements et une pression constants sur l’articulation élargie. L'hyperkératose peut être l'une des causes de la douleur.

Diagnostics

Les mesures de diagnostic de l'arthrose du gros orteil comprennent:

  • Enquête et inspection avec clarification du caractère "initial" de la douleur, raideur matinale, raideur, limitation des fonctions de l'articulation, augmentation de son volume et présence de crépitation (crunch);
  • Études de laboratoire comprenant une analyse sanguine générale et biochimique (avec détermination du niveau de protéines, urée, créatinine, bilirubine, cholestérol, glucose, protéine C-réactive et test rhumatismal).
  • Méthodes instrumentales combinant l'examen aux rayons X obligatoire dans deux projections, le diagnostic par ultrasons des signes de synovite, ainsi que l'imagerie par résonance magnétique pour exclure les pathologies associées.

La norme internationale pour l’évaluation intégrée de la fonction du pied est l’échelle développée par l’American Orthopaedic Association (AOFAS) et comprend les points suivants:

  • douleur (aucune / modérée / sévère / très sévère);
  • exigences relatives aux chaussures (confortables / orthopédiques / à personnaliser);
  • limitations d'activité (aucune / sous charge / toujours);
  • amplitude des mouvements et stabilité des articulations métatarsophalangiennes et interphalangiennes;
  • hyperkératose (pas ou pas de douleur / douleur);
  • axe du doigt (normal / courbe).

Le nombre maximum de points sur une échelle de 100, où un score de 95 à 100 indique un excellent état de l'articulation (sans douleur et avec une amplitude de mouvement complète); 75-94 points - à peu près bons; 51-74 - environ satisfaisant et moins de 50 - à propos de mauvais état.

Il est à noter que l'échelle AOFAS est également applicable pour évaluer les résultats du traitement de l'arthrose.

Thérapie

Les patients souffrant d'arthrose du gros orteil sont traités en ambulatoire (c'est-à-dire à domicile, mais sous le contrôle d'un spécialiste). Il est conseillé aux patients de changer leur mode de vie: ajustez votre poids et limitez vos charges physiques aux pieds. À cette fin, des programmes éducatifs spéciaux sont organisés auprès des patients.

Méthodes conservatrices

Ces techniques visent uniquement à éliminer les symptômes sans éliminer les causes de la maladie:

  • Afin de maintenir la tête du premier métatarse, la voûte plantaire, ainsi que de restaurer la courbure de la partie médiane du dos du pied, des semelles orthopédiques sont utilisées;
  • Pour maintenir la mobilité de la première articulation métatarso-phalangienne, on utilise la kinésithérapie - recouvrant des bandes adhésives spéciales en coton sur le pied. La méthode permet de réduire la douleur sans limiter les mouvements. Cependant, l’inconvénient est la nécessité de changer les bandes tous les 4-5 jours;
  • Pour le déchargement du pied, la fixation partielle, ainsi que l'activation et la correction des fonctions de l'articulation endommagée, des orthèses sont utilisées;
  • Aux stades ultérieurs, avec une courbure articulaire importante et une croissance massive d’ostéophytes, des chaussures orthopédiques sur mesure sont utilisées;

Afin de maintenir l'activité physique et la mobilité de l'articulation touchée, un ensemble d'exercices de physiothérapie est conçu pour améliorer le tonus des muscles des jambes. En parallèle, un cours de massage en 10-14 séances est recommandé.

Une partie du traitement conservateur est la physiothérapie, y compris l'application locale du froid dans les aigus, puis de la chaleur dans la période intercritique. Effets UHF et ultrasoniques efficaces.

Médicaments

En cas d'exacerbation de la maladie, l'injection de glucocorticoïdes, de comprimés anti-inflammatoires (Diclofenac, Etorikoksib, Lornoxicam, Diprospan, Triamcinolone) est prescrite pour réduire l'inflammation.

Pour le syndrome de la douleur légère, modérée ou grave, on utilise des médicaments anti-inflammatoires, des analgésiques non narcotiques ou opioïdes (paracétamol, butadione, tramadol).

Afin de ralentir la destruction du tissu cartilagineux (sur les surfaces articulaires des os), des chondroprotecteurs contenant de la chondroïtine et du sulfate de glucosamine (Rumalon, Teraflex, Dona) sont prescrits. Les injections intra-articulaires avec un implant d'acide hyaluronique viscoélastique sont utilisées comme liquide synovial artificiel («lubrifiant»).

Localement, les pommades anti-inflammatoires (Diclofenac) sont prescrites pour le traitement de la distraction, ainsi que des préparations irritantes à base de poivre, de venin de serpent et d’abeilles.

Traitement chirurgical

Les indications d'intervention chirurgicale sont les cas avancés d'arthrose (stade III-IV) ou de syndrome douloureux sévère, qui ne peuvent faire l'objet d'une correction médicale.

Cependant, l'opération est contre-indiquée dans le contexte d'un infarctus du myocarde récent, d'un accident vasculaire cérébral (moins de 3 mois), ainsi que d'une défaillance terminale du cœur et du foie.

Tous les types d'interventions chirurgicales sont divisés en deux types (avec préservation ou "retrait" de l'articulation touchée):

  • Opérations de préservation de l’articulation (réalisées au stade I / II de la maladie):
  • Ostéotomie en coin - excision partielle de la phalange principale principale afin d'augmenter la flexion dorsale de l'articulation lors de la marche;
  • arthrodèse de la première articulation métatarsienne-cunéiforme - immobilisation de l'articulation spécifiée afin d'améliorer la flexion plantaire dans le syndrome d'hypermobilité;
  • élimination des blocs osseux chez les patients diagnostiqués avec un long os métatarse du pouce;
  • "Nettoyage commun" ou heilectomy, consistant en l'excision d'ostéophytes.
  • Les interventions chirurgicales qui ne préservent pas l'articulation (montrées dans les dernières étapes):
  • arthroplastie de résection - retrait de la majeure partie de la phalange principale;
  • endoprothèses - remplacement d'une articulation par un implant (utilisé uniquement chez les personnes d'âge moyen en bonne santé);
  • arthrodèse de l'articulation - immobilisation médicale de l'articulation touchée. C'est une norme, parce que vous permet de stabiliser le pied et de transférer complètement le poids corporel à l'avant du pied lors de la marche.

