Douleur entrejambe chez les femmes - que devez-vous savoir à leur sujet?

La douleur entre les jambes chez les femmes suscite bien sûr des préoccupations légitimes. La première préoccupation à propos de l'état des organes du système génito-urinaire. Cependant, la douleur dans le périnée est-elle toujours associée à des maladies de ce type? Pour émettre une hypothèse sur la nature des sensations formées, il convient d’évaluer leurs caractéristiques, leur localisation, leur degré d’intensité, etc. La douleur elle-même ne peut être dangereuse; elle doit au contraire être traitée comme un signal indiquant un problème. Mais maintenant, cela dépendra du problème de savoir si, dans les circonstances, la santé est ou non menacée. Parmi les causes possibles de douleur au périnée, on peut citer:

  1. blessures (étirement, coups, compression, etc.);
  2. Inflammation de la glande de Bartholin (globule dans la région des lèvres);
  3. la vaginite;
  4. l'urétrite;
  5. la grossesse
  6. atteinte nerveuse;
  7. faire bouillir;
  8. un abcès;
  9. cancer, etc.

Par conséquent, le degré de danger de douleur entre les jambes doit être considéré avec précision dans le contexte des causes initiales. Par exemple, la douleur ressentie pendant la grossesse devrait être attribuée aux coûts inévitables de cette maladie. Bien entendu, dans ce cas, les risques doivent être évalués par le médecin responsable de la grossesse. Après l'accouchement, des symptômes similaires peuvent survenir à la suite d'un étirement. Comme d'autres blessures, ces raisons disparaîtront d'elles-mêmes après un certain temps. Cependant, l’inaction et la position d’attente ne sont pas toujours les meilleures tactiques.

Maladies possibles

La douleur au périnée chez la femme peut être un symptôme de l'inflammation d'un organe ou d'une glande situé dans la région pelvienne. Par conséquent, la cause peut être une inflammation:

  • l'utérus;
  • appendices de l'utérus;
  • la vessie;
  • l'urètre;
  • le vagin;
  • le rectum;
  • un nerf;
  • ganglions lymphatiques.

L'intensité et la nature de la douleur dépendront non seulement de l'organe enflammé, mais également du stade du processus inflammatoire. Si nous divisons les maladies en fonction des systèmes d'organes dans lesquels elles peuvent se développer, les systèmes suivants peuvent alors causer des douleurs au périnée:

  • sexuelle;
  • urinaire;
  • nerveux;
  • digestif;
  • lymphatique;
  • musculo-squelettique.

Bien entendu, il s’agit le plus souvent de processus inflammatoires dans les organes des systèmes urinaire et génital. En règle générale, la douleur entre les jambes chez les femmes se produit avec une inflammation lente et chronique. Si le processus se transforme en une forme aiguë, la douleur devient plus forte et d'autres symptômes y sont ajoutés, tels que fièvre, faiblesse, pertes vaginales brunes et parfois du sang dans les urines.

Si la localisation de la douleur est caractérisée par un net décalage d'un côté, il est probable que la cause en soit la maladie d'un des ovaires. Il peut s'agir à la fois d'une inflammation et d'une rupture de kyste, voire d'un cancer. Dans les deux premiers cas, la douleur augmentera pendant les rapports sexuels, assise prolongée, marche, personnage harcelant et tirant. Dans le second cas, la douleur est intense, permanente et augmente avec le temps.

La douleur aiguë entre les jambes chez les femmes est le plus souvent le résultat d'un traumatisme, ainsi que d'une cystite aiguë et de la lithiase urinaire. Avec une douleur similaire, vous devez immédiatement subir un examen. S'il y a eu une blessure, par exemple un coup, vous devez déterminer l'étendue du dommage, si les organes internes ont été endommagés, s'il est nécessaire d'éliminer les conséquences, par exemple, d'ouvrir l'hématome et de retirer le caillot de sang.

Si la cause réside dans la lithiase urinaire, la douleur aiguë indique la gravité de la situation. Très probablement dans les organes du système urinaire formé un grand calcul, qui doit être enlevé pour améliorer l'état de la femme et éviter les traumatismes mécaniques des voies urinaires. Souvent, avec un traitement opportun, il est possible d'éviter une intervention chirurgicale en brisant la pierre à l'aide d'un traitement conservateur. Les plus petites particules sont ensuite excrétées dans l'urine.

Que disent les symptômes?

Si nous éliminons divers dommages mécaniques causés par des frictions, des coups, des compressions, etc., dont les causes sont généralement bien connues, nous pouvons nous concentrer directement sur les maladies caractérisées par toute une liste de symptômes. Les excroissances, verrues, furoncles et autres problèmes éventuels identifiés par inspection visuelle ont également été omis. Il est important d'évaluer quels autres symptômes combinent la douleur entre les jambes chez les femmes. Sur la base du tableau symptomatique général, nous pouvons supposer quel type de maladie a provoqué l’inconfort. Les maladies les plus courantes de ce point de vue peuvent être identifiées par plusieurs symptômes caractéristiques, par exemple:

  1. La cystite L'envie d'uriner est fréquente, après le processus, on a le sentiment que la vessie n'est pas vide. Il y a une sensation de brûlure dans l'urètre. Des impuretés dans le sang peuvent apparaître dans l'urine. Dans des conditions aiguës, la température corporelle augmente.
  2. Urethrite. Démangeaisons et douleurs pendant la miction, écoulement de l'urètre (parfois avec du pus et du sang), douleurs dans le bas-ventre.
  3. Vaginite, vulvovaginite. Démangeaisons, brûlures dans la région des organes génitaux externes, œdème au même endroit, écoulement abondant du vagin avec une odeur désagréable, parfois une augmentation de la température.
  4. Cancer de l'utérus, ovaires. Décharge et odeur désagréable du vagin, parfois du sang, douleur à l'abdomen et pendant les rapports sexuels, perte d'appétit, faiblesse.

Et chacune des maladies mentionnées, entre autres, s'accompagne de sensations douloureuses d'intensité variable dans la région périnéale. Même un spécialiste ne peut en établir la cause sans recourir à diverses procédures de diagnostic. Indépendamment, il est impossible de le faire du tout. Dans l’immense majorité des cas, c’est le retard qui entraîne des complications et un traitement prolongé (et pas toujours efficace). Par conséquent, la douleur entre les jambes - ce n'est pas un danger, mais une aide réelle, permettant de se renseigner sur le problème imminent et de prendre les mesures appropriées.

Douleur masculine au périnée -

Douleur périnéale masculine

La douleur au périnée chez l'homme est le plus souvent associée à des maladies inflammatoires du système génito-urinaire: urétrite, prostatite, vésiculite, etc. Les principales causes d'inflammation sont les infections génitales, l'hypothermie, une complication de l'urétrite antérieure, la cystite.

La douleur au périnée chez les hommes est la suivante: forte, forte, tremblements, palpitations, douleurs, tiraillements, démangeaisons.

Localisation de la douleur dans le périnée chez l'homme:

caractère local - localisé uniquement dans le périnée

irradiation de la douleur des zones proches (intestins, reins, colonne vertébrale lombaire ou sacrée, testicules) et inversement

la douleur du périnée peut pénétrer dans les organes génitaux externes - membre, scrotum, aine, cuisse, anus, bas-ventre, sacrum

Selon les statistiques: environ 80-85% des patients masculins atteints d'infections génitales ne se soucient pas de

Pour la prostatite aiguë est caractérisée par une douleur aiguë dans le périnée. La douleur est locale mais irradie souvent vers le pénis, le scrotum, l'anus et la vessie.

Dans la prostatite chronique ou la douleur chronique de la prostate, la douleur entre les jambes de l'homme est légère, douloureuse, tiraillante, augmentant et diminuant périodiquement, des brûlures ou des démangeaisons au niveau du périnée sont possibles.

Une urétrite aiguë peut survenir avec une douleur aiguë au périnée. Dans l'urétrite, les douleurs aiguës au début de la miction sont brûlantes; la plupart des patients atteints de maladies sexuellement transmissibles se plaignent de brûlures au niveau du périnée et de l'urètre.

Que faire si vous avez mal aux os et aux muscles entre les jambes pendant la grossesse - Conseils pour les femmes enceintes

De nombreuses filles, en particulier celles qui n'ont pas encore accouché plus tôt, s'inquiètent des fortes douleurs entre les jambes pendant la grossesse et tardivement. Ils considèrent que ces symptômes sont la manifestation d'une maladie dangereuse, ce qui les rend constamment nerveux, causant ainsi des dommages à eux-mêmes et à leurs enfants. En fait, il s’agit d’un phénomène normal, bien que désagréable.

Vous pouvez vous en débarrasser à l'aide de remèdes populaires et d'une thérapie physique. Cependant, la médecine a connu des cas où de telles manifestations signalaient un danger pour la santé de l'enfant et de la future mère.

Nous étudions cette question en détail.

