Qu'est-ce que l'hypotonie chez l'adulte et l'enfant?

L'hypotonie musculaire est une pathologie caractérisée par une diminution du tonus des fibres musculaires. La maladie survient non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants, même les nouveau-nés. L'hypotonie musculaire accompagne de nombreuses pathologies graves, qui ne peuvent qu'être alarmantes. Un médecin, un membre de la famille, un malade lui-même, qui a remarqué la faiblesse du tissu musculaire, devrait immédiatement prendre toutes les mesures nécessaires pour éliminer le syndrome désagréable. Alors, quelle est la pathologie et comment traiter un syndrome désagréable? Voyons le comprendre.

Définition et classification

Les fibres musculaires, souvent regroupées, fournissent l’une des fonctions les plus élémentaires de la personne, à savoir la capacité de se déplacer. Les muscles maintiennent le corps en position verticale, permettent le mouvement des membres, participent à l'acte de respiration, etc. Le tonus détermine la tension musculaire ou la capacité de résister au mouvement.

Classer le syndrome sous forme d'hypotension diffuse et locale. Dans la forme locale, un certain groupe de fibres musculaires en souffre. L'hypotonie musculaire diffuse est caractérisée par la capture de tous les muscles du corps. Les enfants atteints de cette forme de la maladie se trouvent dans la pose d'une grenouille tentaculaire. L'hypotonie musculaire diffuse est plus difficile à corriger et à traiter. Cela aggrave le pronostic du patient.

Raisons

La faiblesse musculaire peut accompagner des dizaines de maladies de genèse neuromusculaire. Le facteur héréditaire est souvent retrouvé. Ensuite, les signes de la maladie se manifestent dès la petite enfance, voire même dans la petite enfance. Un signe de pathologie musculaire est observé en violation du neurone moteur périphérique, de certaines zones de la moelle épinière et des formations réticulaires du tronc cérébral.

Pratiquement toutes les pathologies cérébelleuses, y compris les tumeurs et l'ataxie aiguë, entraînent une altération de la fonction des muscles squelettiques. Les symptômes du syndrome de tonalité réduite accompagnent la chorée, le diaskhaz, etc., ce qui aggrave l'évolution de la maladie. Encéphalite, infection à méningocoques, poliomyélite, lésions septiques, intoxication par les vapeurs ou les sels de mercure, myasthénie et excès de vitamines (hapervitaminose). Le syndrome pathologique peut survenir après avoir souffert de maladies infectieuses, toxiques, auto-immunes, métaboliques ou neurologiques.

Diagnostics

En raison de symptômes spécifiques, il est facile de diagnostiquer une maladie. L’enquête commence par un recueil détaillé d’informations sur des maladies antérieures, l’étude des dossiers médicaux, l’auscultation et la percussion. Tous les efforts sont dirigés vers la définition de la cause fondamentale, à laquelle ils peuvent en outre attribuer:

  • diagnostics de laboratoire (analyse générale du sang, de l'urine, tests sanguins spécifiques, etc.);
  • IRM de divers organes et systèmes;
  • CT (diagnostics informatiques);
  • test génétique;
  • électromyographie;
  • biopsie musculaire;
  • étude de l'alcool;
  • radiographie.

Ce n'est qu'en rassemblant tous les résultats de la recherche que vous pourrez poser un diagnostic final et prescrire un traitement. En règle générale, le diagnostic prend du temps, entraîne des coûts matériels et fatigue le patient. Mais il est impossible de refuser les recommandations médicales, ce qui est souvent fait par des parents négligents qui ne veulent pas examiner leur enfant. C'est une tactique erronée et inacceptable!

Hypotension chez les bébés: symptômes

La dystonie chez les enfants se manifeste par une altération du tonus musculaire. C'est un diagnostic assez commun. L'hypertonus et l'hypotension peuvent être associés à la dystonie. Le syndrome d'hypotonie musculaire est souvent congénital. Si le degré de gravité est faible ou modéré, ils ne peuvent pas toujours poser un diagnostic à la maternité. Les parents attentifs et attentionnés sont tenus de surveiller systématiquement l’état du corset musculaire d’un petit enfant. C'est le moyen de détecter les symptômes de la pathologie au stade le plus précoce, ce qui permettra à la fois de mener un traitement efficace et d'éviter la détérioration.

Les symptômes d'hypotonie musculaire apparus au cours de l'enfance incluent: réflexes épuisés, bave excessive, retard du développement physique, coordination motrice et préhensile médiocre. Les enfants sont souvent en retard sur leurs pairs. Cela se produit à la suite d'un discours retardé, d'une capacité de mémorisation médiocre. Les nourrissons ne peuvent pas reculer du ventre, ramper. Il est difficile de garder la tête droite ou le poids du corps sur les jambes.

Hypotension chez un adulte

Les symptômes de l'hypotonie musculaire chez l'adulte peuvent être détectés par hasard: lors d'un contrôle médical ou lors d'un examen pour les plaintes des patients. Image symptomatique a divers degrés de gravité, peut se produire beaucoup plus tard que la maladie sous-jacente. Les symptômes tels que:

  • faiblesse, faiblesse dans tout le corps. Il n'est pas associé à un effort physique ni à d'autres facteurs. Apparaît seul, sans raison apparente;
  • maux de tête intenses et soudains qui ne peuvent pas être traités avec des médicaments. Même après avoir pris un puissant analgésique, l’état reste presque inchangé;
  • tachycardie périodique ondulée;
  • dans la région de la poitrine l'apparition de la douleur douleur nature;
  • troubles du sommeil (insomnie, somnolence pathologique);
  • «Relâchement» des articulations, lorsque les mouvements y ont une amplitude beaucoup plus grande que chez une personne en bonne santé;
  • engourdissement du membre;
  • transpiration fréquente.

Les symptômes de l'hypotonie musculaire peuvent ne pas aggraver considérablement l'état de santé général d'une personne. Cela vous permet de reporter la visite chez le médecin et de "radier" l'intégralité du rythme accéléré de la vie, de l'inactivité physique et du travail physique. C'est une mauvaise pratique. Seul un diagnostic opportun et un traitement approprié peuvent améliorer l’état de la personne. Il est souvent possible d'arrêter la régression de la maladie dans le sens de sa détérioration.

Échantillons (tests) pour un diagnostic précis

En plus des recherches générales, le médecin effectue une série de tests permettant de vérifier avec précision le diagnostic. Le plus souvent, en particulier lorsque l’hypotension des membres inférieurs est suspectée, le test d’Orsha est réalisé: le patient est placé sur le dos, son genou est pressé contre le divan et l’autre est tenté de lever le talon vers le haut.

Cela peut être facilement fait avec des muscles faibles - le membre est trop bombé. Une situation similaire est observée avec une diminution du tonus musculaire des membres supérieurs. Ensuite, une extension excessive de l'avant-bras est diagnostiquée.

Le symptôme suivant est caractéristique de l'hypotension pédiatrique: lorsqu'un bébé est élevé par les aisselles, seule la ceinture scapulaire est incluse dans le processus et la tête «tombe» entre eux. Un tel test a pour nom "ceinture d'épaule molle". Une technique très illustrative suivante: le patient est placé sur une surface dure, face cachée. Demander de plier le membre au genou. Si les muscles travaillent avec une charge insuffisante, le talon atteindra sans effort la région fessière. De plus, vous pouvez dépenser:

  1. Échantillon de Poyemnoy: essayer de talonner pour obtenir la région de l'inclinaison du fémur Une personne en bonne santé, avec un tonus musculaire normal, une telle action n'est pas forcée.
  2. Deux échantillons d'Openheim: dans la première position: assis, le patient pourra se mettre le pouce sur le pied avec la mâchoire inférieure, dans la seconde, jeter le membre inférieur derrière la tête.

