Injections pour un traitement efficace de l'arthrose

Un rôle important dans le traitement de l'arthrose appartient à la pharmacothérapie. La forme injectée d'administration de médicaments est préférée. Donc, le médicament sera livré rapidement et avec précision à la cible, tandis qu'aucune "interférence" comme l'acidité de l'environnement dans le tractus gastro-intestinal ou la prescription de nourriture ne joueront aucun rôle. Quels vaccins peuvent être utilisés pour l'arthrose?

Drogues Systémiques

Dans ce cas, divers médicaments sont utilisés, qui peuvent être introduits dans le corps par des injections intraveineuses, intramusculaires ou sous-cutanées.

Anti-inflammatoire non stéroïdien

Ces médicaments soulagent la douleur, réduisent l'enflure et l'inflammation des articulations douloureuses. Sans ces médicaments, le traitement de l'arthrose est impossible. Ils peuvent être divisés en:

  1. Médicaments non sélectifs: Diclofénac, Indométhacine, Analgin, Ketolong, Ketanov. Ils soulagent très bien la douleur, réduisent les manifestations inflammatoires dans l'articulation et agissent sur les deux fractions de l'enzyme cyclooxygénase. En conséquence, les médicaments de ce groupe ont un effet négatif très prononcé sur la muqueuse gastrique - ils augmentent considérablement le risque d'érosion et d'ulcération.

C'est pourquoi ces médicaments:

  • peut être appliqué que par un cours court;
  • si vous voulez les piquer plus de trois jours de suite, vous devez prendre "Almagel" ou "Maalox", ou "Phosphalugel" avec "Omeprazole" ou "Ranitidine";
  • contre-indiqué dans la gastrite, l'ulcère peptique, les maladies graves du foie et des reins, l'insuffisance cardiaque
  1. Les inhibiteurs sélectifs de la cyclooxygénase de type 2 (avec l’enzyme de type 1, ils ont également un effet): Movalis, Amelotex, Artrozan et autres. Ces médicaments sont moins dangereux pour les muqueuses du tractus gastro-intestinal, ils ne sont introduits principalement que par voie intramusculaire. Ils ne peuvent pas être appliqués aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes souffrant d'ulcère peptique et de gastrite, ainsi qu'aux pathologies du sang.
  2. Les médicaments qui inhibent la cyclooxygénase de type 2, les coxibs. "Dynastat" - alors qu’il est le seul représentant de ce groupe, produit en ampoules. Ils peuvent être utilisés dans les cas d'ulcère peptique en rémission, mais avec une grande prudence chez ceux qui ont des antécédents de maladie ou de chirurgie du système cardiovasculaire. Ne pas utiliser "Dynastat" chez les patients âgés de plus de 65 ans.

Chondroprotecteurs

Ce sont des médicaments très efficaces qui affectent le principal «substrat» de la maladie - le cartilage articulaire. La composition de ces médicaments - les principaux composants du cartilage normal: la chondroïtine et la glucosamine. Ils aident à restaurer les zones endommagées de ce tissu, aident à améliorer la synthèse du fluide "lubrifiant" articulaire. Ces médicaments ne peuvent être utilisés qu'au stade I-II de l'arthrose, lorsqu'il existe encore au moins de petites sections de tissu cartilagineux, ces médicaments deviennent ensuite inutiles.

Pour que ces médicaments soient efficaces, vous devez connaître les règles suivantes:

  1. besoin de les appliquer avec des médicaments anti-inflammatoires;
  2. la durée de ces injections pour le traitement de l'arthrose n'est pas inférieure à six mois;
  3. 2-3 effets du traitement sont nécessaires pour obtenir l'effet;
  4. prenez-les tous les jours;
  5. la glucosamine devrait être 1000-1500 mg / jour, la chondroïtine - 1000 mg / jour.

Les chondroprotecteurs peuvent être utilisés à la fois en tant qu’agent unique (c’est-à-dire que l’un d’eux ne contient que de la chondroïtine, le second - uniquement de la glucosamine) et en tant que médicament complexe.

Recommandé tels chondroprotecteurs sous forme d'injections:

  • "Dona" - un médicament de glucosamine. Il est utilisé par voie intramusculaire, 1 injection trois fois par semaine. Cours - 12 tirs, à répéter - une fois tous les 4-6 mois.
  • "Chondrolone" - un médicament contenant de la chondroïtine. Le cours comprend 20 à 25 injections intramusculaires.

Myorelaxants

Ce sont des médicaments utilisés pour soulager les spasmes musculaires pathologiques, qui se produisent inévitablement pendant l'arthrose et sont conçus pour réduire les douleurs articulaires. Si ces muscles ne sont pas relâchés, alors ils commencent à souffrir d'un manque d'oxygène, ils sont également douloureux. Des médicaments sont utilisés pour soulager les spasmes musculaires - des relaxants centraux des muscles: "Mydocalm", "Baclofen", "Sirdalud".

Les myorelaxants administrés avec un cours - 5-7 jours, par voie intramusculaire. Ils ont peu de contre-indications: allergie au médicament, grossesse, allaitement, myasthénie.

Vitamines du groupe B

Leur utilisation optimale en tant que complexe est B1, B6, B12. Ce sont les préparations "Milgamma", "Trigamma", "Kompligam V", "Neyrorubin", "Kombilipen". Vous pouvez également piquer chacune de ces trois vitamines de base sous forme d'injection intramusculaire distincte. Il existe des régimes spéciaux pour cela, lorsque les vitamines B1 et B12 sont administrées le même jour et B6 et B12 le deuxième jour.

Le but de ces médicaments est de réduire la douleur dans l'articulation, d'améliorer la conductivité de l'impulsion le long des terminaisons nerveuses qui innervent l'articulation touchée.

Le tissu cartilagineux va commencer à se régénérer, le gonflement va diminuer, la mobilité et l'activité des articulations vont revenir. Et tout cela sans interventions chirurgicales ni médicaments coûteux. Il suffit de commencer.

Préparations pour améliorer le flux sanguin dans l'articulation

En plus des divers groupes de médicaments ci-dessus dans le traitement complexe de l'arthrose, les médicaments sont utilisés pour améliorer l'acheminement du sang dans l'articulation douloureuse. Ils sont administrés par voie intramusculaire ou intraveineuse (principalement par perfusion intraveineuse):

  • "Nicotinate de xantinol";
  • Pentoxifylline (Trental);
  • "Cinnarizin".

Préparations locales

Dans le traitement de l'arthrose, des injections sont également utilisées dans l'articulation. C'est une manipulation assez grave, dont on ne peut parfois pas se passer. Les médicaments suivants peuvent être injectés dans l'articulation:

  1. Hormones-glucocorticoïdes: "Kenalog", "Hydrocortisone", "Diprospan" et autres. C'est une ambulance pour l'articulation: l'introduction soulage rapidement la douleur et élimine l'inflammation. Au total, ils ne sont pas utilisés tous les jours - pas plus de 5 coups.
  2. Injections d'acide hyaluronique - un analogue de la "lubrification" naturelle de l'articulation. Ce sont les médicaments Ostenil, Synvisc, Fermatron. L'utilisation de ces médicaments aide très efficacement à traiter l'arthrose. La seule mise en garde: ils ne devraient être appliqués qu'après l'élimination de l'inflammation dans les tissus de l'articulation.

Ainsi, dans le traitement de l'arthrose, une large gamme d'injectables différents peut être utilisée, c'est-à-dire des injections. Ils peuvent être administrés de différentes manières: par voie intramusculaire, dans l'articulation, par voie intraveineuse ou sous-cutanée. Une application correcte garantit un traitement efficace.

Types d'injections pour l'arthrose du genou

La gonarthrose se caractérise par des processus de déformation et de destruction dans les tissus cartilagineux au cours d'une évolution chronique. Cela viole la mobilité du patient, ce qui limite sa capacité de travail.

Les injections pour l'arthrose du genou aident à éliminer la douleur et à restaurer le tissu touché.

