Neuropathie

La neuropathie est une maladie du système nerveux de nature non inflammatoire, qui progresse en raison de dommages ou de l'épuisement des cellules nerveuses. La pathologie n'est pas limitée par l'âge ou le sexe. Il est à noter que cet état pathologique peut toucher à la fois une fibre nerveuse et plusieurs fibres nerveuses à la fois, et qu'elles ne se trouvent pas toujours à un point du corps.

Étiologie

La manifestation des symptômes de la maladie peut provoquer de nombreuses causes. Parmi les plus communs sont les suivants:

  • l'hypovitaminose;
  • troubles métaboliques;
  • traumatisme de la fibre nerveuse de tout niveau de gravité;
  • la présence de tumeurs bénignes ou malignes;
  • pathologie des vaisseaux sanguins;
  • intoxication du corps;
  • maladies endocriniennes;
  • réactivité réduite du corps;
  • vascularite;
  • pathologie du sang;
  • alcoolisme chronique;
  • infections virales et bactériennes;
  • hypothermie sévère;
  • facteur héréditaire.

Variétés

En médecine, plusieurs classifications de la maladie sont utilisées, lesquelles sont basées sur les causes, la nature des lésions des fibres nerveuses.

Classification en fonction des raisons de la progression de la pathologie:

  • neuropathie diabétique. Cette forme de pathologie progresse dans le contexte d'une diminution de la concentration de glucose dans le sang. Se développe habituellement avec le diabète;
  • neuropathie post-traumatique. Les principales raisons de sa progression sont les traumatismes mécaniques de la fibre nerveuse et de ses branches, leur compression, ou la conduite dans la zone de l'intervention opérable de la défaite. Dans la plupart des situations cliniques, cette forme de pathologie affecte les nerfs cubital, sciatique, radial ainsi que les nerfs des membres inférieurs. Le plus souvent, un traumatisme provoque une neuropathie du nerf radial, du péroné et de l'ulna;
  • neuropathie alcoolique. La raison de la progression - consommation de grandes quantités de boissons contenant de fortes doses d’alcool. Cette substance, ainsi que ses produits de décomposition, complique considérablement le processus de métabolisme, en particulier l'absorption de vitamines dans l'intestin. Cela conduit à l'avitaminose, qui devient la cause de la progression de la neuropathie alcoolique;
  • forme ischémique. Ce type de maladie se développe à la suite d'une perturbation de l'apport sanguin aux terminaisons nerveuses.

En fonction de la nature des lésions des fibres nerveuses, on distingue les types de maladies suivants:

  • neuropathie sensorielle. Il se caractérise par une violation de la sensibilité d'un organe particulier du corps humain. Manifesté par l'absence de douleur, d'engourdissement et de picotement, ainsi que de douleurs fantômes;
  • neuropathie périphérique. Il est dit de sa progression si le processus physiologique de transmission des impulsions nerveuses du système nerveux central aux organes innervés par les fibres nerveuses touchées est perturbé. En conséquence, la neuropathie périphérique se manifeste par les symptômes suivants: perte de sensibilité diminuée ou complète, faiblesse musculaire, convulsions, tics et coordination insuffisante des mouvements (ce symptôme se manifeste généralement dans les cas de neuropathie des membres inférieurs, de neuropathie du nerf radial, etc.);
  • neuropathie motrice. Un signe caractéristique - activité physique défectueuse. Il est à noter que dans ce cas, il n'y a pas de diminution de la sensibilité. Symptômes caractéristiques: le patient fait des mouvements des membres qu'il ne peut pas contrôler lui-même, certains réflexes musculaires disparaissent, la faiblesse musculaire augmente progressivement;
  • neuropathie autonome. Dans ce cas, l'innervation des organes internes est perturbée. Cette forme de pathologie est considérée comme la plus dangereuse car, dans le cas de sa progression, le fonctionnement de certains organes et systèmes est perturbé. En particulier, le patient peut avoir une violation de la miction, de la déglutition, de la défécation.

Selon la fibre nerveuse touchée:

  • neuropathie du nerf péronier;
  • neuropathie du nerf cubital;
  • neuropathie du nerf radial;
  • la défaite du nerf trijumeau;
  • dommages aux nerfs des membres inférieurs.

Symptomatologie

Les symptômes de la maladie dépendent en grande partie de la ou des fibres nerveuses écrasées ou blessées. En fait, il existe de nombreux signes de cette maladie, mais la plupart d'entre eux ne sont pas caractéristiques, ce qui, dans une certaine mesure, rend difficile l'établissement d'un diagnostic précis.

