Douleur au talon en marchant

La douleur au talon lors de la marche est une plainte très fréquente lorsque vous consultez un médecin. Une douleur intense au talon peut être une conséquence d'une blessure, ainsi qu'un signe d'un grand nombre de maladies. Chaque pathologie douloureuse a ses propres caractéristiques et manifestations.

Structure du talon

Le calcanéum est le plus gros os du pied et se situe derrière tous les autres. Anatomiquement sécréter le corps et le talon du calcanéum. C'est sur la colline que la charge principale se produit lors de la marche, et l'os du talon lui-même sert de tremplin. Hillock est le site de fixation du tendon d’Achille et du ligament de la plante du pied. Au niveau du pied, le calcanéum est protégé par une grande quantité de graisse sous-cutanée et par une épaisse couche de peau qui contribue à l’amortissement.

Causes de la douleur

Les causes de douleur au talon lors de la marche et du repos sont très diverses. Classiquement, ils peuvent être divisés en plusieurs groupes:

  • Causes liées au mode de vie et à l'exercice.
  • Maladies des structures anatomiques du pied.
  • Les maladies courantes où la douleur au talon est l'un des symptômes.
  • Blessures au pied.

Mode de vie et douleur à l'exercice

La liste des raisons comprend:

  • Debout sur les jambes pendant la journée de travail. Cela entraîne une augmentation de la charge et une personne peut ressentir une douleur au pied lors de ses déplacements.
  • Forte perte de poids en combinaison avec une activité physique accrue. Cela conduit au fait que la couche graisseuse sous l'os du talon devient plus fine et que la dépréciation du talon diminue lors de la marche.
  • Prise de poids rapide, entraînant une augmentation du stress des pieds.
  • Surcharge régulière des structures anatomiques du pied. La raison en est le port de chaussures inconfortables. La douleur au talon peut survenir après que le talon haut habituel se modifie brusquement.

Douleur au talon associée à une maladie du pied

Voici les principales pathologies des pieds contre lesquelles il y a une douleur dans la région du talon.

Talon éperon

L'éperon du talon (fasciite plantaire) est la cause la plus fréquente de douleur dans la région du talon. La maladie affecte les personnes d'âge moyen et surtout les personnes âgées, plus souvent que les femmes. L'aponévrose plantaire est une formation de tissu conjonctif reliant le calcanéum et les os métatarsiens du pied. L'éperon de talon lui-même est un os ostéophyte (croissance). De plus, la taille de cette croissance n'affecte pas la gravité des symptômes.

La douleur est le principal symptôme de l'éperon de talon. Les patients le décrivent comme une «sensation de clou» à l'intérieur du talon. Les sensations douloureuses ont un rythme quotidien prononcé. Une douleur aiguë au talon apparaît le matin dès que vous essayez de vous lever.

Cela est dû au fait que les fibres endommagées pendant la nuit se développent ensemble et que le matin, en marchant, il y a un vide. Le jour, les douleurs s'atténuent, mais le soir elles redeviennent intenses. Il est caractéristique que l'éperon de talon affecte le talon droit ou le talon gauche, le processus est extrêmement rarement bilatéral.

Tendinite d'Achille

La tendinite d’Achille est une inflammation du tendon d’Achille. La raison en est une surcharge constante du muscle gastrocnémien (plus souvent chez les athlètes) ou une charge intensive ponctuelle (plus souvent chez les personnes âgées, en raison de changements dégénératifs). Au début de la maladie, la douleur ne se manifeste qu'au début de la charge, puis disparaît après un échauffement.

Au repos, la douleur ne dérange pas. Si le traitement n'est pas commencé, les douleurs resteront plus longtemps et leur intensité augmentera. Les patients remarquent qu'il est particulièrement pénible de monter des escaliers ou de monter. Le diagnostic comprend l'examen, la radiographie et l'imagerie par résonance magnétique.

Apophysite du calcanéum ou la maladie du nord

C'est la cause la plus fréquente de douleur au talon chez les enfants. Les garçons âgés de 5 à 11 ans qui vivent dans les régions du nord (d'où son nom), où il fait très chaud et qu'il y a peu de soleil, souffrent plus souvent. Les signes les plus caractéristiques sont:

  • Douleur au talon en avançant.
  • La douleur la plus intense se produit après la marche ou une autre charge physique sur le talon.
  • Léger gonflement dans le calcanéum.
  • Augmentation de la douleur en appuyant sur le talon.
  • Boiter, difficulté à bouger. Souvent, les enfants évitent de marcher sur le talon et de marcher sur les orteils.

Bursite du talon

Cette maladie se manifeste par une inflammation des membranes synoviales du tendon du talon et par la formation d'exsudat. En cas de bursite aiguë, les symptômes sont clairs: rougeur de la peau dans l'articulation, douleur aiguë au talon, en particulier la nuit, la zone de gonflement déterminée par l'accumulation de liquide est déterminée sur le talon. Dans la bursite chronique, la douleur et le gonflement sont moins prononcés. Il y a une diminution de l'amplitude de mouvement dans l'articulation de la cheville.

Arthrose

L'arthrose est appelée maladie dégénérative. La cause de l'arthrose est un trouble métabolique du tissu cartilagineux avec formation ultérieure d'os ostéophyte. Les personnes qui ont subi des blessures à l'articulation de la cheville et qui aiment les talons hauts sont à risque de développer une arthrose. La maladie se développe progressivement. Au début, les talons font mal après une longue marche, en particulier sur un terrain accidenté, mais après un repos, la douleur disparaît.

Lorsque le pied bouge, un resserrement apparaît. Progressivement, la tolérance à l'exercice diminue et la douleur apparaît même lorsqu'une personne ne fait que marcher. Avec la progression de la maladie, le pied est déformé, son amplitude de mouvement est limitée. Au cours d'une exacerbation, la peau recouvrant l'articulation peut rougir et devenir chaude au toucher.

Maladies communes où la douleur au talon est l'un des symptômes

La douleur au talon peut être causée par une grande variété de maladies et n’est que l’une des manifestations de la maladie correspondante.

Métastases tumorales

Les os sont un site assez commun pour la métastase des cellules malignes. Dans les cancers de localisations diverses, des cellules atypiques avec du sang ou de la lymphe affluent dans le calcanéum et commencent à s'y multiplier. Cela conduit à la destruction du tissu osseux normal et à une douleur très intense au talon, y compris au repos. Si la douleur au pied est apparue sans raison apparente - il est toujours nécessaire de consulter immédiatement un médecin.

Ostéomyélite

L'ostéomyélite du calcanéum est une maladie infectieuse qui affecte non seulement les os, mais aussi la moelle osseuse et le périoste. Contrairement à l'ostéomyélite d'autres localisations, la lésion du calcanéum ne commence pas toujours par des manifestations aiguës.

Habituellement, les patients notent un malaise général, une perte d’appétit. L’augmentation de la température corporelle n’est pas toujours significative - souvent, l’augmentation ne dépasse pas les chiffres subfébriles. Le premier symptôme est souvent un ulcère du pied ne guérissant pas.

Les tentatives faites avec des onguents et d'autres moyens locaux sont infructueuses. Progressivement, l’ulcère s’aggrave et l’os du talon finit par être visible au fond. La douleur avec l'ostéomyélite est présente à la fois pendant la marche et au repos. Il est si difficile pour un patient de se lever, que le plus souvent, il doit utiliser des béquilles ou des marchettes spéciales.