En phase de rémission, il est très important de normaliser le mode de vie et la nutrition afin de prolonger cette période de nombreuses années.

Qu'advient-il du cartilage en cas d'arthrose

Toutes les articulations ont une surface recouverte de tissu cartilagineux. Ils sont situés dans le sac synovial, où ils sont humidifiés et alimentés par le liquide synovial. Dans des conditions normales, le cartilage hyalin est lisse et élastique.

Lorsque le métabolisme est perturbé ou que d'autres facteurs provoquants se produisent, par exemple une charge excessive des jambes, l'articulation subit des modifications dégénératives. En raison du manque de nutriments, l'auto-régénération commence par un retard temporaire, ce qui ralentit la récupération des tissus endommagés.

La couche de cartilage devient progressivement plus mince, la libération de liquide synovial diminue, ce qui augmente le frottement. Le tissu cartilagineux est détruit et remplacé par le connectif. Il y a une limitation importante de la mobilité, avec le temps, et une paralysie complète de l'articulation.

Quand consulter un médecin?

L'arthrose du genou se développe par étapes. Chaque période a ses propres symptômes en raison de divers changements dans la structure du cartilage. L'étendue de la maladie:

  • À la première étape, il y a un resserrement caractéristique et une gêne lors du déplacement. L'état est normalisé au repos.
  • La deuxième étape est caractérisée par un syndrome douloureux, une mobilité limitée, une déformation des tissus, des ostéophytes. Parfois, le liquide synovial s'accumule.
  • Au troisième stade, la douleur est permanente. Disparaît joint gap. L'inspection visuelle montre des changements dans l'articulation du genou. Le patient éprouve de graves difficultés de mouvement, pouvant entraîner une ossification complète de la zone touchée.

C'est important! Avec l'appel au médecin est préférable de ne pas tirer. Lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, vous devriez consulter un spécialiste, puisque l’arthrose n’est traitée avec succès qu’au cours des deux premières étapes.

Quels coups de retour la mobilité de l'articulation

Dans le traitement de l'arthrose en utilisant une variété de médicaments sous forme de pommades, gels, comprimés. Mais la méthode la plus efficace consiste à utiliser des injections. Beaucoup demandent aux médecins quel genre de coups ils font et en quoi ils diffèrent.

Il convient de noter qu'il existe 2 de leurs types:

  • Injection intramusculaire
  • Injection intra-articulaire.

Contrairement aux médicaments sous forme de comprimés, les liquides n'agissent pas de manière aussi agressive sur le tractus gastro-intestinal et sont presque complètement absorbés. Les pommades et les gels externes ne pénètrent presque pas dans la structure de l'articulation et, lorsqu'ils sont administrés directement, les médicaments agissent directement dans la zone touchée.

Injections intramusculaires

Un groupe de médicaments visant à soulager l'inflammation et le gonflement est utilisé. Ceux-ci comprennent:

  • AINS: aspirine, cétonal, diclofénac, piroxicam, ibuprofène.
  • SPVS, par exemple, le gel Ambene.
  • Analgésiques: Analgin, Baralgin.
  • Antispasmodiques: Mydocalm, Baclofen.
  • Complexes vitaminiques, vitamines du groupe B: Milgamma, Neyrorubin.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens soulagent l'inflammation, éliminent rapidement le syndrome douloureux et l'enflure. Ils sont nommés par un court parcours. L'inconvénient est un impact négatif significatif sur le tube digestif.

Les traitements sont contre-indiqués dans les gastrites et les ulcères, car les AINS provoquent la formation d'érosions sur les muqueuses de l'estomac. Ils ne sont pas prescrits pour les pathologies du foie et de la vésicule biliaire.

Si la durée du traitement dépasse 5 à 7 jours, il faut prendre Maalox, Fosfalugel et les vitamines B dans le traitement complexe.

Médicaments stéroïdes

La nomination a lieu dans les cas où les AINS ne s’acquittent pas de leur tâche ou si l’articulation est très endommagée. Tout médicament de ce groupe soulage la douleur et réduit l'inflammation. L'inconvénient est que, après de telles injections, le tissu cartilagineux perd la capacité de produire de nouvelles cellules.

Analgésiques

Montré pour soulager la douleur intense. Ne pas avoir un effet régénérant. Le cours de traitement dure une semaine.

Antispasmodiques

Les médicaments de ce groupe détendent les fibres musculaires et soulagent les spasmes. Ainsi, une anesthésie de la zone touchée se produit.

Complexes de vitamines

Les injections de vitamines B1, B6 et B12 normalisent les processus métaboliques, la nutrition des tissus, améliorent la conductivité des impulsions nerveuses. Ce traitement réduit la douleur.

Injections directes dans l'articulation

L'avantage de telles injections est qu'elles anesthésient rapidement et arrêtent le processus inflammatoire. Cette méthode est considérée comme la meilleure dans le traitement de l'arthrose du genou.

L'injection est effectuée directement dans la zone à problème, ce qui permet au médicament d'être activé dans les premières minutes, sans affecter le système cardiovasculaire et le tractus gastro-intestinal. Les injections intra-articulaires contribuent à la restauration du tissu cartilagineux.

Les représentants de l'espèce sont:

  • Glucocorticoïdes.
  • Chondroprotecteurs.
  • Acide hyaluronique.
  • Levage au plasma.
  • Homéopathie
  • Blocus Novocainic.

Le type de médicament, la posologie et l’évolution du traitement que le médecin sélectionne individuellement, en fonction des plaintes du patient, du stade de la maladie et de la présence de complications. Les procédures indépendantes sont contre-indiquées, car cela peut entraîner une invalidité du patient.

C'est important! En cas de synovite, les médicaments ne sont prescrits qu'après ponction préalable du contenu accumulé.

Injections de glucocorticoïdes

Les anti-inflammatoires hormonaux aident à enrayer l'inflammation et l'enflure et à soulager rapidement la douleur. Sont efficaces:

La première injection dans l'articulation du genou est un essai. S'il ne soulage pas le patient, le médicament est remplacé par un analogue. La posologie est sélectionnée séparément pour chaque patient. Fréquence des injections: 1 à 2 injections tous les 14 jours, pas plus de 5 injections par cours. Lors de la première injection, appliquez la dose maximale, après quoi le volume est réduit.

Les effets secondaires sont observés avec l'utilisation prolongée de médicaments. Ils sont causés par la destruction des tissus cartilagineux due à la perforation de la structure, à la vasoconstriction, à la dystrophie musculaire, à l'émergence d'une dépendance, le corps pouvant s'habituer à un soutien constant.

Le corticostéroïde est contre-indiqué dans:

  • Amincissement de la structure osseuse.
  • Lésions infectieuses.
  • Enfants de moins de 5 ans.
  • Des maladies des organes internes telles que le diabète, l'hypertension, les maladies cardiovasculaires, l'insuffisance rénale, le VIH.

Chondroprotecteurs

Les injections de gonarthrose sont faites avec des médicaments destinés à restaurer la structure de l'articulation endommagée. Les principaux ingrédients actifs sont la chondroïtine et la glucosamine. Étant donné que leur composition est similaire à celle des composants de l’articulation, le corps humain les prend comme ressources naturelles, activant la régénération des tissus.

Le patient améliore l'activité motrice en raison de la normalisation de la nutrition tissulaire et de la formation de liquide synovial.

Ces médicaments sont efficaces pour une utilisation à long terme. Tout d'abord, 12 à 20 injections sont prescrites, puis le patient est transféré aux médicaments de cette série sous forme de comprimés.

L'inconvénient des chondroprotecteurs est leur coût élevé, ce qui limite l'éventail des consommateurs de ce médicament. Un autre inconvénient est que la réception est appropriée lorsque le patient présente 1 ou 2 degrés d'arthrose. L'injection à l'état négligé n'apportera pas l'effet souhaité.

Les représentants les plus célèbres de la classe:

Une contre-indication est quand:

  • Le genou a des foyers infectieux.
  • Le patient a tendance à saigner.
  • Une femme porte ou allaite un bébé.
  • Intolérance individuelle identifiée aux drogues de cette classe.
  • Apparaît une septicémie.