Quelles sont les causes de la douleur entre les jambes chez les femmes enceintes - les principales raisons

Selon les gynécologues, un fort inconfort en fin de grossesse est un phénomène normal, causé par la préparation naturelle du corps à la naissance. Cette affection survient à la semaine 36, car le bébé se prépare déjà à quitter le corps de la femme. L'estomac s'abaisse, exerce une pression sur l'articulation de la hanche, provoquant un inconfort.

Entre 37 et 38 semaines, le fœtus tombe et les os du bassin commencent à diverger. Puisque l'homme moderne ne diffère pas dans l'entraînement et l'endurance, ses ligaments ne résistent pas à une telle pression. Il y a des douleurs, parfois fortes. Il n’est pas surprenant que des centaines de futures mères écrivent sur des forums thématiques des messages selon lesquelles elles ont mal entre les jambes pendant la grossesse.

Cependant, si une douleur intense et aiguë se manifeste dans les muscles, il est préférable de contacter votre médecin. Cela peut être le premier signe d'une fausse couche ou d'une naissance prématurée. Il convient de s’inquiéter si de telles manifestations se font sentir à partir de 34 semaines et au-delà des délais.

Quand la grossesse fait mal aux jambes et aux femmes obèses. Une prise de poids brusque, l'obésité ou une construction «plutôt grosse» sont les causes de nombreuses maladies. Il y a une pression intense sur les jambes, à la suite de quoi elles se mettent à gémir. Une telle raison est particulièrement caractéristique des filles minces qui ont rapidement pris du poids.

Le manque de vitamines est une autre raison pour laquelle il fait mal entre les jambes pendant la grossesse. L'absence d'une quantité suffisante de calcium et de magnésium dans l'alimentation quotidienne entraîne un affaiblissement du système musculo-squelettique.

Les médecins disent que de tels symptômes deviennent des conditions préalables pour les maladies suivantes:

  • pieds plats;
  • insuffisance veineuse (varices);
  • l'arthrite;
  • blessure à la colonne vertébrale;
  • thrombophlébite;
  • croissance utérine;
  • troubles du foie.

Par conséquent, si vous vous demandez pourquoi, pendant la grossesse, les muscles vous font mal et que faire avec un tel symptôme, il est préférable de contacter votre médecin. Il sera capable de diagnostiquer et de prévenir les maladies dangereuses à temps!

La nature de la douleur

Les douleurs dans les muscles, les os et les ligaments diffèrent par leur origine et leur intensité.

Dans les muscles

Douleur causée par une divergence des os du bassin et une pression sur les ligaments. Mais le même symptôme indique le développement d'une maladie. Il suffit de faire attention à la nature des sensations pour l'autodiagnostic initial.

Lorsque pendant la grossesse, entre les jambes, il y a un léger inconfort, un peu de traction, c'est un symptôme normal. On se sent comme après un long entraînement, les muscles surchargés bourdonnent et font mal. Les femmes éprouvent des douleurs similaires après des exercices d'étirement intenses.

Si vous ressentez un inconfort lors de la marche, suspectez-vous d'avoir les pieds plats. Les douleurs aiguës sont accompagnées de crampes constantes. À la fin de la journée, un œdème grave apparaît, les jambes deviennent lourdes.

Lorsque les muscles du mollet sont blessés, il existe un risque de développer une maladie variqueuse. Ensuite, la douleur devient tirant et caractère terne. Commence après une longue marche, accompagnée de l'apparition "d'étoiles".

Lorsqu'une femme a le dos et le coccyx, dans l'aine, faites attention à l'état de la colonne vertébrale. Dommages mécaniques divers, quarts de travail, hernie, autres maladies sont caractérisés par une douleur intense et sourde. Ils apparaissent dans tout le corps, disparaissent et apparaissent.

Sur la question de savoir qui a eu mal aux jambes en portant un enfant, vous pouvez obtenir beaucoup de réponses positives. Dans certaines situations, les filles risquent une fausse couche ou une naissance prématurée.

Le risque réel apparaît entre les semaines 22 et 31. Ensuite, le tir entre les jambes devient insupportable. Accompagné de phénomènes spasmodiques dans la région pubienne. Caractérisé par une douleur dans le bas du dos. Tous ces symptômes nécessitent une attention médicale immédiate.

Le surpoids est la principale raison des blessures entre les jambes pendant la grossesse. Dans ce cas, l’inconfort n’est pas trop prononcé, mais permanent. Il y a une lourdeur dans les jambes, non seulement dans l'aine, mais aussi dans les muscles du mollet.

Dans les os

Les douleurs osseuses proviennent de la luxation des os du bassin en préparation de l'accouchement. Par conséquent, quand cela fait mal (et même très) entre les jambes pendant la grossesse à la semaine 30, ne vous inquiétez pas. Il suffit d'apparaître chez le médecin traitant.

La sévérité de la douleur apparaît. Entre les jambes pendant la grossesse, les os, les muscles et les ligaments font mal, les membres ne peuvent pas être déplacés. Le relief apparaît en décubitus dorsal.

Une autre raison - les processus inflammatoires causés par des maladies infectieuses. Des pointes apparaissent sur les sites d'infection - adhérences du tissu conjonctif. Situés dans la région pelvienne, ils provoquent des douleurs entre les jambes pendant la grossesse. Le symptôme devient instable, parfois vif. Apparaissent une gêne dans l'abdomen.

Comprendre pourquoi les muscles font mal est facile. La situation est encore pire avec les os, car même une maladie courante telle que l’arthrite n’est pas diagnostiquée la première fois au cours de périodes ultérieures. La gêne devient tirante, la mise au point s'étend sur toute la jambe.

Par manque de vitamines pendant la grossesse, les filles ont également mal aux os. C'est un signe dangereux entraînant un risque d'accouchement prématuré. La douleur n'est pas caractéristique, survient souvent après une longue marche. Pour un diagnostic en temps opportun, faites attention aux symptômes associés.

Symphyse - une pathologie causée par la mobilité de l'os pubien, son gonflement. Une telle affection se caractérise par une césarienne lors de l'accouchement ou une divergence de la symphyse pubienne. Il se caractérise par des douleurs aiguës lors du changement de position dans l’espace ou dans la posture. Parfois caractérisé par une douleur lancinante.

Dès que le malaise devient insupportable, aigu et aigu, vous devriez aller à l'hôpital. Le gynécologue diagnostique la maladie et prescrit un traitement pour se débarrasser des symptômes désagréables.

Comment faire face aux problèmes - conseils pour les femmes enceintes

Il existe deux options de traitement: les médicaments et les non conventionnels. Le premier ne doit être utilisé que conformément aux instructions du médecin. L'absorption inconsidérée de médicaments antidouleur est néfaste pour la santé de la mère et du bébé!

En cas de symphysite ou de divergence excessive des os du bassin, utilisez un bandage ou un autre bandage de fixation. Ils maintiendront les membres en place, réduisant ainsi la douleur et aidant à éviter les blessures.

Les médecins reconnaissent que la forme physique est un moyen populaire de se débarrasser de la douleur musculaire entre les jambes. Quelques exercices simples, effectués même à un stade avancé, permettront de gérer rapidement un symptôme déplaisant. Mais ils doivent être effectués avec prudence.

Lorsque la raison réside dans le pincement du nerf ou d'autres pathologies du système nerveux, il est recommandé d'appliquer une compresse froide et chaude sur le point sensible. Cela calmera un peu le membre et éliminera temporairement la gêne.

Après la marche, en cas de douleurs aiguës et vives, il suffit de vous allonger sur le dos sur une surface plane et dure. Détendez-vous pendant quelques minutes, laissez votre corps se reposer du stress excessif.

Demandez à quelqu'un de construire un petit support de salle de bain. Assis dessus, vous pouvez prendre une douche chaude. Il soulage les tensions dans tout le corps, détend et réduit le degré d'inconfort.

Prenez un auto-massage léger: caressez légèrement la peau sur l'abdomen, entre les jambes et autour des hanches. La douleur dans les muscles entre les jambes diminue à ce moment-là. Mais ils ne peuvent pas disparaître pour de bon, car c'est une manifestation naturelle.

Dans la soirée, après une dure journée, prenez un petit bain de pieds. Ajoutez-y la camomille, la mélisse, la menthe et le calendula. La décoction d'herbes a un effet relaxant profond sur tous les muscles du corps.

Exercice vs problème

La thérapie physique n’est que bénéfique, mais elle doit être utilisée à bon escient. Un exercice trop intensif dans les dernières périodes peut être nocif. Essayez de pratiquer avec soin, ne surchargez pas vous-même, et la douleur entre vos jambes en fin de période s'atténuera.