Un indicateur de l'efficacité du traitement de l'arthrose est l'absence de nouvelles articulations atteintes, la réduction / disparition complète de la douleur et des signes d'inflammation, ainsi qu'une amélioration de la qualité de vie des patients. La surveillance des patients est assurée par un suivi régulier tous les six mois.

Mesures préventives

La prévention de l'arthrose du gros orteil est:

  1. Changements de mode de vie: une bonne nutrition (riche en micro-éléments et en collagène, visant à réduire le poids corporel), en évitant les mauvaises habitudes, en mettant des chaussures inconfortables et en réduisant la charge sur les pieds;
  2. Détection d'anomalies congénitales (hypermobilité des orteils, du pied bot, etc.);
  3. Prévention des traumatismes aux os et aux articulations des pieds (sauts non réussis, chutes, sports professionnels);
  4. Soulagement des inflammations articulaires dues à des infections, à la goutte ou aux rhumatismes;
  5. Élimination du cartilage intra-articulaire séparé - la "souris articulaire" dans le traitement de l'ostéochondrite disséquante (maladie de Koenig);
  6. Normalisation du métabolisme (avec des dépôts dans la cavité des articulations de calcium, de fer et d'autres composés);
  7. Restauration de troubles endocriniens (diabète sucré, déficit en hormone thyroïdienne ou augmentation de la fonction des glandes parathyroïdes);
  8. Contrôler le niveau d '«hormone de croissance» pour prévenir le gigantisme et l'acromégalie (augmentation des mains, du crâne, des pieds) au cours d'une tumeur hypophysaire;
  9. Traitement des neuropathies, ainsi que des troubles de la sensibilité et de l'activité motrice des pieds (maladie de Charcot);
  10. L'élimination de l'insuffisance circulatoire avec les varices, la formation de plaques d'athérosclérose (cholestérol) dans les artères ou la formation de caillots sanguins dans les veines profondes des membres inférieurs;
  11. Rééducation adéquate après une intervention chirurgicale sur le gros orteil.

Rappelez-vous que l'arthrose du doigt s'accompagne d'un syndrome de douleur intense et d'une restriction prononcée de la mobilité du pied. Pour cette raison, les patients perdent temporairement ou définitivement la capacité de se déplacer, ce qui nuit considérablement à leur qualité de vie.

Arthrose du gros orteil - traitement par un orthopédiste

Les maladies des articulations des membres inférieurs empêchent une personne de se déplacer normalement, perturbant la qualité de la vie et provoquant de graves accès de douleur. Les os dans la région du premier orteil, qui s’agrandissent pour devenir de grandes tailles, deviennent souvent la cause de l’invalidité. Par conséquent, il est important de commencer le traitement de l'arthrose du gros orteil à temps. Une thérapie adéquate peut restaurer la santé et la beauté des pieds.

Ce que l'arthrose du gros orteil est connu de beaucoup de gens. Cette pathologie est souvent confondue avec les manifestations de la goutte, qui affecte également les articulations, mais est causée par l'accumulation de cristaux d'acide urique à l'intérieur de l'articulation. Vous devez savoir ce qui cause l'apparition de l'os, comme l'arthrose est communément appelée, chez les gens du commun, s'il est possible de prévenir cette maladie, laquelle des méthodes de traitement et de prévention de l'arthrose du premier orteil est la plus efficace.

Causes de déformation

La maladie est associée à une lésion du tissu cartilagineux de l'articulation du doigt, qui perd sa fermeté et son élasticité. Par conséquent, le cartilage intra-articulaire ne remplit plus une fonction d'amortissement. Progressivement, le processus dégénératif s'étend aux ligaments, aux tendons et aux os des orteils. Pendant la conduite, leur charge est trop élevée. La circulation des tissus des articulations touchées se détériore. Les ostéophytes commencent à former des excroissances osseuses et cartilagineuses.

En modifiant progressivement la taille et la forme des surfaces articulaires, les muscles situés à proximité immédiate de l'articulation touchée commencent à s'atrophier. Il y a une restriction de la mobilité du gros orteil. La structure des tissus qui constituent les changements articulaires - des kystes et des foyers fibreux y apparaissent, la capsule articulaire s'épaissit, perd de son élasticité.

Les processus pathologiques provoquent une déformation de l'articulation du gros orteil, dont la gravité dépend du degré de négligence de la maladie. Dans les cas graves, il y a une déviation de la position physiologique et une déformation non seulement du premier, mais aussi des autres orteils.

Les principaux facteurs de déclenchement de l'arthrose du pouce sont les blessures, ainsi que le port de chaussures inconfortables ou serrées. Pour le développement de la maladie assez de meurtrissures ou de fractures des os du pied, dont le traitement n'a pas fait l'objet d'une attention particulière. Après un certain temps, une déformation post-traumatique se forme sur les doigts.

Pour les femmes qui cherchent à être attrayantes, de belles chaussures font partie intégrante de la garde-robe quotidienne. Toutefois, les experts disent que les chaussures avec un nez étroit, des talons hauts - le principal ennemi de la santé des jambes des femmes.

Si vous les portez souvent, une arthrose des articulations du pied se déforme progressivement.