Traitement à l'acide hyaluronique

Avec une quantité insuffisante de graisse dans le joint, les injections d'acide hyaluronique sont montrées. L'outil remplace le fluide intra-articulaire, qui sert à atténuer les frictions. La substance enveloppe le cartilage, créant un film sur sa surface, qui restitue l'élasticité et l'élasticité des tissus. Les injections sont plus efficaces au stade initial du processus pathologique. En général, 4 à 5 injections suffisent.

Les indications d'utilisation sont 2 et 1 degrés de gonarthrose et de coxarthrose. Au stade 3, seul un relief mineur est obtenu. L'inconvénient est le coût élevé des médicaments. Les effets secondaires comprennent l’éclaircissement du sang, un gonflement temporaire et une sensibilité accrue. Les contre-indications comprennent l'intolérance aux protéines d'œuf, la grossesse et l'allaitement.

Habituellement, le médecin prescrit:

C'est important! En présence d'un processus inflammatoire, l'acide hyaluronique est inefficace. Les injections doivent être effectuées après un traitement anti-inflammatoire.

Levage plasma

Cette technique n’a pas eu le temps d’obtenir une large diffusion, cependant, elle est assez efficace et n’a pratiquement aucune contre-indication ni effet secondaire.

Le traitement consiste à injecter du plasma sanguin dans l'articulation touchée. Pour ce faire, un patient prélève du sang veineux, après quoi il est nettoyé et saturé de plaquettes à l'aide de méthodes de laboratoire. Le produit fini est administré au patient. Cette procédure vous permet de démarrer naturellement la restauration du tissu cartilagineux et des autres structures du corps.

Homéopathie

Après avoir enlevé l'inflammation, il est recommandé d'injecter des remèdes homéopathiques. Les plus populaires sont Traumel C et Aim T. Ils aident à soulager la douleur et l’inflammation, renforcent le système immunitaire et déclenchent des processus de régénération dans le corps. Ils sont prescrits pour la coxarthrose, l'ostéoarthrose. La contre-indication est l'intolérance individuelle à la drogue.

Novocaine Blocus

Les manipulations sont effectuées pour soulager la douleur avec une forte destruction de l'articulation. L'oedème est supprimé et la mobilité est rétablie. En cas d'arthrose infectieuse, Novocain est associé à des agents antibactériens.

Les contre-indications déforment l'arthrose. Une injection dure pendant une période de 7 à 30 jours, lorsque l'action s'arrête, vous pouvez y revenir.

C'est important. Les injections de novocaïne entraînent moins de complications sous couvert de vitamines. Ils peuvent être réalisés à la fois dans la cavité articulaire et dans les tissus mous de l'articulation.

Médicaments populaires

Les injections intra-articulaires sont les plus efficaces. Les drogues injectées par voie intramusculaire n'ont que peu ou pas d'effet thérapeutique, mais ne font que réduire les symptômes. Les exceptions sont les complexes de vitamines, la normalisation des processus métaboliques et la nutrition des tissus. La liste contient les noms des injections pour les injections directes dans l'articulation et leur brève description:

Glucocorticoïdes

  • L'hydrocortisone est indiquée pour le soulagement de la douleur en arrêtant la sensibilité des neurones. 1 ampoule contient 2 ml du médicament.
  • La phlestérone est un substitut synthétique des hormones surrénaliennes. La bétaméthasone agit comme substance active. L'ampoule contient 1 ml.
  • Betaspan a des effets antirhumatismaux, anti-allergiques et anti-inflammatoires.
  • Le kétorolac a des effets analgésiques et anti-inflammatoires.

Chondroprotecteurs

  • Alflutop, dont l’ingrédient actif est un concentré bioactif de petits poissons marins. Aide à restaurer le cartilage, normalise le métabolisme, réduit l'enflure et l'inflammation.
  • Don aide le corps à produire indépendamment le liquide synovial, normalise la nutrition de l'articulation.
  • Elbon aide à restaurer le tissu cartilagineux, soulage l'inflammation.

Acide hyaluronique

  • Viskosil montré dans un état d'exacerbation de la maladie. Dans les situations initiées, il est inefficace.
  • Synocrom, dont la substance active est représentée par l'hyaluronate de sodium. Efficace en cas d'inflammation chronique des articulations.
  • Fermatron Plus est un médicament anglais coûteux. Enlève bien l'inflammation et la douleur, rétablit rapidement la mobilité.

Homéopathie

  • Traumel S. Les composants actifs sont représentés par un complexe de substances d'origine minérale et végétale. Il a une action réparatrice, analgésique, anti-inflammatoire, anti-exsudative et immunocorrective.

Pour l’arthrose du genou, les injections peuvent être effectuées par voie intramusculaire ou intra-articulaire. Chaque espèce a son propre témoignage. Le premier type est adapté pour soulager la douleur et l'inflammation.

Les injections dans l'articulation aident à normaliser la nutrition du cartilage et à restaurer la mobilité de la zone endommagée. La condition principale est la mise en œuvre d'injections par un spécialiste expérimenté sur la recommandation d'un médecin.

Les coups les plus efficaces de l'arthrose

Injections dans l'articulation du genou: y a-t-il un besoin?

Pendant de nombreuses années à essayer de guérir les articulations

Le responsable de l'Institut de traitement des articulations: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle on guérit les articulations en prenant chaque jour 147 roubles.

Les maladies articulaires sont un véritable fléau dans la société moderne. Si auparavant, ces maladies étaient principalement associées à des personnes âgées, de plus en plus de jeunes sont atteints d'arthrose, d'ostéoarthrose et d'arthrite. Souvent, toutes les maladies des articulations sont associées à la détérioration des tissus cartilagineux, à leur déformation et au manque de lubrification naturelle entre les parties de l’articulation.

  • Traitement
  • Le nom des coups
  • Hormones corticostéroïdes
  • Hondoprotecteurs
  • Acide hyaluronique
  • Vidéos connexes

L'articulation du genou est la plus susceptible à l'usure physique. Le processus d'usure est associé non seulement à l'âge, mais également au poids, à l'exercice, au choix des chaussures et au niveau général d'activité humaine. La gonarthrose se caractérise par un œdème, des douleurs douloureuses lors de la marche, ainsi que par le processus de flexion et de flexion des genoux. Pour retrouver l’ancienne aisance à marcher et se débarrasser de la douleur quotidienne, il faudra du temps et une approche compétente en matière de thérapie.

Traitement

Le traitement de l'articulation du genou est un processus long, son efficacité dépend en grande partie du professionnalisme du médecin et du choix correct des médicaments. L'articulation du genou peut être guérie de manière médicale et fonctionnelle. La peur de la chirurgie pousse le plus souvent les patients à un traitement par la première méthode. Les plus efficaces sont les injections dans l'articulation du genou.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Les comprimés sont efficaces, mais leur efficacité se manifeste sur une plus longue période. Les pommades et les compresses sont conçues pour soulager les symptômes et soulager la douleur. Et seul un coup dans l'articulation du genou agit au cœur de la maladie, en se concentrant autant que possible sur les causes de la maladie.

Pour une personne souffrant d'arthrose, débarrassez-vous de la douleur et de l'inconfort douloureux, bénéficiez d'une liberté de mouvement suffisante, avec l'exacerbation de la maladie, il pourrait très bien avoir recours à des injections. Grâce à cela, la souffrance du patient sera soulagée instantanément, car les médicaments seront délivrés rapidement et exactement où vous en avez besoin.

Le nom des coups

Il est intéressant d’examiner plus en détail les noms des piqûres au genou des articulations, qui sont le plus souvent utilisées par les médecins.