La tuberculose

La tuberculose au talon est presque toujours secondaire. Initialement, l'infection (Koch mycobacterium) infecte le tissu pulmonaire, puis pénètre dans les os avec la circulation sanguine, où un nouveau foyer est formé. Vertèbres, fémur et os du talon les plus souvent touchés. Au début de la maladie, les manifestations courantes prédominent: faiblesse, apathie, température corporelle en constante augmentation, chiffres insignifiants, perte d’appétit.

Blessures au talon

Les blessures au talon incluent:

  • Ecchymose L'intégrité des structures anatomiques n'est pas brisée.
  • Entorse ou rupture des ligaments. Les fibres de collagène formant un faisceau sont excessivement étirées ou déchirées.
  • Fracture du calcanéum. L'intégrité de l'os est cassée.

La cause de la blessure est un coup violent provoqué par une chute ou un saut de hauteur avec un atterrissage au talon. En cas de blessure ou d'étirement, une personne ressent une douleur au talon assez forte au moment de la blessure, un œdème modéré de la cheville est possible. En cas de rupture des ligaments, il est très douloureux de marcher sur le talon, la cheville est déformée et les mouvements actifs sont impossibles.

Avec une fracture osseuse, une personne ressent une sensation de brûlure au moment de la blessure, son pied entier est enflé et un hématome étendu se forme rapidement dessus. Si la fracture est décalée, le pied blessé est plus court que le pied sain. La palpation peut déterminer la présence de débris et la mobilité pathologique du pied.

Douleur au talon: principales causes d'apparition

Le pied de la personne et la colonne vertébrale peuvent supporter des charges énormes tout au long de la journée.

De nombreux facteurs peuvent affecter négativement les fonctions principales de ses éléments structurels et provoquer des douleurs au talon, allant des chaussures inconfortables aux lésions graves du système musculo-squelettique nécessitant un traitement à long terme.

Un tel symptôme peut être isolé ou accompagné de signes externes du processus inflammatoire, fièvre, impression d'intoxication générale.

Tout cela constitue une image unique de la maladie, ce qui permet au médecin de déterminer rapidement le diagnostic et de prescrire un schéma thérapeutique efficace.

Le calcanéum est la plus grande structure de pied. C'est son principal fardeau lors de la marche, de la course à pied, de la levée de poids. Le plus grand tendon d’Achille, qui assure la mobilité du talon par rapport au bas de la jambe, le fascia plantaire longitudinal soutenant la voûte plantaire en position surélevée, ainsi que d’autres structures du système musculo-squelettique et musculaire, sont fixés ici. Par conséquent, une charge incorrecte ou excessive, les microtraumatismes peuvent provoquer des modifications inflammatoires entraînant des douleurs au talon.

En général, les facteurs étiologiques à l'origine du développement d'une gêne à l'arrière du pied sont diverses lésions de ses structures principales, à savoir:

  • le calcanéum lui-même, il est susceptible de changements pathologiques sur le fond de diverses maladies affectant le tissu osseux;
  • la couverture épidermique, constituée d'une couche de peau durcie et de tissu sous-cutané, remplit une fonction protectrice; son amincissement entraîne une augmentation de la charge et des lésions des tissus osseux et cartilagineux;
  • les vaisseaux sanguins, un certain nombre de maladies peuvent causer des troubles circulatoires, la livraison d'oxygène et de nutriments;
  • Les poches synoviales, un processus inflammatoire dans la région environnante de la fixation du tendon peuvent également causer une douleur au talon assez grave;
  • terminaisons nerveuses, leur irritation et les dommages est accompagnée d'un inconfort grave;
  • les ligaments et les tendons, les blessures et les micro-dommages de ces structures sont la cause la plus courante de sensations désagréables dans le pied.

Toutes les maladies pouvant causer des douleurs au talon peuvent être divisées en deux grands groupes. Le premier inclut les pathologies et les blessures qui affectent directement la structure du tissu osseux et cartilagineux du pied.

À l’autre appartiennent de nombreuses maladies systémiques, accompagnées d’une altération du métabolisme, du débit sanguin et d’une inflammation intense. Ces troubles affectent en quelque sorte la structure et la fonction des cellules musculaires, des ligaments, des cartilages et des os du pied.

De plus, la douleur au talon peut provoquer une mauvaise répartition dans les ligaments et les os du pied, provoquée par une forte augmentation du poids corporel pendant la grossesse, des pathologies endocriniennes et un manque de suivi de l'alimentation. Des impulsions de douleur saccadées sont parfois fortes lors du port de chaussures étroites et pressantes, de chaussures à talons très hauts. Des symptômes similaires peuvent survenir pendant une longue marche, une course à pied, après une journée debout sans repos.

Une douleur aiguë survient souvent après une blessure grave, une chute, une chute des pieds aux pieds, une fracture des os du pied. Avec un traitement approprié et le respect du régime, ces lésions disparaissent sans conséquences particulières.

Les maladies qui affectent directement les structures osseuses et cartilagineuses du pied, des ligaments et des tendons sans troubles systémiques marqués incluent:

  • Éperon talon (nom "scientifique" de la pathologie - fasciite plantaire ou fasciite plantaire). Une maladie très commune causée par une inflammation du fascia plantaire, qui relie la région phalangienne du pied au talon. La pathologie se caractérise par la formation d'une excroissance sur le calcanéum et par une douleur coupante qui se produit lorsque vous marchez sur le pied, en particulier le matin, et qui ressemble à une piqûre d'ongle dans la nature.
  • Inflammation (tendinite) ou étirement du tendon d'Achille. Il lie les muscles des pieds et des jambes et assure la mobilité lors de la marche. En règle générale, l'achilite caractérise non seulement la douleur au talon, mais aussi l'enflure et la gêne à l'arrière du pied, juste au-dessus de l'os du talon.
  • Déformation de Haglund. Les symptômes de la maladie sont dus à la formation d’une croissance à l’arrière du calcanéum. Parfois, la pathologie se déroule sans tableau clinique prononcé, mais elle est visible de l’extérieur sous la forme d’un sceau.
  • Syndrome du tunnel tarse. La cause de cette pathologie est une inflammation d'un gros nerf situé dans la région de la jambe.
  • La fissure ou la fracture du calcanéum survient à la suite d'un coup violent. En plus de la douleur pulsatoire, des ecchymoses, un gonflement et des rougeurs sont visibles dans la région de la semelle.
  • Entorse à la cheville, située du côté du calcanéum. Dans ce cas, la gêne survient lorsque le pied affecté bouge.
  • Maladie de Schinz (ostéochondropathie du tubercule calcanéen). L'étiologie de cette maladie n'est pas complètement établie. On pense que des processus nécrotiques commencent en raison de lourdes charges, de troubles du flux sanguin ou d'infections chroniques dans diverses parties de l'os spongieux.
  • Bursite des poches synoviales des tendons du pied. Accompagné d'un épanchement, d'un exsudat et d'un œdème provoquant des douleurs au talon. Contrairement à beaucoup d'autres maladies, les symptômes de cette pathologie augmentent pendant le sommeil.
  • Lésions oncologiques du calcanéum. Le tableau clinique ne se limite pas à la réduction de la douleur dans la région de la semelle. En règle générale, le patient s'inquiète également de symptômes systémiques, se manifestant par une forme d'intoxication, une perte de poids soudaine, une perte d'appétit, etc.
  • Epiphysite du calcanéum. Il survient chez les enfants de moins de 14 ans, ce qui est associé à une modification de la violation de la structure du pied. La cause principale de cette maladie est un apport insuffisant en calcium, le port de chaussures à semelle plate et sans soutien de la voûte plantaire, un effort physique intense.
  • Ostéomyélite. Il se développe dans le contexte d'une infection du tissu osseux du talon. La maladie commence par une sensation de brûlure à l'arrière du pied, une ulcération. Au fil du temps, la douleur au talon augmente, devient permanente et gêne le patient, au repos comme en marche.