Forme diabétique

La neuropathie diabétique est la complication la plus courante du diabète. Le plus souvent, cette maladie manifeste une neuropathie périphérique. Les manifestations de la maladie sont multiples, les nerfs spinaux étant impliqués dans le processus pathologique, ainsi que les nerfs responsables du fonctionnement des organes internes.

Symptômes de la neuropathie diabétique (en cas de progression de la neuropathie périphérique):

  • picotements dans les jambes;
  • les structures musculaires des extrémités, au fur et à mesure de l'évolution de la neuropathie diabétique, peuvent changer de forme;
  • le patient peut noter qu’à un moment donné, il ressent un fort refroidissement des extrémités et qu’à un autre moment, une sensation de chaleur s’y produit;
  • sensation de rampement dans les membres;
  • douleur dans les membres (se manifestant principalement pendant la nuit);
  • sensibilité accrue au toucher. Parfois, même un toucher léger peut causer de la douleur;
  • un signe caractéristique de neuropathie périphérique est la sensation de porter des gants ou des chaussettes sur les membres, mais ils sont nus;
  • brûlant dans les membres;
  • les blessures reçues avec une neuropathie périphérique déjà existante guérissent très longtemps.

La neuropathie diabétique autonome se manifeste par les symptômes suivants:

  • nausée et bâillonnement;
  • vertige en essayant de changer la position du corps;
  • brûlures d'estomac;
  • problèmes d'excrétion d'urine;
  • la tachycardie, qui peut se manifester même dans un état de repos complet;
  • violation de la fonction érectile;
  • selles irrégulières;
  • même en cas de surpeuplement important de la vessie, il n'y a aucune envie d'uriner;
  • perte de conscience, sans raison apparente;
  • transpiration accrue;
  • sécheresse excessive de la peau.

Défaite du nerf facial

La neuropathie du nerf facial est très fréquente. Dans la littérature médicale, on parle également de neuropathie du trijumeau. Généralement, il est provoqué par la surfusion de la fibre nerveuse, ce qui donne à la maladie son caractère saisonnier. Le plus souvent, il se produit dans la période automne-hiver. La neuropathie du nerf facial débute de façon aiguë - les symptômes et leur degré de gravité dépendent directement de l'emplacement de la lésion.

Symptômes de neuropathie du nerf facial:

  • baver;
  • la moitié du visage, où le nerf touché est localisé, comme s'il était gelé;
  • altération de la perception du goût;
  • avec la neuropathie du nerf facial, il existe un syndrome douloureux marqué de la part du nerf touché;
  • l'œil ne ferme pas complètement et la personne ne peut pas cligner des yeux;
  • symptôme caractéristique de neuropathie du nerf facial - le devant de la langue devient engourdi;
  • larmoiement;
  • une sécheresse oculaire grave peut parfois être observée.

Affection nerveuse fibiale

La neuropathie du nerf péronier affecte généralement les filles âgées de 10 à 19 ans. Il est à noter que cette maladie a un pronostic défavorable. La neuropathie du nerf péronier peut être provoquée par un traumatisme du genou ou de l'appareil ligamentaire, des fractures osseuses, une intervention opérable le long du trajet de la fibre nerveuse, etc.

Symptômes de neuropathie du nerf péronier:

  • perdre progressivement la capacité de faire pivoter le pied;
  • en marchant ou en courant, les patients peuvent tordre le pied de façon inattendue;
  • l'incapacité de plier et de plier correctement les orteils;
  • pied affaissé;
  • une personne ne peut pas marcher sur les talons.

Événements médicaux

Le traitement de la neuropathie doit être effectué immédiatement, dès l'apparition des premiers signes avant-coureurs de progression de la pathologie. Pour assigner le bon traitement, vous devez consulter votre médecin. L'automédication n'est pas valide.

Le traitement de la neuropathie est effectué de manière séquentielle. Activités nécessaires:

  • élimination du facteur dommageable (compression);
  • élimination de l'inflammation;
  • soulagement de la douleur;
  • restauration du fonctionnement complet de la fibre nerveuse touchée;
  • stimulation des processus de régénération;
  • traitement de maladies provoquant une pathologie (le cas échéant);
  • prévention des rechutes.

Neuropathie: causes, symptômes et traitements

La neuropathie est un terme qui unit les maladies du système nerveux périphérique.

Faits sur la neuropathie:

La neuropathie est une complication d'un certain nombre de maladies.

3 types de nerfs peuvent être affectés: autonome, moteur et sensoriel.