Hormones corticostéroïdes

Les hormones corticostéroïdes sont une sorte de début de traitement. Ils sont conçus non pas pour traiter les maladies des articulations, mais pour éliminer le gonflement éventuel du genou et la douleur. Ces médicaments combattent l'inflammation dans les tissus, ce qui provoque un gonflement et une douleur. Mais les hormones corticostéroïdes n’ont pas d’effet cicatrisant sur le cartilage et les tissus osseux et ne permettent pas de normaliser la circulation sanguine. Par conséquent, les utiliser comme seul traitement est inutile. Ces médicaments sont un élément nécessaire d'un traitement complet. Par exemple, après avoir éliminé la douleur et l’enflure, vous pouvez commencer la gymnastique thérapeutique, la physiothérapie.

Souvent utilisé des préparations hormonales contenant des hormones du cortex surrénalien, ainsi que leurs substituts synthétiques. Avant de recourir à des piqûres dans l'articulation du genou, il est utile de noter que lors d'une injection, une infection peut être introduite dans la cavité ou peut être blessée à l'aide d'une aiguille. Vous devez également prendre en compte le fait qu’en raison de l’injection d’hormones, la structure des muscles, ainsi que celle des ligaments, perdent leur élasticité.

Des injections hormonales dans l'articulation du genou doivent être effectuées s'il n'y a pas d'alternative et que la douleur est insupportable. Appliquer ces injections devrait être après consultation avec le médecin et en suivant ses recommandations. Il n'est pas nécessaire de se lancer dans des injections de corticostéroïdes auto-cicatrisantes et incontrôlables dans l'articulation du genou.

Il est facile de comprendre qu’il vaut la peine d’utiliser des corticostéroïdes ou non avec certains exemples. Si le patient souffre de gonarthrose, des douleurs atroces sont présentes, mais la synovite, c'est-à-dire qu'il n'y a pas d'accumulation de liquide, le gonflement est absent. Pour le traitement, il utilise les méthodes disponibles: gymnastique, manuel, thérapie, ainsi que la thérapie physique. A-t-il besoin de piquer des corticostéroïdes dans l'articulation du genou pour soulager la souffrance? Cela n'a aucun sens, car les effets des hormones ne sont pas au centre des préoccupations.

Et un autre exemple. Le patient a une gonarthrose, du liquide s'est accumulé dans l'articulation et il est gonflé. De ce fait, diverses procédures de traitement sont devenues difficiles à effectuer. Dans ce cas, il est possible de faire une injection d'hormones et après un certain temps, il est libre d'appliquer un traitement ultérieur. Mes patients utilisent un outil éprouvé grâce auquel vous pouvez vous débarrasser de la douleur en deux semaines sans trop d'effort.

L'efficacité des hormones corticostéroïdes a le taux le plus élevé lors de la première injection et apparaît dans environ 10 à 14 jours. Au fil du temps, le résultat des hormones est nivelé. Si, lors de la première manipulation, l'effet du médicament est faible et faiblement prononcé, il est intéressant de choisir un autre médicament et de modifier le site d'injection: l'effet des hormones corticostéroïdes est directement lié à la précision de l'administration du médicament à l'inflammation de la région du genou.

Les hormones à injecter ne devraient pas être administrées plus d'une fois toutes les deux semaines et pas plus de quatre ou cinq fois dans un genou. Cela aidera à réduire le risque d'effets secondaires. Parmi les médicaments hormonaux les plus populaires pour les injections articulaires, on trouve Hydrocortisone, Celeston, Canalgon, Phlesteron et Diprospan.

Hondoprotecteurs

Pour normaliser le métabolisme de l'articulation et améliorer l'état du cartilage du genou, vous devez piquer des préparations enzymatiques spéciales et des chondroprotecteurs dans la cavité articulaire. Ce sont ces médicaments qui permettront de guérir le patient et d’améliorer considérablement son état. Mais ces médicaments n'agissent pas rapidement.

Hondoprotecteurs - médicaments qui aident à éviter une intervention chirurgicale. Grâce à leurs effets, l'articulation du genou guérit, la nutrition du cartilage s'améliore et sa destruction est ralentie. Ils sont utilisés principalement dans les cas où la maladie de la région du genou est causée par un traumatisme ou la malnutrition du tissu articulaire. Les Hondoprotectors sont capables de stimuler la production de chondroïtine naturelle et de collagène dans le corps.

L'inconvénient des chondoprotecteurs est la manifestation tardive du résultat: l'efficacité du traitement commence à apparaître environ six mois après le début du cycle des injections. Le nombre d'injections est de 5 à 20 injections dans un genou. Parmi les hondoprotecteurs, on peut distinguer Arteparon, Hondrolon, Homéopathique Target T et Alflutop.

Acide hyaluronique

Une autre façon de ne pas passer sous le couteau - le traitement à l'acide hyaluronique, également appelé hyaluronate de sodium. Cette substance devient un substitut médical à un fluide lubrifiant naturel et assure un glissement normal du cartilage. Le principe d'action de ce médicament repose sur la formation d'un film protecteur sur les tissus cartilagineux. En plus de l'effet lubrifiant, l'hyaluronate de sodium a un effet bénéfique sur le cartilage lui-même: une pénétration profonde de l'acide dans le tissu cartilagineux augmente son élasticité, sa fermeté et restaure ses fonctions naturelles. La mobilité de l'articulation du genou est accrue en réduisant la charge sur l'articulation.

Ce type de traitement est assez coûteux, mais son efficacité et l'absence de dommage à l'articulation justifient le coût des médicaments. Habituellement, un traitement de 3 à 5 injections est prescrit, avec un intervalle entre les injections d'une semaine à deux. Pour consolider les résultats, le traitement par acide hyaluronique doit être répété une fois par an. Parmi les médicaments à injection contenant de l'hyaluronate de sodium, les plus connus sont le hiastat, l'osténil, le synvisc, le deuralan et le fermatron.

Ainsi, les injections d'acide hyaluronique sont les plus efficaces et les plus sûres et sont inférieures aux injections de chondoprotecteurs uniquement en raison de leur prix élevé. Les injections de médicaments contenant des hormones corticostéroïdes peuvent ne pas être nécessaires au cours du traitement: elles ne conviennent pas à la monothérapie et aident à soulager les poches dues aux processus inflammatoires. Et s'il n'y a pas d'inflammation, l'administration d'hormones corticostéroïdes ne fera qu'exposer le corps à un stress inutile et aux éventuels effets secondaires.

Le mal de dos est un symptôme de divers processus pathologiques. Le traitement de la maladie dépendra de sa cause. Cependant, le traitement symptomatique de la douleur est le même dans la plupart des cas.

En cas de douleur, il est difficile de choisir les drogues à boire. Nous tenterons de comprendre les principaux groupes et formes posologiques des médicaments modernes.

Groupes de drogue

Selon le mécanisme du processus pathologique, vous devez boire divers médicaments pour le mal de dos. Les médicaments suivants sont les plus populaires en pharmacologie moderne:

  1. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  2. Médicaments anti-inflammatoires hormonaux.
  3. Myorelaxants.
  4. Chondroprotecteurs.
  5. Analgésiques du groupe des analgésiques.

Diverses pommades chauffantes et irritantes sont également largement utilisées.

La liste des médicaments dans chaque groupe est très large. Nous allons essayer de comprendre leurs caractéristiques pour faire le bon choix.

Les médicaments les plus populaires pour le mal de dos et le bas du dos sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ce groupe comprend un grand nombre de médicaments d’origine chimique différente.

L'effet médicinal de tous ces agents est similaire: ils bloquent l'enzyme qui produit les substances inflammatoires. Cela réduit l'intensité de l'inflammation, la douleur, l'enflure dans le bas du dos et d'autres zones de la colonne vertébrale.

Les médicaments suivants sont inclus dans le groupe AINS:

  • Nimésulide.
  • Meloxicam.
  • L'ibuprofène
  • Kétoprofène.
  • Diclofenac.
  • Étoricoxib.

Lorsque le syndrome douloureux survient pour une raison inconnue, vous devez porter une attention particulière aux AINS. Ces médicaments sont assez sûrs, provoquer des effets secondaires uniquement avec une utilisation prolongée.

