Exercices pour la formation du muscle tibial postérieur et de sa fonction

Le muscle tibial postérieur provient des articulations des os du tibia dans la partie supérieure de la cheville et passe dans un tendon long et fort. Il traverse le talus du talon et est attaché aux os métatarsiens. En latin, ce muscle profond s'appelle tibia postérieur, ce qui signifie littéralement «flûte arrière» ou «trompette». Il est allongé et long, s'étend légèrement à la base et se rétrécit vers la fin. L'anatomie de ce muscle étonnant détermine sa fonction, il participe au processus de déploiement du pied, à l'extension plantaire et à la flexion de l'articulation de la cheville.

Lieu et fonction

Le muscle tibial postérieur (ABM) est situé entre le petit et le gros os tibial du tibia et est attaché au septa interosseux. Elle occupe la position la plus profonde. Au-dessus se trouvent les muscles fléchisseurs, le fléchisseur du pouce et les muscles du mollet. Sa base est plus proche de la tête des os du tibia.

  • Formation de la voûte plantaire en la soulevant. C'est un mouvement isolé.
  • Stabilisation du péroné. Si le péroné n'est pas fixé dans la mesure souhaitée, il va échouer. La friction de la tête des petits et des gros os du tibia provoque une instabilité du genou. Cela conduit progressivement à l'arthrose du genou. Il y a aussi une instabilité dans l'articulation de la cheville, la position du talus change. Il se déplace légèrement vers l'avant, ce qui limite la flexion et l'extension du pied. Ceci est particulièrement important pour les athlètes car la marche est raccourcie pendant la marche et la course. Si ce phénomène est observé dans une jambe, il se produit au fil du temps des différences de volume et de tonus des fesses.
  • Maintient la voûte plantaire et stabilise l'articulation du genou.

Avec la faiblesse de l'ABM, les autres muscles ne peuvent pas fonctionner correctement: ni le grand fessier, ni les extenseurs des doigts. Ils s'éteignent en conduisant, pendant une étape. Cela provoque de la douleur et de l'inconfort, entraînant éventuellement une diminution de la mobilité de la jambe.

Un signe de faiblesse ZBM - douleur au mollet.

La faiblesse du muscle tibial postérieur provoque la faiblesse de l'appareil ligamentaire du pied, tous les petits os qui forment son arcade, divergent sur les côtés, ce qui conduit à l'apparition d'un pied plat.

La voûte plantaire transversale et longitudinale forme le tonus de ce muscle. L'efficacité de toutes les jambes en dépend.

Causes et effets d'un MBA affaibli

En raison de la perte de tonus, une tendinopathie ZBM se développe - l'ectopus du muscle tibial postérieur subit des modifications pathologiques. Le principal symptôme de cette maladie est une sensation désagréable, en particulier après une marche ou une course, dans la zone de fixation du muscle, du ligament et de la localisation du MBA.

Une inflammation des muscles, des vaisseaux, des veines et des artères de la jambe inférieure est également très probable.

Il devient difficile pour eux d'alimenter le muscle en sang dans le volume requis, de sorte qu'il perd partiellement ses fonctions.

La faiblesse du BCA provoque non seulement des pieds plats, mais empêche également le développement du muscle fessier. Pompez les fesses dans ce cas ne sera obtenu qu'après la restauration des fonctions du MBA.

Principes de formation ZBM

Pour restaurer la fonction du ZBM, vous devez effectuer une série d'exercices spéciaux pour la réduire, ainsi que pour la tonifier à chaque étape. Cela est possible si le pied est bien non plié à chaque pas.

Un mouvement isolé de la BCA se produit lorsque le pied se déplace vers l'intérieur. Donc, seul le muscle tibial postérieur fonctionne.

Ce mouvement est utilisé pour sa formation et son développement.

Les athlètes et ceux qui ont un tonus musculaire affaibli, si les pieds sont plats, il est important de respecter les principes d'entraînement et de s'entraîner régulièrement, uniquement de cette façon, vous pourrez obtenir des résultats.

Comment restaurer le tonus du muscle tibial postérieur

Il est très difficile d'agir de l'extérieur sur le MCG. Vous pouvez y accéder entre le muscle du mollet et l'os tibial.

Le massage peut être fait indépendamment en effectuant les actions suivantes:

  • en tapotant sur le tibia postérieur de bas en haut et dans la direction opposée. Dans le même temps, vous devez déplacer le pied à gauche et à droite. Cela améliorera l'effet. Le tapotement doit être doux, le recours à la force ne fera que nuire;
  • en appuyant avec les pouces ou la base de la paume le long du tibia sur la face interne de la base du MBA au pied. Plus près de la cheville à cet endroit sont les terminaisons nerveuses et la pression peut être très douloureuse.

Il est nécessaire de bien travailler le muscle avec un massage, de relâcher les zones de tension puis de commencer les exercices.

  1. Assis posez vos pieds sur le sol. Sur le pied de l'intérieur dans la zone de l'orteil à pousser. Arrêtez-vous à ce moment pour résister pendant quelques secondes. Dans ce cas, le genou ne bouge pas, reste dans une position statique. Effectuer jusqu'à 10 répétitions.
  2. Assis sur la chaise pour faire des mouvements avec le pied, sans le déchirer du sol, vers l’autre pied. Les talons restent immobiles, les chaussettes se déplacent vers le pied opposé. Faites 10 répétitions pour chaque jambe.
  3. Pour faire l'exercice 2, mais en même temps à deux pieds. Lorsque vos doigts se touchent, appuyez dessus pendant 3 secondes. Les pieds comme s'ils essayaient de se déplacer vers l'intérieur, mais interféraient les uns avec les autres. Effectuer de 5 à 10 répétitions.

La deuxième étape de la formation consiste en des exercices pour le muscle tibial postérieur avec un élastique.

  1. Harnais pour sécuriser et faire une boucle. Placez la boucle sur le pied, assis sur le sol, jambe tendue vers l’avant. Faire un mouvement isolé du pied (rotation des chaussettes vers l’intérieur avec effort) avec la corde drapée. Le nombre de fois individuellement, à la fatigue dans le muscle. Cette version de l'exercice peut être réalisée en étant assis sur une chaise.
  2. Ce mouvement doit être connecté lorsque les premiers exercices après une fracture sont effectués facilement. Il est nécessaire de poser le pied sur la marche le long du bord. Il est conseillé que la moitié du pied soit légèrement suspendue à l'estrade. Maintenant, vous devez vous lever un peu, déplacer votre poids sur le pied du pied qui travaille, puis revenir à la position de départ. Effectuer jusqu'à la fatigue, il est important de ne pas en faire trop.

Pour rétablir et maintenir le ton du MBA, vous devez effectuer avec soin et calme l'ensemble du complexe et masser chaque jour. Un entraînement régulier du muscle tibial ramènera ses anciennes fonctionnalités.

Dans la vidéo, vous pouvez voir la structure anatomique de la jambe et du pied, voir les exercices de base pour maintenir les fonctions du MBA.

Ivanova Svetlana

Thérapeute de la seconde catégorie, transfusiologue, expérience de 29 ans

Diagnostic et traitement des problèmes du système musculo-squelettique (jambe inférieure) et de l'abdomen.

  • douleur et inconfort abdominaux;
  • ecchymoses et blessures à la jambe;
  • toux, douleur à la poitrine;
  • ARI, ARVI;
  • intoxication alimentaire;
  • froid
  • nez qui coule;
  • malaise général;
  • maux de tête;
  • articulations douloureuses;
  • température élevée.
  • Diplôme en "Médecine générale" (Thérapeutique et Prophylactique) ", Université d’État de Chuvash. I.N. Ulyanova, Faculté de médecine (1990)
  • Stage dans la spécialité "Questions de thérapie choisies", Académie de médecine de l’État de Kazan (1996)

Cours de recyclage

  • "Questions de néphrologie pour les thérapeutes", Institut d'État pour la formation avancée de médecins nommés d'après V.I. Lénine (1995)
  • "Thérapie", Académie de médecine de Kazan (2001)
  • "Transfusiology", Académie russe de médecine de l'enseignement supérieur, Ministère de la santé de la Fédération de Russie (2003)
  • "Thérapie et pneumologie", Académie de médecine de l'enseignement supérieur de Saint-Pétersbourg, Agence fédérale pour le développement social et la santé (2006)
  • "Transfusiologie", Académie de médecine de l'enseignement supérieur de l'Agence fédérale de la santé et du développement social, Saint-Pétersbourg (2007)
  • "Transfusiologie", Institut des hautes études de médecine du ministère de la Santé et du Développement social de Chuvashia (2012)
  • "Thérapie", Institut d'études médicales avancées du ministère de la Santé et du Développement social de Chuvashia (2013)
  • "Thérapie", Université de Russie pour l'amitié entre les peuples (2017)

Lieu de travail: clinique MedtsentrServis Kurskaya

Muscle tibial arrière

Muscle tibial postérieur, m. tibialis postérieur, situé entre les deux muscles décrits ci-dessus, directement sur la membrane interosseuse.

Le muscle provient de la membrane interosseuse ainsi que des bords adjacents des os du tibia et du péroné. En descendant, va dans un long tendon, qui, après avoir passé dans un canal séparé sous le rétinaculum mm. flexorum, se plie à l'arrière de la cheville médiale et, allant à la plante du pied, est attachée à la tubérosité de l'os naviculaire et aux trois os en forme de coin.


Fonction: plie le pied en le faisant pivoter vers l'extérieur (supinning).

Innervation: n. tibialis (LV-SII).

Approvisionnement en sang: aa. tibialis postérieur.

