Atrophie musculaire

L'atrophie musculaire est le symptôme d'un certain processus pathologique qui conduit à l'amincissement des fibres musculaires et, par conséquent, à l'immobilité du patient. Il convient de noter que le développement de cette pathologie est assez long dans le temps - de plusieurs mois à plusieurs années. En fait, le tissu musculaire du tissu conjonctif est remplacé, ce qui entraîne une violation ou une perte complète de la fonction motrice chez une personne. Le traitement d'une telle violation doit être effectué strictement sous le contrôle d'un médecin spécialiste.

Étiologie

Les cliniciens identifient deux types de facteurs étiologiques de l'atrophie musculaire - primaire et secondaire. La forme primaire de la maladie est héréditaire et toute pathologie neurologique ne peut qu'aggraver la pathologie, mais ne deviendra pas un facteur provoquant.

Les facteurs étiologiques secondaires sont les suivants:

  • stress physique constant, conséquence d'un effort physique excessif dans le sport ou dû à la nature du travail;
  • maladies infectieuses;
  • lésions nerveuses;
  • myopathie;
  • pathologie des cellules motrices du cerveau;
  • maladies infectieuses d'étiologie typique.

Outre les processus pathologiques pouvant conduire à une atrophie musculaire, il convient de distinguer les facteurs prédisposants communs au développement de ce processus pathologique:

  • troubles du système nerveux périphérique;
  • la paralysie;
  • dommages mécaniques à la colonne vertébrale;
  • manque de nutrition et de repos;
  • dommages au corps de substances toxiques;
  • violation des processus métaboliques dans le corps;
  • long repos au lit.

Il convient de noter que très souvent, ce symptôme peut être observé après une blessure grave du système musculo-squelettique ou en restant immobile. Dans tous les cas, la rééducation après de telles pathologies ne devrait être effectuée que par un médecin qualifié. L'auto-traitement (dans ce cas, il ne s'agit pas uniquement de prendre des médicaments, mais également de massage, de thérapie par l'exercice) peut entraîner une invalidité totale.

Symptomatologie

Au stade initial du développement, l’atrophie des muscles du dos ou d’autres parties du corps ne se manifeste que par une fatigue accrue due à un effort physique. En conséquence, le patient peut être dérangé par la douleur.

À mesure que les symptômes se développent, le tableau clinique peut être complété par les symptômes suivants:

  • avec une atrophie des muscles des membres, on observe un tremblement;
  • limitation des mouvements des bras, des jambes et du tronc;
  • changement de démarche habituelle;
  • perte de sensation des membres;
  • hypotension artérielle.

Si la cause de l'atrophie des muscles de la cuisse ou d'autres parties du corps est devenue un processus infectieux, le tableau clinique peut être complété par les symptômes suivants:

Dans ce cas, si l'atrophie spinale des muscles est à l'origine de lésions du système nerveux, le tableau clinique général peut être complété par les signes suivants:

La gravité des symptômes de l'atrophie vertébrale dépend entièrement de la gravité de la blessure ou du degré de détérioration du tonus musculaire. Par conséquent, un médecin doit être consulté dès les premiers signes de lésion du tissu musculaire. Dans ce cas, des complications graves peuvent être évitées.

Diagnostics

Si vous soupçonnez le développement d'un processus atrophique des muscles, consultez immédiatement un médecin. La spécialisation du médecin lors de l’examen initial dépendra du tableau clinique actuel et de l’état général du patient.

Le programme de diagnostic comprend les éléments suivants:

  • examen physique avec clarification de l'anamnèse générale;
  • test sanguin clinique et biochimique;
  • électromyographie;
  • études hormonales;
  • Échographie thyroïdienne;
  • biopsie musculaire;
  • tests de conduction nerveuse;
  • CT et IRM.

Des méthodes de diagnostic supplémentaires dépendront du tableau clinique actuel et de l'état du patient au moment de faire appel à une assistance médicale. Il est important - si le patient a pris des médicaments pour éliminer les symptômes, vous devez en informer le médecin avant de commencer le diagnostic.

Traitement

Le traitement de base dépendra entièrement de la cause sous-jacente. Le traitement, tout d’abord, visera l’élimination de la maladie principale et ensuite seulement les symptômes.

Il est impossible d'isoler un seul programme de traitement, dans ce cas, car l'atrophie musculaire est un symptôme non spécifique et le traitement dépend non seulement de l'étiologie, mais également de l'âge du patient. Dans tous les cas, presque toujours dans le complexe des mesures thérapeutiques incluent la thérapie par l'exercice, le massage et les procédures de physiothérapie optimales.

Prévention

Il n'y a pas de mesures préventives ciblées, car il s'agit d'un symptôme et non d'une maladie distincte. Il est généralement nécessaire de respecter les règles d'un mode de vie sain et de prévenir les maux qui peuvent causer une telle violation.

Atrophie musculaire

Les muscles remplissent une fonction essentielle dans le corps humain. Ils doivent toujours être forts et recevoir suffisamment de charge pour qu'une personne soit en bonne santé et capable de vivre et de travailler normalement. Si les muscles s'atrophient, mourrez, alors toute vie normale ne peut être envisagée.

L'atrophie des muscles peut causer de graves perturbations dans le corps, une personne devient handicapée, ne peut pas travailler normalement, apprendre, bouger, manger et dormir. Une telle pathologie nécessite une attention particulière de la part du médecin et une thérapie compétente et opportune, sans quoi les modifications pourraient être irréversibles.

A propos de l'atrophie

L’état présenté est un changement dans le tissu musculaire, dans lequel il est appauvri et immobilisé. En conséquence, les fibres musculaires capables de se contracter renaissent dans le tissu conjonctif. En conséquence, une personne ne peut pas bouger normalement car les muscles cessent de se contracter.