Les autres facteurs qui provoquent une pathologie incluent les points suivants:

  • pieds plats;
  • malformations congénitales des articulations des pieds;
  • longueur différente des jambes;
  • hypothermie systématique des membres inférieurs;
  • maladies du système endocrinien;
  • troubles métaboliques;
  • maladies articulaires chroniques avec exacerbations fréquentes.

Comment se manifeste la maladie

Au stade initial du développement du processus pathologique, les symptômes qui l’accompagnent sont presque imperceptibles. Des douleurs dans les pieds n'apparaissent qu'après une longue marche dans des chaussures inconfortables.

Les articulations bougent encore. Mais avec le développement d'une maladie telle que l'arthrose du gros orteil, la douleur dans l'articulation devient plus intense et peut être perturbée au repos. Il est rejoint par un resserrement caractéristique qui se produit lorsque le doigt est plié.

Les signes de maladie suivants apparaissent également:

  • altération de la mobilité du pied dans la zone touchée;
  • signes d'inflammation des articulations;
  • le pouce change de position et de configuration.

D'autres problèmes peuvent rejoindre les problèmes énumérés. Une des complications de ce processus est la bursite, ou inflammation du sac articulaire. Le pied sur le bord intérieur acquiert une teinte rougeâtre, il devient chaud au toucher, l'homme est tourmenté par une douleur insupportable même avec un léger toucher du pied.

L'arthrose se manifeste par des douleurs lors de la marche et gêne souvent les mouvements. Après quelques heures de repos, la douleur aux pieds disparaît. L'arthrite provoquée par une malformation et un traumatisme chronique des jambes se caractérise par une douleur accrue la nuit qui perturbe le sommeil. Souvent, le pied se met à gémir lorsque le temps change, à la veille de la pluie.

Dans les cas avancés, une violation de la structure anatomique de l'articulation entraîne une modification de la forme du pied entier. Tous les doigts dévient progressivement vers le petit doigt. Corriger cette déformation est extrêmement difficile.

Comment traiter la pathologie

Le choix du médecin en matière de méthodes thérapeutiques pour l'arthrose du gros orteil dépend du stade de la maladie, de la gravité des principaux symptômes. Corriger complètement la déformation du doigt est presque impossible. Par conséquent, la tâche principale d'un spécialiste est de soulager le patient de la douleur et de l'aider à retrouver la capacité de se déplacer normalement. Le traitement est particulièrement efficace au stade initial du processus pathologique.

Techniques orthopédiques et physiothérapie

Les orthopédistes recommandent tout d'abord de refuser de porter des chaussures inconfortables aux personnes souffrant d'arthrose post-traumatique du gros orteil ou de malformations du pied causées par d'autres raisons. Pour les femmes, il est conseillé d’oublier les talons supérieurs à 3 cm. Il est nécessaire de privilégier les modèles sportifs confortables qui, même lors de longues promenades, ne créent pas de gêne pour les jambes et la colonne vertébrale.

En outre, les orthopédistes recommandent l’utilisation de semelles intérieures au cou-de-pied. Ils sont fabriqués dans des ateliers de prothèse en tenant compte de toutes les caractéristiques individuelles du pied. Aujourd'hui, vous pouvez acheter un pied spécial avec verrouillage de bandage. Il est mis sur un pied déformé la nuit pour l'alignement. Pour consolider l’effet de la journée, les médecins recommandent l’utilisation de coussinets en silicone, placés entre les doigts, afin qu’ils ne se ferment pas.

L'utilisation de toutes ces techniques orthopédiques est efficace dans les premiers stades des changements pathologiques. En plus de cela, le massage est recommandé pour les effets complexes, normalisant le tonus des muscles du pied. De plus, en cas de déformation des articulations des orteils, des procédures physiothérapeutiques sont appliquées.

Parmi celles-ci, les méthodes suivantes sont le plus souvent utilisées:

  • magnéto, thérapie au laser;
  • échographie (phonophorèse avec des médicaments anti-inflammatoires);
  • enveloppements thérapeutiques en boue, bains d'ozocérite;
  • bains de radon.

À la maison, vous pouvez vous frotter les articulations du premier orteil avec des pommades pharmaceutiques contenant des composants anti-inflammatoires non stéroïdiens, ou utiliser des médicaments fabriqués à partir de genévrier et de bischofite.

Des compresses sur un pied douloureux avec une bile légèrement chauffée, réalisées par le parcours sont efficaces. Veillez à effectuer régulièrement une série d'exercices simples visant à renforcer les muscles des membres inférieurs, ce qui vous aidera à choisir le spécialiste traitant.

Traitement médicamenteux

En cas de douleur intense, un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien peut être prescrit (Diclofenac, Ibuprofen, Movalis). On utilise parfois des injections intra-articulaires de médicaments dont le composant principal est l'acide hyaluronique (Hiastat, Fermatron, Synvisc). En règle générale, le traitement comporte de 3 à 5 injections, mais parfois, une seule injection suffit pour rétablir le volume du liquide intra-articulaire manquant.

Sans aucun doute, les patients prescrivent des chondroprotecteurs aux patients souffrant d’arthrose du petit ou du gros orteil. Il peut s'agir de médicaments destinés à une administration orale ou intramusculaire. Donc, Teraflex, Artra, Piaskledin est recommandé pour une administration interne, Alflutop, Hondrolon, Adgelon sont utilisés sous forme d'injection.

Techniques chirurgicales pour l'arthrose du gros orteil

Si un traitement conservateur n'apporte pas le résultat escompté et que la déformation de l'articulation progresse, les experts recommandent un traitement chirurgical à leurs patients. Les chirurgies sont moins traumatisantes et se pratiquent sous anesthésie locale. Habituellement, après avoir dû rester à l'hôpital sous la surveillance d'un médecin, il ne reste que 1 à 2 jours.