Quelques exercices:

  1. Tenez-vous sur vos genoux, en vous reposant sur vos paumes, assurez-vous que le dos, les fesses et le cou sont au même niveau. Abaissez lentement le cou et le dos est l’inverse. Répétez plusieurs fois.
  2. Lorsque les muscles et les os font mal pendant la grossesse, allongez-vous sur une surface ferme et plane sur le dos. Déplacez vos jambes vers vous, en essayant de toucher vos fesses avec vos pieds autant que possible. Sans changer de position, écartez vos jambes pliées au niveau des genoux, à la distance maximale.
  3. Également couché, pliez les genoux et concentrez-vous sur les pieds. Peu (ne pas en faire trop!) Soulevez le bassin du sol et abaissez-le. Répétez plusieurs fois.
  4. Préparez un petit support - une petite étagère ou un tabouret. Allongé dans la position ci-dessus, soulevez vos jambes et posez-les sur un support. Tenez pendant 10 minutes.
  5. Asseyez-vous sur une chaise dure, appuyez-vous sur le dos. Levez votre pied et faites quelques mouvements de rotation. Répétez la même chose avec le deuxième membre. Cet exercice accélère parfaitement le sang et détend les muscles.
  6. Asseyez-vous contre une chaise, asseyez-vous pendant un moment. N'essayez pas de vous approcher trop près du sol et n'allez pas au-delà de votre limite de flexibilité, car cela entraînerait des conséquences désagréables. Faites-le soigneusement et en petites quantités.
  7. Levez-vous droit et prenez un peu les jambes en arrière. Pliez légèrement les genoux en imitant une sorte de squat. Après changer les membres à certains endroits.

Au début, les exercices peuvent vous aider. Placez un petit banc ou un tabouret bas devant vous, faites un premier pas avec votre pied gauche, puis «tirez» votre pied droit. Pour descendre dans l'ordre inverse: d'abord les pas à gauche et ensuite - à droite.

Recommandations du médecin pour la prévention

Se débarrasser des symptômes n’est pas difficile, mais il est préférable de ne pas les laisser se produire. Il existe diverses mesures préventives recommandées par les médecins. Leur respect est le gage d'une grossesse facile et agréable.

Rappelez-vous ces règles simples mais utiles:

  1. Surveille ton alimentation. Le régime alimentaire d'une femme en position devrait être varié et bénéfique. Si nécessaire, comblez le manque de vitamines avec divers complexes pharmaceutiques.
  2. Buvez beaucoup d'eau - contrairement au stéréotype commun, ne vous limitez pas. Essayez de ne pas manger d'aliments salés et gras pour éviter l'apparition d'œdème.
  3. Marchez beaucoup au grand air. Il est utile que tout le monde sorte, et personne n'a annulé l'utilisation de la lumière du soleil. Mais ne restez pas constamment dans les rayons directs: en été, marchez à l'ombre.
  4. Ne restez pas toute la journée sur le canapé. Le manque d'activité physique affecte négativement le corps et le cours du travail qui s'ensuit. Si auparavant, vous étiez une personne active, une forte rupture d’activité physique vous garantira un inconfort important.
  5. Essayez de ne pas vous croiser les jambes. C'est une habitude courante chez beaucoup de femmes. Mais en attendant le bébé, tous les muscles et les os du corps se ramollissent et une telle posture peut leur être nocive.
  6. Portez des chaussures confortables avec des semelles orthopédiques. Les talons doivent être évités, la hauteur maximale - quelques centimètres. S'il ne fait pas chaud dehors, il est préférable de porter des chaussures avec des bas ou des collants.

Conclusion

La douleur dans les muscles et les os entre les jambes en fin de grossesse est un phénomène désagréable.

Il est corrigé à l'aide d'un complexe médical à part entière, nommé par un spécialiste.

Douleur dans le périnée

La douleur au périnée est un symptôme assez commun pouvant survenir à la fois chez la femme et chez l'homme, peu importe l'âge. Dans la plupart des cas, ce symptôme indique la survenue d'une maladie des organes du système urogénital. Il en résulte que les sources pour les personnes des deux sexes peuvent être à la fois générales et individuelles.

Le plus souvent, en plus de la douleur, le tableau clinique comprend des manifestations telles que gêne lors de la marche ou pendant une position assise prolongée, démangeaisons et brûlures dans la zone à problèmes, ainsi que perturbation de la miction.

Le clinicien ne peut poser un diagnostic correct qu'après avoir étudié les résultats des examens de laboratoire et des examens instrumentaux. Le traitement est dicté par un facteur prédisposant, mais repose souvent sur des méthodes conservatrices.

Étiologie

Les causes les plus courantes de douleur périnéale sont la survenue d'une maladie affectant le système urogénital, qui, chez l'homme et la femme, a une structure différente. Par conséquent, les sources de ce symptôme seront divisées en plusieurs groupes.

La première catégorie comprend les conditions pathologiques pour lesquelles la séparation par sexe n'a pas de sens. Ceux-ci comprennent:

  • effet prolongé sur le corps de basses températures;
  • blessure ou blessure au périnée;
  • maladies affectant la peau qui forment des furoncles, des condylomes et des papillomes;
  • pathologie du tractus gastro-intestinal, en particulier la formation d'hémorroïdes de la localisation externe et interne, de la proctite et de la paraproctite, ainsi que des fissures anales;
  • syndrome de douleur pelvienne chronique;
  • mauvaise nutrition;
  • contact sexuel traumatique;
  • certaines MST, telles que la gonorrhée ou la trichomonase;
  • urolithiase;
  • interventions chirurgicales antérieures sur les organes du système génito-urinaire;
  • tumeurs malignes ou métastases du cancer;
  • mauvaise nutrition;
  • ostéochondrose;
  • infestation de vers;
  • obstruction intestinale;
  • hernie inguinale;
  • inflammation des ganglions inguinaux.

La douleur périnéale chez l'homme peut également être causée par des facteurs tels que:

  • prostatite aiguë ou chronique;
  • le déroulement du processus inflammatoire dans l'urètre, les testicules ou le tubercule séminal;
  • abcès ou oncologie de la prostate;
  • atteinte du nerf génital;
  • adénome de la prostate et kystes;
  • néoplasmes kystiques dans le testicule, l'épididyme ou le cordon spermatique;
  • la présence d'épididymite ou d'orchepididymite;
  • vésiculite;
  • blessure au scrotum ou au pénis;
  • torsion testiculaire;
  • varices, également appelé varicocèle.

Douleur au périnée chez les femmes pour ces raisons:

  • grossesse extra-utérine;
  • inflammation des trompes de Fallope ou du vagin;
  • rupture de kystes ovariens - alors que la douleur sera observée non seulement pendant la marche, mais aussi pendant ou après les rapports sexuels, ou en cas de position assise prolongée. La douleur peut être localisée à gauche et à droite, indiquant l'ovaire affecté;
  • l'endométriose;
  • la cystite;
  • cancer de l'utérus;
  • maladies gynécologiques qui perturbent la microflore normale du vagin;
  • varices du périnée.

De plus, un symptôme similaire chez les femmes peut survenir pendant les règles ou lors de l'accouchement.

Par ailleurs, il convient de noter la douleur dans le périnée pendant la grossesse. Au moment où ce symptôme se produit, il apparaît:

  • avant l'accouchement - une douleur indique qu'une femme deviendra mère dans les prochains jours et que le bébé est très proche du canal utérin. Bien que la douleur au périnée avant l’accouchement ne puisse être qualifiée de normale, elle n’est pas préoccupante;
  • directement pendant la grossesse - survient souvent à environ 35 semaines de développement intra-utérin du fœtus, car à partir de cette période, le corps de la femme se prépare au travail, à savoir les os de la hanche sont écartés. De plus, un signe similaire est exprimé si le nerf sciatique est pincé. Cependant, dans toutes les situations, un tel signe n'est pas considéré comme normal - la douleur au début du périnée agit comme un signal d'alarme indiquant la probabilité d'une fausse couche;
  • après la naissance d'un enfant, il est également considéré comme une conséquence normale, mais désagréable, de l'activité professionnelle. Très souvent, l'accouchement entraîne diverses blessures, larmes et autres phénomènes. Souvent, la douleur au périnée après l'accouchement disparaît quelques jours après la naissance du bébé.

Classification

Selon le facteur prédisposant, la douleur dans le périnée chez les hommes et les femmes est divisée en:

  • primaire - formé sur le fond de divers désordres neurologiques ou une blessure directe à cette région;
  • secondaire - est-ce que, si irradiant avec la défaite d'autres organes internes, tels que la prostate, l'utérus ou la vessie.

Par origine, un symptôme similaire est:

  • viscérale - la cause principale est l’irritation des terminaisons nerveuses localisées directement dans les organes du système urogénital;
  • psychogène - survient souvent en l’absence d’une maladie particulière, chez des individus présentant certains caractères ou comme réaction de l’organisme à une situation stressante;
  • neurogène - se développe lorsque le tissu nerveux est endommagé dans une zone donnée.

Selon la nature de la manifestation, il existe les types de syndrome douloureux suivants:

  • douleur tirante dans le périnée - peut indiquer le processus oncologique;
  • douleur arquée - les femmes en souffrent très souvent au cours de la vaginite. La douleur du type de cambrure est également présente peu de temps avant la livraison;
  • douleur aiguë dans le périnée - provoquée par une lithiase urinaire et une cystite, des ecchymoses et des hématomes;
  • douleur lancinante;
  • douleur sourde au périnée - se développe souvent à cause d'une inflammation d'organes situés dans cette zone;
  • douleur douloureuse - survient le plus souvent dans le contexte de problèmes urologiques, ce qui signifie qu'elle est typique de l'homme. Chez les femmes, le type de douleur est associé à un étirement ou à un gonflement du canal de naissance.