Cette pathologie ne survient pas brutalement, elle se développe généralement pendant plusieurs années. Les processus dégénératifs commencent dans les muscles, ils reçoivent de moins en moins de nutrition et deviennent progressivement plus minces. Dans les cas les plus graves, les fibres musculaires disparaissent complètement et la personne ne peut plus bouger la partie du corps touchée.

La pathologie peut survenir chez une personne à tout âge, mais les personnes âgées sont plus souvent atteintes d'un certain nombre de maladies chroniques conduisant à un mode de vie passif. En conséquence, divers troubles métaboliques se produisent, les muscles ne sont pas nourris et commencent à se décomposer.

Fait intéressant, l’atrophie survient sans perturbation profonde des cellules, c’est-à-dire que leur nombre diminue. Parfois, il apparaît avec une maladie telle que la dystrophie, c'est une pathologie incurable. La dystrophie est caractérisée par la destruction de cellules, ce qui entraîne une diminution du tissu musculaire.

Types d'atrophie musculaire

Atrophie primaire et secondaire séparée. Primaire peut être congénitale et acquise, l’atrophie est héréditaire ou résulte d’une blessure, d’un stress accru. Au cours de l'atrophie primaire, le muscle est directement touché, alors les médecins le traitent.

Le secondaire est dû à des maladies infectieuses, parfois après des blessures. Distinguez-les par leurs symptômes caractéristiques. L'atrophie secondaire est traitée en éliminant la cause de la maladie, ainsi que par le renforcement général et la restauration du tissu musculaire.

Il existe plusieurs formes d’atrophie secondaire:

  • Atrophie progressive. Une telle pathologie est héréditaire et apparaît déjà dans l'enfance, avec la faiblesse musculaire observée, il y a des convulsions, la maladie est assez difficile.
  • Myotrophie neurale. Avec cette forme de pathologie, les muscles des jambes sont affectés, la démarche de la personne change et, avec le temps, la maladie se propage à d'autres muscles.
  • Atrophie musculaire d'Aran-Duchene. Sous cette forme, les mains sont principalement touchées, elles sont déformées et, au fil du temps, la maladie progresse et touche tout le corps du patient.

L'atrophie et la dystrophie musculaires manifestent des symptômes caractéristiques, dont la gravité dépend du stade de la maladie et de la localisation du type de pathologie. On observe généralement une faiblesse des muscles, leur volume diminue et le patient ressent également de la douleur lorsqu'il appuie sur la zone touchée.

La dystrophie s'accompagne généralement d'un manque de douleur musculaire, mais la sensibilité n'est pas perturbée et une atrophie musculaire est également observée. Le patient se fatigue rapidement, se plaint de faiblesse musculaire, tombe constamment et sa démarche est également perturbée. Un enfant atteint de dystrophie peut perdre les compétences physiques acquises par son âge. Par exemple, les bébés chez qui une dystrophie a été détectée deviennent faibles, arrêtent de marcher, tiennent la tête.

Raisons

Atrophie des muscles de la jambe

Comme indiqué ci-dessus, l'atrophie musculaire est primaire et secondaire. Les causes de la pathologie sont différentes, en fonction de sa forme. Comme le primaire est le plus souvent une pathologie héréditaire, un trouble métabolique est transmis à l'enfant, le bébé naît avec un trouble des enzymes responsables du travail des muscles.

Des dommages directs aux muscles peuvent également survenir avec diverses maladies infectieuses, des blessures, un effort physique excessif, et une atrophie primaire se produit avec la myopie. L'atrophie a souvent pour cause des dommages aux troncs nerveux, tels que la polio.

Les facteurs négatifs suivants peuvent également être à l'origine de l'atrophie musculaire:

  • Maladies oncologiques;
  • Dommages aux terminaisons nerveuses, dus à une pathologie du système nerveux périphérique;
  • Jeûne, mauvaise nutrition;
  • Intoxication chimique;
  • Paralysie de la moelle épinière;
  • Le ralentissement physiologique des processus métaboliques chez les personnes âgées;
  • Immobilisation prolongée du patient, par exemple, après des blessures graves et des opérations.

Diagnostics

Le diagnostic et le traitement de l'atrophie musculaire sont pratiqués par des médecins généralistes et des neurologues. Quand une faiblesse dans les muscles apparaît, vous devez immédiatement consulter un médecin pour commencer le traitement à un stade précoce. Le fait est que l'atrophie est une pathologie incurable qui progresse sans traitement. Pour améliorer la qualité de la vie, le traitement doit commencer le plus tôt possible.

Diagnostiquer la maladie est assez simple, des violations caractéristiques visibles dans le tissu musculaire. Pour confirmer le diagnostic prescrire les tests suivants:

  • Analyses sanguines générales et biochimiques;
  • Une visite chez un endocrinologue pour contrôler la glande thyroïde;
  • Tests de contrôle du foie;
  • Électromyographie;
  • Vérification de la perméabilité nerveuse;
  • Si nécessaire, une biopsie musculaire peut être prescrite.

Selon le diagnostic, d'autres études peuvent être recommandées, ainsi que des consultations avec divers spécialistes étroits.

Traitement

Le processus de traitement dépend de la forme de l'atrophie, de la cause de son apparition, ainsi que de l'âge et de l'état général du patient. Tout d’abord, il est nécessaire d’identifier la cause de la maladie et de l’éliminer afin que les muscles ne continuent pas à s’effondrer. Aussi prescrit un traitement pour maintenir la fonction musculaire et éliminer les symptômes de la maladie.

La thérapie a prescrit des médicaments. L'atrophie montre les médicaments suivants:

  • Sel disodique de l'adénosine triphosphate;
  • Vitamines des groupes B et E;
  • Prozerin.

En outre, on prescrit au patient des traitements de physiothérapie, de massage et de physiothérapie. De telles procédures aident à normaliser le tonus musculaire, à les renforcer et à reprendre une activité motrice normale. Une visite à un psychologue peut également être organisée, en particulier chez les enfants présentant un retard mental.