Parfois, les nerfs individuels ou les cellules nerveuses sont affectés. La paralysie de Bell est un exemple spécifique de neuropathie du nerf facial qui affecte les muscles et la peau du visage.

Des blessures physiques, des blessures récurrentes, des infections, une altération du métabolisme, l'exposition à des toxines et la prise de certains médicaments peuvent entraîner le développement d'une neuropathie.

La plupart des cas de neuropathie sont diagnostiqués chez des diabétiques.

Dans la neuropathie, en tant que type de complication du diabète, 50% des personnes ne présentent aucun symptôme.

Le dépistage de la neuropathie est un élément indispensable du traitement du diabète.

Avec la neuropathie causée par les toxines, éliminer les toxines du corps aidera à prévenir les dommages supplémentaires aux nerfs.

Qu'est-ce que la neuropathie?

Le terme "neuropathie" couvre une vaste zone de maladies nerveuses. Peut être affecté:

Nerfs sensoriels (nerfs qui contrôlent la sensation). Une personne a des picotements, des douleurs, un engourdissement ou une faiblesse dans les jambes et les bras

Nerfs moteurs (nerfs responsables de la force et du mouvement). Une personne a une faiblesse dans les jambes et les bras

Les nerfs végétatifs (les nerfs qui contrôlent les systèmes du corps, tels que les intestins, la vessie). Il y a des changements dans la fréquence cardiaque et la pression artérielle, la transpiration augmente

La neuropathie est également subdivisée:

Mononeuropathie - un seul type de nerfs est affecté.
Polyneuropathie - plusieurs types de nerfs sont touchés.

Causes de la neuropathie

30% des neuropathies se développent chez l'homme pour des raisons inconnues. Les 70% restants sont causés par des maladies et des facteurs:

Le diabète est la cause la plus fréquente de neuropathie. Les taux élevés de sucre dans le sang chez les personnes atteintes de diabète mal contrôlé causent des lésions nerveuses.

Une carence en vitamine B12 peut provoquer une neuropathie.

Certains médicaments de chimiothérapie et certains médicaments utilisés pour traiter le VIH contribuent aux lésions nerveuses.

Poisons (toxines) - les insecticides et les solvants peuvent endommager les nerfs périphériques.

Cancer - Une neuropathie peut survenir chez les personnes atteintes de certains types de cancer: lymphome et myélome multiple.

Alcool - une consommation excessive d'alcool provoque des lésions nerveuses.

Maladie rénale chronique - si les reins ne fonctionnent pas correctement, un déséquilibre des sels et des produits chimiques peut provoquer une neuropathie périphérique.

Maladie chronique du foie.

Infections - Certaines infections, notamment l’infection à VIH et la maladie de Lyme, peuvent causer des lésions nerveuses.

Maladies du tissu conjonctif - polyarthrite rhumatoïde, syndrome de Sjogren et lupus érythémateux disséminé.

Certaines affections inflammatoires - des affections telles que la sarcoïdose et la maladie coeliaque peuvent également provoquer une neuropathie périphérique.

Maladies héréditaires - syndrome de Charcot-Marie-Tut et ataxie de Friedreich.

Prévalence de la maladie

La neuropathie périphérique est très répandue.

On estime que plus de 20 millions d'Américains souffrent de cette maladie.
La maladie peut survenir à tout âge, mais est plus fréquente chez les personnes âgées.

Neuropathie diabétique

La cause la plus fréquente de neuropathie périphérique est le diabète.

Un taux élevé de sucre dans le sang endommage les parois des vaisseaux sanguins minuscules qui alimentent les nerfs situés aux extrémités des bras et des jambes ainsi que les principaux organes (yeux, reins, cœur) en oxygène et en nutriments.

Symptômes de la neuropathie

Neuropathie sensorielle

  1. Picotements et engourdissements.
  2. Hypersensibilité.
  3. Augmentation de la sensibilité à la douleur ou perte de capacité à ressentir la douleur.
  4. Perte de capacité à enregistrer les changements de température.
  5. Perte de coordination
  6. Changements dans la peau, les cheveux et les ongles.
  7. Ulcères de jambe, infection et gangrène.

Neuropathie motrice

La faiblesse musculaire provoque l'instabilité et rend difficile la réalisation d'actions simples, telles que le boutonnage d'une chemise.

Neuropathie végétative

Étourdissements et évanouissements (dus aux changements soudains de la pression artérielle).

Incapacité de transférer de la chaleur.