Atlas de l'anatomie humaine. Akademik.ru 2011

Voyez ce que le "muscle tibial postérieur" dans d'autres dictionnaires:

Le muscle tibial postérieur est surligné en rouge... Wikipedia

Muscle tibial antérieur - rouge en surbrillance... Wikipedia

Artère poplitée (artena poplitea) et artère tibiale postérieure (tibial antérieur postérieur) et leurs branches - Vue arrière. Veau, muscle soléaire, muscle, flexion du pouce coupé et enlevé. fente tendineuse (gros muscle adducteur); fosse poplitée; artère poplitée; artère du genou supérieure latérale; branches musculaires à...... Atlas de l'anatomie humaine

Le muscle qui cause le gros orteil - Le muscle qui cause le gros orteil... Wikipedia

Le muscle qui enlève le gros orteil - étiqueté pour... Wikipedia

Le muscle qui enlève le petit doigt du pied - Le muscle qui enlève le petit doigt du pied... Wikipedia

Muscle opposant le petit orteil du pied - Nom latin Musculus adverse's digiti minimi Début du ligament plantaire... Wikipedia

Tibialis (Tibialis) - l'un des deux muscles de la jambe, partant du tibia et passant aux os du tarse. Le muscle tibial antérieur (tibial antérieur) s'étend et suppose le pied. Le muscle tibial postérieur (tibial postérieur) fléchit, mène et......... termes médicaux

BOLUSHEBER MUSCLE - (tibialis) est l’un des deux muscles de la jambe, partant du tibia et passant aux os du tarse. Le muscle tibial antérieur (tibial antérieur) s'étend et suppose le pied. Le muscle tibial postérieur (tibialis postérieur) fléchit,...... Dictionnaire médical

muscle mono-pinus - (m. unipennatus) muscle dans lequel des faisceaux musculaires sont situés d'un côté du tendon, perpendiculairement à celui-ci (par exemple le tibial postérieur). La fonction plie le pied, abaissant son bord médial... Glossaire de termes et de concepts relatifs à l'anatomie humaine

Muscle tibial arrière

Le contenu

Commencer l'édition

  • Deux tiers proximaux de la surface postérieure du tibia
  • Deux tiers proximaux de la surface médiale du péroné
  • Membrane intercostale de la jambe

Joindre Modifier

  • Tuberosité de l'os naviculaire
  • Cuboïde, sphénoïde médial, intermédiaire et latéral
  • La base des os métatarsiens II - IV

Innervation Modifier

  • Nerf tibial, L5-S1

Le muscle tibial postérieur (m. Tibialis posterior), avec le long muscle péronier, forme une boucle musculaire fonctionnelle qui stabilise les déplacements latéraux et antéropostérieurs du pied.

Flexion plantaire du pied au niveau de la cheville

* M. peroneus longus

* M. Peroneus Brevis

* M. tibial antérieur

* M. tibial antérieur

* M. peroneus longus

* M. Peroneus Brevis

Supination / flexion plantaire du pied. Tests musculaires fonctionnels Modifier

Problèmes et commentaires

  • Dans le mouvement effectué par le muscle tibial postérieur, le muscle gastro-méningé, le long fléchisseur des doigts et le long fléchisseur du pouce sont également impliqués.

Le muscle tibial postérieur, le long fléchisseur du gros orteil et le fléchisseur des orteils (non décrits dans ce livre) font référence aux muscles posturaux médians du pied car, en raison du petit bras de levier, ils ne développent pas une grande force lors de la flexion plantaire et de la supination du pied. Ces muscles placent le pied dans une position optimale pour développer la force maximale du muscle triceps du tibia et le modifient en fonction du support. Ainsi, il joue un rôle important dans tous les sports d’équipe, sports de fond, gymnastique et ski alpin (dérapage). Avec les muscles pronateurs, il stabilise le pied, par exemple lorsque vous vous tenez debout sur une jambe, utilisée pour le patinage artistique, la gymnastique rythmique et de nombreux sports de contact. De plus, ce muscle dû à la flexion et à la supination plantaires est impliqué dans les mouvements lors de la pratique de toutes sortes de sports indiqués pour le muscle soléaire.

Exercices pour la formation du muscle tibial postérieur et de sa fonction

Traitement du syndrome tibial

Le syndrome de douleur musculaire est causé par un spasme. Pour déterminer la cause de la douleur, vous devez analyser votre journée précédente.

Les raisons peuvent être les suivantes:

  • Blessure et tension. La douleur survient en violation de l'intégrité des fibres musculaires et du tonus accru.
  • Violation de posture. Une longue position assise à la table dans la mauvaise posture, des chaussures inconfortables, une torsion du corps d'un côté - tous ces facteurs contribuent à l'apparition de la douleur.
  • Surmenage émotionnel. Particulièrement caractéristique des enfants. Le stress provoque souvent le tonus musculaire.
  • Myalgie La maladie, accompagnée d'insomnie. Il se caractérise par une douleur dans les muscles de tous les côtés.
  • Activité physique excessive. Caractérisé par les hommes impliqués dans les sports lourds ou dans le gymnase.
  • Myosite. Le processus inflammatoire dans les fibres musculaires se développe après des infections et des blessures. La douleur augmente avec le mouvement.

Pendant les activités sportives, l’acide lactique s’accumule dans les muscles et des microfissures peuvent apparaître dans les fibres. Avant chaque approche, il est recommandé de secouer le membre pour disperser le liquide qui presse les terminaisons nerveuses.

La douleur après l'entraînement peut être naturelle et pathologique. Naturel se produire dans les cas suivants:

  • après le premier entraînement, parce que le corps n'est pas habitué aux charges;
  • après une longue pause;
  • lors de l'ajout de nouveaux exercices au programme;
  • avec une intensité accrue de la formation.

Pour supprimer la douleur de cette nature, il suffit d'étirer et de prendre une douche chaude à la fin de la formation.

Les douleurs pathologiques sont caractérisées par la netteté et la durée. Se produisent dans les cas de:

  • exercice incorrect;
  • classes sans échauffement et d'étirement;
  • malnutrition;
  • effort physique excessif.

Peut-être l'apparition de symptômes supplémentaires - hématomes, gonflement. Lorsque de telles douleurs apparaissent, vous devez arrêter de vous entraîner et consulter immédiatement un médecin.

Manque de sommeil, entraînements quotidiens exténuants, régime alimentaire malsain - tous ces facteurs ont un effet néfaste sur la condition des muscles.

Si vous sentez que le muscle tibial antérieur commence à faire mal, cela est probablement dû à une maladie appelée syndrome tibial antérieur ou à une jambe fractionnée. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette condition:

  • Voûte plantaire aplatie du pied. Il provoque une divergence des os entre la jambe inférieure et le tarse, ce qui augmente la charge sur les tendons de la partie antérieure de la jambe inférieure et provoque des douleurs dans le tiers inférieur.
  • Tendinite. L'inflammation peut toucher tous les tendons de la jambe. Cela est dû principalement à un jogging sur une mauvaise surface, ce qui provoque la chute régulière d'un pied à l'intérieur. La pronation renforcée unique (dislocation) peut également causer une tendinose.
  • Tendovaginite. Un autre type de processus inflammatoire. Localisé dans les tissus de la gaine du tendon.
  • Syndrome du lit fascial antérieur de la jambe. Les lésions qui provoquent un gonflement du tissu musculaire (ecchymoses) créent une pression dans la région du nerf fibulaire profond: les vaisseaux antérieurs du tibia, l'artère et la veine.
  • Fractures de fatigue. Ces dommages aux os résultent d'un effort physique accru. Il survient le plus souvent chez les sprinters et les marathoniens. La manifestation du syndrome tibial est dans ce cas précédée d'une inflammation du périoste.
  • Récupération insuffisante des blessures précédentes. Il faut laisser suffisamment de temps aux ligaments pour récupérer, sinon le risque de récidive est élevé.
  • Une forte augmentation de l'activité physique. L’entraînement doit commencer par l’échauffement et son intensité doit correspondre au niveau d’entraînement de la personne.

Avec le développement du syndrome tibial, on note une douleur dans les jambes inférieures, elles sont particulièrement fortes le matin. Dans les cas avancés, il y a douleur lors des mouvements, inconfort lors de la palpation et gonflement.

Dès que vous sentez que le muscle tibial antérieur fait mal en marchant ou commence à le réduire, il est nécessaire de réduire la charge de toute urgence et de consulter un médecin.

Le traitement du syndrome ne vous oblige pas à arrêter complètement votre entraînement. Cependant, il est nécessaire de fournir régulièrement du repos aux membres endommagés.

Si le muscle tibial antérieur fait mal pendant la course, vous devez augmenter le taux de progression de 10%.

Il est également nécessaire d'appliquer froid sur le membre blessé pour neutraliser l'inflammation. La règle principale est d’envelopper la glace avec une serviette pour éviter son contact direct avec la peau.

Le massage aidera à soulager les tensions, à rétablir l'apport sanguin au membre et à tonifier les muscles.

Il est important de vous entraîner régulièrement les jambes. Renforcer et étirer les muscles les rendra plus élastiques, tout en protégeant le tibia des fissures et des fractures.

Cela a un effet bénéfique sur l'état du tissu tendineux, ainsi que sur la force. En outre, toutes les mesures proposées contribueront à restaurer la capacité du nerf tibial à innerver la surface du tibia.

Après examen, le médecin pourra dire pourquoi la douleur ne disparaît pas. Les méthodes de diagnostic modernes déterminent de nombreuses maladies, telles que la transposition du muscle tibial postérieur, la déchirure et la déchirure des ligaments et des tendons.

Lorsque le muscle tibial antérieur est douloureux, l'exercice aide non seulement à soulager les symptômes, mais également à prévenir les lésions récurrentes des tissus. Renforcer les muscles de la jambe est l’exercice le plus efficace pour étirer la cheville. Il est également important de renforcer la voûte plantaire longitudinale.