Le traitement de l’atrophie est permanent, il ne faut pas cesser, sinon la maladie commencera à progresser activement. Par conséquent, le patient doit suivre les recommandations du médecin toute sa vie, se faire faire de la physiothérapie, faire des exercices et surveiller son alimentation.

Il est recommandé de manger les aliments suivants:

  • Lait de pays frais et produits laitiers. Il est recommandé de privilégier les produits non pasteurisés, sans conservateurs, colorants et additifs nocifs.
  • Œufs de poule
  • Viande, poisson et fruits de mer.
  • Légumes, fruits et baies. Les produits de saison sont préférés.
  • Noix, graines.
  • Champignons et baies.
  • Céréales
  • Épices et légumes naturels.

En général, les aliments doivent être sains, équilibrés et savoureux. Le régime alimentaire doit contenir une grande quantité de fruits et de légumes, de protéines, afin que le corps reçoive une quantité suffisante des substances nécessaires. Il est nécessaire d'abandonner l'alcool, la caféine, les sucreries, les aliments salés et nocifs.

Prévention

Effectuer la prévention de l'atrophie héréditaire est impossible, dans ce cas, il est nécessaire de traiter en permanence l'enfant, pour prévenir la détérioration. Le mode de vie du patient, la nutrition, joue un rôle important dans ce cas.

Afin de prévenir l'atrophie chez l'adulte, vous devez fournir au corps une activité physique suffisante et une nutrition adéquate. Il est nécessaire de procéder à la réhabilitation des maladies inflammatoires en temps utile, de passer chaque année un examen médical et de surveiller leur état de santé.

Le mode de vie correct aidera à éviter les perturbations les plus graves dans le corps, et pas seulement l’atrophie. De nombreuses pathologies mortelles sont dues à l'obésité, aux troubles endocriniens, à un mode de vie passif, il est donc très important de faire de l'exercice régulièrement, de bien manger et d'abandonner les mauvaises habitudes.

Le pronostic de la maladie dépend de sa forme. L'atrophie congénitale peut souvent causer la mort d'un enfant. Dans d'autres cas, le pronostic est favorable avec un traitement approprié et rapide.

L'atrophie musculaire est le principal symptôme d'une maladie

Atrophie musculaire

Causes et symptômes de l'atrophie musculaire, diagnostic et traitement

Qu'est-ce que l'atrophie musculaire?

Le processus d'atrophie musculaire se développe progressivement et conduit à une diminution croissante de leur volume et à la dégénérescence des fibres musculaires, qui deviennent plus minces. Dans les cas particulièrement graves, leur nombre peut être réduit jusqu'à la disparition complète. Allouer une atrophie musculaire primaire (simple) et secondaire (neurogène).

En raison du développement de l'atrophie musculaire dans le corps humain commence à diminuer, la déformation du tissu musculaire, le remplaçant par le connectif, incapable d'effectuer la fonction motrice. La force musculaire est perdue, le tonus musculaire diminue, ce qui conduit à la limitation de l'activité physique ou à sa perte totale.

Causes de l'atrophie musculaire

L'atrophie musculaire primaire est causée par une lésion du muscle lui-même. La cause de la maladie dans ce cas peut être une hérédité défavorable, qui se traduit par des troubles métaboliques sous la forme d’un défaut congénital des enzymes musculaires ou d’une haute perméabilité des membranes cellulaires. Les facteurs environnementaux provoquent également un début significatif du processus pathologique. Ceux-ci incluent le stress physique, les infections et les traumatismes. L'atrophie musculaire primaire la plus prononcée dans la myopathie.

La cause de l'atrophie musculaire peut être un traumatisme des troncs nerveux, un processus infectieux qui se produit lorsque les cellules motrices de la moelle épinière sont endommagées, telles que la poliomyélite et les maladies analogues à la poliomyélite.

Parfois, le processus pathologique est héréditaire. Dans ce cas, les extrémités distales des extrémités sont affectées et le processus lui-même progresse plus lentement et est bénigne.

Dans l'étiologie de la maladie, on distingue les facteurs suivants: tumeurs malignes, paralysie de la moelle épinière ou nerfs périphériques. L'atrophie musculaire se développe souvent dans le contexte de blessures diverses, de la famine, de l'intoxication, en raison du ralentissement des processus métaboliques avec le vieillissement de l'organisme, de l'inactivité motrice à long terme pour une raison quelconque, à la suite d'une maladie chronique.

Si la moelle épinière et les gros troncs nerveux sont atteints, une atrophie du muscle neuropathique se développe. Avec la thrombose de gros vaisseaux ou une circulation sanguine altérée dans le tissu musculaire, la forme ischémique se développe à la suite de dommages mécaniques ou pathologiques. La cause de la forme fonctionnelle est une inactivité motrice absolue, souvent partielle, due à des processus pathologiques dans le corps - l'arthrite. poliomyélite et maladies semblables à la polymyélite.

Symptômes de l'atrophie musculaire

Il existe deux formes de la maladie:

- La maladie est diagnostiquée primaire si le muscle lui-même est directement affecté. L'hérédité joue un rôle important dans la pathogenèse, se développant souvent à la suite d'une blessure ou à la suite de contusions, d'intoxications et de surmenage physique. Fatigue cliniquement exprimée, diminution marquée du tonus musculaire. Il peut y avoir une contraction caractéristique des membres.

- L'atrophie musculaire secondaire se développe plus souvent à la suite d'une complication post-traumatique ou après diverses infections. En conséquence, les cellules motrices sont endommagées, ce qui entraîne une restriction de la fonction motrice des pieds, des jambes, des mains, de l'avant-bras et une paralysie partielle ou complète. Fondamentalement, la maladie a un courant lent, mais il y a aussi des périodes de flambées aiguës de la maladie, accompagnées de douleurs intenses.