Traitement

Le succès du traitement de l'hypotonie musculaire dépend de la gravité de la cause sous-jacente de la maladie, de la diligence du patient lui-même et du degré de faiblesse du tissu musculaire. L’hypotonie musculaire est l’objet principal du massage. Ce massage permet de normaliser la circulation sanguine du tissu affecté, d’améliorer la conduction nerveuse, de restituer le son perdu. Cela conduit à une régression avec une tendance à diminuer la gravité de la pathologie. La technique de massage est également utile pour les enfants et les adultes. Il est prescrit même lorsque le visage est affecté et dans le cas où les muscles intercostaux sont affectés.

Aider à se tourner vers des professionnels, car seul un spécialiste qualifié est capable d’améliorer durablement l’état du patient. L'hypotension légère à modérée est particulièrement bien traitée par le massage, en particulier en association avec l'acupuncture.L'irritation des points biologiquement actifs renforce la dynamique positive de la récupération. Attribuer des cours longs comprenant 7-15 procédures. Les procédures physiques (aimant, réflexothérapie) doivent être incluses dans le schéma thérapeutique. En outre, ils effectuent un traitement des causes sous-jacentes du syndrome de réduction du tonus musculaire.

Hypotension - qu'est-ce que c'est? Causes et traitement à la maison

Transition rapide sur la page

Hypotension ou le revers

Si vous ouvrez un manuel de cardiologie, les directives nationales les plus récentes, et que vous lisez rapidement ou attentivement les documents des récentes conférences en cardiologie, vous ne trouverez aucune mention digne de l'hypotension grave.

Tout est axé sur l'hypertension artérielle, l'infarctus du myocarde, l'insuffisance cardiaque, les troubles du rythme cardiaque et d'autres «grandes» sections de la cardiologie, qui entraînent respectivement des coûts élevés pour le traitement et la réadaptation des patients.

Une telle maladie et condition semble exister, mais hors de la vue des médecins. Essayons de comprendre plus en détail les causes et le traitement de l'hypotension - le problème de l'hypotension artérielle. Tout d'abord, qu'est-ce que c'est? Quelle condition répond aux critères de l'hypotension?

Qu'est-ce qu'une hypotonie artérielle et musculaire?

Tout d'abord, ne confondez pas les deux états. L'hypotension est un syndrome dans lequel un débit cardiaque réduit se forme en raison d'une pression artérielle basse. En conséquence, avec une augmentation soudaine du stress physique ou émotionnel, sous l'influence d'une augmentation du tonus du système nerveux sympathique, un manque relatif d'oxygène se produit. En conséquence, l'hypotension a une durée plus longue pendant laquelle elle s'adapte à l'augmentation de la charge.

Le critère est une diminution constante de la pression artérielle avec hypotension:

  • 100/60 et moins pour les hommes;
  • 95/60 et moins chez les femmes.

Le seuil d'hypotension inférieur à la pression artérielle est individuel, mais il s'agit d'une condition dans laquelle la pression systolique diminue de moins de 55 à 50 mm. Hg Art., Peut être considéré comme menaçant.

Hypotonie musculaire

Cependant, il existe également une hypotonie. Ce complexe de symptômes n'a rien à voir avec la pression artérielle et est traité par des neurologues. L'hypothyroïdie, la paralysie périphérique (flasque), diverses maladies héréditaires et neuromusculaires, y compris rares, peuvent être à l'origine de l'hypotonie musculaire.

Surdosage de tranquillisants, dans certains états comateux, les maladies cérébelleuses peuvent entraîner une hypotonie diffuse. Le dessalement du corps dans les climats chauds et les coups de chaleur peuvent également entraîner une baisse du tonus musculaire.

  • L'hypotonie musculaire diffuse se manifeste par une faiblesse, une léthargie, un «relâchement» des articulations ou une hypermobilité.

Mais nous ne reviendrons plus sur l'hypotonie musculaire, mais sur l'hypotension artérielle (hypotension artérielle).

L'hypotension peut être aiguë et chronique. L'effondrement et la syncope conduisent à une hypotension aiguë (les options les plus anodines). Les causes les plus graves sont les saignements continus et les types de choc les plus variés au cours desquels une insuffisance cardiovasculaire aiguë (choc cardiogénique, toxicité infectieuse, brûlure, douleur, traumatique) se développe. Nous ne considérerons pas non plus ces options, mais nous aborderons l'hypotension chronique, avec laquelle une personne vit tous les jours, et qui dit de lui-même qu'elle est «hypotonique».

Quelles sont les raisons de l'apparition d'une pression artérielle basse?

Causes de l'hypotension

Il est important de comprendre qu'il existe de nombreux facteurs différents, ce qui entraîne deux situations:

  1. Le cœur change de travail. Il se contracte avec moins de force ou moins de fréquence;
  2. Le lit artériel vasculaire diminue sa résistance périphérique et augmente son volume. Cela entraîne également une diminution de la pression artérielle et peut provoquer une hypotension chez les personnes âgées, par exemple avec une surdose de nitroglycérine.

Quelles raisons peuvent conduire à l'émergence de ces mécanismes qui réduisent la pression?

  • Dystonie végéto-vasculaire avec activation de la division parasympathique. Dans le même temps, le patient développe souvent de la somnolence, des frissons;
  • Le surmenage physique et mental;
  • La famine, ou un régime avec une forte diminution des calories quotidiennes;
  • Conséquences des commotions et des contusions au cerveau;
  • Ostéochondrose cervicale avec syndromes vasculaires de compression;
  • L'hypothyroïdie;
  • Troubles du rythme cardiaque (fibrillation auriculaire);
  • Divers défauts de la valve, par exemple sténose aortique, valve mitrale;
  • Maladies infectieuses, intoxication. Il est notamment possible de distinguer des maladies telles que la diphtérie, qui se manifeste par un effet cardiotoxique prononcé.

La liste contient à la fois des maladies et des états fonctionnels, qui peuvent même être considérés comme une variante de la norme. Ainsi, la dystonie vasculaire peut accompagner une personne à vie. Il sait que seuls le thé chaud, le café ou même un verre de cognac peuvent lui remonter le moral.

En même temps, ses parents ne s'étaient jamais plaints de l'augmentation de leur tension artérielle toute leur vie. Cette condition peut être appelée hypotension vraie.

Des causes distinctes d'hypotension peuvent être appelées l'existence dans des conditions de haute montagne et l'apparition d'une hypotension chez des athlètes entraînés, lorsqu'il s'agit d'une option adaptative.

Une hypotension symptomatique survient lorsqu'il existe un obstacle visible à la création d'une pression normale dans le système des vaisseaux sanguins. Ces cas incluent, par exemple, diverses arythmies ou cardiopathies valvulaires. Avec des opérations effectuées à temps, la pression artérielle normale dans le système vasculaire est rétablie. Quels sont les signes caractéristiques d’une hypotension artérielle ou d’une hypotension?

Symptômes et signes d'hypotension chez l'adulte

Dans de nombreux cas, les symptômes de l'hypotension sont très variables et une personne peut «pécher» en cas de fatigue, de froid, de manque de sommeil. Et dans de nombreux cas, il a raison, car souvent, une diminution du ton sympathique du cœur et des vaisseaux sanguins accompagne toutes ces conditions, ce qui conduit à une hypotension. Les signes les plus courants d'hypotension sont:

  • Mal de tête périodique, léger et diffus.

Habituellement, les maux de tête inquiètent le soir, comme cela se produit après le chargement. Dans ce cas, si elle est associée au syndrome d'hypertension intracrânienne, elle peut survenir le matin. Les maux de tête surviennent généralement dans la région fronto-temporo-pariétale et très rarement à l'arrière de la tête. Les douleurs sont symétriques.