Pas moins souvent, les pathologies systémiques sont diagnostiquées chez les personnes qui recherchent une aide médicale pour se plaindre d’impulsions douloureuses chroniques ou soudaines à l’intérieur du pied. C'est:

  • Troubles circulatoires dus au diabète, à l'athérosclérose et à d'autres maladies du système cardiovasculaire. La perturbation de la microcirculation s'accompagne d'une diminution de l'épaisseur de la couche graisseuse entourant le calcanéum, de modifications destructrices du tissu osseux et cartilagineux et de troubles de l'innervation.
  • L'arthrite Dans de telles maladies, la douleur au talon survient à la suite d'une inflammation systémique du tissu conjonctif, et ce problème touche presque toutes les articulations.
  • La goutte Il survient lors de troubles métaboliques graves et lors du dépôt de sels dans divers organes et tissus, y compris les articulations. À la suite de tels changements, il se produit une destruction progressive du cartilage, qui s'accompagne d'une coupure ou d'une douleur sourde.
  • Tuberculose du calcanéum. Il s'agit d'une complication secondaire d'une infection pulmonaire causée par l'agent pathogène correspondant avec un fort affaiblissement du système immunitaire.

Il existe encore de nombreuses maladies auto-immunes et inflammatoires qui affectent différentes articulations. Mais ils causent rarement des douleurs au talon, «préférant» les disques intervertébraux, les genoux, les coudes et les phalanges des doigts. Localisation de l'inconfort, sa gravité est différente. Dans certaines pathologies, les symptômes apparaissent le matin ou après un long repos en position assise ou couchée.

Dans d'autres cas, la douleur au talon est permanente. Les méthodes de traitement de ces pathologies sont différentes. Mais dans la plupart des cas, les médecins recommandent de porter des semelles spéciales (orthèses), des analgésiques et des anti-inflammatoires à usage oral et externe, de la physiothérapie et des exercices spéciaux. Parfois, la douleur au talon se prête à la thérapie et aux remèdes populaires à la maison.

Douleur au talon, douleur à l'attaque: cas particuliers d'apparition de symptômes similaires

Dans certains cas, déjà en ce qui concerne les symptômes cliniques, un spécialiste peut établir un diagnostic préliminaire. Par exemple, une douleur intense au talon, lorsqu'il est difficile d'attaquer immédiatement après le réveil, indique une lésion du fascia plantaire.

Le fait est que les microdamages et les processus inflammatoires qui sous-tendent la voûte plantaire du tendon s'atténuent pendant un long repos. Et quand une personne se lève et se repose sur une jambe douloureuse, la charge provoque à nouveau une douleur aiguë. Le nom le plus connu pour un tel problème est l'éperon de talon.

Au fil du temps, l'inflammation du tendon progresse, provoquant le métabolisme du calcium et la formation d'excroissances dans le calcanéum. Cela ne fait qu'aggraver la situation et entraîner une douleur aiguë lors de la pression sur le pied. Le traitement des talons est assez long. Et si les pommades et divers traitements de physiothérapie n’ont pas d’effet, une intervention chirurgicale est nécessaire.

S'il y a une douleur au talon, il est difficile d'attaquer après une longue marche ou de courir dans la très grande majorité des cas, elle est le résultat d'étirements des tendons, de processus inflammatoires infectieux ou systémiques.

Une charge excessive sur le tissu cartilagineux et les ligaments provoque une irritation des terminaisons nerveuses et l'apparition de sensations douloureuses désagréables, de gravité variable. Si de tels symptômes apparaissent à la suite d'un étirement, ils disparaissent après un certain temps et sans traitement. Cependant, les lésions du tissu conjonctif doivent être surveillées de près par le médecin même pendant la rémission et les effets secondaires longs, souvent dangereux, du traitement.

Les traumatismes du calcanéum s'accompagnent presque toujours de douleurs intenses. Il se produit immédiatement après l'impact et augmente avec le temps. La situation est aggravée par un gonflement des tissus, conséquence d'un hématome du tissu sous-cutané. Pendant longtemps, la jambe est tellement inquiète qu'il est presque impossible de marcher dessus.

Si le talon du pied est accompagné d'une douleur intense au talon et qu'il fait mal à l'attaque, il est nécessaire de consulter un médecin et de passer une radiographie pour exclure une fracture ou une fracture osseuse.

Pour éliminer ces symptômes, les pommades et les gels ne suffisent pas. Les médecins prescrivent des analgésiques, fixent des orthèses et recommandent vivement de rester au lit pendant plusieurs jours (et parfois même plusieurs semaines), en évitant de fatiguer le pied touché.

Le calcanéum fait mal: nature possible de telles manifestations, méthodes de diagnostic

L'intensité de la gêne à l'arrière du pied peut être différente. De plus, cela dépend non seulement de la force du processus inflammatoire, mais également des caractéristiques individuelles du patient. Par exemple, dans le cas du diabète, la microcirculation et la sensibilité des terminaisons nerveuses sont perturbées. Ainsi, même si le calcanéum fait très mal, une personne ne peut que ressentir un inconfort grave.

Les sensations désagréables sont:

  • aigu, caractéristique d'un processus inflammatoire prononcé, lésion traumatique;
  • en tirant ou en contractant, qui parle probablement d'arthrite, d'ostéochondropathie et d'autres lésions du tissu conjonctif;
  • accompagnés de picotements ou d'engourdissements, de tels symptômes indiquent généralement que les terminaisons nerveuses sont impliquées dans le processus pathologique;
  • se produire en parallèle avec un œdème et un hématome, typiques des fractures et des ecchymoses du calcanéum, de la bursite;
  • accompagné de lésions cutanées érosives, par exemple avec une ostéomyélite provoquée par l'ingestion d'agents pathogènes de l'extérieur;
  • se produire avec une élévation de la température, ce qui indique généralement une infection systémique.

La localisation, où le calcanéum est douloureux, revêt une grande importance. La survenue d'une gêne près de la voûte plantaire est souvent un symptôme d'inflammation du fascia plantaire.

Les longues marches occasionnent généralement une gêne occasionnée par le surmenage banal et la position inconfortable des jambes dans les chaussures. Si l'os du talon est blessé par derrière, cela peut indiquer un étirement du tendon d'Achille.

Parfois, des impulsions irradient jusqu'au milieu du talon et deviennent plus intenses lorsqu’on se déplace avec le pied.