L'atrophie musculaire secondaire est divisée en:

Myotrophie neurale - sous cette forme, les muscles des pieds et du bas des jambes sont affectés et leur déformation se produit. La démarche du patient change. Pour que ses pieds pendants ne touchent pas le sol, il commence à lever les genoux haut. La sensibilité superficielle est perdue et les réflexes disparaissent. Quelques années après le début de la maladie, la maladie se propage aux mains et aux avant-bras.

L'attrophie musculaire progressive, qui se manifeste le plus souvent dans la petite enfance, ainsi que dans la famille où les parents sont en bonne santé, constitue le parcours le plus difficile. Cette forme est caractérisée par une perte complète des réflexes tendineux, une forte diminution de la pression artérielle. On observe souvent des contractions fibrillaires des membres.

L'atrophie musculaire progressive se développe chez l'adulte et est appelée syndrome atrophique. Cela affecte les parties distales ou distantes des membres supérieurs - doigts, muscles interosseux de la main. La main prend une forme spécifique, elle devient comme un singe. Les réflexes tendineux disparaissent, mais la sensibilité reste. Avec le développement ultérieur de la maladie dans le processus pathologique inclut les muscles du cou et du tronc.

Un symptôme courant de tous les types d’atrophie musculaire est une diminution du volume du muscle endommagé, ce qui est particulièrement perceptible par rapport au côté sain. La gravité des symptômes dépend de la gravité et de l'étendue de la maladie. Dans tous les cas, elle entraîne une diminution du tonus musculaire et de la douleur à la palpation des membres.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et quelques mots supplémentaires, appuyez sur Ctrl + Entrée

Diagnostic de l'atrophie musculaire

Le diagnostic de l'atrophie musculaire n'est actuellement pas un problème. Pour identifier la cause de base de la maladie, une analyse sanguine clinique et biochimique complète ainsi que des études fonctionnelles de la glande thyroïde et du foie sont réalisées. L'électromyographie et l'étude de la conduction nerveuse, la biopsie du tissu musculaire, ainsi que la prise d'antécédents complets sont nécessaires. Si nécessaire, des méthodes d'examen supplémentaires sont prescrites.

Formes d'atrophie musculaire

Il existe plusieurs formes de la maladie. L'amyotrophie neurale, ou amyotrophie de Charcot-Marie, se produit avec des lésions des muscles du pied et de la jambe, le groupe extenseur et le groupe abducteur de la jambe sont les plus susceptibles au processus pathologique. Pieds déformés. Les patients ont une démarche caractéristique, au cours de laquelle les patients lèvent les genoux haut, comme le pied, tout en soulevant les jambes, s'affaissent et gênent la marche. Le médecin constate l’extinction des réflexes, une diminution de la sensibilité de la surface des membres inférieurs. Des années après le début de la maladie, les mains et les avant-bras sont impliqués dans le processus pathologique.

Atrophie musculaire progressive Verdniga-Hoffmann se caractérise par une évolution plus sévère. Les premiers symptômes de l'atrophie musculaire apparaissent chez un enfant à un âge précoce, souvent dans une famille de parents apparemment en bonne santé, plusieurs enfants souffrent de la maladie en même temps. La maladie se caractérise par une perte des réflexes tendineux, une forte diminution de la pression artérielle et des contractions fibrillaires.

Le syndrome atrophique accompagne une atrophie musculaire progressive chez l'adulte - atrophie d'Aran-Duschen. Au stade initial, le processus pathologique est localisé dans les parties distales des membres supérieurs. L'atrophie musculaire affecte également l'élévation du pouce, du petit doigt et des muscles interosseux. Les mains des patients prennent la pose caractéristique de la «main de singe». La pathologie s'accompagne également de la disparition des réflexes tendineux, mais la sensibilité est préservée. Le processus pathologique progresse avec le temps, les muscles du cou et du tronc y sont impliqués.

Traitement de l'atrophie musculaire

Lors du choix d'une méthode de traitement, des facteurs importants sont pris en compte: l'âge du patient, la gravité et la forme de la maladie. Le traitement de la maladie sous-jacente, qui a conduit au développement d’une atrophie musculaire, revêt une importance primordiale. Un traitement médicamenteux est effectué et un autre est prescrit: procédures physiothérapeutiques, électrothérapie, massage thérapeutique et gymnastique. Le strict respect de toutes les recommandations et exigences du médecin permet à de nombreux patients de retrouver leurs capacités motrices perdues et de ralentir le processus d’atrophie.

Atrophie musculaire

Brève description de la maladie

L'atrophie musculaire est un processus qui entraîne une diminution du volume et une dégénérescence des tissus musculaires. En termes simples, les fibres musculaires commencent à s’amincir et, dans certains cas, à disparaître complètement, ce qui conduit à une grave limitation de l’activité physique et à une immobilité prolongée du patient.

Dans la pratique médicale, il existe plusieurs types d'atrophie, mais nous en parlerons un peu plus bas, mais pour l'instant examinons les causes de cette pathologie plus en détail. L’atrophie des muscles des jambes et d’autres membres du corps résulte de:

  • réduire le métabolisme et le vieillissement;
  • maladies chroniques des glandes endocrines, des intestins, de l'estomac, du tissu conjonctif;
  • maladies infectieuses et parasitaires;
  • des troubles de la régulation nerveuse du tonus musculaire associés à une intoxication, une polynévrite et d'autres facteurs;
  • déficience enzymatique congénitale ou acquise.

Atrophie musculaire - symptômes et présentation clinique

La forme primaire de la maladie est exprimée dans les lésions directes du muscle lui-même. Cette pathologie peut être due à la fois à une mauvaise hérédité et à un certain nombre de facteurs externes - blessures, ecchymoses et surmenage physique. Le patient se fatigue rapidement, le tonus musculaire diminue constamment, on observe parfois des contractions involontaires des extrémités, ce qui indique une lésion des motoneurones.