Caractéristiques de ce groupe:

  1. Bien aider avec les maux de dos, région lombaire.
  2. Largement présenté sous diverses formes: il existe des comprimés, des capsules, des pommades, des gels, des suppositoires, une solution d’injection avec AINS.
  3. Ne provoque pas de dépendance, possible usage prolongé.
  4. Ils affectent l'intensité de l'inflammation, mais n'éliminent pas la cause de la maladie.
  5. Effet défavorable sur l'estomac, devrait éviter d'endommager ses muqueuses.
  6. Ils ont un certain nombre de contre-indications, vous devriez d'abord consulter un médecin.

Si le patient prend en compte les caractéristiques des médicaments, leur admission sera aussi sûre que possible.

Corticostéroïdes

Les médicaments hormonaux du groupe des glucocorticoïdes sont utilisés moins fréquemment que les AINS. Pour utiliser ces outils, on a eu recours à l'inefficacité d'autres analgésiques.

Pour les maux de dos, les formes injectables d'hormones sont plus couramment utilisées - les blocages contenant du Diprospan.

Ces médicaments sont utilisés au plus fort de la réaction inflammatoire, ils soulagent efficacement la douleur et l’enflure au site de la blessure. Si les comprimés pour le mal de dos ne montrent pas d’effet suffisant, le médecin recourt au blocage de la région correspondante du dos ou du bas du dos.

Caractéristiques caractéristiques des médicaments hormonaux:

  1. L'effet anti-inflammatoire le plus puissant parmi tous les médicaments.
  2. Les injections sont effectuées en milieu hospitalier.
  3. Impossible d'introduire régulièrement des fonds. L'intervalle entre les blocus est d'au moins 7 jours.
  4. Ne pas appliquer pour une anesthésie prolongée du dos et de la taille.
  5. Ils ont un certain nombre d'effets secondaires et sont utilisés avec prudence.

Myorelaxants

Les relaxants musculaires sont des médicaments relativement populaires pouvant anesthésier le dos et la taille. Le médicament le plus couramment utilisé est Mydocalm.

Le mécanisme d'action de ces médicaments diffère des moyens précédents.

Les relaxants musculaires interrompent la transmission neuronale du muscle au neurone, ce qui assure la relaxation des fibres du spasme.

Les maladies inflammatoires dans la région lombaire et dans d’autres parties du dos sont toujours associées à des spasmes musculaires réflexes. Cela conduit à une augmentation de la douleur limitant la mobilité de la colonne vertébrale. Ces symptômes et sont conçus pour soulager les relaxants musculaires.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  1. Disponible sous forme de comprimés et d'injections. Ces derniers sont utilisés dans la période aiguë et les comprimés pour les maux de dos sont utilisés pour une utilisation à long terme.
  2. Les relaxants musculaires sont inclus dans la thérapie anesthésique complexe.
  3. Augmente l'amplitude de mouvement et améliore l'état général du patient.
  4. Les relaxants musculaires peuvent provoquer une atrophie des fibres musculaires, il est recommandé de prévenir cette affection à l'aide d'une gymnastique thérapeutique.

Comme tous les autres médicaments, les médicaments de ce groupe ont un certain nombre d’effets secondaires et de contre-indications. Prescrire des moyens pour la douleur dans la région lombaire, si le médecin traitant

Chondroprotecteurs

Récemment, les pilules ont montré de bons résultats en ce qui concerne les maux de dos du groupe des chondroprotecteurs. Ces substances sont activement étudiées, la liste des médicaments s'allonge au détriment de nouveaux moyens efficaces.

Les chondroprotecteurs sont incorporés dans le métabolisme du cartilage articulaire et le normalisent. Exemples de médicaments:

Les chondroprotecteurs sont disponibles sous différentes formes posologiques, mais les plus pratiques sont les comprimés pour les douleurs au dos et aux articulations.

  1. Ils affectent non seulement les symptômes, mais aussi le mécanisme de la maladie.
  2. Nécessite une utilisation prolongée, au moins 3-6 mois.
  3. Assez cher.
  4. Réduire la progression de la maladie, ainsi que la sévérité de la douleur.
  5. Il existe des médicaments combinés contenant dans le cadre des AINS ou analgésiques.

Analgésiques

Si les médicaments énumérés ne donnent pas l'effet souhaité, les médecins utilisent des analgésiques - des médicaments contre la douleur n'affectant pas le processus inflammatoire.

Ces agents agissent exclusivement sur le tissu nerveux, réduisant ainsi la transmission des impulsions de douleur au cerveau. Exemples de médicaments: Analgin, Novocain, Lidocaine.

  1. Ne pas affecter le mécanisme de la maladie.
  2. Utilisé rarement, avec une intolérance à d'autres médicaments.
  3. Utilisé pour les blessures au dos.
  4. Peut être une composante du blocus.
  5. Il existe des formes externes d'analgésiques.

Formes posologiques

Après avoir choisi le groupe de médicaments, le patient choisit sa forme posologique. Les remèdes contre la douleur sont disponibles sous une forme différente, qui présente des avantages et des inconvénients.

Nous allons essayer de comprendre chacun d'eux.

Pilules

Tous les médicaments énumérés sont disponibles sous forme de pilule. C'est le moyen le plus populaire d'utiliser des médicaments. Cependant, il présente un certain nombre d'inconvénients.

Les pilules pour le mal de dos ont les caractéristiques suivantes:

  • Il est pratique d'utiliser à la maison avec une utilisation prolongée.
  • Le plus grand choix de médicaments sous cette forme.
  • Provoque des effets indésirables sur l'estomac et les intestins.
  • Ils ont moins de puissance et de durée par rapport aux injections et aux suppositoires.
  • Plus fort que toute forme de médicament externe.

Les injections

Les solutions d'injection sont vendues sous forme d'ampoules. Pour le traitement de la douleur dans le dos, des injections intramusculaires et intraveineuses peuvent être utilisées. En outre, la solution est utilisée pour effectuer des blocages sur le site des dommages.

Caractéristiques des formes d'injection:

  • L'effet le plus fort et durable.
  • La forte incidence d'effets secondaires.
  • La nécessité de respecter les conditions stériles.
  • Devrait être effectué par du personnel qualifié.

Dans la plupart des cas, les injections ne sont utilisées que dans la période aiguë de la maladie.

Lorsque les symptômes disparaissent, les médecins tentent de transférer le patient à des formes posologiques plus sûres et plus pratiques.

Des bougies

Les suppositoires rectaux contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens se situent entre les comprimés et les injections en termes de force et d'efficacité.

Les bougies ont les caractéristiques suivantes:

  • Rapidement absorbé par les intestins, ont plus de pouvoir que les pilules.
  • Ne provoquez pas d'effets secondaires des parties supérieures du système digestif.
  • Ne pas exiger le respect de conditions spéciales, comme les injections.
  • Sous forme de bougies produit une petite quantité de drogues.
  • La méthode d'application provoque le rejet chez certains patients.

Il est recommandé d'utiliser des suppositoires rectaux pour les exacerbations. Cette forme posologique ne convient pas au soulagement prolongé de la douleur.

Gels et onguents

La méthode externe d'utilisation des médicaments est très populaire parmi les patients. Pour ce faire, utilisez des gels, pommades, crèmes, frotter. Ils peuvent contenir des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des hormones, des analgésiques et des chondroprotecteurs.

Cette méthode d'utilisation est associée aux fonctionnalités suivantes:

  • Le moins d'effets secondaires par rapport aux autres formes.
  • L'effet thérapeutique le plus faible.
  • Un grand nombre de fonds.
  • Manière commode d'utiliser.
  • L'aide du personnel médical et même la consultation du médecin ne sont pas nécessaires.

Que choisir?

Une telle variété de médicaments et de méthodes d'utilisation place le patient devant un choix sérieux. Le médecin traitant devrait l'aider.

Le spécialiste effectuera un diagnostic complet de la douleur dans le dos et déterminera sa cause. Le médecin évaluera également les contre-indications et avertira des éventuels effets secondaires des médicaments.