Un tableau clinique similaire caractérise l'épiphysite. Cependant, avec cette maladie, une gêne est ressentie après le réveil. Si l'os du talon fait mal latéralement, surtout lorsqu'il est associé à des picotements, le problème réside probablement dans les dommages aux fibres nerveuses. Bien que de tels symptômes apparaissent parfois lors de l’étirement des tendons autour de la cheville. Le diagnostic de diverses maladies qui gênent les pieds nécessite une approche intégrée.

Si le tableau clinique n'est pas clair (par exemple, la fasciite plantaire peut déjà être détectée lors de l'examen initial), un test sanguin général et biochimique est prescrit pour identifier les marqueurs spécifiques du processus inflammatoire.

Si des pathologies auto-immunes sont suspectées, des études hautement spécialisées supplémentaires sont nécessaires. Une échographie et des radiographies du calcanéum, des articulations et des tendons de la cheville sont également effectuées.

Si nécessaire, mesurez la densité du tissu osseux. Si une maladie oncologique est suspectée, une analyse spéciale est effectuée afin d'identifier les métastases.

Inflammation du calcanéum: premiers secours, médicaments traditionnels et mesures préventives

Les principaux médicaments pour éliminer la douleur sont les AINS. Pour des symptômes ou des contre-indications relativement inexprimés lors de l'administration orale de tels comprimés, il est conseillé d'utiliser des pommades et des gels. Movalis, Neise, Nurofen et leurs analogues ont fait leurs preuves.

Il est possible d'améliorer la microcirculation et d'arrêter l'inflammation du calcanéum à l'aide d'agents irritants locaux à base de venin d'abeille, d'extrait naturel ou synthétique de piment, de venin de serpent. Il est conseillé d'appliquer des pommades telles que Kapsikam, Viprosal, Espol, Finalgon, Deep Heath, Bom-Benge sur la zone touchée du pied. Pour augmenter l'efficacité du traitement après avoir utilisé le médicament, portez une chaussette en laine chaude.

Pommade appliquée 2-3 fois par jour, la durée du traitement - jusqu'à 10 jours. S'il n'y a pas d'effet, vous devriez consulter un médecin.

Après avoir consulté un médecin, il est possible d’utiliser des corticostéroïdes, l’électrophorèse, le traitement au laser, le blocage des analgésiques (ils sont effectués dans des conditions aseptiques à l’hôpital) et d’autres méthodes pour éliminer l’inflammation de l’os du talon. Pendant le traitement, il est nécessaire de réduire la charge sur la jambe douloureuse (si possible, observez le repos au lit). Un excellent complément au traitement médical de base est constitué des semelles orthopédiques et des coussins de talon, qui peuvent être commandés et achetés dans un magasin spécialisé.

Il est nécessaire de choisir les chaussures appropriées avec un cou-de-pied, une semelle épaisse et un petit talon stable. Avec les entorses, le pied est enroulé avec un bandage élastique qui saisit la cheville et le tendon d’Achille.

Lors du pansement, il est nécessaire de fixer la montée du pied et du fascia plantaire en position physiologique.

En outre, l'inflammation du calcanéum peut être enlevée avec des exercices assez simples. Pendant le travail sédentaire, la lecture, regarder la télévision, il est recommandé de faire rouler une balle de tennis avec le pied. Excellent résultat donne l'utilisation de rouleaux de massage et applicateur Kuznetsov.

Pour améliorer l'élasticité des tendons plantaires peut être comme suit. Prenez une grande serviette, pliez-la plusieurs fois. Il est nécessaire de s’asseoir sur une chaise, d’étirer la jambe légèrement pliée devant vous, de placer le milieu de la serviette juste au-dessus de la voûte plantaire et de tirer le tissu avec vos mains vers vous.

Pour étirer les ligaments et les tendons, améliorer la microcirculation, vous pouvez soulever de petits objets avec vos orteils. Dans certains cas, l'inflammation du calcanéum, l'étirement des tendons est possible avec l'aide de remèdes populaires. Par exemple, mélangez une cuillère à café de sel et de protéines d'un œuf. Ce gruau est frotté sur un point sensible.

Vous pouvez également couper les tiges vertes et les feuilles de topinambour à raison de 35 à 40 g par litre d'eau et faire bouillir pendant une demi-heure. Dans le bouillon résultant est nécessaire de monter en flèche le pied affecté. L'oignon pelé doit être émincé et mélangé à une cuillère à soupe de miel et à la même quantité de savon frotté.

Mélangez, laissez pendant une heure et attachez-vous au talon la nuit, recouvrez le dessus de pellicule plastique et portez une chaussette chaude. Mais si la médecine traditionnelle ou la pommade anti-inflammatoire ne donne aucun résultat, vous devez prendre rendez-vous avec un chirurgien. Après l'examen, il prescrira lui-même le traitement ou donnera une consultation pour consultation à l'orthopédiste ou au traumatologue. Cependant, en premier lieu, le médecin exclut les troubles liés à la neurologie.

Pour prévenir l'inflammation du calcanéum, il est nécessaire de porter une attention particulière au choix des chaussures, en particulier si le travail est associé à un long séjour sur les jambes. Si vous faites de l'embonpoint ou avez tendance à endommager les structures du pied, vous devez utiliser des semelles spéciales.

Pourquoi le calcanéum est-il blessé et que faire?

Assez souvent, des sensations douloureuses dans les jambes provoquent une gêne et une gêne. Dans la plupart des cas, l'apparition de divers types de douleur indique une inflammation du calcanéum, ce qui indique la présence d'une pathologie. Les facteurs négatifs peuvent affecter la violation de ses fonctions et éléments structurels.

Douleur dans le calcanéum, provoque

Le calcanéum constitue la base du pied et assume une charge importante pendant le mouvement. Les manifestations douloureuses dans sa région indiquent la présence de maladies traumatiques ou rhumatismales. Il contient également un grand nombre de nerfs, de muscles et de vaisseaux sanguins.

L’apparition de douleurs au talon est due à de nombreuses raisons. À l'arrière du calcanéum, il y a une bosse, la plus facile à supporter, qui sert également à fixer les chaussures au pied. Plusieurs facteurs communs influent sur la survenue d'une douleur de nature différente dans le calcanéum:

  • Peu pratique ou ne convient pas à la taille de la chaussure.
  • En surpoids.
  • Surtension
  • Cors et excroissances.
  • Fasciite, bursite, polyarthrite rhumatoïde, etc.
  • Une longue période dans une posture debout.
  • Pathologie du squelette et des muscles.
  • Pied plat.

Il est impossible d'exclure une fracture osseuse, le diagnostic est rare, mais si c'est le cas, la douleur est insupportable.

En général, toutes les maladies provoquant des douleurs au talon peuvent être divisées en deux groupes. Le premier inclut les pathologies et les blessures affectant différents types de tissus du pied. Le deuxième groupe est la cause de nombreuses maladies systémiques associées à une altération du métabolisme, du débit sanguin ou des processus inflammatoires.

Dans tous les cas, lorsque vous ressentez une douleur au talon, vous devez immédiatement demander de l’aide, car elle peut être à l’origine de maladies graves.

Symptômes de la maladie

Combien de maladies, autant de symptômes et un nombre considérable d'entre eux.