Atrophie musculaire secondaire - le traitement repose sur l'élimination de la maladie sous-jacente et d'autres causes ayant conduit au processus atrophique. Le plus souvent, une atrophie musculaire secondaire se développe après des blessures et des infections. Chez les patients, les cellules motrices des pieds, des jambes, des mains et de l'avant-bras sont atteintes, ce qui entraîne une restriction de l'activité de ces organes, une paralysie partielle ou complète. Dans la plupart des cas, la maladie est caractérisée par un processus lent, mais des exacerbations sont également possibles, accompagnées d'une douleur intense.

La forme secondaire de la maladie est divisée en plusieurs types:

  • myotrophie neurale - dans ce cas, l’atrophie musculaire est associée à une déformation des pieds et des jambes. Les patients ont des problèmes de démarche, ils acquièrent le caractère de pas, quand, en marchant, une personne lève les genoux haut. Au fil du temps, les réflexes des pieds disparaissent complètement et la maladie se propage à d’autres membres;
  • atrophie progressive des muscles - les symptômes se manifestent généralement pendant l'enfance. La maladie est grave et s'accompagne d'hypotension grave, d'une perte de réflexes tendineux et de contractions des membres;
  • Atrophie musculaire Aran-Duchenne - localisée principalement dans les membres supérieurs. Atrophie des muscles et des doigts intercostaux chez les patients. La main prend la forme d'un "pinceau de singe". Dans le même temps, la sensibilité des extrémités demeure, mais les réflexes tendineux disparaissent complètement. Le processus d'atrophie progresse régulièrement et affecte progressivement les muscles du cou et du torse.

La principale caractéristique de tous les types d’atrophie est une diminution du volume du muscle endommagé. Ceci est particulièrement visible lorsque comparé à l'organe apparié du côté sain. En outre, l'atrophie musculaire, dont les symptômes dépendent de la gravité du processus, entraîne toujours une diminution du tonus musculaire et s'accompagne de sensations douloureuses lors de la palpation des membres.

Atrophie musculaire - traitement de la maladie

Le choix de la méthode de traitement dépend de nombreux facteurs, notamment la forme de la maladie, la gravité du processus et l'âge du patient. Le traitement médicamenteux implique la prise de médicaments tels que: sel d'adénosine triphosphate disodique (30 injections par voie intramusculaire), vitamines B1, B12 et E, galantamine (10-15 injections par voie sous-cutanée) et prozerine (injections par voie orale ou sous-cutanée).

Le choix d’une nutrition adéquate, la physiothérapie, les massages, les exercices thérapeutiques, l’électrothérapie, la psychothérapie et les pratiques spirituelles revêtent également une grande importance. Si l’atrophie musculaire entraîne un retard de développement intellectuel chez l’enfant, on lui prescrit alors des séances de neuropsychologie destinées à aplanir les problèmes de communication et à apprendre de nouvelles choses.

Il convient de noter qu’à ce stade, les médecins ne disposent pas d’un médicament garantissant la guérison de l’atrophie musculaire des jambes et des autres membres. Néanmoins, la méthode correctement choisie permet de ralentir considérablement le processus d’atrophie, augmente la régénération des fibres musculaires et rend une occasion perdue à une personne. Pour ce faire, vous devez respecter scrupuleusement les recommandations du médecin, effectuer toutes les procédures médicales prescrites et, surtout, ne pas perdre courage, car vous pouvez vivre en harmonie avec le monde entier pour toutes les maladies, même les plus graves.

Vidéos YouTube liées à l'article:

Savez-vous que:

Le sang humain "traverse" les navires sous une pression énorme et, en violation de leur intégrité, est capable de tirer à une distance maximale de 10 mètres.

Le médicament bien connu "Viagra" a été développé à l'origine pour le traitement de l'hypertension artérielle.

La clomipramine, antidépresseur, provoque l’orgasme chez 5% des patients.

Les dentistes sont apparus relativement récemment. Dès le 19ème siècle, il était de la responsabilité d'un barbier de retirer les dents douloureuses.

Selon une étude de l'OMS, une conversation quotidienne d'une demi-heure sur un téléphone mobile augmente de 40% la probabilité de développer une tumeur au cerveau.

Au cours de la vie, une personne moyenne produit jusqu'à deux grandes flaques de salive.

Le foie est l'organe le plus lourd de notre corps. Son poids moyen est de 1,5 kg.

Nos reins sont capables de nettoyer trois litres de sang en une minute.

Tout le monde a non seulement des empreintes digitales uniques, mais aussi une langue.

L'espérance de vie moyenne des gauchers est inférieure à celle des droitiers.

Une personne prenant des antidépresseurs souffrira à nouveau de dépression dans la plupart des cas. Si une personne fait face à la dépression par ses propres forces, elle a toutes les chances d'oublier cet état pour toujours.

Afin de dire même les mots les plus courts et les plus simples, nous allons utiliser 72 muscles.

Dans un effort pour sortir le patient, les médecins vont souvent trop loin. Par exemple, un certain Charles Jensen de 1954 à 1994. a survécu à plus de 900 opérations d’élimination du néoplasme.

Quatre tranches de chocolat noir contiennent environ deux cents calories. Donc, si vous ne voulez pas aller mieux, il vaut mieux ne pas manger plus de deux tranches par jour.

Un travail qui ne plaît pas à la personne est beaucoup plus préjudiciable à sa psyché que le manque de travail du tout.

Bouche à oreille vs Internet: choisissez le moyen le plus rapide et le plus pratique d'écrire au médecin

Le rythme d’une grande métropole, le travail jusqu’à tard dans la nuit et le manque chronique de temps - tout cela marque notre santé. Parfois, même nekog.

Atrophie musculaire

Atrophie musculaire

Brève description de la maladie

L'atrophie musculaire est un processus qui entraîne une diminution du volume et une dégénérescence des tissus musculaires. En termes simples, les fibres musculaires commencent à s’amincir et, dans certains cas, à disparaître complètement, ce qui conduit à une grave limitation de l’activité physique et à une immobilité prolongée du patient.