Il existe plusieurs types de techniques chirurgicales, parmi lesquelles les méthodes suivantes sont le plus souvent utilisées:

  • une arthroscopie au cours de laquelle la sonde est insérée dans la cavité de l'articulation du patient; avec son aide, des fragments de cartilage et de tissu osseux détruits sont prélevés au moyen d'une petite incision au doigt;
  • l'hélectomie, qui implique l'élimination complète des excroissances déformantes recouvrant la surface des phalanges à doigts, ainsi que le sac articulaire;
  • résection dans laquelle la partie endommagée de l'articulation est coupée.

L’orthopédie moderne envisage de plus en plus le remplacement d’une articulation blessée par une endoprothèse comme méthode de traitement efficace.

Conclusion

En remarquant qu'un os convexe est apparu sur la jambe, vous ne devez pas reporter la visite à l'orthopédiste pour une longue période. Dans les premiers stades, la maladie est bien traitable. En suivant toutes les recommandations du médecin traitant, vous pouvez oublier la douleur au pied pendant longtemps et retrouver la joie de bouger.

Comment traiter l'arthrose du gros orteil

La déformation des doigts et le retrait de l'os du pied, ce qui peut être observé chez de nombreuses femmes, n'est pas un changement anatomique ou lié à l'âge. Ceci est un signe clair d'arthrose de l'articulation du gros orteil. Outre les changements externes, la maladie s'accompagne de douleur, de mobilité réduite et de gêne lors du port de chaussures. Sans traitement approprié, tout se termine par une chirurgie et une invalidité. Pour éviter une issue triste, il faut comprendre les caractéristiques de la maladie et savoir comment traiter l'arthrose du gros orteil pour prévenir les complications graves.

Caractéristiques de l'arthrose des orteils

L'arthrose du gros orteil est une maladie dégénérative dystrophique chronique du tissu cartilagineux. En revanche, l'arthrite est non inflammatoire. Au fur et à mesure de sa progression, les tissus périarticulaires et l'articulation sont complètement affectés. L'arthrose peut se développer dans toutes les articulations mobiles du corps humain. Le plus souvent, il affecte les membres en raison de leur grande mobilité.

Une maladie courante est l'arthrose du gros orteil.

La pathologie articulaire du pied, appelée arthrose, est souvent confondue avec la goutte, mais l'arthrose ordinaire n'a rien à voir avec cela. Il y a des dépôts de sel de l'acide urique dans la goutte dans l'articulation du pouce et dans l'arthrose, des processus destructeurs se développent directement dans le cartilage.

La maladie est localisée principalement dans l'articulation métatarsophalangienne du gros orteil. C'est ce composé qui est le plus vulnérable à diverses violations. Sujet pathologies hommes et femmes d'âges différents. Selon les statistiques, la maladie est enregistrée beaucoup plus souvent chez les femmes du sexe faible après 45 à 50 ans.

L'arthrose des orteils est traitable, mais pour le bon choix du traitement, il est nécessaire de déterminer la cause de la maladie.

Causes de la maladie

L'arthrose dans les orteils du pied ne se produit pas d'elle-même. Les changements dégénératifs se produisent progressivement compte tenu des facteurs internes et externes défavorables:

  • lésions mécaniques du pied (luxations, subluxations, fractures, ecchymoses);
  • maladies inflammatoires de la cheville (arthrite, synovite, bursite);
  • structure congénitale anatomiquement anormale de la jambe;
  • le pied dit large, quand la région des orteils est beaucoup plus large que le talon;
  • pied plat;
  • mauvaise circulation sanguine dans les jambes (varices, athérosclérose);
  • pathologies endocriniennes (maladie de la thyroïde, diabète);
  • troubles hormonaux (ménopause, hormonothérapie);
  • métabolisme inapproprié dans le corps;
  • changements liés au vieillissement dans le système musculo-squelettique.
En raison du développement de la maladie pour de nombreux facteurs, les principaux sont les chaussures inconfortables, le surpoids et les blessures

La raison peut être différente, mais le développement de la maladie est presque toujours le même. Le mécanisme d'arthrose du gros orteil est le suivant:

  • le tissu cartilagineux sous l'influence de facteurs négatifs perd son élasticité et son élasticité;
  • le cartilage cesse de fonctionner en tant qu'amortisseur pour le pied;
  • en raison de charges élevées constantes, les ligaments, les tendons, les capsules articulaires sont impliqués dans les processus dystrophiques;
  • la microcirculation dans les tissus s'aggrave;
  • dans un but compensatoire, le corps forme des excroissances spécifiques sur les os, appelées ostéophytes;
  • modifie la structure, la forme et la taille des articulations;
  • il y a une restriction de la mobilité du doigt, accompagnée d'une déformation externe du pied.

En conséquence, le pouce perd sa fonctionnalité. Sans traitement opportun, l'arthrose de l'orteil se propagera aux articulations adjacentes et entraînera une limitation importante des fonctions du pied.

Facteurs de risque

L'arthrose ne peut être prévenue à 100%. La maladie peut toucher chaque personne, en particulier à l'âge adulte. Il est important de prendre en compte tous les facteurs de risque existants afin d'identifier la pathologie le plus tôt possible et d'éviter les complications.

Les prérequis les plus probables sont:

Utilisation fréquente de chaussures à talons hauts ou à bout pointu

  • prédisposition génétique aux maladies articulaires (le risque de développer une arthrose augmente plusieurs fois en présence d'un parent proche);
  • activités professionnelles liées aux charges sur jambes (joueurs de football, danseurs de ballet, gymnastes, maquettes);
  • activités sportives lourdes;
  • surpoids;
  • porter constamment des chaussures inconfortables, serrées et à talons hauts (la cause la plus courante chez les femmes);
  • hypothermie prolongée des membres inférieurs;
  • faible activité physique, en particulier travail assis;
  • mode de vie malsain, abus d’alcool, tabagisme, stupéfiants.