Blessures

En cas d'étirement ou de rupture du tendon, une douleur aiguë commence à se développer en même temps que le tendon d'Achille avec l'apparition d'un œdème. La flexion plantaire est compliquée ou terminée.

Les ecchymoses se manifestent par une sensation de brûlure sous le talon, qui augmente avec la charge.
La fracture est marquée par la déformation du talon du côté externe ou interne avec l'expansion de la zone du talon, le gonflement du pied et la formation de contusions. La cheville limite l'action active.

L'épiphysite est plus fréquente chez les athlètes à l'adolescence. Vous ressentez une douleur lorsque vous essayez de vous lever, de marcher vite et de courir. En outre, le mouvement de la jambe du mollet est soumis à des restrictions. Ces dommages sont accompagnés de fièvre et d’enflure au site de rupture.

Processus inflammatoires

L'éperon de talon (fasciite plantaire) est caractérisé par une inflammation du fascia plantaire, avec sa charge ou tension excessive. Le symptôme principal est l'apparition de douleurs au talon le matin.

L'apparition d'une douleur en position debout ou après une certaine période de piétinement du tubercule calcanéen peut parler de son ostéochondropathie. Chez certains patients, les tissus mous gonflent sur la partie plantaire, les muscles et la peau sont atrophiés.

Les symptômes d'un processus inflammatoire sont caractéristiques de la bursite. Une rougeur avec gonflement et douleur apparaît sur le dos du calcanéum. La peau devient chaude au toucher. L'enflure augmente avec le temps.

Diagnostics

Pour déterminer le diagnostic correct et prescrire, un traitement efficace devra être soumis à des procédures de diagnostic. En plus des plaintes, le médecin procède à un examen et ressent un point sensible, ainsi que les procédures suivantes:

  1. Effectuer une numération globulaire pour confirmer ou non le processus inflammatoire et l'urine.
  2. Radiographie de la zone touchée.
  3. Etude diagnostique pour la détection de lésions virales.
  4. Biopsie à l'aiguille en cas de suspicion de tuberculose du tissu osseux ou des muscles
  5. IRM, échographie ou tomographie.

Traitement

De nombreuses maladies sont éliminées en prenant des médicaments, des massages spéciaux ou en changeant de chaussures. Pour intervention chirurgicale recours en cas d'inflammation progressive.

Lors du traitement de la douleur dans le dos lors de la marche, un traumatologue orthopédique sera nécessaire, il effectuera les procédures de diagnostic et prescrira le traitement approprié.

Parmi les médicaments, les anti-inflammatoires et les analgésiques, les émulsions, les pommades, les crèmes, les médicaments qui améliorent le système immunitaire sont en demande.

L'effet positif est donné par les médicaments utilisés dans le complexe. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même, car pour le traitement de maladies graves, les médicaments ne sont prescrits que par un spécialiste.

Prévention

Pour éviter diverses maladies et inflammations, les experts recommandent de suivre une série de conseils simples:

  1. Portez uniquement des chaussures confortables de votre taille.
  2. Assurez-vous qu'il n'y a pas de pression excessive sur le calcanéum.
  3. Faire une gymnastique spéciale pour les jambes, ce qui prévient non seulement les pathologies, mais prévient également.
  4. Organiser une douche pour renforcer les muscles et les vaisseaux sanguins et utiliser de l'eau froide aide également à réduire les varices.
  5. Portez des semelles orthopédiques pour éviter les pieds plats et réduire le stress du talon.
  6. Ne portez pas de talons hauts.

Un examen de toutes les causes de la douleur au talon: chez les adolescents et avec des recommandations

Le talon est l’une des parties du corps d’une personne soumise à des contraintes régulières et graves. Sa fonction principale est l'atténuation et l'amortissement. Ignorer la douleur au talon ou l'auto-guérison est une grave erreur qui entraîne souvent des complications. En outre, il convient de garder à l'esprit que la douleur au talon est le symptôme d'un certain nombre de maladies nécessitant un traitement immédiat. Cet article répondra en détail à la question de la douleur au talon et de ce qu’elle peut être, mais pas comment la traiter. Vous devriez demander au médecin un traitement spécifique. Nous ne décrivons ici que le déroulement général du traitement pour chaque maladie.

1. Maladies systémiques

Les maladies systémiques, également appelées maladies auto-immunes ou rhumatismales, se caractérisent par des lésions de l'ensemble du système, et non d'un organe en particulier. Par exemple, la polyarthrite rhumatoïde, qui affecte principalement le tissu conjonctif. Le mécanisme de telles maladies consiste à attaquer le système immunitaire des cellules de leur propre corps. La médecine, les causes spécifiques des maladies systémiques ne sont pas encore claires.

Spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante)

Cette inflammation des articulations et des articulations de la colonne vertébrale d'étiologie inconnue. La maladie est chronique et peut se développer longtemps (jusqu'à 10 ans) avant l'apparition des premiers signes. La symptomatologie de l'apparition de la maladie n'est pas exprimée, elle peut être ressentie sous forme de douleurs nocturnes et de raideurs désagréables le matin. Au fil du temps, la maladie se complique de cyphose et d'arthrite. Un symptôme rare est la douleur dans les talons. Cela est dû à des déformations de la colonne vertébrale et à des changements dans la répartition de la charge sur la colonne vertébrale. Habituellement, la douleur est exprimée dans la région du tendon d'Achille.

Le diagnostic de la maladie est basé sur les plaintes des patients, l'examen par un médecin et les rayons X de la colonne vertébrale. Le traitement comprend les anti-inflammatoires, la physiothérapie (gymnastique, massage, massage, etc.).

Hernie spinale

La hernie rachidienne est une violation de l'intégrité du disque intervertébral résultant d'une blessure ou d'une maladie (ostéochondrose), qui provoque une saillie du noyau discal au-delà des limites anatomiques de la vertèbre et une compression des racines nerveuses. Une manifestation typique d'une hernie de la colonne vertébrale est une douleur soudaine et aiguë après un mouvement brusque ou une levée de poids. La douleur et les spasmes sont les principaux symptômes. En outre, les manifestations suivantes peuvent se manifester: une partie du corps engourdie et fourmillante, une douleur irradiant le long du membre. La douleur au talon se manifeste lors d'une hernie de la colonne lombaire, en raison de sa propagation le long des nerfs, de la cuisse et de la jambe, jusqu'au pied.

Les diagnostics sont effectués sur la base de l'examen du patient, de ses plaintes et de méthodes d'examen telles que la radiographie, le dépistage par IRM et la tomodensitométrie. Le traitement est prescrit en fonction de la maladie qui a provoqué la hernie.

Ulcères au talon

Les ulcères trophiques de la jambe sont un défaut profond de la peau nécrotique qui guérit et s'accompagne d'une inflammation. "Trophic" signifie que la maladie est associée à des troubles métaboliques et à la nutrition cellulaire. Les ulcères se forment après le rejet des tissus morts. Il existe plusieurs types d’ulcères trophiques: veineux, diabétique, nerveux, hypertenseur, etc.

Les phalanges des doigts, le coussinet pour le pouce, la surface du pied et le talon sont les principaux domaines de risque où les ulcères apparaissent le plus souvent. Les principales causes de la maladie sont les traumatismes, les maladies chroniques lymphatiques et sanguines, les maladies du système nerveux, les troubles métaboliques, les maladies systémiques, les infections, les tumeurs.