Par la durée de l'expression se distinguent:

  • douleur aiguë au périnée - gêner une personne pendant plusieurs minutes ou heures, mais pas plus d'une journée;
  • douleur périnéale chronique - est telle si elle est légère et est présente pendant trois mois ou plus.

Symptomatologie

Le tableau clinique, la douleur complémentaire du périnée chez les hommes et les femmes, sera différent selon la maladie qui a provoqué le symptôme principal. Il en résulte que les symptômes seront individuels.

Néanmoins, il convient de souligner les symptômes les plus courants:

  • la propagation de la douleur dans la région lombaire, le bas ventre et la région pelvienne;
  • besoin fréquent et douloureux d'émettre de l'urine, y compris la nuit;
  • sensation de rezii et de brûlure pendant la vidange de la vessie;
  • entrejambe qui démange;
  • écoulements vaginaux ou urétraux anormaux, récurrents ou permanents, pouvant avoir une couleur et une odeur spécifiques;
  • la présence d'impuretés de pus ou de sang dans l'urine ou le sperme;
  • fausse envie de déféquer;
  • sensation d'un corps étranger dans le rectum;
  • augmentation de la température corporelle;
  • une augmentation du testicule affecté;
  • augmentation de l'intensité de la douleur pendant les rapports sexuels ou pendant l'exercice;
  • rougeur importante du pénis ou des lèvres;
  • sensation de vidange incomplète de la vessie.

Diagnostics

Trouver la cause de la douleur dans le périnée ne peut être qu'un clinicien. Après la consultation initiale, adressez-vous à votre médecin généraliste. Après le diagnostic initial, le patient pourra consulter le patient pour un examen supplémentaire:

  • urologue;
  • gynécologue;
  • oncologue;
  • un chirurgien;
  • proctologue;
  • obstétricien-gynécologue - si le périnée est douloureux pendant la grossesse;
  • pédiatre - dans de rares cas, l'apparition d'un symptôme similaire chez les enfants.

Ces médecins prescriront des examens de laboratoire et des examens instrumentaux spécifiques, mais le diagnostic principal reposera sur:

  • étude des antécédents du patient et de son cycle de vie en vue de détecter une maladie susceptible d’entraîner des douleurs de nature différente dans la région périnéale;
  • un examen physique approfondi, à savoir un examen gynécologique et urologique, numérique du rectum et de la palpation du bas-ventre. Cela indique souvent de quel côté se trouve l'ovaire ou le testicule affecté;
  • une étude détaillée du patient - pour déterminer la nature de la douleur, la présence et la gravité de symptômes supplémentaires;
  • analyse clinique générale du sang et de l'urine;
  • frottis de clôture sur la flore de l'urètre et du vagin;
  • biochimie sanguine;
  • test sanguin pour les hormones et les marqueurs tumoraux;
  • examen microscopique des matières fécales;
  • Rayons X et échographie du péritoine ou des organes pelviens;
  • coloscopie et sigmoïdoscopie;
  • l'irrigoscopie et la gastroscopie;
  • la cystographie et les FGD;
  • CT et IRM.

Il faut se rappeler que la liste des procédures de diagnostic peut être élargie en fonction du spécialiste auquel le patient est référé.

Traitement

Des méthodes conservatrices sont utilisées pour soulager les coupures, les coups de couteau, les déchirures et autres types de douleur dans la région périnéale, notamment:

  • utilisation de médicaments antibactériens et anti-inflammatoires, utilisation de suppositoires rectaux et de pommades locales;
  • utilisation de recettes de médecine traditionnelle;
  • procédures physiothérapeutiques, en particulier micro-ondes, thérapie au laser et thérapie magnétique;
  • thérapie diététique - pour éviter le développement de complications de certaines maladies.

Presque toutes les méthodes thérapeutiques sont prescrites par le médecin traitant sur une base individuelle pour chaque patient. La seule exception concerne les remèdes populaires, qui impliquent la mise en place d'un bain sédentaire avec l'ajout de:

  • camomille et calendula;
  • permanganate de potassium et soude;
  • écorce de chêne et de millefeuille;
  • graines de lin et de marron d'Inde;
  • Hypericum et sureau;
  • airelle rouge et houblon.

Les principales indications d'une intervention chirurgicale sont la détection de formations oncologiques ou de tumeurs kystiques, l'urolithiase et l'inefficacité d'un traitement conservateur.

La douleur au périnée pendant la grossesse nécessite une surveillance attentive de la part du médecin traitant lors de l'utilisation de médicaments et de recettes populaires. L'opération, si nécessaire, n'est réalisée qu'après la naissance de l'enfant.

Prévention et pronostic

Pour que les personnes ne souffrent pas de douleurs au niveau du périnée, il est recommandé:

  • mener une vie active et saine;
  • éviter l'hypothermie;
  • avoir des relations sexuelles protégées - pour la prévention des MST;
  • manger sainement et équilibré;
  • si possible, éviter les blessures au périnée et les situations stressantes;
  • pour permettre un diagnostic précoce, un traitement complet et opportun de toutes les maladies pouvant entraîner l’apparition d’un tel symptôme - pour cela, vous devez subir un examen médical complet plusieurs fois par an.

En ce qui concerne le pronostic de la douleur dans le périnée, il dépendra entièrement de la maladie des organes du système génito-urinaire, qui a joué le rôle de facteur étiologique. Rechercher une aide qualifiée dès la première manifestation d'un tel signe augmente considérablement les chances d'obtenir un résultat favorable.

Qu'est-ce que la douleur dans le périnée chez les hommes?

La situation où un homme a mal entre les jambes est plutôt désagréable. Le plus souvent, la douleur périnéale est causée par des maladies inflammatoires du système génito-urinaire. Cependant, la cause de l’inconfort peut également être une hypothermie ou une pathologie de nature non infectieuse (hémorroïdes, appendicite, par exemple).

Des symptômes similaires indiquent un diabète, une cirrhose, une hépatite et d'autres troubles dangereux.

Blessures

Des sensations aiguës et douloureuses apparaissent après des dommages mécaniques. Ceux-ci comprennent:

  1. hématomes - accumulations de sang liquide et coagulé sous la peau, formées lors de ruptures de vaisseaux sanguins et de capillaires;
  2. ecchymoses - blessures fermées des tissus mous sans porter atteinte à leur intégrité;
  3. ruptures des muscles sous-cutanés;
  4. coups de couteau.

Se produire avec des chocs, des accidents, des dommages au lieu de travail, lors de fortes frictions paresseuses lors d'un contact sexuel ou de la masturbation. Une longue période de douleur persistante après une intervention chirurgicale signale l’apparition de complications.

Maladies de l'appareil génito-urinaire

La douleur coupante dans le périnée chez les hommes lors de la marche indique la présence de calculs rénaux. Leur intensité augmente lorsque des inclusions étrangères pénètrent dans l'urètre. L'inconfort provoque une inflammation des organes pelviens, souvent causés par des infections.

Prostatite

Pour la prostatite aiguë est caractérisée par une douleur aiguë dans le périnée, aggravée par la miction. Ils donnent souvent au pénis, à l'anus, au rectum et au sacrum. Des signes d'infection virale apparaissent:

  1. douleurs dans les muscles et les articulations;
  2. fièvre
  3. douleur dans les testicules;
  4. faiblesse
  5. mal de tête

Dans la prostatite chronique, la douleur n'est pas aussi forte, mais elle peut augmenter avec l'érection, l'éjaculation, le stress, l'hypothermie et la consommation de grandes quantités d'alcool. Si la cause de l'inflammation de la prostate est devenue une infection, il se produit une sensation de brûlure dans l'urètre. La prostatite non infectieuse peut être déterminée par la localisation de sensations désagréables dans la région pelvienne. Les douleurs sont douloureuses, floues, disparaissent périodiquement et réapparaissent. Une douleur constante insupportable peut être un signe de cancer de la prostate.

Infections sexuellement transmissibles

La douleur est souvent accompagnée de démangeaisons, de brûlures au moment de la miction, de décharges et de divers types d'éruptions cutanées. Les infections courantes sont:

  • l'herpès génital. La brûlure se produit après l'ouverture spontanée des bulles sur le pénis;
  • la gonorrhée. La brûlure et les démangeaisons s'aggravent en essayant de soulager un petit besoin. À la fin du processus, le sang est libéré.
  • la trichomonase. Rezi sont ressentis à la fois pendant la miction et pendant les rapports sexuels. Des malaises au périnée, des testicules, du scrotum se rejoignent progressivement. Il y a douleur pendant les selles;
  • chlamydia La brûlure dans l'urètre dérange après l'éjaculation. Les microbes peuvent affecter la prostate. Par conséquent, la survenue de symptômes de prostatite n'est pas exclue.
  • urétrite Lorsque l'inflammation de l'urètre se produit, la douleur et les brûlures surviennent en urinant.

Les abcès, les adénomes et les kystes de la prostate, les orchites, les kystes des testicules et du cordon spermatique, la vésiculite et de nombreuses autres pathologies provoquant des douleurs du périnée chez l'homme doivent être exclus.