  • Somnolence, frissons, faiblesse musculaire.

Dans certains cas, l'hypotension vasculaire est associée à musculaire, de sorte que les patients peuvent sembler "épuisés". Ils se sentent faibles et malades.

Les hypotoniques sont très faciles à réagir aux changements météorologiques. La détérioration de la santé en eux provoque une diminution de la pression atmosphérique. Un exemple typique est l'apparition d'un front d'hiver chaud avec des blizzards, des tempêtes de neige, un temps couvert et une augmentation de la température de l'air. Au contraire, le temps froid et le gel avec un ciel dégagé font revivre les personnes souffrant de pression réduite.

  • Peut-être l'apparition de pâleur de la peau, des nausées, une tendance au vertige. Les patients souffrant d'hypotension sont souvent sujets au mal de mer et ne tolèrent pas du tout le mal des transports.
  • Jetlag. C'est l'état du changement rapide des fuseaux horaires. Les patients souffrant d'hypotension artérielle ont besoin de beaucoup de temps pour s'adapter lorsqu'ils voyagent de l'autre côté du globe, et même dans les 3 à 4 heures qui suivent le moment du séjour.
  • Il y a une diminution de la tolérance aux stimuli super-forts. Cela signifie qu'un patient souffrant d'hypotension peut difficilement tolérer un son fort, une lumière vive, ainsi que des personnes présentant des expressions très expressives et vives de sentiments trop mobiles.

Cela provient encore de réserves d'adaptation réduites, qui ont commencé à former un style de comportement. En cas d'hypotension, la réaction ralentit et, en cas de stress grave, l'hypotension est plus susceptible de rester immobile que de courir.

Comment pouvez-vous "corriger" l'hypotension, augmenter la pression artérielle?

Traitement de l'hypotension à la maison, médicaments

Pourquoi le problème du traitement de l'hypotension est-il difficile? Le fait est que, dans la nature, l’énergie ne vient pas de nulle part - tout système ouvert, sans apport d’énergie de l’extérieur, cherche à abaisser son niveau pour atteindre l’équilibre avec l’environnement. Par conséquent, il est beaucoup plus facile d'abaisser la pression que de l'augmenter, car la nature aspire à la paix absolue. Dans les cas extrêmes, vous pouvez utiliser la méthode ancienne et éprouvée: la saignée. En conséquence, le volume sanguin diminuera et la pression ne sera simplement prise nulle part.

En ce qui concerne le traitement de l'hypotension, il est nécessaire de renforcer le travail du coeur, et pour longtemps. Et les médicaments sont connus depuis longtemps pour des moyens similaires, mais ils ont tous de nombreux effets secondaires, peuvent s'accumuler dans le corps (comme les glucosides cardiaques) ou entraîner une dépendance et une fatigue intense après la prise du médicament (amphétamines).

Les cardiologues ne pratiquent pas ou hésitent à traiter l'hypotension artérielle. Le fait est qu’avec l’hypotension, le risque de mort subite et d’apparition de complications - crise cardiaque et accident vasculaire cérébral - n’est pas aussi élevé qu’avec l’hypertension. Par conséquent, toutes les forces médicales sont engagées dans la lutte contre cet "ennemi". Les patients hypotendus malheureux doivent souvent prendre eux-mêmes des mesures. Il s'agit donc principalement d'un traitement à domicile de l'hypotension.

Comment se passer de drogue

Appelons d’abord les méthodes non médicinales qui permettront d’obtenir ce qui manque tellement à l’hypotension: la vigueur et l’activité.

  • Tout d'abord, vous avez besoin d'un bon sommeil. En cas de somnolence pendant le jour et de manque de sommeil la nuit, toutes les tentatives de réveil d'activité sont vouées à l'échec.
  • Assurez-vous d'effectuer une série d'exercices matinaux. Il ne devrait y avoir aucune charge, mais dans les 10 minutes, vous devez commencer par une allure lente et augmenter progressivement la vitesse et l'amplitude des exercices (avec votre propre corps, une balle, un bâton de gymnastique). Idéalement, après la gymnastique, de la chaleur est répandue sur tout le corps, elle est recouverte d'une légère transpiration et le sommeil s'apaise.
  • Suivez ensuite les procédures d’hygiène, qu’il est bon de compléter avec une douche à contraste: l’eau chaude et l’eau froide alternent. Cela vous permet de tenir une gymnastique "pour les vaisseaux de la peau, les faire travailler. L'effet de l'âme doit être renforcé en frottant le corps avec une serviette velue.
  • Ensuite, vous pouvez commencer le petit déjeuner. Il ne devrait pas être lourd et riche en calories. Un hypotonique qui a mangé une portion de côtelettes de porc avec des œufs brouillés au petit-déjeuner risque de redevenir assoupi. Par conséquent, une bonne option serait un fromage cottage doux et faible en gras avec des baies et un thé vert chaud ou noir au gingembre. Cela donnera de la chaleur et de la gaieté.

Pas interdit et une petite tasse de café noir, ou un café avec de la crème. Il est souhaitable que toutes les procédures aient été effectuées personnellement - vous devez moudre le café et le préparer.

Seul bémol - vous ne devez en aucun cas accompagner le café du matin avec une cigarette.

En général, dans l'hypotension, le tabagisme est très nocif, car il viole un ton vasculaire déjà médiocre et l'effet positif à court terme d'une cigarette est dû à un spasme vasculaire. Au fil du temps, les cigarettes ne pourront plus aider, au même titre que l'alcool, et ne feront que contribuer à l'intensification des maux de tête.

Des médicaments

Quels médicaments peuvent être prescrits pour l'hypotension pour le traitement? Ne prenez pas de médicaments qui augmentent directement la pression artérielle - cela ne mènera à rien de bon. Des moyens tels que les amines pressives (noradrénaline, adrénaline), la dopamine, le mezaton sont utilisés en réanimation pour maintenir la pression et "tirer" une personne du choc.

Dans le traitement de l'hypotension chronique, on utilise des vitamines, des complexes minéraux et des médicaments, appelés adaptogènes. En voici quelques unes:

  • fortifier les baumes complexes aux herbes;
  • teinture de ginseng;
  • teinture de Rhodiola rosea (racine dorée);
  • citronnelle

Dans ce cas, si vous utilisez ces médicaments le matin, vous pouvez atteindre une efficacité qui durera presque toute la journée. En outre, vous pouvez aider votre corps en ajoutant au régime alimentaire de la vitamine C, de la L-carnitine, de l'acide succinique et de l'acide folique.

Les méthodes de repos actif, qui entraînent une augmentation progressive de la charge plutôt que "explosive", constituent une aide précieuse dans la lutte contre l'hypotension. Ces méthodes incluent le cyclisme (et particulièrement le cyclotourisme) et la natation.

Un peu de bain

Le bain aide-t-il ou non à l'hypotension? Une bonne procédure de bain élimine les toxines du corps, fait fonctionner les vaisseaux cutanés et, après un bain bien fait, il doit bien dormir. En effet, la peau extrêmement vaporisée dépose du sang, qui est éliminé par les organes internes et le cerveau.

Cela provoque une chaleur agréable, une relaxation et une somnolence. Par conséquent, le bain du soir correct et sans fioritures est capable de donner une charge de vitalité matinale et de permettre aux hypotenseurs de passer avec bonheur un jour nouveau.

Pronostic du traitement de l'hypotension

Nous avons examiné certaines des causes et du traitement de l'hypotension - il convient de dire en conclusion que l'hypotension est, en général, une personne heureuse. Ils abandonnent la cohorte des patients confrontés à une crise cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral. Non, cela ne signifie pas du tout que ni le premier ni le second ne leur arrivera jamais.