Les facteurs mentionnés ci-dessus ignorés mèneront probablement tôt ou tard à une arthrose du gros orteil, dont le traitement est beaucoup plus difficile que la prévention en temps voulu.

Principales manifestations

Le tableau clinique de l'arthrose de l'orteil est assez caractéristique. Le problème est que les symptômes augmentent progressivement au fil des ans. Cela complique le diagnostic précoce, la maladie est déjà détectée à un stade avancé, lorsque les modifications dégénératives des articulations sont irréversibles.

Pour éviter cette situation, il est nécessaire de faire attention à tous les signes suspects:

  • fatigue extrême des jambes;
  • serrement des doigts en marchant;
  • inconfort lors du port de chaussures;
  • douleur aiguë ou persistante dans le pied;
  • sensibilité accrue des doigts aux changements climatiques;
Douleur au pied, au pouce
  • raideur articulaire et crunch;
  • sensation de froid dans la jambe, engourdissement;
  • hyperémie et poches autour du pouce;
  • pli de doigt non naturel;
  • nodules sous-cutanés à l'extérieur de l'articulation métatarso-phalangienne;
  • déformation notable du pied.

Les manifestations de la maladie dépendent en grande partie du stade de la maladie. S'il y a au moins un symptôme, même insignifiant, vous devez être immédiatement examiné par un spécialiste. Un diagnostic précoce simplifie grandement le traitement de l'arthrose du gros orteil.

Dégâts des doigts arthritiques

La symptomatologie des modifications articulaires des orteils dépend en grande partie du stade de développement de la maladie. Dans la pratique médicale il y en a trois:

  1. Au stade précoce, l'arthrose est presque asymptomatique. Il y a une légère fatigue, des douleurs et des picotements dans le doigt. Une douleur douloureuse au pied apparaît progressivement, aggravée par les conditions météorologiques changeantes et la marche. Un inconfort est ressenti lorsque le pouce est inconfortable, en particulier dans les chaussures étroites à talons.
  2. La deuxième étape est caractérisée par des signes plus marqués d'un processus dystrophique: douleur importante lors du mouvement avec les doigts, inflammation, gonflement, hyperémie dans la région osseuse. Pendant cette période, des excroissances apparaissent sur le tissu osseux qui, lors d’un examen externe, est pris pour les cors du pied. Au fil du temps, le syndrome douloureux augmente, est présent non seulement pendant l'exercice, mais également dans un état calme.

Les médecins distinguent trois stades de développement de l'arthrose du gros orteil.

  • À la troisième et dernière étape, des changements dégénératifs irréversibles se produisent. L'articulation plusphalangienne est déformée, le pouce est déplacé anatomiquement vers le petit doigt, il est courbé et se retrouve sur les doigts voisins. La pierre renflant de manière significative sur le côté, il devient problématique de prendre des chaussures. La douleur est prononcée, dans les périodes aiguës, elle devient insupportable, elle n'est éliminée que par de puissants médicaments hormonaux. Le tissu cartilagineux est presque complètement détruit. En conséquence, le fossé intra-articulaire se rétrécit, les os fusionnent et deviennent immobiles. La thérapie conservatrice est impuissante, une intervention chirurgicale est nécessaire.
  • Demander en temps utile une aide médicale et un traitement adéquat peut arrêter le processus pathologique pendant longtemps, afin de prévenir l'apparition d'une invalidité.

    Traitement de l'arthrose du gros orteil

    La thérapie combinée des troubles articulaires du pied est obligatoire. La maladie ne disparaît pas d'elle-même, elle ne fait que s'aggraver et entraîner rapidement de graves complications.

    Les tâches principales et tout à fait réalisables du traitement sont les suivantes:

    • arrêter la destruction du tissu cartilagineux;
    • élimination de la douleur et des manifestations désagréables associées;
    • restauration de la mobilité maximale des pieds;
    • préservation de la performance;
    • améliorer le bien-être.

    Le choix des mesures thérapeutiques dépend du stade, de la gravité des symptômes, de la gravité des symptômes, de l'âge et du bien-être du patient.

    Pour commencer le traitement, vous devez consulter un orthopédiste, un arthrologue ou un rhumatologue pour subir une étude.

    Des approches communes ont été développées pour la plupart des types d'arthrose:

    • traitement de la toxicomanie;
    • physiothérapie;
    • thérapie manuelle;
    • appareils orthopédiques;
    • une chirurgie;
    • médecine traditionnelle;
    • récupération de sanatorium et de recours.

    Plusieurs méthodes sont généralement appliquées en même temps pour traiter avec succès la maladie à un stade précoce et pour obtenir une rémission stable dans les cas plus avancés.

    Traitement de la toxicomanie

    L'arthrose du gros orteil au stade initial est susceptible d'un traitement traditionnel avec divers médicaments.

    Les médicaments systémiques sont utilisés pour l'administration orale et les fonds locaux directement sur la zone touchée:

    1. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont très efficaces lors de l’exacerbation de la maladie. Ils enlèvent les poches, l'inflammation, l'hyperémie. Les médicaments sont prescrits sous forme de pommades, gels, comprimés - ibuprofène, nimésulide, kétoprofène, diclofénac.
    2. Les analgésiques aident à faire face à une douleur modérée. «Aspirine», «Analgin», «Tylenol», ainsi que «Diclofenac» du groupe des AINS avec un bon effet analgésique sont les plus couramment utilisés.

    Pour lutter contre la maladie et obtenir une rémission, des pommades et des médicaments sont utilisés.