L'utilisation de drogues injectables à la maison est inacceptable. Les injections intramusculaires, intraveineuses et, en outre, les blocages effectués par des non-professionnels dans des conditions non stériles entraîneront des complications et des conséquences graves pour le patient.

Injections intra-articulaires pour articulations

Les injections intra-articulaires ou les injections constituent la procédure à suivre pour administrer un médicament dans la cavité d'une grande ou d'une petite articulation. Il fait partie intégrante du traitement conservateur des maladies inflammatoires (arthrite) et dégénératives dystrophiques (arthrose) du système musculo-squelettique. Il est à noter que le traitement des articulations par injections intra-articulaires n'est pas donné à tous les patients. Leur utilisation a des indications strictes et est nommée par le médecin en fonction de la spécificité et de la gravité de la pathologie.

N'ayez pas peur des injections dans l'articulation - la procédure d'administration du médicament n'est pas très différente de l'injection intramusculaire ou intraveineuse et ne cause pas beaucoup d'inconfort.

Mais les avantages d’une telle thérapie avec un usage approprié peuvent être considérables: ils vous permettront de poursuivre le traitement avec d’autres méthodes, d’arrêter le développement d’une maladie articulaire, d’éviter une intervention chirurgicale ou de la retarder. Les corticostéroïdes, les chondroprotecteurs et les préparations d'acide hyaluronique sont utilisés pour les injections en médecine. Le plus souvent, les drogues sont injectées dans le genou, l'épaule, l'articulation de la hanche.

Injections intra-articulaires de glucocorticoïdes

Les injections de médicaments hormonaux, notamment les glucocorticoïdes, sont utilisées en rhumatologie et en orthopédie depuis assez longtemps.

C'est l'une des options de traitement les plus courantes de l'arthrite, qui s'accompagne d'inflammation et de douleurs que d'autres médicaments ne peuvent pas bloquer. En outre, les injections hormonales sont utilisées pour traiter l'arthrite, qui se manifeste par des symptômes de synovite - inflammation de la membrane synoviale de l'articulation avec accumulation de liquide (épanchement) dans la cavité.

Sans l'élimination du processus pathologique, il est impossible de recourir à d'autres méthodes de traitement conservateur, telles que la prise de chondroprotecteurs, la physiothérapie, le massage ou la thérapie physique.

Les indications pour l'introduction de glucocorticoïdes dans l'articulation sont les suivantes:

  • arthrite rhumatoïde, rhumatismale, psoriasique, réactive;
  • l'arthrose avec des signes d'une réaction inflammatoire;
  • synovite;
  • bursite, tendovaginite (inflammation des tissus mous périarticulaires);
  • capsulite adhésive de l'articulation de l'épaule;
  • syndrome du canal carpien;
  • goutte, pseudogoutte.

Le traitement est prescrit 1-5 injections, qui sont effectuées avec un intervalle de 7-12 jours. Ce temps est nécessaire pour évaluer l'efficacité du médicament. Les injections d'hormones pour les articulations ont un puissant effet anti-inflammatoire et analgésique, qui est plus prononcé lors de la première administration du médicament. Les procédures ultérieures seront moins efficaces. Par conséquent, si au début du traitement, les corticostéroïdes n’ont pas eu de résultat clinique, il convient alors d’envisager la possibilité de poursuivre le traitement. Dans ce cas, ils changent de substance médicamenteuse ou trouvent un autre point d'accès et refusent parfois de faire des injections aux articulations.

Les injections de glucocorticoïdes sont utilisées en tant que thérapie symptomatique pour éliminer la réponse inflammatoire et la douleur, mais ne constituent pas un moyen d'influencer la véritable cause de la maladie. Des études scientifiques récentes ont montré que, lorsqu'une administration d'hormones inutilement prolongée dans le cas d'arthrose aggrave les processus métaboliques au niveau de l'articulation, la destruction du cartilage hyalin progresse. En outre, l'utilisation de médicaments peut aggraver l'état des patients souffrant d'hypertension, d'insuffisance rénale, de diabète, d'obésité, d'ulcère gastrique ou d'ulcère intestinal. La nomination d'injections intra-articulaires à de tels patients doit être effectuée avec prudence dans les cas cliniques graves.

Introduction de chondroprotecteurs

Les chondroprotecteurs sont des substances médicamenteuses utilisées pour le traitement de l'arthrose, principalement aux stades 1 et 2 de la maladie. Dans les 3 phases négligées de la maladie avec la destruction complète du tissu cartilagineux, les médicaments de ce groupe sont inefficaces.

Les chondroprotecteurs appartiennent aux moyens de traitement étiologique - agissent sur la cause de la pathologie, qui a un effet positif durable et arrête la progression de la maladie. Ils participent au métabolisme du cartilage, aident à restaurer ses propriétés et son élasticité, provoquent un écoulement normal d'eau et de nutriments dans les tissus de l'articulation, stimulent le flux sanguin.

Les injections de chondroprotecteurs dans l'articulation ont commencé à être utilisées beaucoup plus tard. Au début, elles ont été prescrites sous forme de comprimés et d'injections intramusculaires. Cependant, ce traitement a été long et a duré plusieurs années. Les médicaments de ce groupe pharmacologique se détériorent rapidement dans l'organisme et s'accumulent lentement dans l'articulation. L'utilisation de piqûres dans l'articulation a permis d'administrer le médicament directement au tissu cartilagineux, ce qui a considérablement accéléré son action et accru l'efficacité du traitement. En règle générale, le traitement commence par l'introduction d'injections dans l'articulation, puis la prescription de comprimés.

Chondroprotecteurs pour injection dans l'articulation:

  • but homéopathique,
  • chondrolone
  • alflutop.

Les coups les plus fréquents sont dans l'articulation du genou. C'est une articulation complexe dans le corps humain, qui joue un rôle de soutien et participe au mouvement. L'arthrose de cette articulation occupe une position dominante parmi les maladies dégénératives dystrophiques avec l'articulation de la hanche, mais est plus accessible aux injections.

L'un des chondroprotecteurs les plus populaires pour l'injection intra-articulaire est le médicament alflutop, contenant de la glucasamine et du sulfate de chondroïtine. Il est synthétisé à partir de poisson marin concentré, ce qui en fait un médicament d'origine naturelle. Au début du traitement, 5 à 6 injections sont prescrites dans l'articulation à des intervalles de 6 à 10 jours, puis le médicament est administré par voie intramusculaire. La durée du traitement représente au moins 20 procédures. Au lieu de aflutop, vous pouvez prescrire une monopréation contenant des injections de gucazamine - Don. Grâce aux traitements annuels, le cartilage intra-articulaire est restauré, la synthèse du liquide synovial est améliorée, la douleur est éliminée et l'activité motrice est normalisée.

Coups d'acide hyaluronique

Les injections intra-articulaires de préparations d'acide hyaluronique, également appelées «prothèses liquides», constituent l'une des méthodes de traitement de l'arthrose les plus novatrices et les plus efficaces.

L'hyaluronate de sodium est un composant naturel du liquide synovial, qui empêche le frottement des os dans les articulations, assure le mouvement physiologique de l'articulation sans limite de douleur et d'amplitude. Les injections d'acide hyaluronique rétablissent la composition du liquide synovial, empêchant ainsi la progression de l'arthrose et éliminant ses manifestations cliniques.

Les injections intra-articulaires de médicaments de ce groupe sont prescrites à n'importe quel stade du processus pathologique, bien qu'elles soient moins efficaces dans les cas avancés de la maladie que dans les premiers stades de développement.