Rappelez-vous que le facteur de risque le plus important d'accident vasculaire cérébral est la vieillesse et le sexe masculin. Ces facteurs ne peuvent pas être modifiés. Mais tout ce qui concerne les facteurs de risque supplémentaires modifiables, l'hypotensive est évité.

En règle générale, ils n'ont pas d'excès de poids, leur cholestérol est également proche de la normale et le risque de les développer est donc le même que chez une personne en bonne santé. Il est disponible, mais le risque est considérablement inférieur. Mais si nous parlons de l'espérance de vie moyenne, il n'existe aucune donnée de ce type qui indiquerait qu'une faible pression entraîne une espérance de vie plus courte. Au contraire, de telles données sont disponibles concernant l'hypertension.

  • Par conséquent, les patients souffrant d'hypotension, s'ils veulent aider leur corps, peuvent vivre une vie longue et épanouissante.

Hypotonie musculaire

L'hypotonie musculaire (hypotonie musculaire, syndrome d'hypotonie musculaire) est une condition caractérisée par un faible tonus musculaire, souvent associé à une parésie (diminution de la force musculaire). L'hypotonie musculaire est un symptôme de nombreuses maladies associées à la défaite des motoneurones. Elle est donc considérée comme un trouble musculaire non spécifique.

Le contenu

Informations générales

Oppenheim a décrit pour la première fois en détail l'hypotonie musculaire congénitale en 1900, considérant la myatonie comme une maladie distincte (connue sous le nom de Oppenheim myatonia). Comme l'hypotonie musculaire du nouveau-né survient dans diverses maladies, Greenfield et ses collaborateurs ont suggéré en 1918 d'utiliser le terme «syndrome de l'enfant paresseux» pour décrire cette affection.

La médecine moderne préfère utiliser le terme "syndrome d'hypotonie musculaire" pour décrire l'état de faible tonus musculaire. Cette définition regroupe toutes les variantes de l’hypotonie musculaire survenant chez l’enfant, quelles que soient sa cause et le niveau de désordres survenant dans cet état.

L'hypotonie musculaire est le symptôme d'environ 100 maladies différentes mais, malgré l'étiologie de la maladie, l'hypotension est assez stéréotypée.

Les formulaires

Comme l'hypotonie musculaire chez les enfants est incluse dans le complexe de symptômes de diverses maladies, il existe:

  • en fonction du degré de lésion, hypotension généralisée (diffuse) et locale (isolée);
  • selon le début - forte et se développant progressivement;
  • par la nature de l'écoulement - épisodique, intermittent (avec des périodes de montée et de descente), hypotension récurrente et progressive.

Selon les raisons provoquant le développement de l'hypotension, il y a:

  • Hypotension congénitale. Il se développe en présence de maladies génétiques et fait partie du tableau clinique global.
  • Hypotension acquise. Il peut être associé à des maladies neurologiques (paralysie cérébrale, traumatismes obstétricaux, etc.), à une exposition à des toxines (intoxication au mercure), à ​​des maladies infectieuses à un âge précoce (méningite, encéphalite, sepsis, etc.), (à retardement), hypervitaminose vitamine D, hypothyroïdie secondaire), maladies auto-immunes (observées dans la myasthénie grave et les complications post-vaccinales).

Le niveau d'origine de l'hypotonie musculaire est divisé en hypotension:

  • Niveau central (subdivisé en niveaux cérébral et spinal).
  • Niveau périphérique (les unités motrices sont concernées). Il survient dans les maladies du neurone périphérique (niveaux neuronaux et neuronaux), de la transmission neuromusculaire (niveau synaptique), des myopathies structurales congénitales, de la myotonie, de la myodystrophie et de la myoplegie, des myopathies métaboliques et inflammatoires (niveau musculaire).

Causes de développement

Seul un examen médical complet nous permet d’établir la cause exacte du développement de l’hypotension chez l’enfant. Le plus souvent, le syndrome d'hypotonie musculaire chez le nouveau-né indique la présence de maladies congénitales pouvant survenir au cours de la première moitié de la vie. La cause la plus fréquente d'hypotension sont les maladies génétiques:

  • Le syndrome de Down est une pathologie génomique dans laquelle, dans la plupart des cas, au lieu des 46 chromosomes normaux, 47 sont représentés dans le caryotype en raison d'une copie supplémentaire du chromosome de la 21ème paire.
  • Le syndrome d'Aicardi est une maladie congénitale rare d'étiologie inconnue caractérisée par des crises épileptiques du type des spasmes infantiles, une absence partielle ou totale du corps calleux, des foyers lacunaires choriorétiniens et un retard mental.
  • Le syndrome de Robinova est une maladie rare qui est héritée de manière autosomique dominante et récessive autosomique. Les patients naissent avec une hypoplasie prénatale et se caractérisent par la présence d'une macrocéphalie, d'un front saillant, d'un nez large et d'autres signes cliniques.
  • Le syndrome Opitz-Cavedgia (syndrome FG) est une maladie rare liée à l'X récessive, caractérisée par une variabilité significative des signes cliniques (anomalies os-faciales, hypotension musculaire sévère, etc.).
  • Syndrome de Martin-Bell, provoqué par une mutation du chromosome X du gène FMR1. Suite à la suppression de la transcription de la protéine FMR1, le développement normal du système nerveux est perturbé (retard mental, discoordination des mouvements, une légère hypotension est observée).
  • Le syndrome de Griscelli (type 1) est un trouble autosomique récessif caractérisé par un déficit immunitaire combiné et un albinisme partiel.
  • Le syndrome de Marfan est une pathologie héréditaire du tissu conjonctif héritée de manière autosomique dominante. Ce syndrome se caractérise par des os tubulaires allongés du squelette, des articulations hypermobiles et une pathologie du système cardiovasculaire et des organes de la vision.
  • Le syndrome de Patau est une maladie chromosomique associée à la présence d'un chromosome 13 supplémentaire dans les cellules et s'accompagne de malformations graves.
  • Le syndrome de Leia est un syndrome neurométabolique héréditaire rare caractérisé par des lésions du système nerveux central.
  • Le syndrome de Prader-Willy est une maladie rare causée par la perte d'une copie paternelle du chromosome 15q11-13.
  • Le syndrome de Williams est une maladie causée par la restructuration des chromosomes. Les patients diffèrent par leur apparence spécifique et leur retard mental général en combinaison avec le développement de certaines zones de l'intellect.
  • Le syndrome de Rett est une maladie psycho-neurologique qui touche principalement les filles et se manifeste par un retard mental grave.
  • Le syndrome de De Mercier (dysplasie septoopticheski) est une maladie hétérogène dans laquelle on observe une hypoplasie du nerf optique, de l'hypophyse et des anomalies des structures médianes du cerveau.
  • Syndrome de Riley-Day (désavtonomie familiale), causé par les mutations Q319 et transmis de manière autosomique récessive. Le syndrome est caractérisé par des troubles sensoriels et des troubles du système nerveux autonome.
  • Le syndrome de délétion 22q13 (perte d'une partie du chromosome), caractérisé par une hypotension néonatale, un retard mental et des caractéristiques dysmorphiques légères.
  • Le syndrome d'Ehlers-Danlos est une maladie hétérogène affectant les articulations et la peau.
  • Maladie de Canavan, caractérisée par une atteinte progressive des cellules nerveuses du cerveau.
  • Dejerine-Sott disease - un type de maladie autosomique récessif qui provoque des modifications hypertrophiques des fibres nerveuses de Schwann, une compression et une dégénérescence axonale, une croissance lente de la parésie périphérique et une atrophie musculaire.
  • La maladie du crabe est une maladie rare autosomique récessive caractérisée par une lésion de la gaine de myéline des fibres nerveuses et par une diminution progressive de l'intelligence et de la vision.
  • Maladie de Niemann - Pic, dans lequel le métabolisme des lipides est perturbé. Les symptômes de la maladie dépendent de son type.
  • La maladie de Tay - Sachs, qui se manifeste par une lésion progressive du système nerveux central.
  • Myopathie centronucléaire caractérisée par une faiblesse musculaire généralisée et une ophtalmoplégie, un syndrome de détresse respiratoire et d'autres signes.
  • Achondroplasie, qui se manifeste par la présence d'anomalies congénitales (sténose du canal rachidien, etc.) et par le sous-développement des os longs.
  • Maladie de la tige centrale, caractérisée par un retard de développement moteur et par des troubles du système musculo-squelettique.
  • Nanizm hypophysaire, se traduisant par un retard important dans la croissance et le développement physique.
  • Maladie de Menkes, dont les signes sont une croissance lente, des pathologies du système nerveux et des cheveux bouclés caractéristiques.
  • Atrophie musculaire spinale, dans laquelle les mouvements volontaires sont perturbés (les processus pathologiques affectent principalement la musculature striée des jambes, de la tête et du cou), et le développement mental ne dévie pas de la norme.
  • Carence en 3-méthylcrotonyl-CoA carboxylase, dans laquelle l’enfant se fatigue rapidement, le tonus musculaire est affaibli, des diarrhées, des vomissements et des troubles de l’alimentation sont souvent observés.
  • L'acidémie méthylmalonique, dans laquelle il y a un retard du développement physique et mental, et de l'acide méthylmalonique est présent dans l'urine.
  • Hyperglycémie non caustique, qui, avec l'évolution classique de la maladie, se développe rapidement et se manifeste par une léthargie, des convulsions myocloniques, des épisodes d'apnée. Chez les enfants survivants, le développement psychomoteur et les convulsions sont très retardés.
  • Dystrophie myotonique caractérisée par une variabilité des manifestations cliniques. Elle se caractérise par la présence de myotonie, une faiblesse musculaire progressive, une maladie cardiaque, des troubles zinc-végétatifs, la présence de cataractes et une diminution de l'intelligence. L'hypotonie musculaire se manifeste souvent chez l'adulte lors de la dystrophie musculaire de Becker, cette forme de la maladie se manifestant de manière plus bénigne et se manifestant à l'âge de 10 à 20 ans, et parfois plus tard.