Dans la pratique médicale, il existe plusieurs types d'atrophie, mais nous en parlerons un peu plus bas, mais pour l'instant examinons les causes de cette pathologie plus en détail. L’atrophie des muscles des jambes et d’autres membres du corps résulte de:

  • réduire le métabolisme et le vieillissement;
  • maladies chroniques des glandes endocrines, des intestins, de l'estomac, du tissu conjonctif;
  • maladies infectieuses et parasitaires;
  • des troubles de la régulation nerveuse du tonus musculaire associés à une intoxication, une polynévrite et d'autres facteurs;
  • déficience enzymatique congénitale ou acquise.

Atrophie musculaire - symptômes et présentation clinique

La forme primaire de la maladie est exprimée dans les lésions directes du muscle lui-même. Cette pathologie peut être due à la fois à une mauvaise hérédité et à un certain nombre de facteurs externes - blessures, ecchymoses et surmenage physique. Le patient se fatigue rapidement, le tonus musculaire diminue constamment, on observe parfois des contractions involontaires des extrémités, ce qui indique une lésion des motoneurones.

Atrophie musculaire secondaire - le traitement repose sur l'élimination de la maladie sous-jacente et d'autres causes ayant conduit au processus atrophique. Le plus souvent, une atrophie musculaire secondaire se développe après des blessures et des infections. Chez les patients, les cellules motrices des pieds, des jambes, des mains et de l'avant-bras sont atteintes, ce qui entraîne une restriction de l'activité de ces organes, une paralysie partielle ou complète. Dans la plupart des cas, la maladie est caractérisée par un processus lent, mais des exacerbations sont également possibles, accompagnées d'une douleur intense.

La forme secondaire de la maladie est divisée en plusieurs types:

  • myotrophie neurale - dans ce cas, l’atrophie musculaire est associée à une déformation des pieds et des jambes. Les patients ont des problèmes de démarche, ils acquièrent le caractère de pas, quand, en marchant, une personne lève les genoux haut. Au fil du temps, les réflexes des pieds disparaissent complètement et la maladie se propage à d’autres membres;
  • atrophie progressive des muscles - les symptômes se manifestent généralement pendant l'enfance. La maladie est grave et s'accompagne d'hypotension grave, d'une perte de réflexes tendineux et de contractions des membres;
  • Atrophie musculaire Aran-Duchenne - localisée principalement dans les membres supérieurs. Atrophie des muscles et des doigts intercostaux chez les patients. La main prend la forme d'un "pinceau de singe". Dans le même temps, la sensibilité des extrémités demeure, mais les réflexes tendineux disparaissent complètement. Le processus d'atrophie progresse régulièrement et affecte progressivement les muscles du cou et du torse.

La principale caractéristique de tous les types d’atrophie est une diminution du volume du muscle endommagé. Ceci est particulièrement visible lorsque comparé à l'organe apparié du côté sain. En outre, l'atrophie musculaire, dont les symptômes dépendent de la gravité du processus, entraîne toujours une diminution du tonus musculaire et s'accompagne de sensations douloureuses lors de la palpation des membres.

Atrophie musculaire - traitement de la maladie

Le choix de la méthode de traitement dépend de nombreux facteurs, notamment la forme de la maladie, la gravité du processus et l'âge du patient. Le traitement médicamenteux implique la prise de médicaments tels que: sel d'adénosine triphosphate disodique (30 injections par voie intramusculaire), vitamines B1, B12 et E, galantamine (10-15 injections par voie sous-cutanée) et prozerine (injections par voie orale ou sous-cutanée).

Le choix d’une nutrition adéquate, la physiothérapie, les massages, les exercices thérapeutiques, l’électrothérapie, la psychothérapie et les pratiques spirituelles revêtent également une grande importance. Si l’atrophie musculaire entraîne un retard de développement intellectuel chez l’enfant, on lui prescrit alors des séances de neuropsychologie destinées à aplanir les problèmes de communication et à apprendre de nouvelles choses.

Il convient de noter qu’à ce stade, les médecins ne disposent pas d’un médicament garantissant la guérison de l’atrophie musculaire des jambes et des autres membres. Néanmoins, la méthode correctement choisie permet de ralentir considérablement le processus d’atrophie, augmente la régénération des fibres musculaires et rend une occasion perdue à une personne. Pour ce faire, vous devez respecter scrupuleusement les recommandations du médecin, effectuer toutes les procédures médicales prescrites et, surtout, ne pas perdre courage, car vous pouvez vivre en harmonie avec le monde entier pour toutes les maladies, même les plus graves.

Atrophie musculaire (amincissement) Atrophie musculaire (amincissement): causes, méthodes de diagnostic et traitement

L'atrophie musculaire est un processus qui se développe progressivement et conduit à une diminution du volume des muscles et à la disparition de leurs fibres. En raison de la pathologie, le tissu musculaire est remplacé par du tissu conjonctif, incapable d’exercer une fonction motrice. Une personne perd sa force et son tonus musculaires, ce qui entraîne une diminution de l'activité motrice ou sa perte.

Contenu de l'article

Causes de l'atrophie musculaire

L'atrophie musculaire se produit pour les raisons suivantes:

  • prédisposition génétique;
  • dommages mécaniques;
  • surmenage physique;
  • maladie infectieuse;
  • myopathie;
  • diabète sucré;
  • vieillissement du corps;
  • tumeurs malignes;
  • paralysie des nerfs périphériques ou de la moelle épinière;
  • le jeûne;
  • intoxication du corps;
  • ralentir les processus d'échange;
  • inactivité prolongée du moteur.

Avec des dommages à la moelle épinière apparaît une atrophie neuropathique des muscles. Si le patient a une thrombose de gros vaisseaux, la forme ischémique se développe.