Perte de contrôle de la vessie entraînant une incontinence.

Ballonnements, constipation ou diarrhée.

Difficultés à obtenir ou à maintenir une érection (impuissance).

Névralgie post-herpétique - après un zona. La neuropathie sensorielle peut durer plusieurs mois après la disparition du lichen

Neuropathie du nerf ulnaire - après une blessure au coude.

Syndrome du canal carpien - provoqué par la compression des nerfs dans la membrane du poignet.

Paralysie du nerf fibulaire - provoquée par la compression du nerf, qui passe à travers le cou du péroné.

Paralysie du nerf radial.

La paralysie de Bell est une neuropathie qui affecte le visage.

Diagnostic de la neuropathie

Le médecin découvre les informations et analyse:

  1. Les symptômes
  2. Santé générale.
  3. Cas de neuropathie chez des proches.
  4. Tous les médicaments pris (ou récemment).
  5. Toute exposition à des poisons (toxines).
  6. Consommation d'alcool.
  7. La vie sexuelle.
  1. Examen de la peau.
  2. Vérification du pouls.
  3. Vérifiez les sensations.
  4. Vérification des vibrations.
  5. Tendon secousses.

Test de conduction nerveuse

Un examen de la conduction nerveuse vérifie la vitesse à laquelle les nerfs envoient des signaux.

Des électrodes spéciales sont placées sur la peau au-dessus du nerf à tester. Ces électrodes émettent de très petites impulsions électriques, qui ressemblent un peu à un petit choc électrique qui stimule le nerf.

D'autres électrodes enregistrent l'activité électrique du nerf.

La distance parcourue par les impulsions par rapport aux autres électrodes et le délai après lequel elles reçoivent cette impulsion nous permettent de calculer la vitesse du nerf pulsé.

En neuropathie périphérique, ce taux est significativement réduit.

Électromyographie

Ce test évalue l'activité électrique des muscles.

Une aiguille très fine avec une électrode attachée est insérée à travers la peau dans le muscle et connectée à l'oscilloscope.

La réaction du muscle, quand il est stimulé par les nerfs, est contrôlée et enregistrée avec un oscilloscope.

En neuropathie périphérique, l'activité électrique sera anormale.

Biopsie nerveuse

Prendre une petite partie du nerf pour des recherches plus approfondies au microscope.

Biopsie cutanée

Cette nouvelle méthode a été développée pour l’étude des nerfs périphériques.

Il peut être utilisé pour diagnostiquer la neuropathie périphérique à un stade précoce, ainsi que pour surveiller la progression de la neuropathie et l'efficacité du traitement.

De plus, la densité des fibres nerveuses dans la zone cutanée est mesurée.

En neuropathie périphérique, la densité des nerfs périphériques diminue.

Traitement de la neuropathie

Des médicaments sont disponibles pour soulager la douleur et réduire les engourdissements et les picotements. Certains des médicaments utilisés pour traiter d'autres maladies, mais aident également les personnes atteintes de neuropathie:

Soulagement de la douleur neuropathique:

La gabapentine (Neurontin), la prégabaline (Paroles) et la carbamazépine (Carbatrol, Tegretol et autres) sont des médicaments contre l'épilepsie.

La duloxétine (Cymbalta) et la venlafaxine (Effexor) sont des antidépresseurs qui inhibent le recaptage de la sérotonine et de la noradrénaline.

Elavil ou Endep), la nortriptyline (Pamelor), la désipramine (Norpramin) et l’imipramine (Tofranil) sont tous des antidépresseurs tricycliques.

L'oxycodone (Oxecta, OxyContin, autres) et le tramadol (Conzip, Ultram, etc.) sont des analgésiques opioïdes.

Qu'est-ce que la neuropathie et comment la traiter?

Polyneuropathie - qu'est-ce que c'est? Symptômes et traitement, pronostic

  • Décryptage des tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et l'urine dans l'analyse d'urine?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Normes pendant la grossesse et valeurs des écarts.

En neurologie, on rencontre souvent une variété de symptômes, appelés "symptômes neurologiques focaux". Cela signifie qu’une sorte de malheur s’est produite avec une ou plusieurs fonctions du système nerveux central ou périphérique.

Mais il existe un terme qui combine la défaite de plusieurs nerfs à la fois, mais ils sont généralement très éloignés du système nerveux central et situés à la périphérie. Essayons d'expliquer cette définition délicate et vague de la "polyneuropathie" en termes simples.

Polyneuropathie - qu'est-ce que c'est?