Pour la formation, vous aurez besoin d'une serviette. Algorithme d'actions:

  • position de départ - assis, serre le pied avec une serviette en tenant les deux bouts dans les mains;
  • en alternance, pour remplacer la position neutre du pied sur la supination et la pronation.

La gymnastique suivante ne sera pas moins efficace:

  1. Soulever et abaisser les talons. Un endroit idéal pour cet entraînement serait une échelle, mais vous pouvez utiliser n’importe quel support. Tenez-vous sur la marche pour que les talons pendent. Monte et tombe sur les chaussettes, augmentant progressivement l'amplitude des mouvements. Cet exercice aidera également à bien pomper les muscles du mollet.
  2. Auto-massage sur le rouleau. Vous devez vous asseoir sur le sol, appuyer une cheville sur le sol, mettre un coussin dur sous le second. Déplacez le pied sur la platine d'avant en arrière de manière à masser toute la jambe. Portez une attention particulière à la zone touchée. Répétez la même chose avec l'autre jambe.
  3. Saute sur les jambes droites. Cet exercice peut être fait à la fois indépendamment et avec une corde. Debout sur les chaussettes, sans plier les genoux, saute légèrement. Ajustez le nombre de répétitions en fonction de votre bien-être.

Les exercices qui exercent une forte charge sur les muscles de la cheville, tels que les squats, doivent être reportés pour le moment. Risque accru de rupture des tendons.

Jambes humaines - le corps porteur, qui représente une charge énorme chaque jour. En l'absence de condition physique, il est très facile d'étirer ou même de casser les muscles et les tendons.

Si vous ressentez de la douleur et de l’inconfort en marchant, contactez immédiatement un traumatologue ou un orthopédiste pour obtenir des conseils. Comme pour toute maladie, une thérapie initiée en temps voulu vous aidera à éviter les conséquences désagréables et à réduire la durée du traitement.

Il est très difficile d'agir de l'extérieur sur le MCG. Vous pouvez y accéder entre le muscle du mollet et l'os tibial.

Le massage peut être fait indépendamment en effectuant les actions suivantes:

  • en tapotant sur le tibia postérieur de bas en haut et dans la direction opposée. Dans le même temps, vous devez déplacer le pied à gauche et à droite. Cela améliorera l'effet. Le tapotement doit être doux, le recours à la force ne fera que nuire;
  • en appuyant avec les pouces ou la base de la paume le long du tibia sur la face interne de la base du MBA au pied. Plus près de la cheville à cet endroit sont les terminaisons nerveuses et la pression peut être très douloureuse.

Il est nécessaire de bien travailler le muscle avec un massage, de relâcher les zones de tension puis de commencer les exercices.

Pour le traitement des pieds plats, le début des cours sur le maintien et la restauration du ton du MBA devrait se faire avec des exercices statiques.

  1. Assis posez vos pieds sur le sol. Sur le pied de l'intérieur dans la zone de l'orteil à pousser. Arrêtez-vous à ce moment pour résister pendant quelques secondes. Dans ce cas, le genou ne bouge pas, reste dans une position statique. Effectuer jusqu'à 10 répétitions.
  2. Assis sur la chaise pour faire des mouvements avec le pied, sans le déchirer du sol, vers l’autre pied. Les talons restent immobiles, les chaussettes se déplacent vers le pied opposé. Faites 10 répétitions pour chaque jambe.
  3. Pour faire l'exercice 2, mais en même temps à deux pieds. Lorsque vos doigts se touchent, appuyez dessus pendant 3 secondes. Les pieds comme s'ils essayaient de se déplacer vers l'intérieur, mais interféraient les uns avec les autres. Effectuer de 5 à 10 répétitions.

La deuxième étape de la formation consiste en des exercices pour le muscle tibial postérieur avec un élastique.

  1. Harnais pour sécuriser et faire une boucle. Placez la boucle sur le pied, assis sur le sol, jambe tendue vers l’avant. Faire un mouvement isolé du pied (rotation des chaussettes vers l’intérieur avec effort) avec la corde drapée. Le nombre de fois individuellement, à la fatigue dans le muscle. Cette version de l'exercice peut être réalisée en étant assis sur une chaise.
  2. Ce mouvement doit être connecté lorsque les premiers exercices après une fracture sont effectués facilement. Il est nécessaire de poser le pied sur la marche le long du bord. Il est conseillé que la moitié du pied soit légèrement suspendue à l'estrade. Maintenant, vous devez vous lever un peu, déplacer votre poids sur le pied du pied qui travaille, puis revenir à la position de départ. Effectuer jusqu'à la fatigue, il est important de ne pas en faire trop.

Lieu et fonction

Le muscle tibial postérieur (ABM) est situé entre le petit et le gros os tibial du tibia et est attaché au septa interosseux. Elle occupe la position la plus profonde.

  • Formation de la voûte plantaire en la soulevant. C'est un mouvement isolé.
  • Stabilisation du péroné. Si le péroné n'est pas fixé dans la mesure souhaitée, il va échouer. La friction de la tête des petits et des gros os du tibia provoque une instabilité du genou. Cela conduit progressivement à l'arthrose du genou. Il y a aussi une instabilité dans l'articulation de la cheville, la position du talus change. Il se déplace légèrement vers l'avant, ce qui limite la flexion et l'extension du pied. Ceci est particulièrement important pour les athlètes car la marche est raccourcie pendant la marche et la course. Si ce phénomène est observé dans une jambe, il se produit au fil du temps des différences de volume et de tonus des fesses.
  • Maintient la voûte plantaire et stabilise l'articulation du genou.

Il peut sembler que le MBA ne tient que l'arc. Mais si ses fonctions sont affaiblies, modifiez l'emplacement de la cuisse, du genou, des os de la partie inférieure de la jambe. Cela conduit à divers changements pathologiques du squelette et à des douleurs, à une posture altérée, à des changements dégénératifs de la colonne vertébrale.

Avec la faiblesse de l'ABM, les autres muscles ne peuvent pas fonctionner correctement: ni le grand fessier, ni les extenseurs des doigts. Ils s'éteignent en conduisant, pendant une étape. Cela provoque de la douleur et de l'inconfort, entraînant éventuellement une diminution de la mobilité de la jambe.

La faiblesse du muscle tibial postérieur provoque la faiblesse de l'appareil ligamentaire du pied, tous les petits os qui forment son arcade, divergent sur les côtés, ce qui conduit à l'apparition d'un pied plat.

La voûte plantaire transversale et longitudinale forme le tonus de ce muscle. L'efficacité de toutes les jambes en dépend.

Causes et effets d'un MBA affaibli

En raison de la perte de tonus, une tendinopathie ZBM se développe - l'ectopus du muscle tibial postérieur subit des modifications pathologiques. Le principal symptôme de cette maladie est une sensation désagréable, en particulier après une marche ou une course, dans la zone de fixation du muscle, du ligament et de la localisation du MBA.

Une inflammation des muscles, des vaisseaux, des veines et des artères de la jambe inférieure est également très probable.

La faiblesse du BCA provoque non seulement des pieds plats, mais empêche également le développement du muscle fessier. Pompez les fesses dans ce cas ne sera obtenu qu'après la restauration des fonctions du MBA.

Principes de formation ZBM

Pour restaurer la fonction du ZBM, vous devez effectuer une série d'exercices spéciaux pour la réduire, ainsi que pour la tonifier à chaque étape. Cela est possible si le pied est bien non plié à chaque pas.

Un mouvement isolé de la BCA se produit lorsque le pied se déplace vers l'intérieur. Donc, seul le muscle tibial postérieur fonctionne.

Les athlètes et ceux qui ont un tonus musculaire affaibli, si les pieds sont plats, il est important de respecter les principes d'entraînement et de s'entraîner régulièrement, uniquement de cette façon, vous pourrez obtenir des résultats.

Exercice du muscle tibial arrière

Exercices pour la formation du muscle tibial postérieur et de sa fonction

Considérant les manifestations de cette pathologie comme les pieds plats, vous devez comprendre comment un pied normal devrait fonctionner.

Ensuite, nous considérons les conditions d’apparition et de développement du pied plat acquis.

La stabilité et la mobilité des articulations dépendent de trois éléments: la forme des os, l’état de la capsule et l’appareil ligamenteux qui relie les os, formant l’articulation, et les muscles qui l’entourent.

Le pied plat acquis chez l'adulte est associé à un affaiblissement du muscle tibial postérieur (m. Tibialis postérieur), ce qui entraîne une dégradation du ligament plantaire calcanéen-scaphoïde (lig. Calcaneona-viculare plantare) et une violation du pied osseux.

Le pied plat acquis chez l'adulte est basé sur un déséquilibre musculaire - un muscle tibial postérieur affaibli (m.tibialis postérieur) du côté médial, dont les tendons passent au seul muscle fibulaire court et surétiré (m.peronaeus brevis) appartenant au groupe latéral antagoniste.

Ce déséquilibre expose le ligament scaphoïde calcanéen plantaire (lig. Calcaneona-viculare plantare), ce qui finit par entraîner l’effondrement de l’arcade médiale du pied et des sensations douloureuses.

La véritable cause de la maladie est inconnue, mais il faut supposer que la cause du pied plat repose sur plusieurs facteurs, dont l'un est un déséquilibre musculaire scientifiquement sain.

En outre, il existe une raideur du tendon d’Achille et des muscles associés - gastrocnémien et soléaire (l’étirement de ces muscles peut être utilisé pour la prévention et le traitement du pied plat acquis).

Les femmes sont plus sensibles à cette maladie que les hommes, en particulier dans les 55 à 60 ans.

Le ligament heelto-naviculaire (lig. Calcaneona-viculare plantare) relie l’os du talon (talon) au naviculaire.

La forme de l'os naviculaire, qui se trouve du côté médial au centre du pied, ressemble à la forme d'un bateau.

Ce faisceau est un important stabilisateur de la voûte plantaire longitudinale médiale.