Troubles du système nerveux

La douleur du périnée peut donner à l'aine. Ce symptôme est confronté aux hommes dont l'activité professionnelle est associée à de lourdes charges. La gêne inquiète les athlètes, les porteurs, les pilotes. En raison de la faiblesse des muscles abdominaux, une hernie inguinale, bien visible en position debout, peut ramper. Le renflement des organes internes est facile à sonder par eux-mêmes. Les principaux symptômes d’une hernie sont une contraction avec une légère pression. La douleur aiguë est souvent causée par un pincement de l'organe, qui ne peut être corrigé que par une intervention chirurgicale.

Ostéochondrose de la colonne lombaire

Maladie caractérisée par une altération de la structure du cartilage et du tissu osseux. Il se fait sentir par de fortes douleurs au dos ou une faible sensation de malaise. Les disques vertébraux pincent souvent les terminaisons nerveuses de la moelle épinière, ce qui provoque une douleur aiguë au périnée.

Inflammation du nerf génital

La douleur violente et la sensation de brûlure dans le périnée chez les hommes en position assise ou couchée sont localisées dans le pelvis. La gêne disparaît si une personne est debout et debout. Augmentation de la douleur pendant l'exercice. En même temps, il y a un engourdissement des parties locales de la cuisse.

Il est important de se rappeler que la douleur, les brûlures et toute autre sensation désagréable signalent des problèmes corporels. Par conséquent, en cas de malaise, vous devez contacter votre urologue pour un examen et des tests. Il est possible que vous deviez consulter un proctologue, un neurologue, un oncologue et un dermatologue pour un diagnostic précis. Si vous écoutez le corps à temps, vous pourrez éviter de nombreuses complications.

Douleurs musculaires entre les jambes

Pourquoi peut-il y avoir une douleur dans les muscles des jambes?

En règle générale, la plupart des gens ne prennent pas au sérieux l'état de douleur des muscles de la jambe. Certains ont blâmé ces sensations de surcharge physique, d'autres de chaussures inconfortables. Dans une certaine mesure, c'est vrai. Si la douleur dans les muscles des jambes n'est pas forte et disparaît d'elle-même après un repos, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Mais dans le cas où une personne s'inquiète de la douleur constante, vous devriez penser à des causes plus graves que la fatigue banale.

Quels muscles peuvent faire mal?

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

La première chose à comprendre est que les muscles de la cuisse et du tibia peuvent être blessés non seulement en raison de lésions des tissus musculaires, mais également en raison de lésions des articulations, des os, des ligaments, des vaisseaux et des nerfs des membres inférieurs, ainsi que de pathologies de la colonne vertébrale., maladies du tissu conjonctif, troubles métaboliques, carences corporelles de certaines substances, maladies infectieuses.

La douleur musculaire en médecine s'appelle myalgie. La myalgie peut survenir dans différents groupes de muscles des jambes. Dans certains cas, la douleur est ressentie dans tous les muscles des membres inférieurs. Il est très important de dire au médecin quels muscles des jambes vous font mal. Dans certains cas, cela aidera le médecin à suggérer le diagnostic correct, à suspecter une maladie particulière.

Tous les muscles des membres inférieurs par caractéristiques anatomiques sont divisés en 4 groupes:

  • les muscles de la ceinture pelvienne (parmi lesquels les plus gros, les gros, le moyen et le petit fessier);
  • les muscles des groupes antérieur et postérieur de la cuisse (les quatre et le biceps de la cuisse);
  • muscles des jambes (triceps et mollets);
  • muscles du pied.

Il est également important de distinguer exactement ce qui fait mal - les articulations, les os ou, après tout, la masse musculaire. De nombreux patients confondent ces sensations pathologiques et, dans certains cas, toutes les structures anatomiques susmentionnées peuvent être affectées.

Les principales causes de la douleur

Comme déjà mentionné, les causes de la douleur dans les muscles des jambes peuvent être très diverses. Il est très important d'établir pourquoi les jambes font mal, car le traitement en dépend directement.

Pour commencer, considérons les causes physiologiques de la douleur musculaire. Premièrement, la douleur survient lors d'une surcharge physique, par exemple après une longue marche ou une course chez une personne non entraînée. Blame l'acide lactique. Le fait est que cette substance s’accumule dans les tissus musculaires lors de surcharges excessives (elle n’a pas le temps de s’éloigner des muscles et provoque des douleurs). Probablement chaque personne au moins une fois a-t-elle ressenti une telle douleur, appelée couramment alimentation en force.

Les sensations douloureuses en cas de précontrainte ne sont pas fortes; en règle générale, les muscles des jambes sont douloureux et sont aggravés par les mouvements des membres fatigués. La localisation de la douleur dépend du groupe de muscles durement travaillé la veille. Par exemple, lorsque vous êtes accroupi, les muscles du groupe antérieur de la cuisse vous feront mal et, pendant une longue période, les muscles du mollet debout sur le bout des cuisses.

Deuxièmement, une immobilisation prolongée des membres peut également provoquer des douleurs dans les muscles des jambes. Par exemple, un vol en position assise assis dans un avion, en étant assis pendant une journée de travail assis à une table ou debout au comptoir. En même temps, il y a une stagnation du sang veineux dans les vaisseaux des jambes - la pompe musculaire des jambes ne fonctionne pas, ce qui contribue au mouvement du sang des jambes vers le cœur. Dans le même temps, les endotoxines s'accumulent dans les tissus, la microcirculation est perturbée, les cellules musculaires peuvent se priver de manque d'oxygène, les récepteurs de la douleur des parois veineuses sont activés, etc., ce qui provoque des sensations douloureuses.

En règle générale, une douleur lancinante dans les jambes, sourde ou douloureuse, qui s'accompagne d'une sensation de plénitude et de jambes très lourdes («jambes en plomb»). Ces sentiments douloureux disparaissent d'eux-mêmes après un repos. Pour aider votre corps à faire face plus rapidement à la stase sanguine, vous pouvez donner à vos jambes une position surélevée (au-dessus du niveau du cœur). Dans ce cas, le sang s'écoulera plus rapidement des membres inférieurs.

À propos, si vous avez des conditions préalables à la stagnation veineuse (nature du travail), ceci est un facteur de risque sérieux pour le développement de la maladie variqueuse des membres inférieurs, et un exercice aussi simple que poser les pieds sur un oreiller après une journée de travail constitue une excellente prévention de cette maladie.

Si, après avoir analysé la situation, vous n'avez trouvé aucun facteur pouvant causer des douleurs physiologiques dans les muscles des jambes, vous devez alors réfléchir à la pathologie accompagnant de tels symptômes, en particulier si la douleur est intense ou prolongée.

Dommages musculaires

Les myalgies sont souvent associées à une inflammation musculaire (myosite), qui peut être de différentes étiologies. Lorsque la myosite affecte les fibres musculaires elles-mêmes. Tous les muscles squelettiques, y compris les muscles des jambes, peuvent être impliqués dans le processus pathologique.

La cause la plus fréquente de myosite est une infection virale. Par exemple, toutes les personnes qui ont eu la grippe sont au courant des douleurs musculaires. En outre, la myosite peut survenir dans les maladies du tissu conjonctif (dermatomyosite, polymyosite, fibromyalgie rhumatismale) et se développer en réaction à une lésion.

Dans le même temps, il existe des douleurs persistantes dans les muscles des jambes, qui sont considérablement aggravées par tous les mouvements. Dans certains cas, un épaississement peut être ressenti dans l'épaisseur du tissu musculaire. Si la myosite est causée par une maladie infectieuse commune, ses symptômes et sa fièvre seront présents.

Pathologie des articulations et de la colonne vertébrale

Très souvent, le patient ressent une douleur dans les articulations comme une douleur dans les muscles. Des maladies telles que l’ostéoarthrose déformante, la polyarthrite rhumatoïde, la goutte, l’ostéoporose peuvent masquer une myalgie. Pour établir le diagnostic correct, il ne faut que le médecin après des études supplémentaires en laboratoire et sur l'instrument

La pathologie de la colonne vertébrale, en particulier de la région lombaire, s'accompagne souvent de douleurs aux membres inférieurs. Le développement de cette douleur repose sur les caractéristiques anatomiques de l'innervation du membre inférieur.

Lorsque le disque intervertébral est détruit (ostéochondrose), les racines nerveuses de la moelle épinière sont comprimées entre les vertèbres adjacentes. Si le processus pathologique est localisé dans la colonne vertébrale lombaire, les terminaisons nerveuses qui sortent de la colonne vertébrale et innervent les membres inférieurs sont endommagées.

Une telle douleur peut se produire en deux versions. Dans le premier cas, le muscle de la jambe (à l'arrière de la cuisse et du bas de la jambe) est très douloureux, ce que les patients qualifient de mal au dos. Certains disent que la similitude de telles sensations douloureuses avec un choc électrique. La douleur apparaît soudainement (en règle générale, avec un mouvement brusque, le soulèvement de la charge), provoque le gel de la personne dans la position dans laquelle la douleur l'a rattrapé et, au bout de 15 à 20 minutes, elle se libère, laissant derrière elle une douleur nauséabonde.