L'hypotonie musculaire chez les nourrissons peut être due à des malformations:

  • ataxie cérébelleuse congénitale, dans laquelle il y a une "démarche ivre", une asynergie, une ataxie dans les mains, etc.
  • dysfonctionnements d'intégration sensorielle;
  • dyspraxie (troubles du mouvement);
  • hypothyroïdie congénitale;
  • paralysie cérébrale hypotonique;
  • tératogenèse, résultant d'une intoxication intra-utérine aux benzodiazépines.

L'hypotonie musculaire peut être le résultat de maladies apparues au cours de la vie. Ces maladies incluent:

  • dystrophie musculaire (observée le plus souvent);
  • leucodystrophie métachromatique;
  • atrophie musculaire spinale;
  • encéphalite, méningite, poliomyélite, syndrome de Guillain-Bare, septicémie;
  • botulisme infantile, qui se développe sous l'influence de la toxine botulique, produit par le bâtonnet sporulé, Clostridium botulinum;
  • la myasthénie grave;
  • réactions pathologiques à la vaccination;
  • maladie coeliaque;
  • l'hypervitaminose;
  • jaunisse nucléaire;
  • rachitisme;
  • Syndrome de Sandifer, caractérisé par une triade de symptômes: hernie hiatale, œsophagite par reflux et torticolis.

L'hypotonie musculaire chez les enfants développe également une asphyxie pendant l'accouchement, une intoxication au mercure, des lésions cérébrales traumatiques, des lésions des motoneurones inférieurs ou supérieurs, un dysfonctionnement du système nerveux central (lésions cérébelleuses, paralysie cérébrale, etc.) et de l'hypothyroïdie.

Pathogenèse

L'hypotonie musculaire dans n'importe quelle étiologie se développe sous l'influence de mécanismes physiopathologiques généraux. Le tonus musculaire est régulé par les structures du tronc cérébral, du système striopallidaire et du cervelet, et la mise en oeuvre des réactions toniques dépend de l'activité des formations de l'appareil réflexe segmentaire, qui comprend:

  • neurones alpha et gamma des cornes antérieures de la moelle épinière;
  • fibres motrices et sensorielles des troncs nerveux;
  • afférents des fuseaux neuromusculaires.

Une hypotension diffuse peut résulter de:

  • altération de la régulation suprasegmentale des motoneurones (alpha et gamma);
  • hypofonction des alpha-motoneurones spinaux;
  • la dénervation, qui survient lorsque les fibres du tronc nerveux sont endommagées;
  • augmenter l'activité des mécanismes inhibiteurs du médiateur;
  • pathologie des canaux ioniques;
  • cytosquelette musculaire altéré;
  • réduire l'apport énergétique des tissus musculaires.

Les symptômes

Le syndrome d'hypotonie musculaire diffuse se manifeste:

  • Dans l'hypotension musculaire exprimée à divers degrés (de la léthargie légère à l'atonie complète). Les muscles au toucher sont mous, flasques, il y a une flexion excessive des articulations (genou, coude, poignet), la résistance aux mouvements passifs diminue.
  • Diminution ou absence complète de réflexes non conditionnés et de mouvements actifs, augmentation des réflexes tendineux. L'enfant n'est pas capable de maintenir sa posture, de ramper, de rester debout à la suite d'un déséquilibre musculaire.
  • Des difficultés d'alimentation et, dans certains cas, un reflux gastro-oesophagien, dans lequel le contenu de l'estomac est projeté dans l'œsophage.
  • Déficience respiratoire avec hypotension cérébrale.

Le syndrome d'hypotonie musculaire diffuse chez l'enfant peut être accompagné de convulsions, d'un retard de développement de l'enfant, de signes dysmorphiques, de clonus (mouvements rapides et rythmiques) des pieds, d'implication d'organes internes dans le processus pathologique.

La gravité des symptômes dépend de l'âge du patient, de la gravité de l'hypotension, de l'emplacement de la lésion et de la cause de l'hypotension.

Diagnostics

L'hypotonie musculaire est diagnostiquée à partir des données suivantes:

  • antécédents familiaux;
  • l'examen physique, qui comprend l'étude des réflexes, de la force et du tonus musculaire;
  • CT et IRM, EEG, électromyographie;
  • tests sanguins généraux et biochimiques;
  • études d'alcool;
  • analyse génétique;
  • biopsie du muscle ou du nerf.

Traitement

Le syndrome d'hypotonie musculaire chez les nourrissons est traité principalement à l'aide d'un massage, qui comprend des exercices de réflexe et de respiration. Des exercices thérapeutiques spéciaux, des bains de tonification, de l'aquagymathérapie, des exercices de ballon et de la physiothérapie sont également recommandés.

L'hypotonie diffuse chez les enfants est également traitée par des exercices de coordination de la motricité fine (sculpture, exercices de mosaïque, jeux de doigts, etc.) et une formation d'orthophoniste si l'enfant a besoin d'une formulation correcte de la parole.

Une correction de la démarche et de la posture est également appliquée, une alimentation équilibrée est recommandée.