Chez les enfants, une atrophie musculaire peut survenir à la suite d'un traumatisme à la naissance et d'une grossesse grave, de troubles neurologiques et de la poliomyélite. Les autres causes d'atrophie musculaire pédiatrique comprennent la myosite, la dysfonction pancréatique et les lésions de la moelle épinière en cas de blessure au dos.

Symptômes de l'atrophie musculaire

Quand un muscle est endommagé, une personne se fatigue rapidement, son tonus musculaire diminue sensiblement et des contractions musculaires aux extrémités sont notées. Si l'atrophie musculaire est causée par une complication après une blessure ou une maladie infectieuse, les cellules motrices sont endommagées, ce qui entraîne une restriction des mouvements des membres supérieurs et inférieurs, pouvant aller jusqu'à la paralysie.

Si la faiblesse des muscles de la jambe est troublante, il est difficile pour le patient d'aller plus loin après avoir été contraint de s'arrêter. Il ressent une lourdeur dans les jambes et une difficulté de mouvement, un engourdissement se pose et la démarche change.

L'atrophie des muscles fessiers s'accompagne d'une faiblesse musculaire, d'une démarche en se dandinant, d'un blanchissement de la peau et d'un engourdissement au niveau des fesses.
L’atrophie musculaire des mains est accompagnée d’une aggravation des mouvements, de picotements et d’un engourdissement des mains, d’une augmentation de la sensibilité tactile. Tout dommage mécanique commence à causer une gêne. Le patient est une violation du trophisme des tissus, conduisant à une peau bleue.

Méthodes de diagnostic

Pour identifier une faiblesse dans les muscles, il est nécessaire de passer un test sanguin clinique et biochimique détaillé. En outre, le médecin étudie les caractéristiques fonctionnelles du foie et de la glande thyroïde. Des études d'électromyographie, de biopsie musculaire et de conduction nerveuse sont nécessaires.

Pour diagnostiquer l’atrophie musculaire dans le réseau des cliniques dentaires, on utilise les méthodes suivantes:

IRM (imagerie par résonance magnétique)

Plus sur le service

Check-up (examen complet du corps)

Plus sur le service

Électroencéphalographie par ordinateur

Plus sur le service

Topographie calculée de la colonne vertébrale Diers

Plus sur le service

Numérisation recto verso

Plus sur le service

Ultrasons (ultrasons)

Plus sur le service

CT (tomodensitométrie)

Plus sur le service

Quel médecin contacter

Si vous ne vous sentez pas bien, si vous avez une faiblesse ou une douleur musculaire, consultez un thérapeute Le médecin diagnostiquera et attirera au traitement un traumatologue, un neurologue ou un orthopédiste.

Lalayan Tigran Vladimirovich

Neurologue • Thérapeute manuelle
22 ans d'expérience

Ponedelko Tatyana Sergeevna

Neurologue • Thérapeute Acupuncture
13 ans d'expérience

Maltsev Sergey Igorevich

Masseur • Kinetrak
14 ans d'expérience

Troitskaya Tatyana Evgenievna

Physiothérapeute
33 ans d'expérience

Astakhova Elena Vyacheslavovna

Neurologue
14 ans d'expérience

Aleksandrov Anton Valerievich

Orthopédiste
11 ans d'expérience

Traitement de l'atrophie musculaire

Le traitement de la faiblesse musculaire et de la douleur est traité par un neurologue, un traumatologue ou un orthopédiste. Pour restaurer le trophisme des tissus musculaires, appliquez des préparations vasculaires. Ils accélèrent le flux sanguin des vaisseaux périphériques et améliorent la circulation sanguine. Des médicaments spasmolytiques seront nécessaires pour élargir les vaisseaux. Il est également permis d'utiliser des analgésiques et des pommades, des préparations ayant un effet chauffant et des effets veinotoniques.

Vous pouvez vous débarrasser de la douleur radiculaire avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Pour soulager les spasmes musculaires, il est efficace d’utiliser des relaxants musculaires.

Les vitamines du groupe B aideront à normaliser la conductivité des impulsions et à stabiliser les processus métaboliques Pour stimuler la régénération des fibres musculaires et restaurer leur volume, le médecin prescrit des biostimulants.

Au cours du traitement, il est recommandé au patient de suivre un régime alimentaire spécial. Il devrait inclure des aliments enrichis en vitamines A, B et D dans le régime alimentaire.

Le cours de traitement comprend également des procédures physiothérapeutiques - électrophorèse, psychothérapie, physiothérapie, thérapie magnétique, thérapie au laser et massage. Si le diagnostic est posé à un enfant, des séances neuropsychologiques seront nécessaires, conçues pour corriger les problèmes de nouvelles connaissances et de communication.

Les méthodes suivantes sont utilisées pour le traitement de l'atrophie musculaire dans le réseau de cliniques CMRT:

Causes de l'atrophie musculaire, son diagnostic et ses méthodes de traitement

L'atrophie musculaire est un processus de pas un jour, mais plusieurs mois et même des années. Sous l'atrophie des muscles, on entend généralement une diminution progressive de la taille des fibres musculaires, à la suite de laquelle elles deviennent plus minces. Si l'état d'atrophie musculaire a atteint un état critique, les fibres musculaires peuvent se contracter au point de disparaître complètement.

Atrophie musculaire - Informations générales

Sous l'influence du processus atrophique des fibres musculaires chez l'homme, une diminution anormale du tissu musculaire se produit. En fait, on peut observer le remplacement du tissu musculaire durable par le connectif. En conséquence, une personne perd son tonus musculaire, ce qui signifie que sa capacité à se déplacer complètement ou totalement disparaît.

Causes de l'atrophie musculaire

L'atrophie musculaire est classée en deux types principaux - primaire ou simple et secondaire ou neurogène.