Si les fibres nerveuses sont constamment susceptibles à des effets pathologiques, tels qu'une irritation avec ostéophytes (croissance osseuse) ou une compression de la hernie intervertébrale, la douleur est alors chronique. Elle inquiète constamment la personne, amplifie ses mouvements. Cela altère considérablement la qualité de vie du patient et lui impose de prendre en permanence des analgésiques qui ne montrent pas toujours son efficacité dans de tels cas.

Maladies vasculaires

La douleur aux jambes peut causer des dommages aux artères et aux veines. Lorsque l'athérosclérose des artères des jambes rétrécit leur lumière. Cela conduit à un manque de circulation sanguine dans les muscles des membres inférieurs et aux manifestations typiques de la pathologie. Un symptôme de lésions athérosclérotiques est considéré comme un symptôme de claudication intermittente - une douleur dans les jambes (plus souvent, ce sont des muscles du mollet) se produit pendant la marche et provoque l’arrêt de la personne, après le repos, la douleur passe et le patient continue. La perte de cheveux sur les jambes, l’atrophie musculaire des membres inférieurs, l’affaiblissement du pouls périphérique sur les pieds et la basse température sont également des signes de l’athérosclérose des vaisseaux des jambes.

Les varices sont la maladie la plus répandue dans les veines des membres inférieurs pouvant causer des douleurs dans les jambes. En même temps, le sang veineux se stagne et la maladie peut être compliquée par une thrombose ou une inflammation (thrombophlébite).

Lésion nerveuse périphérique

Une névrose, une polyneuropathie et une névralgie nerveuse périphérique peuvent entraîner des douleurs aux jambes. La sciatique est une maladie courante - une inflammation du nerf sciatique. En même temps, il existe une douleur à la traction, localisée dans la région de la fesse et descendant le long de l'arrière de la cuisse.

Le diabète est une cause fréquente de douleur dans les jambes et les pieds. Lorsque cette maladie se développe une complication sous la forme d'une polyneuropathie (endommagement de petites fibres nerveuses). Dans ce cas, les patients se plaignent de brûlures, de troubles de la sensibilité, de paresthésies.

Invasions parasites

Ce n’est un secret pour personne qu’il existe de nombreux parasites dans la nature, dont la plupart ont trouvé refuge dans le corps humain. De nombreuses invasions parasitaires peuvent toucher les muscles, mais la plupart d’entre elles sont des maladies exotiques et sont rares dans notre pays. Parmi les maladies qui surviennent chez les patients des médecins du pays, on peut appeler la trichinose et la cysticercose.

La trichinose est une maladie parasitaire causée par la trichinose. Une fois infectées, les larves de Trichinella pénètrent avec la circulation sanguine dans les muscles du corps, où elles se déposent. Cela provoque de très fortes douleurs musculaires, souvent accompagnées de fièvre et de diverses manifestations allergiques.

La cysticercose est une infection parasitaire causée par le stade larvaire du ténia du porc (helminthes). Dans le même temps, les larves se fixent dans les organes et les muscles internes, qui peuvent être sondés sous forme de formations rondes et denses.

Crampes dans les muscles des jambes

Dans les muscles des jambes se produisent souvent des crampes, en particulier dans le mollet. Ce sont des réductions soudaines, nettes et très douloureuses des fibres musculaires.

Les raisons de ce phénomène peuvent être très nombreuses. Parmi eux: une déficience dans le corps en magnésium, en calcium et en potassium, une déshydratation, des maladies vasculaires des jambes, des troubles métaboliques et endocriniens.

Que faire

Alors, vos muscles des jambes font mal. La première chose à faire est de décider si une douleur physiologique ou pathologique est présente. Après avoir analysé votre mode de vie, identifiez les facteurs pouvant causer des douleurs dans les jambes, ce qui est considéré comme normal. Par exemple, à la veille des symptômes, vous avez traversé ou êtes allé dans la forêt cueillir des champignons. Dans de tels cas, un examen et un traitement supplémentaires ne sont pas nécessaires. Il suffira d'un repos ordinaire et d'un traitement doux pour les muscles fatigués. Si la douleur aggrave votre qualité de vie, par exemple, après la marche d'hier, vos jambes vous font mal et aujourd'hui, vous devez reprendre la route. Vous pouvez alors utiliser des analgésiques et des anti-inflammatoires (comprimés et pommade).

Si la cause de la douleur n'est pas ancrée dans le cadre de la physiologie ou si la douleur est aiguë, accompagnée de brûlures ou de convulsions, il est alors nécessaire de rechercher la cause de la pathologie. Pour cela, vous devez subir un examen médical complet. Il est nécessaire de contacter des spécialistes tels que thérapeute, traumatologue orthopédique, phlébologue, chirurgien vasculaire et rhumatologue.

Après avoir découvert la raison, le médecin sera en mesure de créer un programme de traitement approprié et efficace, qui comprendra un traitement médicamenteux, la physiothérapie, une thérapie physique et, dans certains cas, une intervention chirurgicale.

Commentaires

Invité - 23/04/2015 - 08h49

Amina - 31/07/2015 - 07h40

Pelagia - 08.26.2015 - 03:19

Invité - 12/07/2015 - 05:33

Vladimir Ivanovich a 73 ans. - 02.20.2017 - 07:41

Alina - 21.02.2017 - 15:52

Oksana - 15/03/2017 - 19:03

  • pour répondre

Invité - 24/03/2017 - 23:17

Alexander - 06/08/2017 - 17:13

Invité - 07/04/2017 - 13:15

Ajouter un commentaire

Mon Spina.ru © 2012—2018. La copie de matériel est possible uniquement en référence à ce site.
ATTENTION! Toutes les informations sur ce site sont pour référence seulement ou populaires. Le diagnostic et la prescription de médicaments nécessitent la connaissance des antécédents médicaux et un examen médical. Par conséquent, nous vous recommandons vivement de consulter un médecin pour le traitement et le diagnostic, et non pas l'automédication. Accord d'utilisation pour les annonceurs

Structure de la cheville - Que devez-vous savoir à ce sujet?

L'articulation de la cheville est considérée comme la plus vulnérable parmi d'autres. Après tout, ce n’est pas sans raison que se trouve ici le légendaire tendon d’Achille, qui a causé la mort du héros mythique. Et aujourd'hui, la connaissance de l'anatomie de l'articulation de la cheville est nécessaire pour tout le monde, car lorsque celle-ci est endommagée, ce ne sont pas seulement les héros qui perdent leur force et leurs capacités.

  • Éléments osseux de l'articulation
  • Muscles de la cheville
  • Ligaments de la cheville
  • Apport sanguin et terminaisons nerveuses
  • Caractéristiques fonctionnelles de la cheville

La cheville relie les os de la jambe et du pied. Grâce à elle, la personne fait des mouvements avec ses pieds et marche normalement. La structure de l'articulation de la cheville est plutôt compliquée: plusieurs os et un système de cartilages et de muscles les reliant les uns aux autres sont reliés entre eux. En outre, un réseau de vaisseaux sanguins et de plexus nerveux est formé autour de chaque articulation, ce qui permet de nourrir les tissus et de coordonner les mouvements de l'articulation.

La cheville est contrainte de supporter le poids du corps humain et d’assurer sa bonne répartition lors de la marche. Par conséquent, la force de l'appareil ligamentaire, du cartilage et du tissu osseux revêt une grande importance.

Il a ses propres limites anatomiques. Au sommet, l'articulation est limitée par une ligne imaginaire s'étendant de 7 à 8 cm au-dessus de la cheville médiale (saillie bien visible à l'intérieur de la cheville). En dessous, il est séparé de la ligne de pied, reliant les sommets des chevilles médiale et latérale (situées du côté opposé).

Les zones suivantes sont distinguées dans la zone commune:

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  1. Avant - roulement sur le dos du pied.
  2. Postérieur - région du tendon d'Achille. C'est le tendon le plus puissant du corps humain, car il peut supporter une charge allant jusqu'à 400 kg. Il relie le calcanéum et le muscle gastrocnémien et, lorsqu'il est blessé, la personne perd la capacité de bouger le pied.
  3. Interne - la zone de la cheville médiale.
  4. Zone externe - latérale de la cheville.

Éléments osseux de l'articulation

L'articulation de la cheville est constituée de deux os du tibia. C'est le tibial et le péronier. L'os du pied, ou os du bélier, est également attaché. Ce dernier est parfois aussi appelé nadpyatnoy.

Les extrémités inférieures (distales) des os du tibia forment ensemble un nid, qui inclut le processus du talus du pied. Cette connexion est un bloc - la base de l'articulation de la cheville. Il distingue plusieurs éléments:

  • cheville externe - formée par l'extrémité distale du péroné;
  • surface distale du tibia;
  • cheville interne (représente l'extrémité distale du tibia).