Le muscle tibial du dos est le muscle clé qui soutient le ligament plantaire talon-naviculaire.

Ce muscle provient de la membrane interosseuse à hauteur de 2/3 de la hauteur des parties postérieures du péroné et des os du tibia.

Passé sous le ligament plantaire en forme de bateau calcanéen, le muscle tibial postérieur est divisé en deux faisceaux:

  • une partie est attachée à la tubérosité de l'os naviculaire
  • l'autre est à nouveau divisé en faisceaux, qui sont attachés aux deuxième à quatrième os métatarsiens et au deuxième os en forme de coin

La fonction principale du muscle tibial postérieur est de supiner le pied (déplier la semelle vers l’intérieur) et d’aider à remonter la jambe et à se plier au niveau de la cheville.

Ce muscle est un important stabilisateur du médio-pied lors de la marche, lorsque le talon est au sommet.

Le muscle tibial antérieur (m.tibialis anterior), qui s'étend médialement au milieu du pied, aide à déplier la plante de la plante vers l'intérieur (supin).

Un antagoniste du muscle tibial postérieur est le muscle fibulaire court (m.peronaeus brevis), qui commence à la moitié inférieure de la surface latérale du péroné et à la division intermusculaire de la jambe, descend et passe près du tendon du long muscle fibulaire.

À l'arrière de la cheville latérale, le tendon est déplacé vers l'avant le long du calcanéum et est attaché au tubercule de l'os métatarsien en V.

Sa fonction est de plier et de pénétrer dans le pied (renverser la semelle), en abaissant son bord latéral médian et élévateur et en rétractant également le pied.

Il aide à stabiliser la voûte transversale du pied.

Par conséquent, tout d'abord, pendant la thérapie physique, qui comprend également des exercices de pied plat transversal, il convient de porter une attention particulière aux muscles de la jambe.

1. Incluez le muscle tibial postérieur, soutenant la voûte interne du pied.

2. Utilisez le bas de la jambe (muscles de l'extérieur) pour renforcer les muscles des antagonistes en leur offrant une résistance.

Muscle tibial arrière

Le nom latin du tibia est trompette ou flûte / tibia; postérieur - arrière.

Le muscle tibial postérieur est le muscle le plus profond du groupe postérieur du mollet. Il soutient les arches du pied.

Lieu d'origine: La partie latérale de la surface postérieure du tibia. Les deux tiers supérieurs de la surface postérieure du péroné. La plupart de la membrane interosseuse.

Attachement: tubérosité scaphoïde. À l'aide d'extensions fibreuses aux supports du talus, trois cuboïdes en forme de coin et les bases des deuxième, troisième et quatrième os métatarsiens.

Action: tourne le pied. Participe à la flexion plantaire de la cheville.

Innervation: nerf tibial L (4), 5, S1.

Approvisionnement en sang: artère fibulaire à travers l'artère tibiale postérieure (de l'artère poplitée).

Mouvement fonctionnel de base: Exemples: marche sur la pointe des pieds. Pousser les pédales de voiture.

Article écrit en utilisant wikipedia

Comment traiter les pieds plats

Naturellement, entre autres choses, il est recommandé de marcher fréquemment sur des cailloux ou du sable, sur diverses surfaces montagneuses, mais la masse écrasante d’exercices vise à entraîner les muscles de la voûte plantaire. Cela inclut également la marche sur les talons, les orteils, le dos ou l'intérieur du pied, etc. En fait, tout un ensemble d'exercices pour l'ensemble du groupe des muscles du pied.

En même temps, il existe une caractéristique très importante: les exercices énumérés ci-dessus, qui sont donnés par la majorité des orthopédistes afin de conserver la voûte plantaire, ne visent pas réellement à la conserver.

C'est-à-dire que les muscles qui doivent garder la voûte plantaire ne sont pas entraînés. Bien sûr, dans le système de traitement du pied plat, ces exercices sont importants, mais le muscle principal qui retient la voûte plantaire et l'os naviculaire est le muscle tibial postérieur.

Et si la voûte plantaire n'est pas maintenue, le genou, l'articulation de la hanche, etc., changent de position: elle commence entre l'os tibial postérieur et l'os tibial, en maintenant ces os ensemble, remplissant également la fonction de la membrane interosseuse.

Les tendons du muscle tibial postérieur sont dirigés vers le bas, passant sous l'os naviculaire et attachés aux os du pied.

Ainsi, quand exactement ce muscle perd son tonus, tout le pied commence à se "défaire".

Avec la faiblesse de ce muscle tibial postérieur, tous les autres muscles commencent tout juste à s'éteindre. Ni les muscles fessiers ni les extenseurs du cou ne peuvent fonctionner. Immédiatement, la faiblesse commence dès que vous commencez à marcher. Pas assis, pas couché, c'est-à-dire pendant une étape, un dysfonctionnement musculaire survient.

Par conséquent, nous commençons déjà à parler ici non d’un massage classique des pieds pour la détente et le plaisir, mais d’un massage thérapeutique.

De l'autre côté de la jambe, il y a un groupe de muscles péroniers, dont les tendons passent également sous la cheville, à la différence près qu'ils sont attachés aux os de la voûte plantaire de l'autre côté. Mais la fonction principale du pied dans ce sujet est assurée par la force du muscle tibial postérieur. Et c’est précisément avec cela qu’il faut commencer par résoudre le problème du pied plat.

Il faut savoir si cela ne fonctionne pas et pour quelle raison; s'il est nécessaire de le renforcer et comment le renforcer, en restaurant sa force et en lui donnant un tonus. Avec les pieds plats, ce muscle ne fonctionne pas toujours, mais si vous commencez immédiatement à l’entraîner sans en comprendre la cause, il ne vous aidera pas à vous débarrasser du pied plat. Par conséquent, nous devons d'abord trouver la cause.

Et pour cela, vous devez contacter un spécialiste en flatfoot / Massage ne vous aidera pas ici.

Toute la conception du pied est formée dans le corps humain de manière à non seulement absorber la marche en marchant ou en courant, mais également à protéger la personne des coups de la marche ou de la course qui ne sont pas transférés à l'articulation de la hanche et à la colonne vertébrale, battre ses reins ". C’est la raison pour laquelle le pied devrait se lever avec une charge. Tout cela se produit lorsque les muscles et les articulations fonctionnent correctement. Mais cela n'est possible que s'il n'y a pas de pied plat.

Si vous ou vos enfants avez les pieds plats et qu'il y a un prolapsus de la voûte plantaire, alors que vous marchez ou courez, l'os naviculaire se déplacera vers le bas. Ceci, à son tour, peut causer des blessures au tendon du tibial postérieur, ce qui explique pourquoi le muscle est blessé et ne peut pas fonctionner.

Les tendons du muscle tibial postérieur passent sous la cheville interne et l'os naviculaire, dont la position forme la voûte plantaire elle-même. Lorsque l’os naviculaire descend, l’arcade longitudinale du pied s’aplatit.

Et c'est le ton du muscle tibial postérieur qui détermine la position de l'os naviculaire. De plus, le tendon du muscle tibial postérieur est attaché aux os cuboïdes et aux phalanges métatarsiennes.

Par conséquent, le muscle tibial postérieur est impliqué dans la formation et la voûte transversale du pied.

Un autre point important. Lorsque vous avez les pieds plats, le muscle tibial postérieur cesse de fonctionner, son muscle du mollet essaie d'assumer sa fonction de stabilisation du muscle du mollet et devient trop douloureux.

Dans ce cas, vous devez continuer à marcher et à faire des affaires. Mais le muscle tibial postérieur aux pieds aplatis n'a pas le temps de récupérer et peut simplement commencer à s'atrophier.

Et après que ce muscle soit éteint, l'étirement des ligaments lui-même peut commencer. Et malgré le fait que pendant un certain temps, les ligaments maintiendront toujours la voûte plantaire, sans que le muscle tibial postérieur ne soit affecté, ils commenceront également à s'étirer.

Cela conduira au fait que tous les os de la voûte transversale du pied vont commencer à se disperser sur le côté.

Par conséquent, la première étape consiste à supprimer tous les points de déclenchement du muscle tibial postérieur.

Mais comment y arriver, s’il est situé au niveau le plus profond de la face postérieure de la jambe et fermé par une épaisse couche de muscles gastrocnémiens et soléaires, ainsi que de fléchisseurs des doigts.

Et le seul endroit où vous pouvez l'obtenir est du côté de l'écart entre le muscle gastrocnémien et l'os tibial. Vous pouvez également le faire en faisant vibrer le tibia lors de certains retournements de pied.

Ensuite, pour que le muscle retrouve son tonus, vous devez commencer à faire des exercices sur le muscle tibial postérieur. Tout d'abord, il doit s'agir d'exercices statiques aux ligaments qui maintiennent la voûte plantaire, a commencé à récupérer. Et alors seulement, vous devriez effectuer des exercices spéciaux dans la dynamique, lorsque le muscle est prêt pour la charge.

Si vous passez directement aux exercices complexes, vous pouvez blesser le muscle, car il ne sera tout simplement pas prêt pour de tels efforts.

Et, bien sûr, il est important d'être très prudent lorsque vous effectuez de tels exercices et de vous rappeler que vous entraînez un muscle affaibli qui ne fonctionne plus depuis très longtemps.

Naturellement, si la douleur survient, l'exercice doit être arrêté de toute urgence. Mais tout cela devrait avoir lieu sous la direction d'un médecin spécialiste.

Muscle tibial du dos. Sa fonction et sa structure

Le muscle tibial postérieur (Musculus tibialis postérieur) est le muscle du mollet du groupe postérieur.

Situé entre le long fléchisseur des doigts (latin M. flexor digitorum longus) et le long fléchisseur du gros orteil (latin M. flexor hallucis longus).