Que faire pour restaurer la composition du liquide synovial? Sur le marché pharmacologique, il n'y en a pas beaucoup. Les plus célèbres sont:

Ils sont considérés comme les meilleurs moyens de lutter contre les maladies dégénératives dystrophiques du système musculo-squelettique. En pénétrant dans l'articulation, l'acide hyaluronique enveloppe les surfaces articulaires des os, améliore la nutrition du cartilage, normalise les processus métaboliques dans les tissus de jonction. Le plus souvent, les drogues sont injectées dans la hanche, le genou, l’articulation de l’épaule, mais les injections peuvent aussi s’appliquer à des articulations plus petites: cheville, poignet, coude. Le traitement est prescrit de 1 à 5 injections à 6-10 jours par an, de 2 à 4 ans, en fonction de la gravité de la maladie. Grâce à la thérapie, les prothèses de grosses articulations permettent d’éviter une intervention chirurgicale ou de différer l’opération. Il convient de rappeler qu'avant d'introduire de l'acide hyaluronique dans l'articulation, il est nécessaire d'éliminer les symptômes de la synovite en injectant des glucocorticoïdes ou en prenant des anti-inflammatoires non hormonaux.

Autres types d'injections

Ces dernières années, la médecine nationale a repris l'expérience de ses collègues étrangers et a commencé à utiliser les soi-disant injections de gaz. Ils constituent une introduction au tissu de l'articulation du dioxyde de carbone de haute pureté à l'aide d'un pistolet médical. Le traitement améliore l'apport sanguin à l'articulation, normalise les processus métaboliques, réduit la douleur et restaure l'activité motrice. Le cours thérapeutique consiste habituellement en 4 à 6 interventions effectuées en 3 à 4 jours.

Ils utilisent également la méthode classique d'élimination de la douleur et de la réaction inflammatoire sur le site de la pathologie à l'aide de blocages. Ils sont divisés en intraarticulaire et périarticulaire en fonction de la localisation du centre de pathologie. Les blocages sont effectués à l'aide d'anesthésiques, d'antibiotiques, d'antiseptiques, d'acide hyaluronique. Grâce au blocage thérapeutique, la spasticité des muscles est réduite, le gonflement des tissus est éliminé, l'apport sanguin et la nutrition de l'articulation sont améliorés, le métabolisme est normalisé. Le nombre d'interventions est choisi par le médecin en fonction de la gravité de la maladie.

Complications des injections intra-articulaires

Comme pour toute intervention médicale, les injections intra-articulaires sont associées à un risque de complications.

  1. Arthrite infectieuse (septique) caractérisée par une inflammation purulente au cours de l'infection. Le risque de développer une pathologie est plus élevé avec les injections de glucocrtikoïdes en raison d’une diminution des défenses immunitaires du corps provoquée par des médicaments hormonaux. Avec le respect des règles d'asepsie, le risque de complications infectieuses est minimisé. Il est également important de commencer le traitement après l'élimination des foyers d'infection chroniques et des processus inflammatoires aigus provoquant l'apparition d'arthrite infectieuse.
  2. Exacerbation d'une maladie articulaire dans les premiers jours suivant l'injection, qui est associée à l'effet du médicament et disparaît généralement en une semaine. Parfois, une réaction allergique aux composants de la solution injectable se développe et le médicament doit être arrêté.
  3. Lors de l'injection, des lésions des tissus de l'articulation se produisent et de fréquentes injections de glucocorticoïdes détruisent le cartilage, affaiblissent les ligaments et les tendons, ce qui entraîne un "relâchement" de l'articulation.

Il est à noter que le développement de complications avec la méthode de traitement correcte se produit assez rarement.

Avis des patients

Vasily, 46 ans: «Il souffre d'arthrite du genou depuis plusieurs années. Il a pris des anti-inflammatoires, mais la maladie a progressé. Récemment, le liquide a commencé à s'accumuler dans l'articulation, ne pouvait plus bouger, était tourmenté par une douleur intense. Le médecin a suggéré des injections hormonales au genou, après quoi je me suis levé pendant une semaine et j'ai pu retourner au travail dans un court délai. »

Svetlana Alekseevna, 56 ans: «Je souffre d'arthrose du genou depuis plus de 15 ans. Chaque année, l'état s'aggravait, ce qui entraînait une invalidité. Les médecins ont soulevé la question de l'opération, difficile à accepter pour moi. Depuis quelques années, je reçois des injections dans l'articulation avec un otényl. Je me sens bien et je peux me déplacer sans canne.

Elena Nikolaevna, 47 ans: «On m'a diagnostiqué une arthrose des genoux il y a 5 ans. Au cours des premières années, la maladie a provoqué de fortes douleurs en marchant. Le médecin traitant a conseillé de prendre des chondroprotecteurs et a prescrit une série d'injections d'acide hyaluronique dans l'articulation. Après le premier cours de thérapie, elle s'est sentie mieux et un an plus tard, elle a commencé à faire du sport. Le médecin a déclaré que le bon traitement, prescrit à temps, donnait de bonnes chances de vaincre la maladie. "

Les injections intra-articulaires sont efficacement utilisées pour traiter des maladies du système musculo-squelettique et sont prescrites dans les cas cliniques lorsque d'autres méthodes de traitement conservateur sont inefficaces. Le choix du médicament et la durée du traitement sont déterminés par le médecin après un examen diagnostique.

Quels médicaments pour l'arthrose sont les plus efficaces et les plus sûrs dans le traitement

L'arthrose est une maladie articulaire. Lorsque cela se produit, la destruction du cartilage, des processus dégénératifs-dystrophiques dans l'articulation et les tissus adjacents. Au cours du traitement, ils prennent des comprimés pour soigner l'arthrose et ont également recours à d'autres méthodes - physiothérapie, injections de médicaments et autres mesures thérapeutiques. En cas de lésion grave des tissus des articulations, une intervention chirurgicale est effectuée.

En bref sur l'arthrose et son traitement

La maladie peut se développer dans n'importe quelle articulation du corps. Les plus courantes sont l'arthrose du genou, les articulations de la hanche (coxarthrose), l'arthrose des mains. Les causes de la pathologie sont le plus souvent des traumatismes, une altération des processus métaboliques dans le corps, un excès de poids ou une activité physique excessive, des infections chroniques avec des rechutes fréquentes. Lorsque l'arthrose douleurs de gravité variable, raideur, limitant l'amplitude du mouvement.

Dans le processus de diagnostic est nécessaire pour connaître toutes les raisons qui ont provoqué la maladie. Pour ce faire, échographie de l'articulation, radiographie de la zone touchée, prélèvement de liquide synovial pour l'analyse de la composition cellulaire et biochimique, d'autres types de recherche sont effectués.

Le traitement est plus souvent appliqué conservateur, dans lequel consomment des drogues de différentes directions d'action. Des antibiotiques, des anti-inflammatoires, des médicaments qui aident à restaurer les tissus cartilagineux (chondroprotecteurs), des analgésiques, des vasodilatateurs et des relaxants musculaires sont prescrits.

Types de pilules

La forme du médicament a été inventée et a commencé à être produite par William Upjohn en 1880-1886. Le principal avantage des comprimés par rapport aux poudres, granulés, teintures (jusqu’à l’arrivée de gélules, de cuillères à mesurer et d’autres doseurs) était la grande précision du dosage des substances actives.

Obtenez le formulaire en appuyant sur le mélange médicinal préparé. Les comprimés peuvent être recouverts d'un enrobage protecteur empêchant le médicament de se dissoudre prématurément, par exemple dans la bouche ou dans l'œsophage. Pour la charge, prenez un ou plusieurs ingrédients actifs, par exemple, talc, stéarate de magnésium, amidon, oxyde de titane (IV).

Types de comprimés en fonction du dosage et de l'effet de la substance principale:

  • Forte - un agent puissant avec une teneur élevée en ingrédient actif;
  • Sept - le dosage moyen et la sévérité de l'action;
  • Rappelez-vous - la dose minimale ayant un effet clinique.

Aujourd'hui, les comprimés sont emballés et stockés dans des flacons hermétiquement fermés (verre, plastique), ainsi que dans les monnaies - des blisters en aluminium, en plastique ou en papier à cellules.

Faites toujours attention à l'intégrité des emballages et aux informations sur les étiquettes. Ils doivent obligatoirement indiquer la composition, le nom, les informations sur le fabricant, la date de fabrication, la date de péremption.