Polyneuropathie - traduit du grec par "la souffrance de nombreux nerfs". Ces nerfs peuvent être affectés par des facteurs externes qui les affectent pendant une longue période et perturbent leur fonctionnement.

Contrairement à une tumeur cérébrale ou à un accident vasculaire cérébral, qui provoque un ensemble de symptômes strictement défini en fonction de la localisation, un tableau clinique particulier apparaît dans la polyneuropathie, ce qui sera discuté ci-dessous.

Un taux élevé de glucose dans le sang, qui dure longtemps, contribue à une altération de la conduction des nerfs périphériques. Il en résulte une polyneuropathie diabétique. Il appartient au groupe des troubles dysmétaboliques.

Si le coupable de la maladie n’est pas une substance ordinaire (le glucose est dans le sang de tout le monde, c’est trop de diabète), mais une toxine externe, un dommage toxique survient aux nerfs périphériques, qu’ils soient sensoriels ou moteurs.

Les tumeurs malignes qui empoisonnent tout le corps avec les produits de leur activité vitale et de leur carie peuvent également causer des lésions nerveuses. Cette polyneuropathie est appelée paranéoplasique et constitue un terrible signe de cancer avancé.

Parfois, des infections graves causent des dommages aux nerfs. Ces polyneuropathies peuvent être à la fois infectieuses et toxiques, car les microorganismes utilisent souvent les toxines les plus fortes, par exemple, le diphtérie bacillus.

Enfin, des polyneuropathies auto-immunes peuvent se produire, dans lesquelles les nerfs détruisent les anticorps de leur propre corps, attaquant le tissu nerveux «par erreur». Ces maladies incluent la sclérodermie systémique et d’autres «grosses collagénoses».

Symptômes de la polyneuropathie - signes caractéristiques

La maladie a un tableau clinique extrêmement caractéristique. Avant de passer en revue les symptômes de la polyneuropathie, il convient de noter que ces lésions des nerfs peuvent être des types suivants:

  • Forme sensible ou sensorielle. Il existe principalement des troubles sensibles: paresthésie, engourdissement, sensation de brûlure, picotement, inconfort ou "rampement".
  • Moteur ou forme de moteur. La faiblesse musculaire, la malnutrition et la fonte musculaire se produisent.
  • Le plus souvent, il existe leur option combinée - la polyneuropathie sensorimotrice, qui survient dans la plupart des cas, notamment dans les cas de diabète et d’alcoolisme.
  • Polyneuropathie végétative. Dans ce cours, les nerfs autonomes, qui «contrôlent» les organes internes, sont affectés.
  • Enfin, il existe une forme mixte qui combine toutes sortes de troubles.

La polyneuropathie se caractérise par des lésions des petits nerfs, car leur gaine de myéline est plus fine et «plus facile à atteindre» que n'importe quelle substance nocive. Par conséquent, le plus souvent, il y a une lésion des mains et des pieds - une polyneuropathie des membres supérieurs et inférieurs, dont les symptômes, du type dit «neurologues», sont du type «chaussettes et gants».

Il existe même un type de trouble de la sensibilité, appelé type polyneuritique. Ainsi, la polyneuropathie des membres supérieurs et inférieurs aura les mêmes symptômes.

Le prochain symptôme important de la polyneuropathie sera la symétrie de la lésion, puisque la substance pathogène circule dans le sang.

Les signes les plus courants de lésion nerveuse sont les suivants:

  1. Douleurs diverses et très diverses, y compris avec une teinte «brûlante» neuropathique.
  2. Les pièces jointes serrent les doigts.
  3. L'apparition de fasciculations (ou de contractions musculaires involontaires).
  4. Violations de la sensibilité (non seulement tactile, ce qui a été écrit ci-dessus, mais aussi une diminution de la sensibilité à la température et à la douleur). C’est pourquoi, dans la neuropathie diabétique, les patients "se sentent mal", cailloux dans une chaussure, crampon de chaussure mal bouché et autres irritants.
  5. Faiblesse musculaire, impossibilité ou difficulté significative avec des mouvements de grande amplitude. Souvent, la faiblesse est associée à une hypotension musculaire et à une asthénie du patient.

Un groupe spécial comprend les signes végétatifs de polyneuropathie. Ceux-ci incluent les bouffées de chaleur et l'apparition de pâleur et de sueur froide, d'altération de la circulation sanguine (et d'une cicatrisation médiocre des plaies et de toutes sortes de lésions de la peau).