Avec l'atrophie musculaire primaire, la fibre musculaire elle-même est endommagée. La cause de ce type d’atrophie est un facteur héréditaire. C'est-à-dire qu'une altération du métabolisme, qui se manifeste par un défaut de production d'enzymes qui composent la fibre musculaire, a été transférée à la personne par la mère ou le père. Le processus d'atrophie commence à se développer sous l'influence de facteurs négatifs de l'environnement.

Ces facteurs de précipitation négatifs sont:

  • Augmentation constante du stress physique (par exemple, les sports professionnels ou, au contraire, les sports amateurs, qui passent sans un calcul correct de la charge physique sur la masse musculaire);
  • Traumatisme aux terminaisons nerveuses;
  • Les infections;
  • La myopathie;
  • Pathologie des cellules motrices de la moelle épinière;
  • La poliomyélite;
  • Maladies ressemblant à la poliomyélite.

L'atrophie musculaire, déclenchée par un facteur héréditaire, est extrêmement lente dans le corps humain. Par conséquent, le patient se tourne vers le médecin à temps, ce qui garantit le succès du traitement.

Autres causes d'atrophie musculaire

Les autres causes d'atrophie musculaire chez l'homme peuvent inclure des facteurs tels que:

  • Tumeurs malignes;
  • Paralysie de la moelle épinière humaine;
  • Violation du système nerveux périphérique et par conséquent - lésion des terminaisons nerveuses;
  • Long jeûne, restriction alimentaire;
  • Intoxication par des poisons, des produits chimiques, etc.
  • Violation des processus métaboliques dans le corps sous l'influence de la détérioration des organes internes et des systèmes d'activité vitale (signifiant vieillissement physiologique naturel);
  • Absence prolongée de mouvement en raison d'opérations chirurgicales lourdes ou des effets de maladies chroniques sur le corps.

Symptômes de l'atrophie musculaire

Initialement, l'atrophie musculaire se manifeste sous la forme d'une fatigue physique accrue sans raison importante, d'une diminution du tonus musculaire et, par conséquent, de l'apparition de sensations douloureuses à des degrés divers. Ensuite, les patients présentent des contractions incontrôlables des extrémités supérieures et inférieures (tremblements).

Les symptômes de l'atrophie musculaire secondaire, qui se développe à la suite de maladies infectieuses aiguës graves, sont les suivants:

  • Limitation complète ou partielle de l'activité motrice des pieds, des jambes, des avant-bras, des mains. Le processus d'atrophie musculaire est extrêmement lent, mais les rechutes ne sont pas exclues, lorsque le patient peut perdre complètement la capacité de bouger pendant un temps limité.
  • Changements dans la démarche du patient à la suite de lésions des fibres musculaires aux pieds et au bas de la jambe
  • Perte de sensibilité (au cours d'un mouvement, une personne ne ressent pas le contact direct d'une surface solide et des extrémités inférieures);
  • Tension artérielle réduite.

La sévérité de l'atrophie musculaire et, par conséquent, des symptômes douloureux désagréables dépend entièrement de la réduction du tonus musculaire chez une personne.

Diagnostic de l'atrophie des fibres musculaires

Il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin dès que le patient ressent une diminution de la sensibilité des membres supérieurs ou inférieurs. Le diagnostic de cette maladie ne présente aucune difficulté.

Le patient au premier traitement est examiné et envoyé à la recherche:

  • Un test sanguin;
  • Test sanguin biochimique;
  • Examen de la glande thyroïde (doit être envoyé par un endocrinologue);
  • Étude du foie;
  • Électromyographie;
  • Etude de la conduction nerveuse chez un patient;
  • Biopsie musculaire;
  • Études complémentaires (si nécessaire ou pour clarifier le diagnostic).

Formes d'atrophie musculaire

À ce jour, il existe plusieurs formes principales d’atrophie des fibres musculaires. Par exemple, l’amyotrophie de Charcot-Marie se caractérise par une lésion complète des muscles des pieds. Il y a une déformation complète du membre inférieur, à la suite de laquelle la démarche du patient change (le patient commence à lever les jambes très haut tout en marchant). Sur le côté, une sensation est créée, selon laquelle une personne est dérangée par ses jambes et, par conséquent, elle parle simplement dans les airs. Au fil du temps (sans traitement), les membres supérieurs commencent à être impliqués dans le processus pathologique.

Avec l’atrophie des muscles de Verdnig, une personne subit une forte diminution de la pression artérielle, des contractions fibrillaires des membres inférieurs commencent et des réflexes tendineux sont perdus. L'évolution générale de la maladie est extrêmement grave et douloureuse.

Traitement de l'atrophie musculaire

Le traitement de l'atrophie musculaire dépend directement de l'âge du patient (le traitement de l'adulte et de l'enfant sera complètement différent), de la gravité de la maladie et de la forme prononcée de la pathologie.

Initialement, on prescrit au patient un traitement pour la maladie qui a provoqué l'atrophie des muscles. Ensuite, les complexes de symptômes sont éliminés.

En plus des médicaments, le patient aura droit à de la gymnastique, des massages thérapeutiques, des procédures de physiothérapie et de l'électrothérapie.

Le pronostic de l'atrophie musculaire dépend de la rapidité du traitement du patient pour obtenir une aide médicale, ainsi que du degré de perte d'activité motrice. Si la maladie passe sous une forme sévère, dans ce cas, avec le traitement correctement prescrit, vous ne pouvez que ralentir le déroulement du processus atrophique.

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

Qu'est-ce que langetka

Diverses blessures sont un phénomène assez courant et la cause la plus courante d'appels dans un établissement médical. Ils peuvent être obtenus lors de sports, au travail ou à la maison.


Tendinite Tendon d'Achille

Maladies Opérations et manipulations Histoires de patients Tendinite Tendon d'AchilleLa tendinite d’Achille est un terme collectif qui comprend à la fois la tendinite d’Achille et la tendinite d’insertion, la bursite rétrocalcaléenne et la maladie de Haglund.