Le diagnostic de la maladie dans chaque cas nécessite sa propre approche et, souvent, des médecins différents. Le traitement, en particulier, les ulcères est construit à partir de trois points:

  1. normalisation du métabolisme et de la nutrition des cellules;
  2. amélioration du nettoyage des tissus;
  3. renforcement général du corps.

Polyarthrite rhumatoïde

Il s'agit d'une maladie auto-immune chronique du tissu conjonctif. Les raisons sont inconnues. Se débarrasser de lui est impossible. Dans le développement de l'arthrite rhumatoïde calcanéenne, on distingue 4 étapes:

  1. Symptomatologie légère. Il peut se manifester sous la forme de peu de douleur après une randonnée ou la nuit. Un léger gonflement à la jonction du pied avec la cheville peut être visible.
  2. La douleur devient régulière et s'intensifie la nuit ou après le sommeil. Il apparaît également comme un gonflement, une rougeur, une sensation de brûlure ou une sensation de chaleur au talon.
  3. Douleur intense aiguë lorsque vous appuyez sur le talon. Douleurs nocturnes insupportables. Mobilité limitée. L'œdème s'étend jusqu'à la cheville.
  4. Le patient perd la capacité de bouger. La tumeur et la difformité de la région du talon sont évidentes.

La polyarthrite rhumatoïde affecte souvent les deux côtés du corps, c'est-à-dire qu'elle est symétrique. Le développement peut être à la fois rapide et lent. Caractérisé par de fréquentes périodes d'exacerbation et de rémission. La polyarthrite rhumatoïde ne fait pas la distinction entre forte et douloureuse, âgée ou jeune, noire ou blanche, hommes ou femmes, elle peut toucher n’importe qui.

La polyarthrite rhumatoïde calcanéenne est diagnostiquée sur la base d'une radiographie. Dans la première étape, les changements sont complètement réversibles. À partir de la seconde, la maladie devient chronique. L'étape 3-4 mène à l'invalidité. Le traitement consiste à éliminer l'inflammation, à soulager la douleur et à prendre des mesures pour combattre la maladie sous-jacente.

La goutte

Il s'agit d'une maladie métabolique chronique consistant en une augmentation de l'acide urique dans le sang et les tissus du corps. Une mauvaise alimentation et un mode de vie sédentaire sont des facteurs clés du développement de la maladie. En outre, la susceptibilité à la maladie peut être héritée. La maladie provoque des douleurs récurrentes de nature intense dans les articulations des bras et des jambes. De plus, il peut être accompagné de températures élevées pouvant aller jusqu'à 40 ° C. Extérieurement, les articulations sont élargies, tendues, douloureuses, la peau rougie.

Le diagnostic repose sur des analyses de sang et une radiographie. Le traitement est un régime spécial. Pendant les périodes d'exacerbation, on utilise des anti-inflammatoires et des médicaments qui favorisent l'excrétion de l'acide urique.

Arthropathie du psoriasis

Le psoriasis est une dermatose héréditaire récurrente chronique, qui dépend de nombreux facteurs. La maladie peut être accompagnée d'arthropathie (endommagement des articulations) des petites articulations des mains et des pieds et de tout le corps. Dans la région du talon, la maladie peut se manifester par une douleur et une inflammation du tendon d'Achille. Les patients atteints de psoriasis grave dans la moitié des cas peuvent développer une arthrite, dans ses manifestations similaires à celles de rhumatoïde.

Les manifestations psoriasiques se distinguant facilement, le diagnostic de la maladie est établi sur la base d'un examen médical. Pour clarifier le type de psoriasis, il est nécessaire de procéder à une analyse de sang et à une biopsie de la peau. Le traitement est individuel, en fonction du type de psoriasis et du degré de développement. En général, il consiste à suivre un régime et des soins hygiéniques de la peau. Il est également possible d’utiliser des antihistaminiques, des tranquillisants, des moyens d’amélioration de la microcirculation sanguine et divers types de thérapie (thérapie PUVA, photothérapie, etc.).

2. Maladies infectieuses

Il s’agit du groupe de maladies le plus répandu dont le mécanisme d’action consiste généralement à exposer l’organisme à divers agents pathogènes ou à devenir, dans certaines conditions, des agents biologiques tels que bactéries, virus, champignons, parasites, etc.

Arthrite réactive

C'est une inflammation des articulations, qui se produit comme une réaction du corps à une maladie infectieuse. L'arthrite se développe 1 mois après l'infection, mais elle peut également être associée à la maladie. Des infections du système urogénital (chlamydia, ureaplasmose), des infections alimentaires (salmonelles, bacilles dysentériques, Campylobacter, Clostridium), etc. peuvent causer de l'arthrite.

Parmi les signes d'arthrite réactive, on distingue 3 des plus typiques: la conjonctivite, l'urétrite et, en fait, l'arthrite elle-même (douleur et gonflement des articulations, rougeur de la peau). Compte tenu de la diversité des causes de l'arthrite réactive, le diagnostic est établi à l'aide de diverses méthodes: tests sanguins, PCR, radiographie, ponction de liquide articulaire, biopsie, etc. Jusqu'à l'analyse génétique.

Le traitement de l'arthrite réactive consiste à traiter la maladie infectieuse sous-jacente et à prendre des mesures de soutien pour réduire l'inflammation et éliminer la douleur. Le pronostic de la maladie: la guérison est complète chez 35% des patients dans les six mois, dans 30% des cas de rechute et dans 25% des cas, la maladie devient chronique.

Tuberculose osseuse

C'est une maladie qui détruit les os et affecte les tissus spongieux. Il est contagieux et est causé par la bactérie, le bacille de la tuberculose de Koch. Dans la phase initiale de la maladie, les symptômes sont légers: douleur aux articulations, sensation de lourdeur, irritabilité, fatigue. La première phase peut durer d'une semaine à plusieurs mois. Dans la phase suivante, la maladie s'accompagne de douleurs intenses dans les articulations touchées et d'une perte de tonus musculaire. Dans les deux phases, des symptômes d'intoxication sont possibles (faiblesse, courbatures, fièvre, maux de tête, etc.).

La tuberculose au talon est extrêmement rare et affecte généralement le calcanéum ou la branche du pied. Dans ce cas, le patient ressent une douleur qui empêche la jambe de rouler normalement du talon aux orteils et pose des problèmes lors de la marche. Pour le diagnostic de la maladie sont effectuées des études radiologiques, de laboratoire et cliniques. Le traitement de la maladie est complexe et peut prendre jusqu'à 3 ans. Le traitement des maladies consiste à améliorer globalement la santé et à augmenter la résistance aux infections.

Ostéomyélite

Ceci est une inflammation de la moelle osseuse à la suite de l'infection. Par la suite, tous les autres tissus osseux sont touchés. L'ostéomyélite est de trois types.