La structure du muscle tibial postérieur

Il commence à partir du septum interosseux, ainsi que des bords adjacents des os du tibia et du péroné. Envoyé et va dans un long tendon, qui, après avoir passé dans un canal séparé sous le lat. rétinaculum mm. flexorum, se plie à l'arrière de la cheville médiale et, allant à la plante du pied, est attachée à la tubérosité du scaphoïde et aux trois os en forme de coin.

Fonction du muscle tibial postérieur

Plie le pied et l'amène avec le muscle tibial antérieur. Avec d'autres muscles qui sont fixés sur le bord médial du pied, il participe également à la formation de "l'étrier", ce qui renforce la voûte transversale du pied.

Voir aussi:

  • Exercices pour l'entraînement des veaux
  • Comment construire vos muscles de la cuisse
  • Comment pomper les fesses

Anatomie des muscles du mollet

La jambe présente trois groupes musculaires: antérieur, postérieur et externe. Now - les exercices les plus utilisés et les plus efficaces pour le développement des muscles de la jambe. C'est le soléus responsable de 75% du volume de la jambe, bien qu'il ne soit pas visible, car il est fermé par le muscle gastrocnémien.

Dans le corps humain - 640 muscles, mais la plupart d’entre nous ne pompons que les abdominaux et les fesses. Pourquoi Les muscles les plus larges du dos sont reliés aux gros muscles fessiers par le tissu conjonctif.

Par conséquent, plus les muscles du dos sont forts, plus l'exercice sera efficace sur les fesses. Ne pliez pas les coudes, sinon la charge reposera sur le biceps et non sur les muscles du dos.

Faites 3 séries de 12 mouvements.

Les bras sont parfaits lorsqu'il y a une frontière entre ces deux muscles. Exercice "Arc-en-ciel". Pendant l'exercice, concentrez-vous mentalement sur le muscle sur lequel vous travaillez et imaginez qu'il est déjà parfait. Les muscles des jambes, qui sont les deuxièmes plus grands après les muscles rachidiens, constituent un soutien important pour la création d’une silhouette harmonieuse et belle en musculation et en sport.

C'est pourquoi, dans les exercices sur les jambes en bodybuilding, la course à pied, le cyclisme et une dynamique similaire ne font pas de doute. Il comprend le mollet, qui est le biceps, et un mince muscle soléaire, situé sous le premier. Le gastrocnémien est un muscle du biceps qui présente deux têtes d'hypertrophie (croissance excessive) bien distinctes: une latérale et une interne.

Par conséquent, un volume significatif de mollets ne peut être atteint que si vous effectuez des exercices sur le muscle soléaire, modifiant la position habituelle du pied pendant l'entraînement du mollet en retournant les chaussettes vers l'intérieur. Sur les hanches, il y a 3 groupes de muscles abdominaux pour la musculation, grands et bien visibles.

Le muscle à quatre têtes est le muscle de la jambe le plus grand et le plus fort. Trois énormes monticules en forme de gouttes situés devant les cuisses de bodybuilders professionnels sont les muscles latéraux moyens, larges et latéraux, et le muscle intermédiaire se situe dans la profondeur entre les muscles rectilignes et latéraux.

Le biceps fémoral exerce la fonction de rétraction de la jambe derrière le dos et, avec les triceps du mollet, appuie le tibia sur la cuisse en le pliant au genou. Les fesses sont formées principalement par le plus épais des muscles du corps - le grand fessier. Le travail des muscles fessiers dans la phase du banc avec le soulevé de terre et toutes sortes de squats est d’une grande importance.

La masse importante et la longueur des muscles de la jambe déterminent le développement de sa puissance élevée.

Il augmente et maintient la quantité de protéines dans le corps à un niveau élevé (dans cet état, ce sont les muscles qui se développent, pas la graisse sous-cutanée); augmente l'endurance du corps.

Souvent, lors de compétitions, y compris dans les championnats de Russie, vous pouvez voir des athlètes avec des muscles de la jambe insuffisamment développés.

Il est connu que les muscles de la jambe réagissent et réagissent à la charge avec une augmentation de volume et de force uniquement lorsque sa taille et son intensité sont beaucoup plus élevées que d'habitude. Dans ce cas, l'ingéniosité de l'athlète et la variabilité des exercices peuvent donner le résultat souhaité.

Six exercices de musculation efficaces

La particularité de ce muscle est qu'il ne peut être complètement réduit et tendu que lorsque la jambe est pliée au genou (approximativement à un angle de 90 degrés). Plus de chances de réussite pour les athlètes ayant des muscles longs et des attachements de tendon courts Mais cela ne signifie pas que les "non-conférés" ne doivent pas travailler au développement harmonieux des muscles de la jambe.

Caractéristiques de l'entraînement des muscles des jambes

En tant que président du jury de la Fédération des fédérations sportives de l'Union, Vladimir Shubov, note à juste titre, les muscles abdominaux et les muscles de la jambe caractérisent le niveau de maturité de l'athlète et le sérieux de ses intentions. Votre génétique et votre susceptibilité musculaire peuvent imposer une approche complètement différente et d’autres combinaisons.

L'emplacement et la signification fonctionnelle des muscles

Cela aide à allonger les muscles de la jambe, à améliorer la forme, à les détendre après un entraînement intensif. Tous les visiteurs de la salle de sport ne peuvent se vanter d'avoir un bon caviar. Quelqu'un blâme la génétique, et quelqu'un ne fait tout simplement pas attention à ce groupe de muscles.

Comment pomper de grandes jambes? Divers exercices pour pomper les jambes

Le muscle du mollet a deux têtes - la médiale et la latérale, qui sont responsables du muscle rhomboïde. Le gastrocnémien est inclus dans le travail dans les exercices avec les genoux pliés. Ce muscle aide à maintenir l’équilibre lors des exercices. S'il n'y a pas de simulateur spécial dans la salle pour les veaux assis, utilisez un poids libre et un repose-pieds (marchepied).

Très souvent, cet exercice est ignoré car il concerne principalement le front du tibia.

Ces muscles "récalcitrants" de beaucoup sont obligés de baisser la tête et de se calmer en pensant à la parfaite futilité des efforts pour les influencer. Céder à un tel endroit n'est pas autorisé.

Sans le développement des muscles des jambes, il est impossible de compter sur des réalisations positives en matière d’harmonisation du corps. Les rêves de victoire et d’autres encore seront oubliés.

Le groupe antérieur des muscles du mollet est formé principalement par le muscle tibial antérieur. Le muscle soléaire est situé sur la surface postérieure des os de la jambe. Le muscle soléaire est situé sous le gastrocnémien. La musculature de la jambe principale est située derrière les os du tibia; Dans ce groupe, les plus importants et les plus importants pour la musculation sont les muscles qui forment ensemble le triceps du mollet.

Muscle tibial arrière

Muscle tibial postérieur et points de tension

BACK BOLT MUSCLE, situé plus en profondeur que tous les autres dans le bas de la jambe. sous un seul muscle; attaché à deux tibia. Son tendon, qui traverse la cheville, est attaché au bas du sol. Le muscle aide à répartir le poids du corps uniformément sur tous les os du pied, de sorte que lors de la marche, il ne tombe pas uniquement sur la partie médiane.

Les points de stress dans le muscle tibial postérieur proviennent principalement des points de stress des autres muscles. Cependant, marcher et courir sur des surfaces inégales, ainsi que des chaussures médiocres qui ne fournissent pas un support suffisant pour les pieds, peuvent également entraîner le développement de points de tension.

Une douleur intense peut se produire au talon sous le pied, au tendon d'Achille au-dessus du talon, au milieu du pied, au milieu du mollet, au gros orteil. Si des points de stress sont présents dans le muscle tibial postérieur pendant une longue période, cela peut entraîner le développement d'un pied plat.

En raison du fait que le muscle est situé en profondeur, il est difficile de tâtonner. Cependant, la douleur est ressentie même à travers la musculature qui la recouvre. Asseyez-vous et placez la cheville de la jambe dans laquelle vous avez mal sur le genou de l'autre jambe. Sentez la protubérance osseuse à l'avant du tibia du bout des doigts.

Passez vos doigts vers l’arrière de la jambe où l’os passe dans les muscles. Avec vos pouces, appuyez sur le dos du tibia dans la moitié supérieure du tibia. S'il y a des points de tension, la douleur sera ressentie à mi-chemin entre l'articulation du genou. et mi-mollet.

Massez vos points douloureux avec vos pouces.

Étirement: assis sur le sol, étirez vos jambes en avant. attachez le pied avec une serviette ou du ruban adhésif et tirez-le vers vous (comme indiqué sur la figure). Appuyez un peu plus fort sur le bord du pouce. Cela soulèvera légèrement et tordra le pied. Gardez cette position pendant 15 à 20 secondes et répétez l’étirement plusieurs fois par jour.

Si vous avez des points de tension dans le muscle tibial postérieur, vous les avez dans d'autres muscles du mollet. Pour une relaxation complète, vous devez tous les étirer.

Des chaussettes se soulèvent ou un autre exercice pour développer les muscles des jambes | Extrastrong - Musculation, Musculation, Musculation

La chaussette se soulève dans le simulateur, entraînant le devant des muscles de la jambe

La plupart des exercices sur le bas de la jambe concernent sa surface arrière, nous allons maintenant parler de l'exercice qui charge son avant.

La flexion de la cheville ou le soulèvement des chaussettes implique les muscles de la surface antérieure de la jambe inférieure. Ils sont principalement représentés par le muscle tibial antérieur (la couleur est violette sur la figure), le long extenseur des doigts, le muscle moyen du péronier, le long extenseur des doigts.

Le muscle fibulaire moyen (couleur bleue sur la figure) est situé du côté externe externe de la face antérieure du tibia et participe à l'extension de l'articulation de la cheville.