Le traitement médicamenteux est prescrit par un médecin en fonction de la cause de l'hypotension (comprend les médicaments nootropiques, les médicaments vasculaires, les médicaments neurométaboliques, les vitamines, etc.).

Actuellement, en l'absence de résultats de traitement conservateur, il est possible d'améliorer la qualité de vie d'un patient présentant un tonus musculaire altéré en utilisant une neurostimulation fonctionnelle, qui active différentes parties de l'AN à l'aide d'effets électriques ou pharmacologiques, réalisés au moyen d'un dispositif implantable.

Symptômes et traitement de l'hypotonie musculaire chez l'adulte

Contenu:

Hypotonie musculaire - État pathologique caractérisé par une diminution du tonus musculaire, souvent associée à une parésie d'un membre particulier. La maladie peut se manifester chez les enfants, le plus souvent à la naissance, ou être acquise à l'âge adulte.

Le diagnostic en soi n'est pas si difficile à faire. Il est beaucoup plus difficile d'identifier la cause de cette pathologie, car elle peut être caractéristique d'un grand nombre de maladies, dont la plus courante peut être considérée:

  1. Syndrome de Down.
  2. Achondroplasie.
  3. Syndrome d'Aicardi.
  4. Maladie de Canaven.
  5. Syndrome de Martin - Bell.
  6. Syndrome de Robinova.
  7. Atrophie musculaire spinale.
  8. Maladie de Krabbe.
  9. Syndrome de Leia.
  10. Syndrome de Marfan.
  11. Maladie de Menkes.
  12. Maladie de Tay - Sachs.
  13. Syndrome de Patau.
  14. Syndrome de Williams.

Dans le même temps, les pathologies acquises avec la présence de ce symptôme comprennent l'encéphalite, la méningite, la poliomyélite, la septicémie, l'intoxication au mercure, la myasthénie, l'hypervitaminose.

Toutes ces maladies sont caractérisées par un seul signe: les nerfs périphériques ou le motoneurone périphérique sont endommagés et se trouvent dans la moelle épinière et le cervelet. Si un ver du cervelet est endommagé, il se produit alors une autre forme d'hypotension: diffuse. Mais avec la défaite de l'hémisphère cérébelleux, une forme différente se présente, dans laquelle une diminution du tonus musculaire n'est observée que du côté de la pathologie.

Tableau clinique

Les symptômes de l'hypotonie musculaire chez l'adulte ne peuvent survenir qu'après un certain délai à compter du début de la maladie. Dans certains cas, le diagnostic est posé assez accidentellement, par exemple lorsqu'une maladie est détectée au cours d'un examen médical ou lorsqu'un médecin s'adresse à un médecin avec des plaintes complètement différentes.

Les signes classiques d'hypotension, également appelés réduction du tonus musculaire, incluent:

  1. Faiblesse dans presque tout le corps, ce qui n’est pas associé, par exemple, au travail à long terme.
  2. Maux de tête qui ne disparaissent pas même après avoir pris des analgésiques.
  3. Parfois, le patient peut remarquer une tachycardie, qui n'a rien à voir avec l'exercice.
  4. Dans la région de la poitrine, ou plutôt dans la région du cœur, des sensations parfois douloureuses peuvent apparaître.
  5. Les troubles du sommeil, qui peuvent être à la fois une insomnie et une somnolence pathologique.
  6. Chez de nombreux patients, il y a une augmentation des pleurs, de l'irritabilité et de la dépression.
  7. Augmentation de la transpiration, souvent suintante et froide.
  8. Si la maladie est à un stade avancé, un engourdissement des membres peut être noté.

De nombreux adultes, ayant constaté des signes de diminution du tonus musculaire, attribuent souvent cet état à une fatigue intense, à un travail physique permanent, à de longues promenades, à des blessures et même au manque d'activité physique. Mais peu de gens savent qu’il s’agit d’une maladie très grave qui, sans traitement, progressera rapidement et pourra éventuellement conduire à un handicap.

Diagnostics

Pour arrêter correctement le diagnostic et prescrire un traitement, le médecin doit procéder à un examen approfondi du patient et tenter de déterminer la cause de la diminution du tonus. Cela peut prendre du temps.

Les patients doivent souvent subir non seulement les procédures habituelles, telles que des analyses de sang ou d'urine, mais également des études plus sérieuses - IRM, scanner et rayons X. Ce n’est que sur cette base qu’un diagnostic correct peut être posé et qu’un traitement individuel peut être prescrit, en fonction du stade de la maladie et de sa nature.

Traitement conservateur

Le traitement principal est conservateur. Le plus souvent, un massage et une physiothérapie spéciale sont attribués au patient, qui sont sélectionnés individuellement. Divers exercices de physiothérapie, natation, exercices aquatiques et une salle de sport sont également d'une grande aide.

Il est très important d'organiser une nutrition adéquate - il est nécessaire d'obtenir tous les vitamines et oligo-éléments nécessaires avec de la nourriture. Si nécessaire, vous pouvez également commencer à prendre des complexes de vitamines et de minéraux.

À propos, vous pouvez également être intéressé par les matériaux GRATUITS suivants:

  • Livres gratuits: "TOP 7 exercices néfastes pour les exercices du matin, que vous devriez éviter" | "6 règles d'étirement efficace et sûr"
  • Restauration des articulations du genou et de la hanche en cas d'arthrose - Vidéo gratuite du webinaire, qui a été réalisée par le docteur en thérapie du sport et en médecine sportive - Alexander Bonin
  • Cours gratuits sur le traitement des maux de dos dispensés par un médecin certifié en physiothérapie. Ce médecin a développé un système de récupération unique pour toutes les parties de la colonne vertébrale et a déjà aidé plus de 2 000 clients souffrant de divers problèmes de dos et de cou!
  • Vous voulez apprendre à traiter un nerf sciatique? Ensuite, regardez attentivement la vidéo sur ce lien.
  • 10 éléments nutritionnels essentiels pour une colonne vertébrale en bonne santé - dans ce rapport, vous apprendrez ce que votre régime alimentaire quotidien devrait être afin que vous et votre colonne vertébrale gardiez toujours un corps et un esprit sains. Information très utile!
  • Avez-vous l'ostéochondrose? Ensuite, nous recommandons d'explorer des méthodes efficaces de traitement de l'ostéochondrose lombaire, cervicale et thoracique sans médicament.

Symptômes et traitement de l'hypotonie musculaire chez l'adulte

L'hypotonie musculaire est une pathologie dans laquelle une personne est diagnostiquée avec un tonus musculaire réduit, souvent associé à une parésie d'un ou de plusieurs membres. Habituellement, la maladie se manifeste chez les enfants après la naissance, mais elle peut aussi parfois se développer chez les adultes.

Raisons

Un syndrome d'hypotension musculaire peut se développer pour diverses raisons. Les plus courants sont:

  • syndromes:
    • Down's;
    • Aycardi;
    • Martina-Bell;
    • Robinova;
    • Leia;
    • Opica-Cavedjia;
    • Griszelli;
    • Marfan;
    • Williams;
    • Patau.
  • maladies:
    • Canavan;
    • Menkes;
    • Tay-Sachs;
    • Nimman-Pick;
    • Krabbe;
    • achondroplasie;
    • atrophie musculaire spinale;
    • la dystrophie myotonique;
    • encéphalite;
    • méningite;
    • poliomyélite;
    • la septicémie;
    • l'hypervitaminose;
    • la myasthénie grave;
    • intoxication chimique, etc.

Toutes ces maladies entraînent des lésions des nerfs périphériques ou du motoneurone, situés dans le cervelet ou la moelle épinière.

Chez l’enfant, l’hypotension est souvent le résultat de malformations, qui conduisent au développement de la maladie à l’âge adulte. Les raisons incluent: dyspraxie, ataxie cérébelleuse congénitale, paralysie cérébrale hypotonique, etc.