  1. Causé par une infection interne. Les symptômes sont légers. Peut se manifester sous la forme de douleurs musculaires ou articulaires ordinaires, de malaises. Après 1-2 jours, il y a une forte augmentation de la température à 40 ° C et une augmentation de la douleur dans les os affectés.
  2. Causé par un empoisonnement toxique. Symptômes: variations de la pression artérielle, douleurs cardiaques, convulsions, perte de conscience, pâleur de la peau, jaunissement.
  3. Causé par une blessure. Les symptômes apparaissent vivement. Température élevée, douleur intense, écoulement purulent de la plaie.

L'ostéomyélite au talon a rarement un tableau clinique violent. Se manifeste habituellement par un ulcère au talon, sur le côté ou au dos, dont la profondeur augmente avec le temps. L'os s'affaisse progressivement, la jambe du patient perd sa fonction de soutien et la personne boitille en essayant de marcher.

Les raisons du développement de l'ostéomyélite calcanéenne: l'athérosclérose, l'alcool, le diabète, les problèmes immunitaires, les blessures. Le diagnostic est établi à l'aide d'une analyse de sang, d'une radiographie et d'une IRM. Dans le traitement de la maladie, des moyens sont utilisés pour promouvoir la santé, éliminer l'infection initiale et éliminer les zones endommagées de l'os.

Entorse ou rupture des tendons et des ligaments

C'est une maladie qui touche les personnes ayant un mode de vie actif, par exemple les athlètes. Les dommages au tendon d’Achille, contrairement aux autres, sont presque toujours complets, c’est-à-dire un écart. Symptômes: douleur aiguë et aiguë, mobilité réduite du pied (incapacité de tirer le pied), la palpation révèle un échec et peut gonfler la zone de dommage. Pour le diagnostic, il suffit de consulter un traumatologue Dans certains cas, il peut être nécessaire d’utiliser une échographie ou un examen IRM. Le traitement est efficace et consiste à coudre le tendon endommagé, puis à immobiliser le pied dans une certaine position pliée pendant un mois.

Ecchymose du calcanéum

Une ecchymose est une blessure fermée des organes internes avec des dommages mineurs à leur intégrité et leur structure. Dans le cas du talon, cela signifie des ecchymoses aux tissus mous, à savoir la peau. Cela se produit à la suite d'un saut ou d'une chute infructueux. Une ecchymose est accompagnée d'une douleur modérée qui augmente avec la marche, parfois avec un gonflement et une ecchymose à la zone d'impact.

Il convient également de noter qu'une fracture du talon aura des symptômes similaires. Le diagnostic exact est établi par un examen par le traumatologue et une radiographie. Le métatarse est également l'un des os du pied les plus fréquemment fracturés et vaut la peine d'être examiné lors du diagnostic. Le traitement des blessures consiste à limiter les mouvements, à utiliser des compresses d'herbes et des pommades soulageant la douleur (par exemple, le diclofénac).

Fracture du talon

Quel est le talon? Premièrement, il s’agit du calcanéum, le plus massif des 26 composants du pied, il est situé dans le bas du dos de la jambe, entouré de tendons et se termine par le tubercule calcanéen. Au-dessus de l'os du talon se trouve le talus. En raison de la description anatomique, il peut sembler difficile de casser le talon. Cependant, il est impossible d’atterrir d’une hauteur de 1 mètre pour se fracturer.

Il existe plusieurs types de fractures du calcanéum. Extra-articulaire, lorsque la fracture ne concerne que le corps ou le talon du calcanéum. Et intra-articulaire, lorsque la ligne de fracture touche d'autres parties du pied, par exemple une fissure dans le talus. Une autre classification est le traumatisme, en fonction du type de fracture (horizontale, verticale, compression, isolée, fragmentation, etc.).

Les symptômes de la fracture calcanéenne sont des douleurs au talon ou à la voûte plantaire, un gonflement et souvent un hématome au niveau du point d'impact. La victime est incapable de se reposer sur sa jambe.

Le traitement d'une fracture sans déplacement peut être à la maison. En cas de déplacement, il est strictement interdit au patient de s’appuyer sur la jambe, du gypse est appliqué, il est possible de réaliser une opération chirurgicale et, par la suite, une thérapie par l’exercice, une thérapie physique et des massages sont prescrits. La rééducation comprend le port de chaussures spéciales ou de semelles intérieures pendant six mois.

Maladie du Nord, ou épiphysite à calcanéum

C'est une maladie infantile. En raison de problèmes de développement osseux, il existe un défaut douloureux entre l'apophyse du calcanéum et son corps. Manifesté principalement sous la forme de douleur au talon. Le processus d'ossification dans le talon est complété par 15 ans. Avant cette période, une épiphysite peut survenir (également appelée apophysite). La cause de la maladie est une charge excessive (chez les jeunes athlètes) ou une carence en vitamines (chez les résidents du Nord). La douleur au même moment se fait sentir sur les bords du talon et augmente avec la montée sur les chaussettes ou la course. Un gonflement est rarement observé. Diagnostic clinique ou radiologique. Le traitement consiste à porter un coussin de talon orthopédique ou une orthèse.

Verrue plantaire

Ce sont des verrues apparaissant sur les paumes et les pieds. La cause est un virus HPV. Autres noms de la maladie: verruca plantaris, verrue de corne, épine dorsale (du mot "épine"). L'infection se produit par des égratignures, des coupures et d'autres lésions de la peau. Par conséquent, presque tous les enfants souffrent de pics à la maternelle ou à l'école. Dans ce cas, les manifestations lumineuses de la maladie peuvent ne pas être, car l'immunité fait face à l'infection. La maladie se manifeste sous forme de douleur, de démangeaisons et de petits cors (3-10 mm). Après un certain temps, des points noirs se forment au centre des cors. Avec la plupart des gens, ils guérissent d'eux-mêmes. En même temps, après que la croûte soit tombée, il peut y avoir des trous dans les callosités. L'hygiène des pieds doit être respectée. Utilisation acceptable des remèdes populaires.

3. Maladies inflammatoires

Le processus inflammatoire est une mesure protectrice du corps en cas de lésion tissulaire causée par des facteurs mécaniques, biologiques (bactéries, virus, parasites) ou chimiques. Le processus inflammatoire comporte différentes étapes conçues à des fins différentes. Élimination des substances toxiques, élimination des tissus morts et des micro-organismes, etc. L'inflammation aide le corps à guérir, mais parfois elle échappe au contrôle et fait mal.

Une caractéristique distinctive des maladies inflammatoires est leur difficulté à diagnostiquer.

Ostéochondropathie du tubercule calcanéen (maladie de Haglund-Shinz)

C'est une nécrose aseptique. La maladie est caractéristique des adolescentes âgées de 10 à 16 ans. L'étiologie est inconnue, mais la maladie est provoquée par des charges excessives et est associée à une violation du processus d'ossification. Apparaît généralement après une petite blessure primitive asymptomatique au talon, qui ne peut pas être guérie en raison du stress constant. En vieillissant, la maladie se résorbe d'elle-même et un traitement conservateur suffit. Une conséquence rare peut être une augmentation insignifiante du calcanéum. Cela se produit si la maladie n'a pas été détectée et qu'aucune mesure thérapeutique n'a été prise.

Bursite

Il s’agit d’une inflammation des poches à tendons remplie d’un riche exsudat (liquide inflammatoire). Bursa dans le pied beaucoup, mais l'inflammation plus souvent d'autres podchyatochnye, Achilles et le pouce. Les causes de la bursite peuvent être les blessures, le surpoids, le travail des jambes, les talons hauts, les chaussures à semelle plate, les pieds plats, l'arthrite, les infections, l'ostéomyélite, etc.