Il y a des bords antérieurs et postérieurs, des surfaces intérieures et extérieures sur la cheville extérieure. Au bord postérieur de la cheville externe se trouve un sillon où sont attachés les tendons des muscles péroniers longs et courts. Sur la surface externe de la cheville externe, les ligaments latéraux et le fascia de l'articulation sont attachés. Fascia - une gaine conjonctive des articulations. Ils sont formés par des gaines recouvrant les muscles, les nerfs et les tendons.

Sur la surface interne se trouve un cartilage hyalin qui, avec la surface supérieure du talus, constitue la fissure externe de l'articulation de la cheville.

Qu'est-ce que cela ressemble?

La surface distale du tibia ressemble à un arc sur la face interne duquel se produit un processus. Les bords antérieur et postérieur du tibia forment deux excroissances, appelées la cheville antérieure et postérieure. Sur la face externe du tibia se trouve une entaille fibulaire, de part et d'autre de laquelle se trouvent deux monticules, et la cheville externe y est partiellement située. Ensemble, ils forment une syndesmose tibiale. C'est d'une grande importance pour le fonctionnement normal de l'articulation.

L'épiphyse distale du tibia est divisée en 2 parties - plus grande, postérieure et plus petite - antérieure. La surface articulaire est divisée par une petite formation osseuse - la crête, dans les parties médiale (intérieure) et latérale (extérieure).

La cheville interne est formée par les bosses antérieures et postérieures. L'avant est de grande taille et est séparé de la fosse arrière. L'aponévrose de l'articulation et le ligament deltoïde sont fixés à l'intérieur de la cheville, qui n'a pas de surface articulaire.

La partie externe est recouverte de cartilage hyalin et forme avec la surface interne du talus la fissure interne de l'articulation de la cheville.

Le talus relie les os du tibia et du calcanéum. Il se compose d'un corps, d'un bloc et d'un cou avec une tête. En utilisant le bloc, le talus est connecté aux os du tibia. Il est situé dans la "fourche" formée par les sections distales des os du tibia. La partie supérieure du bloc est convexe et comporte une rainure correspondant à la crête de l'épiphyse tibiale distale.

La partie avant du bloc est un peu plus large que la partie arrière et passe dans la tête et le cou du talus. Derrière se trouve un petit tubercule avec une rainure, où se trouve le tendon du long fléchisseur du pouce.

Muscles de la cheville

Les muscles - les fléchisseurs du pied se trouvent à l'arrière et à la surface extérieure de l'articulation de la cheville:

  • tibial arrière,
  • muscle triceps
  • long fléchisseur du gros orteil,
  • plantaire,
  • long fléchisseur de tous les autres orteils.

Les muscles extenseurs sont situés dans la partie antérieure de l'articulation de la cheville:

  • pouce extenseur long,
  • tibial antérieur,
  • long extenseur d'autres orteils.

Les supports de pied et les pronateurs permettent un mouvement entrant et sortant de l'articulation. Les pronateurs sont courts et longs, ainsi que les troisièmes muscles péroniers. Aux appuis-pied - tibial antérieur et long extenseur du pouce.

Ligaments de la cheville

Ces éléments jouent un rôle important en permettant un mouvement dans l'articulation. Ils maintiennent ensemble les composants osseux et vous permettent d'effectuer divers mouvements dans l'articulation.

Les ligaments de l'articulation de la cheville sont subdivisés en ligaments de la syndesmose tibiale entre la surface externe du tibia et de la cheville du péroné et les côtés externe et interne de l'articulation de la cheville.

  1. Les ligaments des syndémoses tibiales sont des formations puissantes qui se divisent en interosseux, tibial inférieur postérieur, tibial inférieur antérieur et transverse.
    • Le ligament interosseux est une continuation de la membrane interosseuse. Son but principal est de maintenir les os du tibia ensemble.
    • Le ligament postérieur inférieur est une continuation du ligament interosseux, il empêche une rotation excessive vers l'intérieur.
    • Le tibia inférieur antérieur est situé entre l'encoche fibulaire tibiale et la cheville externe, empêchant la rotation excessive du pied vers l'extérieur.
    • Le ligament croisé est situé sous le précédent et empêche également le pied de tourner vers l'intérieur.
  2. Les ligaments latéraux externes sont le talus-fibulaire antérieur et postérieur, le calcanéo-fibulaire.
  3. Le ligament latéral interne, ou deltoïde, est le plus puissant des ligaments de la cheville. Il relie les os de la cheville et du pied - le bélier, le talon et le scaphoïde.

Apport sanguin et terminaisons nerveuses

Cette articulation reçoit un apport de sang le long des trois branches des artères sanguines - le tibial et le péroné antérieur et postérieur. Ils ramifient à plusieurs reprises dans la zone de l'articulation. Ils forment des réseaux vasculaires dans les chevilles, les capsules et les ligaments de l'articulation.

La sortie veineuse est représentée par un très vaste réseau de navires, divisé en réseaux internes et externes. Ensuite, elles forment les petites et grandes veines saphènes, les veines tibiales antérieure et postérieure. Tous sont reliés entre eux par un vaste réseau d'anastomoses (connexions des vaisseaux voisins formant un seul réseau).

Les vaisseaux lymphatiques répètent le trajet des vaisseaux sanguins, respectivement, la sortie de la lymphe se fait devant et à l'intérieur parallèlement à l'artère tibiale, et à l'extérieur et derrière le fibulaire.

Dans l'articulation de la cheville, il existe des branches de terminaisons nerveuses telles que: les petits nerfs superficiels et les nerfs tibiaux, les nerfs profonds du tibia et les nerfs gastrocnémiens.

Caractéristiques fonctionnelles de la cheville

La quantité de mouvement dans cette articulation est de 60 à 90 degrés. Le mouvement est possible autour de son axe, situé au centre de la cheville interne et à travers la pointe située en avant de la cheville externe. Il est également possible que le pied entre et sort, et en plus, la flexion plantaire et l'extension du point.

L'articulation de la cheville subit souvent divers effets traumatiques. Cela conduit à des ligaments déchirés, fracture et déchirement des chevilles, des fissures et des fractures des os du tibia. Des dommages aux terminaisons nerveuses et aux muscles sont également souvent causés.

Causes de la douleur dans le pied: les types de maladies et le traitement

En règle générale, beaucoup de gens ne font pas très attention aux pieds jusqu'à ce qu'ils commencent à causer de l'inconfort. Des sensations particulièrement désagréables apparaissent si les pieds commencent à faire mal. Pourquoi cela se passe-t-il et que faire dans cette situation? Habituellement, les causes de la douleur sont cachées dans les mauvaises chaussures. Mais, comme le montrent les statistiques, ce n’est pas la seule raison pour laquelle la douleur aux pieds ou aux orteils commence.

  • Anatomie du pied
  • Pourquoi la douleur au pied apparaît-elle?
  • Maladies communes du pied et leur traitement
    • Fasciite plantaire
    • Bursite du pied
    • L'arthrite
    • Pieds plats
    • Arrêt de mars
    • Blessures au pied

Anatomie du pied

Les symptômes douloureux dans le pied peuvent avoir diverses causes et les médecins les expliquent à la structure complexe de cette partie du membre. La conception du pied comprend environ 34 articulations, 27 éléments osseux, plus de 22 muscles et 110 ligaments. Pour améliorer la structure du pied, une grande quantité de cartilage et de tendons est utilisée.

La charge la plus importante sur le pied repose sur les 2 plus grands en taille et les os principaux qui forment la voûte plantaire. Bien que les os restants soient beaucoup plus petits, ils sont également importants pour le fonctionnement normal de la cheville.

Son endurance et sa mobilité sont fournies par les articulations, qui fixent et relient entre elles tous les os de la cheville. Pour éviter l'usure rapide des articulations et réduire les frictions entre les os, des poches articulaires et du tissu cartilagineux remplis de liquide synovial.

Les tendons osseux enveloppants en bonne santé ont une bonne élasticité et une grande résistance. Ils vous permettent de plier et de fléchir le membre. Les tendons sont reliés de manière fiable au tissu musculaire, dans la structure duquel se trouvent les fibres nerveuses en grande quantité. Ils vous permettent de transmettre un signal du cerveau pour effectuer une action. Les principales sont les terminaisons nerveuses, situées dans la zone des muscles du mollet et près du tibia.

Dans le pied, plusieurs articulations principales de l'articulation:

  • joint sous-talien. Cette zone est située entre le talus et le talon du pied. Le but principal de cette partie est de permettre de tourner le pied vers l’intérieur ou vers l’intérieur;
  • cheville Se compose du pied et de la jambe, unis par du tissu cartilagineux;
  • les articulations métatarsophalangiennes sont présentes dans tous les doigts;
  • joint de coin Situé dans la région de l'os naviculaire.

Pourquoi la douleur au pied apparaît-elle?

La douleur dans la jambe ou les orteils peut causer non seulement un grand inconfort. Leur intensité amène parfois une personne à abandonner un style de vie normal. Même une simple promenade avec un pied douloureux peut devenir une affaire difficile. Les raisons pour lesquelles ces difficultés apparaissent peuvent parler de maladies cachées ou évidentes. Lorsque le pied fait mal en marchant, il existe probablement certains troubles dans le corps:

  • dans la colonne vertébrale;
  • dans les articulations;
  • membres liés à une blessure;
  • dans des navires;
  • dans le système nerveux périphérique.