  • Les hormones corticostéroïdes sont indiquées pour le soulagement de la douleur intense lorsque les médicaments des classes précédentes sont impuissants. Les médicaments sont pris oralement sous forme de comprimés, administrés au goutte à goutte, les injections sont faites directement dans l'articulation - "Hydrocortisone", "Prednisolone", "Celeston", "Triamcinolone".
  • Les chondroprotecteurs sont conçus pour arrêter les processus dégénératifs dans le tissu cartilagineux et restaurer la structure de l'articulation. Pertinent seulement à un stade précoce, avec la destruction complète du cartilage inutile. Fonds nommés avec de la chondroïtine et de la glucosamine - "Chondroïtine", "Stop Arthrose", "Don", "Teraflex".
  • Comme moyen supplémentaire en violation du flux sanguin dans la cheville, spasme musculaire et santé générale mauvaise, médicaments du groupe vasodilatateur (Teonikol, Trental), relaxants musculaires (Mydocalm, Baclofen), complexes de vitamines (Milgamma), Kalcemin ").
  • Le schéma thérapeutique, la posologie et la durée du traitement sont déterminés par le médecin traitant. Le traitement est effectué sous surveillance médicale constante, l'auto-traitement est interdit.

    Comment traiter l'arthrose des orteils par la physiothérapie

    Méthodes de physiothérapie sont activement utilisés lors de la rémission de la maladie, dans la période aiguë est contre-indiqué. Ils permettent de faire face aux symptômes douloureux, d'améliorer la circulation sanguine et les processus métaboliques dans les tissus, d'accroître la mobilité et de restaurer la fonctionnalité d'un membre.

    Les traitements pour le pouce comprennent:

    • rayons ultraviolets - réduction de la sensibilité et de la douleur dans les articulations par les rayons ultraviolets;
    • électrophorèse - amélioration de la circulation sanguine, accélération de la régénération des tissus cartilagineux, introduction de médicaments dans les couches plus profondes de la peau sous l'influence d'un courant électrique constant;
    La thérapie manuelle aide à corriger l'articulation douloureuse.
    • thérapie magnétique - réduction du processus inflammatoire, élimination des troubles névralgiques, stimulation de la guérison des tissus à l'aide d'un champ magnétique statique;
    • traitement à la boue et à la paraffine - soulagement du processus inflammatoire et des symptômes douloureux, normalisation de la lymphe et du flux sanguin, prévention des complications en appliquant de la boue thérapeutique et de la paraffine chaude sur la phalange du doigt touchée;
    • ultrasons - relaxation des muscles spasmodiques, suppression des poches, stimulation du métabolisme cellulaire par pulsation mécanique avec chauffage local des tissus.

    Selon le tableau clinique, la méthode d’acupuncture (acupuncture), d’hydromassage, de diathermie, de traitement au laser peut être utilisée. Toutes les procédures sont prescrites en tenant compte des contre-indications individuelles et de la santé du patient.

    Thérapie manuelle

    La technique thérapeutique manuelle implique l’impact des mains du thérapeute sur les articulations douloureuses. Conduit pour améliorer la mobilité des jambes et prévenir les processus dystrophiques. Elle est réalisée exclusivement par un spécialiste (thérapeute manuel) dans un cabinet de médecin.

    L'effet positif est obtenu par:

    • élimination de la douleur;
    • soulagement des spasmes musculaires et vasculaires;
    • amélioration des fonctions motrices;
    • relaxation totale.

    Les orteils sont traités de deux manières efficaces:

    • mobilisation - étirement doux et délicat des articulations pour augmenter l'amplitude du mouvement, soulager les tensions, activer le processus de régénération du cartilage;
    • manipulation - mouvements brusques dans la zone de l'articulation touchée, destinés à corriger les déformations.
    L'orthopédie peut être utilisée pour réduire la déformation du pouce pendant l'arthrose, soulager la douleur et aider le patient.

    Un résultat positif durable est obtenu après 10 à 20 séances. Toute blessure est exclue à condition que la procédure soit effectuée par un professionnel. La technique manuelle est assez efficace, permet de réduire la quantité de médicament consommée, remplace dans les cas non négligés les chondroprotecteurs.

    Appareils orthopédiques

    La condition du pied et l'évolution de la maladie dépendent en grande partie des chaussures.

    Les médecins orthopédistes recommandent à tous les patients souffrant d'arthrose du pouce de porter une attention particulière aux points importants:

    • les chaussures, en particulier pour les femmes, doivent être confortables, ni trop dures ni étroites;
    • la plupart du temps, il est conseillé de porter des baskets souples à gros orteil;
    • Parfois, vous pouvez porter des chaussures à talons, mais la hausse doit être faible - pas plus de 2-3 cm;
    • lors de longues promenades, la préférence doit être donnée aux modèles sportifs.

    S'il y a même une légère déformation du doigt, il est nécessaire d'acheter des appareils orthopédiques spéciaux:

    • les semelles intérieures de soutien au pied fabriquées selon les paramètres individuels du pied pour une répartition correcte de la charge et une position confortable du pied dans la chaussure;
    • bandage de la jambe, porté la nuit pour niveler l'articulation courbe;
    • coussinets en silicone pour espaces interdigitaux, vous permettant de garder votre doigt dans la position correcte pendant la journée.

    Les méthodes d'orthopédie sont efficaces et très importantes pour la prévention de l'arthrose et des déformations irrémédiables du pied.

    Comment traiter l'arthrose des orteils dans la dernière étape

    La thérapie conservatrice résiste avec succès aux manifestations d'arthrose au cours des deux premières étapes. Dans les cas avancés, lorsque la destruction complète du cartilage et une déformation importante du pouce surviennent et que les médicaments ne soulagent pas le syndrome douloureux, une intervention chirurgicale est indiquée.