Un long extenseur de doigts, un petit muscle situé au bas du côté de la surface avant du tibia (la couleur est verte sur la photo) et, comme son nom le suggère, soulève les orteils et participe également à la flexion de l'articulation de la cheville.

Lorsque vous soulevez des chaussettes, le devant de tous les muscles du mollet est soumis à un stress, contrairement à la plupart des exercices de développement des muscles du mollet.

Entraînement des muscles des jambes, soulève des chaussettes sur soi

Technique de l'exercice.

Ajustez le niveau de charge sur le simulateur afin que vous puissiez effectuer les soulèvements de chaussettes pour le nombre de répétitions approprié. Installez le siège (si possible) à une distance de 30 à 40 cm du support.

Asseyez-vous, posez vos talons sur le support, poussez les rouleaux avec l'arrière de votre pied. En position de départ, les pieds sont parallèles, les mollets sont légèrement inclinés vers le siège.

En tendant les muscles des jambes, pliez l'articulation de la cheville, en serrant les chaussettes vers vous.

En haut de l'amplitude, arrêtez-vous une seconde, puis baissez lentement la charge en détendant vos muscles.

Pour un étirement optimal du muscle tibia, installez le siège plus loin du support. Si les jambes sont inclinées vers le simulateur, vous ne pourrez pas effectuer l'exercice en pleine amplitude, ce qui entraînera une perte d'efficacité.

Flexion de la cheville, entraînement des muscles de la jambe

N'oubliez pas les exercices de base pour augmenter les muscles du bas des jambes, tels que le port de chaussettes et de chaussettes.

Rubrique: Entraînement des muscles du tibia, entraînement des jambes |

Entraînement Tibial Arrière

Le contenu

Lorsque le corps retombe en statique, les muscles du mollet ne peuvent pas se détendre par réflexe. Il existe de nombreuses causes à une altération du relâchement des muscles du mollet, dont l’une est l’inflammation du tendon d’Achille.

Lorsque vous travaillez avec un arrêt, l’évaluation doit commencer à se tenir debout. En statique, la position du talus dans la fourche de l'articulation de la cheville doit être symétrique et, sur une ligne, la position des pieds.

Premièrement, les muscles gastrocnémien et soléaire, les muscles fibulaires tertiaires, stabilisent le corps en premier lieu, puis le tibial postérieur, le péroné long et court et les fléchisseurs des doigts.

L'extenseur de doigt aide le muscle tibial postérieur. Fléchisseur court du gros orteil. Le médecin du premier et du second doigt tient et pousse le doigt du patient contre le dos du doigt du patient, qui plie le doigt contre la résistance du médecin. Une diminution du réflexe d'étirement est révélatrice du syndrome du tunnel tarsien.

L'élimination de l'atteinte du nerf péronier profond conduit à une réduction de la douleur et le réflexe d'étirement dans le fléchisseur du premier doigt est restauré. C'est le problème de la luxation du calcanéum.

Le but de l'exercice:

Si le pied a tendance à s’allonger avec un test graphique, vous devez garder à l’esprit la possibilité d’un problème au niveau du talon.

Le traitement est effectué comme décrit par Rykhlikova, Levit: Lorsque l’atteinte du nerf péronier profond est éliminée, la douleur disparaît et le réflexe d’étirement du fléchisseur du premier doigt est restauré. La situation est opposée au réflexe d'étirement réduit du fléchisseur court du gros orteil.

Avec la démarche droite, le pas du talon va jusqu'aux orteils du pied, puis les orteils sont poussés par les orteils. Si le doigt I n'est pas contrôlé, le patient ne peut pas marcher correctement, ce qui est particulièrement important pour qu'un athlète augmente sa vitesse. Le talus a une capacité anatomique à avancer, ce qui entraîne une compression du nerf péronier sous rétinaculum.

Le déplacement du bélier entraîne une dilatation des fourches de la cheville, une instabilité du pied et une tendance à traumatiser les éléments du pied et de la cheville.

Causes et effets d'un MBA affaibli

La compression du nerf sous rétinaculum entraîne une sensation d'anesthésie, de tension, une douleur à l'arrière du pied, dans le premier espace interdigital et pendant l'entraînement de l'articulation cheville-calcanéen, une douleur intense.

Le premier doigt du médecin sur le dos de l'articulation métatarsophalangienne I du pied du patient, puis le médecin transfère le doigt du patient sur la flexion plantaire et le patient résiste, en pliant le gros orteil du pied, ce qui est important: le premier doigt du médecin repose sur le gros orteil du patient sur toute la longueur, vérifier uniquement l'articulation métatarso-phalangienne.

La présence d'un réflexe d'étirement réduit est due au déplacement vers l'avant du bélier. Traitement, comme dans le premier cas. La technique est la même, mais le déplacement en avant du talus est éliminé.

Le déplacement du bélier crée postérieurement une liberté entre l'os et le rétinaculum, ce qui entraîne une augmentation due à la libération du nerf.

Dans les cas où le déplacement arrière du bélier ne donne pas de gain, il est nécessaire de vérifier des niveaux plus élevés de compression possible du nerf le long du parcours du tibia.

Lors des tests, il est important que le coude du médecin soit au-dessous du canapé et que le médecin lui-même ne travaille pas avec les mains, mais avec les jambes. Les muscles péroniers sont si tibiaux qu'ils supportent le poids de tout le corps humain. Le médecin appuie l'arc vers l'extérieur - contre la résistance du patient.

En réduisant le réflexe d'étirement du long muscle fibulaire, la palpation du bord postérieur du muscle gastrocnémien provoquera une douleur intense. Très souvent, la cause est le déplacement de la tête du péroné.

Pour tester, le patient lui-même peut presser la syndesmose postérieure au niveau de la tête du péroné, en la pressant contre l'os tibial, et le muscle au cours du test restaurera le réflexe d'étirement. Le groupe latéral des extenseurs de la hanche est attaché à la tête du péroné, et une diminution du réflexe d'étirement d'un exercice fibulaire long peut entraîner une diminution des réflexes d'étirement des extenseurs de la hanche.

Dans ce cas, le muscle aidera les athlètes à rétablir la force des extenseurs de la cuisse.

En plus de ces cas, tous ces problèmes peuvent être le résultat d'une torsion du tibia, qui conduit à une faible fixation de la tête du tibia dans la syndesmose proximale.

La technique est la même que lors du test du muscle long du péroné, seule la résistance du médecin de l'intérieur. Le muscle tibial antérieur doit être profilé.

En réduisant le réflexe d'étirement, le patient fera pivoter toute la jambe. Le test va toujours dans un arc. Si le réflexe d'étirement réduit du long muscle fibulaire est le résultat du déplacement de la tête du péroné, le réflexe d'étirement réduit du muscle tibial postérieur est le prolapsus de l'os naviculaire, ce qui conduit à un étirement du tendon.

Lieu et fonction

Dans ce cas, douleur possible à la palpation sur la surface postérieure du bord interne du tibia. Le tibia et le péroné doivent être proches l'un de l'autre.

Cela est principalement dû au muscle tibial postérieur, lui-même partiellement fixé à la membrane interosseuse. Si la tête du péroné se déplace, la syndesmose proximale se dilate.

Pour l’entraînement des syndesmoses, il est nécessaire de renforcer le muscle tibial postérieur, et la restauration de sa fonction permet de restaurer la fonction des syndesmoses. Cette technique est également décrite dans le manuel Rykhlikova et Levit.

L'élévation de la colonne vertébrale à gauche: le 3ème doigt soulève l'os naviculaire et le 2ème doigt le maintient. Après cela, avec le nouveau test, le réflexe d'étirement du muscle tibial postérieur est restauré. Si le muscle lui-même est endommagé, il est nécessaire de masser la peau et de corriger le cuboïde.

Le déclin initial du réflexe d'étirement du muscle du péroné tertiaire s'explique par plusieurs raisons. Cela inclut la proprioception de la peau et conduit à un étirement excessif. Initialement, le muscle le plus large a un bon réflexe d'étirement. Si la peau le long de la ligne axillaire postérieure au niveau de l'aisselle est étirée, le réflexe diminuera d'environ 3 séances d'entraînement.

Lors du test, le troisième doigt du médecin tient très souvent l'os cuboïde. Par conséquent, lors du premier test, évitez tout contact du médecin avec un os cuboïde. Histoire d'un coup au pied gauche en position de supination.

Douleur au bord avant de la cheville gauche. Réduction du réflexe d'étirement des muscles péroniers longs et tertiaires. En réduisant le réflexe d'étirement du muscle fibulaire tertiaire, nous vérifions d'abord la peau et le fascia.

En cas de blessure, il existe un réflexe sur la peau qui déprime la force musculaire.

Le pli cutané est déplacé antérieurement de l'apex de la cheville externe jusqu'au niveau de transition de la cheville à l'os fibulaire, le muscle tibial postérieur est un exercice, environ.

Si vous avez un problème d’étirement de la peau, vous pouvez provoquer une diminution du réflexe d’étirement musculaire, si vous le serrez. Dans ce cas, le genou ne bouge pas, il reste en position tibiale. Effectuer jusqu'à 10 répétitions. Assis sur une chaise, vous devez faire des mouvements avec le pied du talon en place, les chaussettes se déplacent vers le muscle opposé, le déchirant du sol vers l’autre pied.

Un autre exercice est très similaire au précédent, mais ces mouvements doivent être effectués simultanément avec deux pieds et lorsqu'ils se touchent pour exercer une pression l'un sur l'autre pendant 3 secondes.

Les pieds comme s'ils essayaient de se déplacer vers l'intérieur mais interféraient les uns avec les autres. Nous effectuons de 5 à 10 répétitions.

La deuxième étape de l'entraînement visant au développement isolé du muscle tibial postérieur consiste en une série d'exercices spéciaux avec un élastique.