Parfois, dans la composition de la polyneuropathie, des plaintes surprenantes apparaissent. Ainsi, en cas d’anémie pernicieuse, l’ataxie par la zadocolite est due à une carence en cyanocobalamine (vitamine B 12). Dans ce cas, ce ne sont pas les nerfs périphériques qui sont touchés, mais la moelle épinière, plus précisément ses cordons postérieurs (colonnes), dans lesquels se trouvent des faisceaux conducteurs de sensations articulaires-musculaires, ou faisceaux de Gaulle-Burdach.

Que se passe-t-il quand ils sont vaincus? Chacun de nous, bien sûr, les yeux fermés, sait comment se situent ses mains et ses pieds, même s'ils ne sont pas déplacés. Et le patient atteint de ce type d'ataxie ne sait pas. Par conséquent, dans l'obscurité, il ne peut pas marcher car il est confus et ne sait pas où et comment se trouvent ses jambes. Mais à la lumière de la présence de contrôle visuel, la marche d’une telle personne est normale.

Il existe des neuropathies autonomes, ou autonomes, qui perturbent le rythme cardiaque et peuvent même entraîner la mort subite, en raison de l'apparition d'asystole ventriculaire ou d'autres arythmies fatales. Une telle polyneuropathie est une forme cardiaque moteur végétative de la maladie.

Diagnostic de la polyneuropathie

Le diagnostic est posé par un neurologue en ce qui concerne les plaintes, l'anamnèse et l'évolution de la maladie. En règle générale, en cas de polyneuropathie, poser un diagnostic correct n’est pas difficile.

Ni l'IRM, ni le scanner, ni l'échographie ne sont utiles ici. La méthode la plus importante est ENMG - l'électroneuromyographie, qui vous permet d'identifier complètement la violation de la conduction le long de la fibre nerveuse et de déterminer ce qui est affecté - le cylindre axial du nerf ou la coque "isolante" de la myéline.

Les analyses de sang pour la biochimie montrent souvent certains troubles endocriniens (glucose). Dans les cas extrêmes, la polyneuropathie nécessite une biopsie de fibres nerveuses, qui est étudiée à l'aide de méthodes histochimiques et immunitaires.

Traitement de la polyneuropathie, médicaments

Le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs et supérieurs de toute étiologie est un processus complexe et long. En effet, une certaine restructuration morphologique de leur structure a déjà eu lieu au niveau des nerfs et il est nécessaire de "reconstruire" un nouveau tissu nerveux, ce qui n’est pas toujours possible. Par conséquent, la maladie n'est pas fonctionnelle, mais une lésion organique du système nerveux.

Tout d'abord, vous devez arrêter l'impact du facteur dommageable sur le système nerveux. Donc, avec le diabète, vous devez réduire votre glycémie et avec l’alcoolisme - arrêtez de boire. Sinon, le traitement médicamenteux ne sera pas assez efficace. De la même manière, il est nécessaire de commencer par réaliser une tumeur maligne ou de suivre un traitement de radiothérapie et une chimiothérapie.

La pharmacothérapie et les médicaments pour le traitement de la polyneuropathie sont représentés par les groupes suivants:

  • Vitamines du groupe "B", par exemple "Milgamma" - concentré de vitamines;
  • Préparations antioxydantes ("Berlition", acide alpha-lipoïque);
  • Médicaments métaboliques améliorant la microcirculation (Trental, Pentoxifylline).

La polyneuropathie des membres inférieurs, dont le traitement consiste uniquement en médicaments, est traitée plus longtemps qu'avec la participation d'une physiothérapie et d'une application topique sous forme de gels ou de pommades.

  • Des méthodes physiothérapeutiques, l'électrophorèse est montré avec la vitamine B1, le dibazol.

Prévisions

La polyneuropathie des membres supérieurs et inférieurs, dont le traitement s’est avéré inefficace, progresse. En conséquence, une personne devient invalide parce que ses mains et ses pieds refusent tout simplement de le servir. Mais la situation la plus dangereuse dans laquelle se produisent des arythmies soudaines et redoutables peut être fatale.

Dans le diabète, le plus grave est la mauvaise cicatrisation des plaies, l’apparition d’une infection secondaire et les complications septiques.

Heureusement, cette situation est généralement résolue en toute sécurité.

Causes de développement et symptômes de neuropathie

La neuropathie est une maladie nerveuse périphérique non inflammatoire caractérisée par des modifications dégénératives et dystrophiques dans les tissus. La symptomatologie de cette maladie est différente et dépend en grande partie de l'emplacement du nerf touché. Le traitement de cette maladie est complexe et durable. Un grand rôle est attribué au lien préventif.