Si le cervelet est touché, les manifestations ne sont généralement diagnostiquées que d'un côté.

Types de pathologie

Distinguez la forme locale de la forme diffuse en fonction du nombre de zones du corps touchées.

Une hypotonie diffuse peut être provoquée par une altération du cytosquelette musculaire, une dénervation, une hypofonction des motoneurones alpha de la colonne vertébrale; réduction de l'apport énergétique des tissus musculaires, etc.

Symptômes et traitement

Le syndrome d'hypotonie musculaire diffuse se manifeste par plusieurs signes caractéristiques qui, ensemble, créent un tableau clinique précis:

  • maux de tête graves pour lesquels les médicaments n’aident pas;
  • faiblesse non provoquée;
  • tachycardie sans raison;
  • une douleur soudaine peut survenir dans la région du coeur;
  • troubles du sommeil (somnolence ou vice versa insomnie);
  • transpiration accrue;
  • engourdissement des bras et des jambes.

Hypotonie musculaire se manifeste dans:

  • léthargie et faiblesse des muscles, il y a une trop grande flexion des articulations;
  • diminution ou absence complète de réflexes non conditionnés;
  • diminution ou absence complète de mouvements actifs;
  • augmentation des réflexes tendineux;
  • troubles respiratoires, etc.

Dans l'enfance, un tel patient aura des problèmes de nutrition, ainsi que d'élocution. Cela se développera plus lentement. Des problèmes dans le système musculo-squelettique peuvent causer une pathologie des organes internes.

De nombreux patients attribuent la fatigue au travail ou aux activités physiques, et parfois à une passivité excessive, mais cela peut conduire à l'apparition d'une maladie et à des conséquences dangereuses.

L'hypotension chez l'adulte est diagnostiquée après un examen complet.

Les médecins prennent en compte les antécédents familiaux de la maladie, procèdent à un examen et étudient le tonus, la masse et les réflexes musculaires. Assurez-vous de faire un scanner, une IRM, un EEG, une électromyographie, ainsi qu'une biopsie de tissu musculaire, de tests sanguins et d'urine.

Le traitement est généralement effectué par des méthodes conservatrices. Une personne doit subir des massages et se soumettre à une thérapie physique spéciale. Le choix des exercices est effectué par le médecin pour chaque patient individuellement. Nous avons également prescrit des procédures de physiothérapie, ainsi que la natation, des cours en eau, etc.

Le régime alimentaire est très important - le régime alimentaire devrait contenir tous les micronutriments et vitamines nécessaires.

Les médicaments sont prescrits par le médecin en fonction de la cause du syndrome. Il peut s'agir de médicaments nootropes, vitamines, neurométaboliques, vasculaires, etc.

Caractéristiques de l'hypotonie musculaire et approches de son traitement

L'hypotonie musculaire (hypotonie) est un phénomène caractérisé par un affaiblissement prononcé des fibres musculaires, ce qui entraîne en outre une violation de leur réaction. La pathologie peut survenir à tout âge, mais le plus souvent elle est diagnostiquée chez les enfants.

Description générale du phénomène

Hypotonie musculaire - diminution marquée du tonus musculaire, souvent associée à une diminution de la force musculaire. La pathologie peut être le symptôme d'un grand nombre de maladies (environ une centaine).

En cas d'hypotonie musculaire, la tonicité de chaque groupe musculaire diminue. En règle générale, le phénomène indique la présence de maladies caractérisées par des lésions des motoneurones.

Dans des conditions normales, les muscles répondent rapidement aux moindres modifications des fibres musculaires ou du fascia. En cas d'hypotonie, les muscles cessent de réagir à toute irritation du système nerveux.

Aux stades sévères de la maladie, les fonctions de déglutition et de mastication sont insuffisantes.

Le plus souvent, l'hypotonie musculaire est diagnostiquée chez les enfants souffrant de pathologies cérébrales, de troubles métaboliques graves et de maladies des processus nerveux périphériques.

Classification

L'hypotonie musculaire est classée selon plusieurs critères.

Selon l'origine, on distingue les formes de déviations suivantes:

  • hypotension congénitale: la pathologie, dans ce cas, est associée à des troubles au niveau des gènes;
  • forme acquise: hypotonie musculaire due à des maladies infectieuses, effets toxiques sur le corps et processus pathologiques auto-immuns.

Selon le niveau, on distingue ces types d'hypotonie musculaire:

  • pathologie du niveau central (cérébral et rachidien);
  • pathologie périphérique: dans ce cas, l'hypotension survient dans les maladies du neurone périphérique, des myopathies congénitales structurelles, ainsi que des myopathies inflammatoires et métaboliques.

Selon le degré de dommage, il existe une forme d'hypotonie musculaire généralisée (diffuse):

  • dans la forme locale de la pathologie, la faiblesse apparaît et le tonus musculaire d'un seul membre diminue, ou les membres supérieurs et inférieurs d'un côté du corps;
  • L’hypotonie diffuse des muscles s’étend à tous les groupes; chez le nouveau-né, cette forme de pathologie est suspectée si sa posture ressemble à celle d’une grenouille tentaculaire.

Causes de développement

L'hypotonie musculaire chez les enfants peut résulter de nombreux facteurs. Ceux-ci incluent des maladies et des anomalies telles que:

  • Syndrome de Down (pathologie génomique associée à la présence d'une copie supplémentaire du chromosome);
  • Syndrome de Marfan (maladie du tissu conjonctif causée par un facteur héréditaire, caractérisée par des lésions pathologiques du système cardiovasculaire, des organes de la vision et également de l'hypermobilité des articulations);
  • La maladie de Menkes, accompagnée d'une croissance lente du corps, du développement de pathologies du système nerveux;
  • Maladie de Niemann-Pick, déviation pathologique grave, exprimée en violation du métabolisme des lipides;
  • Le syndrome d'Aicardi, une pathologie génétique rare, accompagné de crises d'épilepsie et de retard mental;
  • rachitisme causé par une carence en calcium et en vitamine D dans le corps;
  • Le syndrome de Williams est une pathologie associée à la restructuration des chromosomes. La maladie est différente en ce que l'enfant présente un retard mental général, alors que certaines zones de l'intellect sont suffisamment développées.
  • Syndrome de Leia, se manifestant dans des lésions du système nerveux central;
  • Syndrome de Martin-Bell associé à des mutations chromosomiques, dans ce cas il y a une violation du développement du système nerveux, un retard mental est observé;
  • atrophie musculaire spinale: il s'agit dans ce cas de la défaite de la musculature striée des membres inférieurs, ainsi que de la tête et du cou;
  • achondroplasie: la pathologie se manifeste par des anomalies congénitales - sous-développement des os longs, sténose de la colonne vertébrale;
  • hypothyroïdie congénitale;
  • diverses manifestations de la myasthénie (trouble neuromusculaire associé à une altération des fonctions du système immunitaire);
  • un excès de vitamine D dans le corps;
  • intoxication intra-utérine avec des composés chimiques;
  • manque d'oxygène chez le fœtus lors de l'accouchement;
  • maladies infectieuses transférées (septicémie, botulisme);
  • lésion cérébrale traumatique du fœtus, obtenue au cours de l'accouchement.

Chez l'adulte, une pathologie musculaire peut également se développer pour les raisons suivantes:

  • l'introduction de sérum pour la prévention de certaines maladies, ce qui a provoqué une réaction particulière du corps;
  • l'hypervitaminose;
  • intoxication au mercure;
  • méningite;
  • encéphalite;
  • poliomyélite;
  • atrophie musculaire spinale;
  • hernie de l'œsophage.