Harnais pour sécuriser et faire une boucle. Placez la boucle sur le pied, assis sur le sol, jambe tendue. Nous réalisons le mouvement tibial, décrit ci-dessus, avec un entraînement avec une tresse drapée.

Le nombre de fois sélectionné individuellement. Au début, il faut être fatigué dans le muscle. Cette version de l'exercice peut être réalisée en étant assis sur une chaise.

Nous connectons le deuxième exercice lorsque les premiers exercices après une fracture sont effectués avec facilité.

Il est nécessaire de marcher sur la marche le long du bord. Il est souhaitable que la moitié du pied soit légèrement suspendue à l'estrade. Maintenant, nous essayons de monter un peu, nous soulevons tout le poids du corps sur un pied et revenons à la position opposée. Effectuer jusqu'à la fatigue, ne pas en faire trop.

Pour restaurer et maintenir le tonus de ce muscle, vous devez effectuer avec soin et calme l'ensemble du complexe et le massage.

Après avoir regardé la vidéo ci-dessous, vous pouvez mieux imaginer la structure anatomique de la jambe et du pied, voir les techniques et exercices du dos pour la gymnastique et le massage afin de restaurer et de maintenir les fonctions du MBA.

Exercices pour les pieds

DétailsCatégorie: Nutrition pour la santé et le sport 13/01/2014 18:05 dob 2791

Les pieds et les chevilles jouent un rôle important dans la biomécanique correcte du mouvement, assurant la fonction d’amortissement et de stabilisation de notre corps au cours de divers mouvements. C'est pourquoi il est important de renforcer cette zone en effectuant des exercices pour les pieds et les chevilles.

Nous souhaitons consacrer cet article aux bases de l'anatomie et de la biomécanique du pied et de la cheville, ainsi qu'à la prévention des blessures et aux exercices pour ces structures anatomiques.

Anatomie et biomécanique

L'articulation de la cheville forme les os du tibia et du péroné, qui enveloppent les os du talus sur les côtés et le dessus. Cette articulation appartient au bloc.

Les mouvements suivants sont possibles: flexion (flexion plantaire ou plantaire - lorsque tous les doigts sont dirigés vers la plante du pied) et extension (flexion dorsale ou flexion dorsale - les orteils du pied sont dirigés vers le haut) et de petits mouvements latéraux sont possibles.

Travail musculaire

La flexion plantaire est effectuée par le muscle du mollet, qui est attaché au talon par le tendon d'Achille.

Sous le muscle gastrocnémien se trouve le muscle soléaire, qui est également tissé dans le tendon d'Achille avec ses fibres et participe également à la flexion plantaire du pied, mais qui est plus responsable du maintien de la cheville dans une position stable.

Le muscle principal responsable de l'extension du pied (dorsoflexion) est le tibia antérieur.

Les muscles péroniers (musculus peroneus longus, brevis, terius) sont situés à l'extérieur du mollet. Ces muscles travaillent ensemble, faisant la pronation et la flexion plantaire du pied.

Le muscle tibial postérieur exerce une supination du pied et stabilise également la cheville.

Tous les muscles susmentionnés remplissent en outre l’importante fonction de stabilisation dynamique de la cheville et du pied lors de divers mouvements (marche, course à pied, danse et autres types d’activité physique).

Problèmes de pied et de cheville

• Tendinite d’Achille - inflammation et / ou dégénérescence du tendon d’Achille. Manifesté par une douleur à l'arrière de la jambe.

Fasciite plantaire - inflammation du fascia plantaire. Vous sentirez une douleur dans la région de la voûte plantaire, soit plus près du talon, soit sur le pied.

• Inflammation des os sésamoïdes - inflammation ou destruction de minuscules os sésamoïdes sur le gros orteil.

• Pieds plats (ce problème est souvent causé par un déséquilibre des muscles) - se manifestant par des douleurs pouvant couvrir à la fois le pied et la jambe. Peut causer des maux de dos.

La violation de la biomécanique correcte du mouvement, ainsi que le traumatisme constant du pied et de la cheville, entraînent l'apparition de douleurs chroniques, d'inconfort et de raideurs dans cette zone, pouvant affecter l'ensemble de la chaîne cinétique de notre corps et conduire à des violations à un autre endroit. Par exemple, aux blessures aux genoux, aux hanches ou au bas du dos.

Si vous avez mal aux jambes ou aux chevilles, il est préférable de consulter immédiatement un médecin pour établir le diagnostic correct. Plus vous retardez votre visite chez le médecin, plus le problème s'aggrave.

Voici quelques exercices efficaces pour les pieds et les chevilles.

Un moyen efficace de renforcer la cheville et le pied sont des exercices d’équilibre, dans lesquels vous utilisez votre propre poids (dans ce cas, en règle générale, aucun équipement supplémentaire n’est requis).

Ces exercices, ainsi que l'exécution de tout autre exercice physique, suggèrent un échauffement de 10 minutes consistant en une gymnastique légère et une gymnastique articulaire.

La plupart des exercices musculaires du mollet aident également à renforcer la cheville.

"Collecte d'objets"

Scatter 20 balles ou autres petits objets sur le sol. En position debout, en utilisant uniquement les orteils, ramassez les objets un par un et mettez-les dans un bocal. Effectuez cet exercice au moins deux fois pour chaque jambe.

Pour le plaisir, vous pouvez concourir pour le meilleur temps avec vos amis ou vos enfants!

"Pied court"

Cet exercice aide à renforcer la voûte plantaire.

En position assise, posez vos pieds sur le sol, serrez vos doigts, serrez la voûte plantaire. Tenez la contraction pendant 5 secondes, puis relâchez. Faites trois fois pour chaque jambe. Au fil du temps, vous pouvez effectuer cet exercice depuis une position debout sur une jambe.

"Ascenseurs sur le support"

Pour cet exercice, vous aurez besoin d'une étape. En appuyant une main contre le mur, placez les pieds de manière à ce que la plupart d'entre eux pendent de la marche. Effectuer des chaussettes de levage (2 à 3 séries de 15 à 20 fois). Pour augmenter la complexité, cet exercice peut être effectué debout sur une jambe.

"Marcher sur les orteils"

Tenez-vous sur la pointe des pieds et marchez pendant 30 secondes. Répétez deux fois. Cet exercice renforce les mollets, les chevilles et les pieds.

"Marcher sur les talons"

Tenez-vous sur vos talons et marchez pendant 30 secondes. Répétez deux fois. Cet exercice renforce les muscles des jambes, des chevilles et des pieds.

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires.

Exercices pour les jambes

Les muscles des jambes se situent entre trois grandes articulations - hanche, genou et cheville - et assurent par conséquent un mouvement complet de ces articulations.

Les muscles qui ont des attachements aux os du bassin permettent un mouvement de la hanche dans l'articulation de la hanche. La charge principale va au delta fessier.

Les muscles de la cuisse fournissent un mouvement dans l'articulation du genou. Ils relient le fémur aux os du tibia et du péroné au genou et utilisent ainsi le biceps de la cuisse, le quadriceps, qui provoque également d'autres muscles mineurs de la cuisse.

Les muscles de la jambe inférieure - les muscles tibiaux avant et les triceps de la jambe inférieure, contrôlent le fonctionnement du pied.

De nombreux ligaments de chaque articulation offrent une stabilité dans toutes les directions. La fonction principale des jambes est l’interaction des muscles des cuisses, de la colonne vertébrale et du dos pour assurer le mouvement du corps.

  • Cet exercice concerne principalement les muscles quadriceps des cuisses et les muscles fessiers.
  • Cette technique pendant les squats localise plus de stress sur les quadriceps que les squats classiques. Faire une amplitude complète, vous impliquez les muscles fessiers.
  • Les squats développent principalement les quadriceps, les muscles fessiers, tous les adducteurs, les muscles qui redressent la colonne vertébrale, les muscles abdominaux et les muscles scio-tibiaux.
  • L’exercice se caractérise par des jambes très écartées avec les orteils écartés. Cela implique également le travail des muscles internes de la cuisse.
  • Cet exercice peut être effectué pour les personnes qui souffrent de maux de dos et ne peuvent donc pas s'accroupir. Cependant, veillez à appuyer les fesses contre le dos du simulateur.
  • Ce mouvement crée une charge majeure sur les muscles quadriceps des hanches. Si vous avancez les pieds, la charge principale ira aux muscles des fesses.
  • Ce mouvement convient mieux à une charge isolée sur les quadriceps. Cet exercice est généralement recommandé aux débutants.
  • Contrairement à la levée classique habituelle de la barre au sol, les muscles quadriceps de la cuisse et les adducteurs de la cuisse et, dans une moindre mesure, les muscles du dos travaillent plus intensément.
  • Cet exercice concerne tous les muscles sciatiques et poplités des cuisses (biceps des cuisses), les muscles du mollet, ainsi que les muscles poplités plus localisés.
  • Cet exercice implique tous les muscles sciatiques et poplités de la cuisse (semitendinosus, semi-membraneux, biceps de la cuisse - têtes courtes et longues) et, dans une moindre mesure, les muscles du mollet.
  • Cet exercice concerne tous les muscles sciatiques et poplités de la cuisse, ainsi que, dans une moindre mesure, les muscles gastrocnémiens.
  • Cet exercice, qui développe les muscles du grand fessier et du dos, a un effet bénéfique sur les muscles sciatiques et poplités.
  • Les exercices de mouvement incluent activement le travail du gros muscle fessier et du muscle sciatique-tibial. Les muscles qui redressent la colonne vertébrale sont également bien impliqués.
  • L'exercice est idéal pour pomper l'arrière de la cuisse et des muscles fessiers. Les muscles qui redressent la colonne vertébrale ne fonctionnent presque pas en raison d'un dos droit.
  • Cet exercice implique les muscles de la hanche. Il forme parfaitement la surface interne de la cuisse avec son utilisation régulière.
  • Cet exercice entraîne les muscles adducteurs. Ici, vous pouvez utiliser une charge de poids plus importante que dans l'exercice avec ramener l'unité inférieure, bien qu'avec une amplitude de mouvement plus limitée.
  • Cet exercice entraîne vos muscles triceps. Pour tendre correctement ces muscles, il est très important que vous vous leviez le plus haut possible à chaque répétition du mouvement.
  • Cet exercice concerne les triceps de la jambe. Pour de meilleurs résultats, effectuez l'exercice jusqu'à l'apparition d'une sensation de brûlure.
  • C'est un bon exercice pour une étude approfondie. Il concerne les triceps de la jambe et en particulier les muscles gastrocnémiens.
  • Cet exercice charge parfaitement les muscles du mollet et du soléus, ce qui donne au caviar une apparence beaucoup plus volumineuse, si vous le regardez par derrière.
  • Cet exercice concerne principalement les muscles soléaires. La fonction principale de la souris soleus est d’étendre la jambe inférieure.
  • Contrairement au développement des muscles soléaires sur le simulateur, ce type d'exercice ne permet pas l'utilisation d'un poids lourd, car il nécessitera des efforts excessifs.
  • Cet exercice forme les muscles de l'avant de la jambe, les rendant plus résistants et plus forts.