Raisons

La neuropathie est rarement une maladie indépendante. Le plus souvent, il s'agit d'une complication d'une maladie chronique grave ou apparaît à la suite d'un agent traumatique.

La cause la plus commune est le diabète. La neuropathie diabétique affecte tous les types de fibres: motrices, sensibles, végétatives. En raison de la teneur élevée en glucose dans le sang, les processus métaboliques des fibres nerveuses sont perturbés, ce qui entraîne leur œdème et leur dysfonctionnement.

Les causes qui causent la neuropathie toxique sont variées. Ils peuvent être divisés en deux groupes:

  1. Facteurs exogènes:
    • Maladies virales: VIH, hepres, diphtérie, toxoplasmose;
    • Médicaments: médicaments antituberculeux, certains antibiotiques, médicaments contenant des métaux lourds (or, platine);
    • Composés chimiques: plomb, arsenic, mercure, substances contenant du phosphore;
    • Avitaminose: manque de vitamines du groupe B.
  2. Facteurs endogènes: complexes immuns produits par le corps lui-même dans certaines maladies: maladies auto-immunes, maladie de Waldenström et autres.

L'abus d'alcool est souvent compliqué par des problèmes du système nerveux périphérique.

Tableau clinique

Il arrive rarement qu'un seul nerf soit affecté; soit quelques fibres nerveuses à proximité (neuropathie post-traumatique) sont généralement endommagées, soit une lésion diffuse se produit.

Tout d'abord, la sensibilité superficielle et profonde dans le domaine de l'innervation en souffre. Il semble démanger, picoter, brûler, picotement. Ces sensations peuvent rayonner dans la zone suivante. Aux premiers stades de la mobilité, les troubles peuvent être absents ou insignifiants. Il convient également de noter la symétrie des symptômes identifiés.

Avec l'évolution de la maladie, la détérioration motrice et l'affaiblissement des réflexes se rejoignent, une faiblesse de la flexion des membres apparaît, plus souvent ce sont les régions distales (mains et pieds), les réflexes tendineux deviennent plus lents et peuvent disparaître avec le temps.

Avec la défaite des extrémités, on observe le symptôme de «bas» et de «gants»: violation de la surface et sensibilité profonde dans ces zones. Les patients se plaignent de raideurs à la marche, d'engourdissements dans les jambes, de "raideurs musculaires". Au fil du temps, les symptômes «montent» au-dessus: réflexes du genou et du cubital réduits. Dans le même temps, la douleur et la parésie apparaissent dans les régions distales.

Avec la malnutrition du tissu nerveux, les muscles trophiques sont également perturbés. Cela se manifeste par une faiblesse musculaire progressive allant jusqu'à l'atrophie. Dans les cas graves, les patients ne peuvent pas marcher, tenir des objets, manger par eux-mêmes.

Cela réduit considérablement la qualité de vie.

Les complications les plus désagréables pour le patient sont la perturbation du travail des organes pelviens (dont la fonction excrétrice et sexuelle est affectée) et, pour le médecin, l’arrêt des muscles respiratoires.

La neuropathie a de nombreux symptômes différents, ce qui rend parfois difficile un diagnostic correct et opportun. Il convient de rappeler que le plus souvent de longues fibres nerveuses sont endommagées, de sorte qu'une violation des membres se manifeste dans presque tous les patients.

Types de maladie

La neuropathie est divisée en fonction de la région de la moelle épinière touchée.

Diagnostics

Comme pour beaucoup d'autres maladies, le diagnostic de neuropathie commence par la collecte de l'anamnèse. Le médecin doit trouver la cause, qui est devenue le déclencheur de la maladie.

Cela peut être compliqué par le fait que la maladie ou la blessure était plusieurs mois avant les premiers symptômes.

Par conséquent, il convient de poser des questions détaillées sur les maladies transférées (en particulier l'étiologie virale), la nomination de nouvelles drogues, les conditions de travail néfastes, l'abus d'alcool. Il est également important de rechercher la présence de symptômes similaires chez des membres de la famille.

La nature des premiers symptômes est également importante. Par conséquent, le patient doit expliquer en détail le début de la maladie: quand elle a débuté, dans quelle partie du corps, les premières manifestations, leur durée et leur progression.

L'examen d'un neurologue comprend la vérification de tous les types de sensibilité, la présence de réflexes, le degré de lésion musculaire.

Les normes incluent également des analyses de fluides biologiques, des radiographies thoraciques et des mesures de la glycémie. Méthodes de recherche supplémentaires utilisées sur la base des données déjà obtenues.