Symptômes de l'hypotonie musculaire

Le processus pathologique chez les enfants se manifeste par les symptômes suivants:

  • faiblesse musculaire;
  • contraction musculaire lente;
  • retard dans le développement moteur;
  • l'incapacité du nourrisson à tenir le dos;
  • luxations fréquentes à un âge précoce;
  • manque de réflexes de base: saisir, s'appuyer sur les membres inférieurs, ramper;
  • insuffisance respiratoire;
  • l'incapacité de prendre des poses caractéristiques de l'enfant;
  • manque de réactions prononcées;
  • la douceur et la faiblesse des muscles lors de leur palpation;
  • trop plier aux articulations du coude, du genou et du poignet;
  • des convulsions;
  • affaissement de la mâchoire inférieure;
  • faiblesse des muscles du visage;
  • langue qui tombe;
  • faible profondeur et respiration intermittente;
  • troubles de la sensibilité.

Chez l’adulte, l’hypotonie se manifeste par les symptômes suivants:

  • faiblesse dans tout le corps, non associée à un effort physique;
  • transpiration accrue;
  • maux de tête intenses et soudains;
  • tachycardie périodique ondulée;
  • douleur de nature douloureuse dans la région de la poitrine;
  • engourdissement des membres;
  • augmenter l'amplitude des mouvements dans les articulations.

Lorsqu'un enfant malade se développe et grandit, on note une pauvreté émotionnelle dans la communication, un épuisement physique et mental rapide et un manque de récupération à la vue des jouets.

Diagnostics

L'hypotonie musculaire est détectée à l'aide des méthodes de diagnostic suivantes:

  • recueil de l'histoire familiale;
  • évaluation de la sévérité des réflexes du patient;
  • TDM et IRM du cerveau et de la moelle épinière;
  • biopsie musculaire de la fibre nerveuse touchée;
  • électromyographie;
  • EEG;
  • Échographie des organes internes;
  • dépistage infectieux;
  • neurosonographie;
  • étude des fonctions de la glande thyroïde;
  • Étude Doppler du flux sanguin dans les vaisseaux cérébraux;
  • recherche génétique;
  • collecte et examen du liquide céphalo-rachidien;
  • tests sanguins généraux et biochimiques.

En outre, si une hypotonie musculaire est suspectée, des mesures sont prises pour rechercher le site spécifique du processus pathologique. Pour ce faire, examinez la zone du cervelet, du nerf périphérique et du motoneurone périphérique de la moelle épinière.

Il existe des tests spéciaux, ou tests, permettant d'identifier l'hypotonie musculaire. C'est:

  • Échantillon de Poyomnogo. Vous devez demander à la personne d'essayer d'obtenir le talon au fémur. Avec un tonus musculaire normal, ce n'est pas possible.
  • Échantillons Openheim. Initialement, le patient assis doit tendre la mâchoire inférieure vers le gros orteil. Ensuite, le patient doit essayer de jeter le membre inférieur sur la tête. De telles manipulations ne peuvent être effectuées que par une personne qui a une violation du tonus musculaire.

Traitement de l'hypotonie musculaire

Le traitement d'un patient souffrant d'hypotonie musculaire est réalisé sous la surveillance de plusieurs spécialistes: un thérapeute, un cardiologue, un chirurgien orthopédique, un physiothérapeute, un généticien, un neuropathologiste.

La base du traitement de la pathologie chez les enfants est un massage spécial. Ça devrait être doux, relaxant. Le massage doit être effectué par un spécialiste. La session comprend le frottement, le pressage, les picotements, le tapotement. En cours de massage, le spécialiste stimule tous les points réflexes.

Il faut généralement 3-4 cycles de massage pour 10 séances.

À la maison, vous pouvez faire des exercices spéciaux avec votre enfant. Il faut être prudent:

  • tirez-le par les poignées;
  • effectuer des exercices pour les jambes "Vélo";
  • élever et abaisser les membres supérieurs et inférieurs à part et ensemble;
  • boîte avec les mains d'un enfant.

À la maison, vous pouvez effectuer les exercices suivants:

  • utiliser fitball: vous devez mettre l'enfant sur le dos à la surface d'une grosse balle, soutenir son ventre et effectuer des mouvements de sauts de haut en bas;
  • placez les jouets de l’enfant plus loin de lui, de façon à ce que lui-même s’adresse à eux avec ses mains;
  • mettez l'enfant sur une grosse balle en caoutchouc et faites-la sauter pour qu'elle saute un peu;
  • mettre l'enfant sur la balle avec le ventre pour que les bras et les jambes soient étendus, la balle doit être roulée d'avant en arrière;

Il est également utile de caresser régulièrement les mains et les pieds de l'enfant et de masser les talons.

Pour le développement de motricité fine sont utiles:

  • modelage à partir de pâte à modeler;
  • collection de mosaïques;
  • jeux de doigts.

Les procédures de physiothérapie sont également incluses dans la thérapie complexe. Quand une hypotonie musculaire est nécessaire:

  • balnéothérapie (bain avec addition de sels, minéraux);
  • procédures basées sur les effets d’un courant simulé sinusoïdal;
  • thérapie magnétique;
  • enveloppements à la paraffine;
  • l'acupuncture;
  • électrophorèse.

Les médicaments suivants sont indiqués pour l'hypotension:

  • des relaxants musculaires;
  • neuroprotecteurs;
  • des antioxydants;
  • agents anticholinestérases;
  • les immunoglobulines.

À un âge plus avancé, l'enfant aura besoin d'un orthophoniste pour corriger la prononciation des sons. Les classes mettent non seulement la diction et la parole correctes de l'enfant, mais renforcent également les cordes vocales.

Le patient a besoin d'un régime soigneusement ajusté. Le menu doit inclure autant de fruits et de légumes que possible.

Pronostic et complications

Les complications possibles de l'hypotonie musculaire sont:

  • courbure de la colonne vertébrale;
  • troubles métaboliques, ce qui entraîne une prise de poids;
  • problèmes d'élocution;
  • violation des réflexes de déglutition et de mastication;
  • violation de la posture et, par conséquent, se baisser.

Le pronostic de la pathologie dépend de la rapidité avec laquelle les mesures ont été prises pour traiter le patient, ainsi que de la présence de pathologies concomitantes.

Prévention

Étant donné que, dans la plupart des cas, l'hypotonie musculaire est causée par des pathologies génétiques complexes, il n'existe pas de méthode correcte pour en empêcher le développement. Cependant, il est possible de réduire le risque de développer la maladie. Les méthodes de prévention sont les suivantes:

  • refus d'habitudes enceintes - tabagisme et consommation d'alcool;
  • examens réguliers de la femme enceinte chez le médecin, en passant les tests nécessaires;
  • Accès immédiat à un médecin lorsque l'enfant présente les premiers signes d'hypotension;
  • la mise en place de massages préventifs et d'exercices pour le développement de tous les groupes musculaires à partir de la deuxième semaine de la vie.

L'hypotonie musculaire est une pathologie grave, associée à une diminution du tonus de groupes musculaires individuels. La maladie dans la plupart des cas en raison de troubles génétiques. Le plus souvent, la pathologie survient dans l'enfance, mais peut également se produire chez l'adulte.

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

Combien de tanière dans les collants les plus minces

Les collants Capron sont devenus une pièce indispensable dans la garde-robe féminine et beaucoup de femmes ne peuvent plus s'en passer, même pendant la saison chaude.


Échographie Doppler des membres inférieurs: aperçu de la procédure

Auteur de l'article: Victoria Stoyanova, médecin de deuxième catégorie, responsable du laboratoire du centre de diagnostic et de traitement (2015-2016).