    En fonction de l'état du joint, plusieurs méthodes sont utilisées:

    • heilectomy - une opération avec préservation de l'articulation, dans laquelle les excroissances osseuses et cartilagineuses sont éliminées, permet de rétablir rapidement la fonction et la forme du doigt;
    • arthroplastie de résection - troncature partielle de l'articulation avec modélisation ultérieure de la nouvelle surface articulaire, soulage la douleur pendant longtemps, mais nécessite de minimiser la charge exercée sur le pied;
    • arthrodèse - immobilisation chirurgicale de l'articulation en combinant les deux os de la phalange du doigt et de l'os métatarsien pour une fusion osseuse complète, l'élimination du cartilage touché et la fixation à l'aide de boulons ou d'une plaque;
    • l'ostéotomie est une technique corrective visant à réduire l'angle entre les os métatarsiens; la fracture et le déplacement de l'os déformé sont réalisés avec une fixation par vis (méthode peu invasive, ouverte);
    • L'endoprothèse est une opération radicale consistant à remplacer complètement une articulation par un implant, ce qui compense sensiblement l'efficacité de l'articulation.

    La chirurgie est prescrite selon des indications strictes, principalement en cas d'arthrose grave.

    Traitement de l'arthrose des remèdes populaires doigts

    La médecine traditionnelle propose un grand nombre de recettes différentes pour soigner l'arthrose. Tous sont basés sur des ingrédients naturels qui provoquent rarement des réactions secondaires et sont complètement disponibles.

    Aux premiers stades de la maladie, ainsi que comme remède symptomatique pour les formes avancées, les remèdes maison sous forme de compresses, de frottements, d'applications, de bains, de décoctions à base de plantes aident:

    Pour le traitement de l'arthrose peuvent être utilisés des remèdes populaires.

    1. Compresse maison est fabriqué à partir de racine de raifort ou de gingembre. Râpez les racines fraîches ou hachez-les, légèrement à la vapeur dans de l'eau chaude. Placez la masse préparée sur un tissu de coton, enveloppez-la et enveloppez-la d'une pellicule de plastique à votre doigt pendant quelques heures. Cet outil a un effet irritant et réchauffant local, améliore localement le flux sanguin.
    2. Un frottement de la momie et du miel. 100 g de miel liquide naturel mélangé à de la momie cuillère à dessert. Frottez doucement le mélange dans le pied avant d'aller au lit, enveloppez-le avec un chiffon propre, rincez-vous le matin sous l'eau courante.
    3. Applications végétales de feuilles de bardane, chou, aloès, fougère. Étirer une feuille propre un peu jusqu'à ce que le jus apparaisse, appliquer sur la zone touchée et l'envelopper avec un bandage. Pour améliorer l'effet, la surface peut être enduite de miel ou d'huile essentielle.
    4. Le bain de pieds curatif est préparé à base de solution saline-sodique. 3 cuillères à soupe du mélange est dissous dans de l'eau tiède. Chaque jour pendant 20 minutes pour plonger dans sa cheville avant de se coucher.
    5. Une décoction de pissenlit pour administration orale. 1 cuillère à café racines et 2 c. les feuilles séchées versez un verre d'eau et faites bouillir au bain-marie pendant 10 minutes. Laisser infuser jusqu'à refroidissement, égoutter. Prendre un tiers de tasse trois fois par jour avant les repas.

    Le traitement des remèdes populaires arthrose du gros orteil est effectué après consultation du médecin traitant.

    Réhabilitation du sanatorium

    Selon de nombreuses revues de patients, l'effet positif maximal du traitement de l'arthrose est obtenu dans les centres de villégiature.

    L'effet positif maximum peut être obtenu après avoir passé le cours de la lutte contre la maladie dans un sanatorium.

    Les institutions spécialisées dans les pathologies du système musculo-squelettique fournissent une vaste gamme de services:

    • physiothérapie (UHF, traitement par la boue, bains au radon, hydromassage);
    • séances de massage et de thérapie manuelle;
    • exercices thérapeutiques;
    • méthodes alternatives (hirudothérapie, acupuncture, kinésithérapie);
    • aliments diététiques spéciaux favorisant la perte de poids et la récupération;
    • surveillance constante par un médecin et un personnel médical qualifié.

    Il est conseillé de se faire soigner dans un sanatorium régulièrement, au moins une fois par an, en tant que traitement de rééducation et de prophylaxie.

    Prévention de l'arthrose

    Pour éviter le développement d'une pathologie du gros orteil et pour retarder au maximum les problèmes aux articulations, vous devez suivre des règles simples:

    • porter les chaussures les plus confortables à partir de tissus naturels;
    • surveiller l'état du pied, dès les premiers changements, consulter un médecin;
    • menez une vie active, restez moins assis devant votre ordinateur et marchez davantage au grand air;
    • mangez bien avec une prédominance dans le régime alimentaire des fruits et des légumes;
    • arrêter de fumer et de boire de l'alcool.

    Les mesures préventives doivent être effectuées de manière continue. Il est préférable qu’ils deviennent une habitude et un mode de vie pendant longtemps.

    Conclusion

    L'arthrose du gros orteil est une maladie chronique assez grave. Un traitement approprié vous permet d'éliminer les symptômes douloureux et d'arrêter définitivement la destruction de l'articulation. Les médicaments associés à la physiothérapie et aux remèdes à la maison aident à rétablir la mobilité des pieds, à prévenir les complications graves et les handicaps. La prévention et le traitement rapide de la maladie garantissent une vie saine, de qualité et, surtout, active.

    Initialement posté le 2018-06-05 10h31:07.

    Traitement arthrose gros orteil

    Une maladie courante est l'arthrose du gros orteil. Ce sont des déformations articulaires et des changements pathologiques, à la suite desquels le cartilage hyalin perd son élasticité, une inflammation des tissus mous se produit. De nombreux facteurs sont responsables du développement de la maladie, les principaux étant les chaussures inconfortables, le surpoids et les blessures. Le traitement doit commencer aux stades précoces, il permettra de se débarrasser complètement de la maladie et d'éviter le développement du stade chronique d'arthrose interphalangienne des articulations du pied.