Ci-dessous, nous examinons les maladies courantes et leurs causes qui provoquent des douleurs dans la jambe.

Maladies communes du pied et leur traitement

Fasciite plantaire

L'éperon de talon est caractérisé par une augmentation du tissu osseux dans la région du talon. À la suite du processus de pathologie, des excroissances sur le calcanéum sont formées. L'aponévrose plantaire est une large bande de tissu fibreux dont le but principal est de relier la base des doigts et le calcanéum.

Les raisons qui contribuent à l'apparition de cette maladie peuvent être les suivantes:

  • pathologie vasculaire;
  • pieds plats;
  • un traumatisme;
  • maladies rhumatismales;
  • l'infection.

Que faire lorsque les pieds commencent à faire très mal au niveau de l'éperon de talon? Pour commencer, les experts recommandent de consulter un médecin, il déterminera les causes principales et vous expliquera comment traiter cette maladie. Les symptômes de cette pathologie sont assez difficiles à confondre avec d'autres maladies:

  • douleur au pied pendant la marche;
  • douleur aiguë dans la région du calcanéum en reposant sur la jambe;
  • gonflement de la voûte du calcanéum;
  • des sensations de gêne dans la région du talon apparaissent, généralement le matin.

Au premier stade de la maladie, il est recommandé au patient d'utiliser des semelles orthopédiques et de choisir des chaussures plus confortables. Vous devez également effectuer des exercices spéciaux et suivre un cours de massage pour étirer les muscles de la jambe et le fascia.

Il est nécessaire de traiter la fasciite au stade avancé en utilisant des injections de corticostéroïdes ou par voie chirurgicale, au cours desquelles les tissus altérés et la croissance osseuse sont supprimés.

Bursite du pied

Lorsque les pieds sur les jambes commencent à faire mal, alors, très probablement, les causes de cet inconfort sont cachées dans le processus inflammatoire de la région du calcanéum ou du sac périarticulaire du tendon d'Achille. Une bursite du pied peut apparaître après un effort physique considérable, une infection et une arthrose.

En outre, le patient peut indiquer que la rougeur de la zone touchée commence, que l’enflure augmente et que les pieds des jambes font très mal lorsqu’on marche. Il peut y avoir des problèmes lors de la sélection des chaussures. En même temps, les coussinets des pieds commencent à faire mal sous les doigts, ce qui indique la progression du processus inflammatoire.

Il est nécessaire de traiter la bursite en éliminant les causes qui contribuent à la progression de la maladie. Cela concerne en premier lieu la limitation de l'effort physique et l'exclusion d'un facteur traumatique. Lorsque la douleur au pied ne cesse pas, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. Au cours d'une bursite infectieuse, des anti-inflammatoires du groupe des non stéroïdiens et des injections de corticostéroïdes sont prescrits. Il est également conseillé d'appliquer des compresses de Dimexidum.

L'arthrite

En outre, la douleur au pied peut être causée par l'arthrite. Cette maladie est caractérisée par la destruction des articulations du tissu cartilagineux. Cette maladie comprend plusieurs types de cette pathologie. Ceux-ci incluent la polyarthrite rhumatoïde, l'arthrose, la goutte, etc.

Les symptômes communs pour tout type d'arthrite incluent:

  • fatigue rapide en marchant;
  • raideur le matin dans les petites articulations;
  • légère rougeur dans la zone touchée;
  • épaississement et gonflement de la zone touchée.

Pendant le traitement de l'arthrite, le patient est généralement prescrit pour éliminer l'excès d'acide urique du corps, les anti-inflammatoires non stéroïdiens à insérer dans l'espace articulaire et les analgésiques. Au cours de l'arthrite infectieuse, des antibiotiques sont prescrits pour éliminer l'infection du corps.

Pieds plats

Lorsque la partie supérieure du pied commence à faire mal, le médecin doit d'abord inspecter la semelle pour détecter la présence de signes évidents de pied plat. Cette pathologie est l’une des déformations les plus connues et les plus courantes du pied. Sur la plante des personnes en bonne santé, il y a des arches: longitudinales à l'intérieur et transversales près de la base des doigts, destinées à adoucir les mouvements et à amortir les mouvements lors de la marche.

Mais chez certaines personnes, en raison d'un système ligamentaire et musculaire peu développé, il se produit un aplatissement et un affaissement des arches. Ainsi, la hauteur du pied est réduite et toute la charge repose sur les articulations de la colonne vertébrale, de la cheville, du genou et de la hanche. Étant donné que ces connexions ne sont pas conçues pour supporter ces charges, elles s'usent rapidement.

Le pied plat est acquis ou congénital. En règle générale, les symptômes de cette maladie se manifestent par l’apparition de convulsions et une forte fatigue des jambes. De plus, les chaussures à pied plat s'usent beaucoup plus vite. De plus, des défauts et des abrasions se forment à certains endroits. Assez souvent, une charge irrégulière se produit lors d'un pied plat sur le pied, car la partie externe des pieds commence à faire mal aux personnes.

Que faire et comment traiter les pieds plats? Il faut dire immédiatement que cette maladie n'est traitée ni par la décoction ni par la pommade. Ces méthodes ne pourront réduire l’inconfort que si un pied a mal ou s’élève en marchant. Le traitement réussi de cette maladie n’est possible que pendant l’enfance. Quant aux adultes, le traitement de cette pathologie est tout simplement impossible. Aujourd'hui, les médecins ont mis au point un traitement qui ne peut que ralentir le processus.

La base du traitement de la pathologie est l'exercice, qui peut réduire le symptôme de douleur dans la région de la cheville. Cette gymnastique pour les pieds doit être effectuée tous les jours. Il contribue à la formation de l'appareil ligamentaire, au renforcement des muscles et à la correction de la voûte plantaire. En outre, pour réduire la charge sur les articulations restantes des articulations, il est nécessaire de choisir des semelles orthopédiques ou des chaussures.

Arrêt de mars

Au cours d'une tendovaginite traumatique, le pied commence souvent à être douloureux par le haut. Ce diagnostic est caractéristique surtout pour les militaires, en particulier au début du service. Le principal facteur à l'origine de cette maladie est le port de chaussures inconfortables et de pieds plats. Des marches fréquentes dans les escaliers ou soulever des objets lourds peuvent également développer une tendovaginite traumatique. Ce sont ces charges qui créent une pression inhabituelle, qui entraîne une déformation des os du pied.

La douleur est accompagnée d'un gonflement de l'arrière du pied ou des doigts. Le diagnostic de cette maladie est établi uniquement sur la base d'un examen aux rayons X.

Le traitement d'une maladie dépend en grande partie de sa forme. Dans le traitement de la pathologie aiguë, le repos au lit est prescrit avec un plâtre pendant 2 semaines. À mesure que la douleur s'atténue, des traitements de massage et de traitement thermique sont progressivement utilisés.

Blessures au pied

Pendant la blessure, les symptômes de la douleur ne se manifestent pas seulement à la cheville. En cas de blessure, la douleur peut même être ressentie à l'extérieur du pied. Cette caractéristique est due à des dommages à la structure osseuse et au système musculo-squelettique. Ils apparaissent à la fois d'un seul coup, et même d'innocentes microtraumatismes se répétant périodiquement pendant une longue période.

Entorse Ces blessures se produisent souvent dans l'environnement domestique et leur complexité dépendra du nombre simultané de tendons blessés. Avec une blessure légère, le patient ressent une douleur persistante dans les pieds et un léger gonflement est observé sur le site lésé. Le traitement consiste à assurer un repos absolu de la zone endommagée pendant 4 à 7 jours. Après un certain temps, le symptôme de la douleur disparaît généralement.

Un degré d'étirement important est caractérisé par une douleur intense pouvant provoquer des vertiges. Dans ce cas, besoin de soins médicaux plus graves.

Fracture de l'os sur le talon. Ce type de blessure survient lors d'une chute sur la jambe ou résulte d'un mauvais saut. Les premiers symptômes d'une fracture sont des douleurs au pied lors de la marche et l'apparition de poches dans l'os du talon. Un diagnostic plus clair peut être déterminé par examen radiographique.

Le traitement dans ce cas peut être opératoire ou conservateur et dépendra du type de fracture. Un symptôme douloureux au pied peut être causé par diverses causes. Par conséquent, en cas de gêne désagréable, il est recommandé de consulter un médecin dès que possible pour consultation. Ce respect de vos pieds sera l’occasion de mener une vie normale et active beaucoup plus longtemps.

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

Causes, symptômes, traitement et prophylaxie de la déformation fusiforme des pieds chez les enfants

Les pieds plats et les pieds chez les enfants peuvent non seulement provoquer des symptômes désagréables, mais aussi avoir un certain nombre de conséquences négatives si vous ne commencez pas à traiter la pathologie à temps.


Étirement

Entorse - Dommage causé au ligament ou à un groupe de ligaments par une forte tension résultant d'une forte contraction des muscles, entraînant parfois la rupture du ligament ou du groupe de ligaments.