Les symptômes caractéristiques de la maladie sont un gonflement de la zone endommagée, une rougeur de la peau, une douleur modérée à intense lors de la marche ou du pressage. La bursite purulente est considérée séparément, dans laquelle le tableau clinique est prononcé et s'accompagne de douleurs aiguës, de palpitations, d'une nette détérioration de la santé, de la température, de maux de tête et d'autres manifestations d'intoxication du corps.

Le traitement doit être dirigé sur la maladie sous-jacente. Aussi, bien sûr, un mode de repos est prescrit pour le patient. Il est acceptable d’utiliser des pansements serrés, des bandages, des orthèses, des compresses de glace ou d’ammoniac pour réduire la douleur.

Périostite

C'est l'inflammation du périoste (tissu conjonctif recouvrant les os). Cela se produit sous deux formes: chronique et aiguë. Pour décrire les causes de la maladie et les symptômes, vous pouvez répertorier les spécialistes impliqués dans le traitement de la périostite: traumatologue, vénéréologue, orthopédiste, rhumatologue, spécialiste de la tuberculose, oncologue, etc. La périostite est simple, causée par un traumatisme; fibreux, à la suite d'une exposition prolongée au périoste du stimulus (arthrite, ulcère trophique); purulent, en raison de l'exposition à des infections externes.

Le diagnostic initial est établi sur la base de l'examen et de la collecte de l'anamnèse. La radiographie est l’outil principal pour l’étude de la maladie, mais les signes sur la photo ne sont visibles qu’après 2 semaines. Le traitement de la périostite dépend de la maladie qui l’a provoquée.

Avec la périostite simple, le repos, les anti-inflammatoires et les analgésiques sont recommandés. En cas de périostite purulente, des antibiotiques sont prescrits et un abcès est drainé. Dans la périostite chronique, le traitement de la maladie sous-jacente est effectué et un ensemble de mesures physiothérapeutiques est appliqué.

La périostite du calcanéum ne diffère de la périostite dans aucun autre domaine.

Tendinite d'Achille (Achillite)

Il s'agit d'un processus inflammatoire du tendon lui-même, de l'aponévrose et de sa région. La cause de la maladie est une charge excessive, une technique incorrecte ou une violation du régime d'entraînement. La maladie peut également être diagnostiquée chez les personnes âgées, à la suite d'une lourde charge ponctuelle. Plus le tendon d'Achille est rigide, plus il est susceptible aux tendinites.

Une manifestation caractéristique de la tendinite est une augmentation progressive de la douleur, ainsi que de la douleur en montant les escaliers. Pour les personnes qui exercent constamment, la douleur n’est présente que dans les premières minutes de la séance d’entraînement et, après le réchauffement, les muscles et les tendons disparaissent complètement. Au repos complètement absent. L'image change quelque peu lorsque la tendinite devient chronique. La douleur peut alors augmenter pendant de longues périodes puis diminuer, tandis que l'échauffement (au contraire, elle peut s'intensifier) ​​ou qu'un repos prolongé ne l'élimine pas. La douleur peut aussi tourmenter la nuit.

Diagnostic standard de la maladie: examen médical, radiographie, échographie, IRM. Le traitement est conservateur. Repose en paix et bandage serré avant de marcher. La nomination des AINS est également possible.

4. tumeurs malignes

Le cancer du talon peut être une maladie indépendante ou secondaire résultant du transfert de cellules malignes dans les vaisseaux sanguins et les canaux lymphatiques. Les causes du cancer du talon ne sont pas claires. Cependant, l'ostéomyélite et l'arthrite peuvent être des facteurs provoquants.

Au stade initial, la maladie est asymptomatique. Avec une augmentation de la malignité, il y a une augmentation de la douleur, d'abord lors de la marche, puis au repos. La propagation du processus oncoprocess sur les tissus environnants entraîne un gonflement et une altération fonctionnelle de l'articulation, dans la mesure où les os peuvent se fissurer. Au toucher, le néoplasme ressemble à une bosse dense et soudée aux tissus adjacents, sans limites claires. La peau est rougeâtre.

Le diagnostic a lieu lors d'un examen médical et d'outils de recherche tels que la radiographie et l'IRM. Bien sûr, une biopsie est nécessaire pour l'histologie des tissus et la cytologie des cellules, ce qui déterminera le type de malignité. Le traitement dépend du type de cancer, de son stade et des caractéristiques individuelles du patient.

5. Neuropathie des branches calcanées médiales du nerf tibial

La neuropathie ou neuropathie est une maladie généralisée liée à la neurologie, consistant en des modifications dégénératives-dystrophiques des nerfs périphériques. Les changements peuvent être causés par des blessures de nature traumatique, échangeable, compressive ou inflammatoire. Tout dommage aux nerfs entraîne un dysfonctionnement de la partie correspondante du corps.

Les dommages aux nerfs du talon peuvent être causés par un saut de grande hauteur, une ecchymose, une longue marche dans de mauvaises chaussures. Il convient de noter que le talon fait très mal à l'intérieur et que cela peut être combiné à un engourdissement, une hypersensibilité, une sensation de brûlure ou des picotements. La douleur est souvent perçante.

La maladie est diagnostiquée en analysant les antécédents et, si nécessaire, en effectuant une étude utilisant les ultrasons, les ENG, les EMG, les rayons X, les tomodensitomètres, les IRM. Le traitement est prescrit en fonction de la maladie primaire à l'origine des lésions nerveuses. Dans ce cas, des médicaments qui améliorent le métabolisme et l’approvisionnement en sang sont nécessaires. Des médicaments contre la douleur peuvent également être utilisés.

Conclusion

La talalgie dans un ou les deux talons peut être causée par différentes maladies. La douleur est également provoquée par un effort excessif du pied, une longue marche, des chaussures inadaptées, l'obésité, l'ostéoporose, l'ostéophyte (gonflement du talon), l'arthrose et de nombreux autres facteurs. Il est impossible de couvrir toutes les causes d'un article. Par conséquent, seul un médecin devrait diagnostiquer le vrai problème.

Cependant, la plupart des maladies de la région du talon ont un point commun.

Au stade initial de la maladie, les symptômes sont si insignifiants qu’ils ne peuvent pas forcer le patient à consulter un médecin, ce dernier ne se produisant que lorsque la maladie est déjà négligée et a causé un préjudice grave et irréparable à la santé.

Par conséquent, si vous avez mal au talon, vous ne devez pas vous soigner vous-même ni ignorer le problème.

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

La jambe de l'enfant a mal au pied

Pourquoi l'enfant a-t-il une jambe de nuit? Blog ambulance médicale sur la croissanceSouvent, lors de la consultation d'un pédiatre, les parents se posent cette question: pourquoi l'enfant a-t-il mal à la jambe?


Tendos de ténosynovite: biceps longs, muscles poplités et biceps de l'épaule

Les orthopédistes et les traumatologues font souvent face à une lésion spécifique, définie comme un tendon de ténosynovite. La pathologie se caractérise par une longue période de latence, ce qui réduit les chances de pouvoir consulter un médecin en temps voulu.