    Causes de la maladie

    Le mythe selon lequel les principales causes d'arthrose du gros orteil est l'âge ou les dépôts de sel a longtemps été détruit. Parfois, ces facteurs peuvent affecter le développement de la maladie, mais les médecins considèrent que les principales raisons sont les suivantes:

    • Utilisation fréquente de chaussures à talons hauts ou à bout pointu.
    • Dommage au pied, gros orteil.
    • Structure anatomique non standard du pied.
    • La présence de flatfoot.
    • Prédisposition génétique à la maladie.
    • La présence de maladies concomitantes des articulations, le diabète de tout type, l'obésité.

    Les stades de la maladie et leurs symptômes

    Les principaux symptômes indiquant la présence d'arthrose incluent:

    • Fatigue des jambes.
    • Douleur au pied, au pouce.
    • La formation de croissance, cors, os saillants.
    • L'apparition de crunch pendant le mouvement.

    Les médecins distinguent trois stades de développement de l'arthrose du gros orteil, chacun présentant ses propres caractéristiques et symptômes:

    • Étape 1 Il se caractérise par des douleurs dans les articulations des jambes, l'apparition de poches et l'enflure des pieds. En ce qui concerne le médecin à ce stade de développement de la maladie, il existe un risque d’élimination complète de la maladie et de tous les symptômes. LFK montré dans tous les cas.
    • Étape 2 Forte douleur dans les jambes, qui culmine lors d’une augmentation de la charge. Il y a un resserrement lors du déplacement, une inflammation des tissus mous.
    • Étape 3 Il y a une déformation de l'articulation, une douleur intolérable, le gros orteil est déplacé sur le côté en raison de l'épaississement de la tête de l'os métatarsien, il y a une croissance. Aide à opérer.

    Traitement de l'arthrose des orteils

    Pour commencer le traitement, vous devez consulter un orthopédiste, un arthrologue ou un rhumatologue. Les méthodes d'examen suivantes sont largement utilisées:

    • Examen attentif par un médecin.
    • Examen aux rayons X déterminera le degré de développement de la maladie, l'image sera clairement une déformation visible.
    • L'analyse biochimique du sang assurera l'exactitude du diagnostic, en écartant le risque de goutte.
    • La densitométrie est une étude permettant de déterminer la densité d'un tissu.

    Lorsque le diagnostic est confirmé, une question raisonnable se pose: comment traiter l'arthrose, est-il possible d'effectuer un traitement à domicile ou est-il utilisé dans le traitement des patients hospitalisés, des sanatoriums? Pour cela, en règle générale, des méthodes complexes sont utilisées pour affecter l’articulation endommagée et obtenir un effet maximal. Façons de traiter la maladie:

    • L'utilisation de médicaments (AINS, chondroprotecteurs, antibiotiques si nécessaire, crèmes chauffantes, onguents chauffants).
    • Procédures de physiothérapie.
    • Thérapie manuelle
    • Hirudothérapie pour arthrose.
    • Intervention chirurgicale
    • Méthodes orthopédiques (utilisation de doublures, chaussures spéciales).
    • Massage thérapeutique, utilisation d'un appareil de massage des pieds.
    • Régime alimentaire pour arthrose (nutrition adéquate, utilisation de vitamines et de minéraux, utilisation minimale de sel dans les aliments).

    Traitement de la toxicomanie

    Pour lutter contre la maladie et obtenir une rémission, on utilise des préparations médicales qui, en fonction de l'action, sont divisées de manière conditionnelle en plusieurs groupes:

    • Anti-inflammatoires non stéroïdiens - les médicaments de ce groupe soulagent l’inflammation dans la zone touchée et atténuent la douleur. Ces médicaments comprennent: Movalis, Ortofen, Ibuprofen. Le traitement avec ces médicaments est de courte durée, leur objectif principal étant de réduire l'inflammation, qui peut être atteinte en quelques jours. Il est important de respecter correctement la posologie du médicament. Par conséquent, "l'ibuprofène" doit prendre quatre jours, soit deux comprimés 3 à 4 fois par jour après les repas.
    • Les chondroprotecteurs dans l'arthrite empêchent la destruction du tissu cartilagineux. La chondroïtine-Akos, Hondrolon et Teraflex sont considérées comme très demandées. Un médicament efficace de production nationale est “Elbon”, à prendre 750 mg deux fois par jour, ou 600 mg trois fois.
    • Analgésiques - groupe de médicaments utilisés pour réduire la douleur ("Spazmalgon", "Ketarol", "Afluton"). Analgin est 1-2 comprimés, lorsque la douleur devient particulièrement insupportable, mais vous ne pouvez pas utiliser plus de 8 morceaux par jour. La durée du traitement dépend de l'évolution de la maladie.
    • Injections: «Fermatron» (3 à 5 fois par jour pendant le mois), «Synvisc» (3 injections à une fréquence d'une semaine), «Ostenil» (une injection par semaine, maximum de 3 à 5 par traitement jusqu'à soulagement complet de la douleur), préparations contenant de l'acide hyaluronique.
    • Préparations pour la thérapie locale. La pommade Bishofit doit être appliquée quotidiennement avant le coucher.

    En Savoir Plus Sur Les Convulsions

    Sueur sanglante: mythe ou réalité?

    L'article original est publié sur le site Web du magazine National Geographic. Lire dans la source originale.Les mots grecs «sang» et «sueur» ont donné le nom au phénomène «hématidrose».


    Les meilleures recettes pour éliminer rapidement la transpiration et les odeurs de pieds

    Le problème lié à l'odeur désagréable des pieds est toujours d'actualité, mais surtout en été, lorsque l'excès de chaleur fait transpirer notre peau pour refroidir un peu le corps.