Le médicament est conservé dans un local sec et à l'abri de la lumière, à température ambiante ne dépassant pas + 25 ° C. À la fin de la date de péremption, le médicament est jeté car toutes ses propriétés médicinales disparaissent. Avec l'utilisation de médicaments périmés, le risque d'intoxication, les allergies sont élevés, et avec la livraison tardive de substances actives de haute qualité dans le corps - la progression de la pathologie et l'inefficacité du traitement.

Liste des pilules pour l'arthrite des articulations

La pharmacothérapie propose diverses formes de médicaments (comprimés) et liquides pour le traitement de l'arthrose. Cependant, le médecin traitant doit les sélectionner. Tout d'abord, les experts soulagent toujours l'inflammation aiguë et la douleur à l'aide d'analgésiques et de médicaments non stéroïdiens, puis procèdent à un examen complet du patient, médicaments prescrits pour la thérapie générale et locale.

Chondroprotecteurs

Les chondroprotecteurs sont destinés au traitement de l'arthrose de stade I - II. Le principe d'action de ces médicaments est la restauration du cartilage et du métabolisme dans les tissus de l'articulation articulaire endommagée. Les préparations de ce groupe comprennent des substances telles que le sulfate de chondroïtine, la glucosamine ou l'acide hyaluronique dans diverses proportions. Les chondroprotecteurs les plus célèbres sont la chondroïtine, le Struktum, le Don, le Terafrex, le Elbona, le Zinaxin.

Les premiers résultats du traitement par chondoprotecteurs apparaissent dans 60 à 150 jours. Le traitement complet dure jusqu'à 6 mois, puis une pause est prise et un nouveau traitement est prescrit. La durée du médicament et la pause entre les traitements sont déterminées par le médecin traitant. Avec l'arthrose du troisième degré, les chondroprotecteurs n'ont plus besoin d'être prescrits, ils ont donc recours à la chirurgie (arthroscopie, ostéotomie, endoprothèse).

Anti-inflammatoires

Outre les chondroprotecteurs, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (non hormonaux) sont utilisés en thérapie complexe, dans le but de supprimer les processus inflammatoires de l'articulation.

Le groupe comprend les produits Aertal, Etodolac, Sulindak, Piroxicam, Rofécoxib, Meloxicam, l’acide tiaprofénique et d’autres produits ayant un type d’action similaire. Le but principal du rendez-vous est le traitement symptomatique, y compris la douleur, l'enflure, l'abaissement de la température et d'autres manifestations d'inflammation.

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ne doivent pas être pris longtemps, car ils ont des effets secondaires importants - effet irritant sur les muqueuses de l’estomac et des intestins, troubles métaboliques, mécanisme de la coagulation du sang, hypertension, insuffisance cardiaque et / ou rénale.

Les AINS ont différents degrés d'action - chez certains patients, même l'aspirine peut éliminer l'inflammation et arrêter la douleur, tandis que chez d'autres, même le Diclofenac ou un autre remède puissant n'apportera pas un soulagement immédiat. La raison en est la sensibilité individuelle et le degré de négligence de la maladie.

Chondroprotecteurs

Médicaments efficaces - chondoprotecteurs à effet combiné. Ils ont des compositions à plusieurs composants et peuvent simultanément restaurer le cartilage, soulager l'inflammation, réduire la douleur et le gonflement. Cependant, il est recommandé aux personnes présentant une intolérance individuelle à l'un des composants du médicament d'utiliser des moyens d'action ciblés à un seul composant. Avant de commencer le cours, il est recommandé aux personnes allergiques de réaliser des tests de tolérance.

Comprimés pour le traitement de l'arthrose:

  • Chondroïtine Forte;
  • Complexe Source Naturals;
  • Artroprim;
  • Le dactanol;
  • Oxylitène;
  • La chondrosamine;
  • Struknotin (chondroïtine);
  • Artrofish;
  • Bora Bora (capsules);
  • Arthron-Triactiv Forte;
  • Le méloxicam;
  • Osteal;
  • Arthrose Max (capsules Osteoarteaze Max);
  • Artra;
  • La nimésulide;
  • Ortofen.

Les chondroprotecteurs et les AINS destinés à une administration orale touchent toutes les grandes et les petites articulations du corps. Lorsque la pathologie du genou, des articulations de la hanche, des petites articulations des mains, des pieds ou d’autres articulations nécessite l’utilisation d’effets locaux. Il est nécessaire de procéder à des injections intra-articulaires de médicaments anti-inflammatoires, à une kinésithérapie avec massage, UHF, exposition aux ondes de choc, rayons laser, au froid, à l'ozone.

Préparations pour le traitement local de l'arthrose

Gels, timbres, onguents, au moins utilisés à l'extérieur - solutions de comprimés Mumiye ou de liquides pour compresses. Les remèdes locaux sont utilisés uniquement en association avec des médicaments de base. Ils augmentent leur efficacité, accélèrent la disparition des symptômes.

Médicaments efficaces pour le traitement de l'arthrose des articulations:

  • Revmalgon (gel baumier);
  • Bile médicale;
  • Onguent de chondroïtine;
  • Dimexide (solution);
  • Bishofit (saumure à l'huile);
  • Nikofleks (pommade);
  • Nanoplast-Forte (plâtre).

Dans le cas de l'arthrose, il est également recommandé de suivre un régime comprenant principalement des aliments riches en protéines, des complexes de vitamines et de minéraux, une correction pondérale, une thérapie physique et une physiothérapie.

Anti-inflammatoires et analgésiques avec douleur légèrement prononcée:

Vous pouvez soulager une douleur intense en utilisant l’indométacine, le diclofénac, le kétoprofène, la phénylbutazone ou les hormones corticostéroïdes.

Les meilleurs médicaments sûrs pour l'arthrose

Si vous avez besoin d'une utilisation à long terme d'AINS, faites attention aux médicaments de deuxième génération - les inhibiteurs de la COX-2 (anti-inflammatoires sélectifs). Ils sont sûrs, avec l'utilisation à long terme ne donnent pas de complications au coeur, aux reins, au système hématopoïétique. Le meilleur remède du groupe est constitué de comprimés ou de suppositoires Movalis. Pour les douleurs sévères, une injection intramusculaire est prescrite.

Les chondroprotecteurs, qui ne comprennent que la glucosamine, l'acide hyaluronique ou le sulfate de chondroïtine, sont également considérés comme sans danger pour le corps.

Avec une extrême prudence, les médicaments utilisés à l'extérieur, notamment les substances irritantes pour la peau (venin d'abeille ou de serpent, bile). Ils peuvent causer des brûlures et des allergies.

Une autre méthode de traitement de l'arthrose consiste à utiliser "Mumiye" à l'extérieur, par voie orale ou comme additif dans des bains thérapeutiques. Mumiyo en toute sécurité, donne de bons résultats à en juger par les commentaires des utilisateurs sur les forums de 2015 et 2016. Les médecins confirment la faisabilité de son utilisation uniquement en association avec des médicaments essentiels.

Conclusion

Les comprimés pour l'arthrose doivent être pris uniquement tels que prescrits par le médecin, après un examen approfondi. Le patient lui-même ne peut pas ajuster le dosage ou la durée du cours. Les maladies articulaires sont une pathologie très complexe nécessitant un traitement à long terme. Un traitement inadéquat, le non-respect des recommandations médicales ainsi que l'auto-traitement peuvent au mieux aboutir à une opération et au pire à une invalidité. Sois attentif à ta santé.

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

Les signes de varices: les principaux symptômes, les stades de la maladie et les varices du pelvis

Lors de la visite d'un phlébologue, un spécialiste peut diagnostiquer les varices.Parfois, cela surprend les patients, car il n’ya aucun signe typique de la maladie.


Symptômes et traitement de la sclérose vasculaire des membres inférieurs

La sclérose des vaisseaux des membres inférieurs est une pathologie dangereuse des artères des jambes. Lorsque la plaque ou les caillots sanguins sont malades, les vaisseaux sont bloqués, ce qui perturbe gravement le flux sanguin.