Syndrome tibial: causes et options de traitement

Le syndrome tibial antérieur, mieux connu sous le nom de "cheville fendue", est une lésion de la jambe située au-dessous du genou sur la partie antérieure antérieure du mollet (cheville fendue antérieure) ou à l'arrière de la jambe (cheville fendue postérieure). De telles blessures se retrouvent souvent chez les coureurs. Cependant, étant l'une des blessures les plus courantes dans le monde du sport, ils peuvent frapper n'importe quel athlète.

Symptômes d'une jambe fendue

Les athlètes ont tendance à ressentir une douleur aiguë dans le bas de leurs jambes après avoir couru ou fait de l'exercice. Si vous ne traitez pas la blessure, l'intensité de la douleur augmentera, ce qui provoquera une gêne au milieu de l'entraînement.

Il est très important de distinguer la jambe fractionnée des autres types de blessures, telles que le syndrome de compression, qui survient lorsque les muscles sont gonflés dans une zone fermée. Cette affection provoque des douleurs en dehors de la jambe et nécessite généralement une technique spéciale pour diagnostiquer, par exemple, une «réduction de pression» chirurgicale sur le tissu.

Une douleur dans la jambe peut également indiquer une fracture de stress (formation d'une petite fracture dans l'os), dont le diagnostic nécessite une IRM, en particulier dans les cas graves de fracture de la jambe, formée dans de petites zones.

Les douleurs causées par une jambe cassée sont généralement de nature générale, comparées aux douleurs causées par une fracture de fatigue, et sont plus prononcées le matin après le réveil, car les tissus mous sont comprimés pendant le sommeil. Les os, en revanche, ont la possibilité de se reposer pendant leur sommeil, de sorte que les fractures de stress provoquent moins d'inconfort le matin.

Tout cela, bien sûr, c'est génial, en quoi consiste cette «jambe fendue»?

Pendant longtemps, les scientifiques du sport n’avaient pas une opinion commune sur ce qui était supposé être un tibia fendu, et leur point de vue variait de l’inflammation dans le tissu musculaire aux petites lésions dans les muscles qui s’étaient éloignés du tissu osseux.

Dans un article paru dans Runners Connect, des informations ont été obtenues à partir d'études anatomiques, indiquant qu'une explication plus probable de ces dommages était une surmenage traumatique du tibia (le plus gros os du tibia).

«Le fait le plus éloquent qui plaide en faveur de cette théorie est la densité osseuse localisée: la tomodensitométrie de l'os tibial des coureurs souffrant a montré une densité osseuse faible dans la zone douloureuse. Après récupération des athlètes, ces zones de faible densité osseuse ont disparu.

De plus, les athlètes présentant une surtension de stress avaient souvent de grandes zones peu densément situées autour de la crevasse.

Avec cette nouvelle information, le scientifique a pu avancer la théorie selon laquelle la raison de la formation d'une jambe fendue reconnaissait la pression répétée exercée sur l'os lors de la course, non pas directement, mais avec une légère flexion de l'os lors de sa charge.

Le tibia est soumis à de fortes contraintes, de sorte que lors de la course (surtout sur des surfaces dures), l'os se plie légèrement lorsque le pied touche le sol. Cela provoque un sérieux mouvement de la partie médiale de la jambe.

Autres raisons pour la formation d'une jambe fendue:

Pied plat, voûte plantaire dure, pied bot (les chevilles se plient vers l'intérieur lors de la marche)

Vos pieds et vos chevilles doivent se plier légèrement lorsque vous marchez ou courez, mais une flexion excessive est considérée comme un pied bot. Ceci, avec le pied plat et la voûte plantaire raide du pied, est un désordre mécanique qui provoque une répartition inégale de la charge sur les jambes.

Restauration incorrecte des cas précédents de jambe fendue

Le retour à des charges intenses sans rétablir correctement les cas précédents de formation d'une fracture de la jambe augmente le risque de récurrence de telles blessures.

Une forte augmentation de l'intensité de la formation, de la durée et du volume de travail

Le corps des athlètes et des coureurs professionnels s’est adapté aux charges intenses et aux longues courses, de sorte que leur corps représente comment restaurer le tibia avec des charges importantes. Les athlètes novices sont plus sensibles à l’apparition d’une fracture de la jambe, car leur tissu osseux ne s’est pas adapté au stress qui se produit pendant la course et une activité intense.

Courir sur une pente

Lorsque vous courez sur une surface inclinée, votre pied adopte une position courbée (la pointe du pied est dirigée vers le bas). En conséquence, une pression supplémentaire est appliquée à la partie antérieure du tibia lorsque le pied touche le sol en raison d'une répartition de pression inégale.

Options de traitement pour jambe fendue

La première chose à faire en cas de fracture d'une jambe est de se reposer et de mettre de la glace sur la zone endommagée pour réduire l'inflammation (ne jamais la poser directement sur la peau, l'envelopper dans une serviette).

Il est également nécessaire d'augmenter la fréquence des pas lors de l'exécution de 10%. Les pas de fréquence déterminent à quelle vitesse vous pouvez bouger vos jambes pendant la course.

Cette fréquence peut être mesurée en nombre de pas par minute, heure ou pour une certaine distance (100 mètres, 400 mètres, etc.).

L'augmentation de la fréquence des marches réduit la pression sur l'os tibial chaque fois que le pied touche le sol (une augmentation de la fréquence des marches entraîne une augmentation de la durée pendant laquelle la jambe est en l'air tandis que le temps de contact avec la surface diminue).

De nombreux experts conseillent également d’utiliser les chaussures correctes / neuves. Les nouvelles chaussures peuvent également aider à résoudre les problèmes de tibia, car les vieilles chaussures ne peuvent pas absorber la pression de manière uniforme et ont un support de pied qui n’est plus courbé.

Le renforcement des muscles des jambes et la réduction de la tension dans les muscles sont également très importants.

Le développement de la force des muscles du mollet et des tendons d’Achille, qui sert «d’aide» supplémentaire au tibia, lui permet de mieux supporter la charge pendant la course.

Le développement des muscles dans la partie inférieure de la jambe est lié à la fréquence d'apparition d'une jambe fendue chez les coureurs. N'oubliez donc pas les muscles des jambes et développez les muscles sur toute la jambe.

Parmi les exercices pour le développement des muscles de la partie inférieure de la jambe, il convient de mentionner les suivants:

Soulever les talons du sol

C'est un exercice simple qui ne nécessite pas beaucoup de temps. Placez simplement vos pieds sur une surface légèrement inclinée (par exemple, des marches) et déplacez votre jambe en arrière, en pliant vos genoux. Augmentez la pente pour augmenter la charge.

Relaxation myofasciale indépendante sur un rouleau de massage

Prenez un rouleau de massage (le plus difficile sera le mieux) et asseyez-vous sur le sol. Placez un pied sur le coussin à la cheville et le talon du deuxième pied sur le sol. Masser toute la longueur du mollet pendant 1 minute en bougeant la jambe d'avant en arrière. Si vous sentez un point sensible, arrêtez-vous et massez cet endroit pendant 10 à 20 secondes.

Tenez-vous sur le bout de la marche. Utilisez une main courante ou un mur pour vous soutenir. Gardez vos jambes tendues et laissez vos talons descendre au sol. Abaissez lentement vos talons, ne vous reposant que sur vos orteils. Répétez ce mouvement 10 à 20 fois.

Mettre les pieds sur l'orteil

J'ai emprunté cet exercice à des cours de basket-ball pendant la journée, où je les ai exécutés pour développer un saut vertical. Insérez sur le bout les jambes tendues et sautez à 5 - 7 cm du sol.

Tenez-vous sur la pointe et sautez à nouveau. Ce n’est pas un exercice trop difficile, qui vous permet de développer les muscles de la jambe et de développer la technique de la corde à sauter, ce qui les oblige à se tenir sur la pointe des pieds.

Effectuer 50 à 100 répétitions (cela ne prend pas beaucoup de temps).

Article original: "Attelles de tibias 101: causes + options de traitement".

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

Le talon fait mal, ça fait mal d'attaquer

Les talons font partie intégrante du pied. Ils se composent d'os et d'une douce couche de graisse. Une telle structure aide les jambes à supporter les charges importantes résultant de la marche et de la course.


Comment choisir les bons bas pour les femmes enceintes de varices? Comment porter et porter des bas?

Les bas de compression élastiques sont prescrits en cas d'insuffisance veineuse, ils aident en cas de surcharge pondérale, de cellulite ou d'autres problèmes de jambes.