Méthodes de thérapie

La neuropathie nécessite un traitement individuel dans chaque cas. Tout d'abord, le choix de la tactique de traitement dépend de la cause de la maladie. Si le facteur peut être éliminé ou réduit, cela vaut la peine de le faire immédiatement.

Quelle que soit la forme de la maladie, tous les efforts doivent être déployés pour rétablir le bon fonctionnement de la fibre nerveuse. Pour ce faire, on prescrit à la patiente de la vitamine B, des analgésiques, des médicaments qui améliorent le trophisme et la régénération des tissus.

La neuropathie est également traitée avec succès par des méthodes physiothérapeutiques: bains thérapeutiques, électrophorèse, physiothérapie et massages.

Prévention

Afin de prévenir l'apparition de la neuropathie devrait être normalisé processus métaboliques dans le corps humain. Tout d’abord, il s’agit de neuropathie diabétique. Pour le prévenir, il suffit de contrôler le taux de glucose dans le sang et de suivre le régime alimentaire prescrit par le médecin.

Le traitement de la maladie sous-jacente, qui provoque la dimyélinisation des fibres nerveuses, est également important. Cela peut être l'enlèvement de la tumeur, le refus de l'alcool, le traitement de maladies infectieuses.

De bons résultats sont obtenus par stimulation musculaire et massage. Cela empêche le développement de l'ischémie. Une série d’exercices peut comprendre du pétrissage des mains, des procédures à l’eau, diverses techniques de physiothérapie.

Polyneuropathie - c'est quoi

Le système nerveux humain est assez complexe et effectue le travail le plus important du corps humain. Il régule le travail de tous les organes et de toutes les parties du corps. Grâce au système nerveux, nous pouvons bouger, sentir, même le système immunitaire humain est interconnecté avec le système nerveux.

En cas de perturbation du travail des nerfs, si la personne devient partiellement ou totalement invalide, divers types de paralysie surviennent, empêchant la personne de bouger et de travailler normalement. La polyneuropathie est l’une des maladies graves qui affectent les systèmes nerveux périphérique et nerveux.

La définition

Dommages aux nerfs des membres inférieurs

La polyneuropathie (polyneuropathie), ce qu’elle est et comment la traiter, intéresse la majorité des patients confrontés à un tel diagnostic. La polyneuropathie des membres inférieurs est une pathologie dans laquelle se produit une perturbation du travail de plusieurs fibres nerveuses dans le corps humain, souvent de manière symétrique.

La neuropathie est une maladie non inflammatoire, elle peut survenir à tout âge, dans différentes parties du corps et toucher une ou plusieurs fibres musculaires. La maladie peut survenir pour diverses raisons, par exemple un diabète sucré ou un empoisonnement chimique. Dans tous les cas, le patient doit être examiné et traité.

Si la polynévrite n'est pas traitée, la maladie s'aggravera avec le temps. Le fait est que les patients avec un tel diagnostic, afin d’éviter la douleur, essaient de moins bouger. Le manque de mouvement entraîne des problèmes à la fois physiques et psychologiques, une personne devient faible et retirée et des états dépressifs peuvent survenir.

La neuropathie est une série de maladies du système nerveux, qui se divisent en différents types, en fonction de l'occurrence de la pathologie:

  • La neuropathie sensorielle est associée à un dysfonctionnement de l'organe interne; une telle pathologie ne s'accompagne généralement pas de picotements désagréables, mais une douleur peut survenir et disparaître d'elle-même.
  • La neuropathie diabétique est associée à une diminution de la glycémie, caractéristique des diabétiques.
  • La neuropathie alcoolique est due à la consommation excessive de boissons contenant de l'alcool.
  • La neuropathie ischémique est due à une altération de la circulation sanguine dans les tissus.
  • Post-traumatique est associé à une blessure ou une chirurgie, à la suite de laquelle des lésions nerveuses se produisent.
  • Le moteur est caractérisé par une violation de l'activité motrice.
  • Avec la neuropathie autonome, il se produit une grave perturbation des organes internes et de divers systèmes du corps, par exemple, une personne ne peut pas avaler.
  • La neuropathie périphérique est également un type de neuropathie. Dans ce cas, le processus de transmission des impulsions du système nerveux central aux organes, où les nerfs ont été touchés, est perturbé.

La polynévrite, à son tour, est divisée en sensorielle, motrice et végétative.

Fait intéressant, la polyneuropathie se présente rarement sous la forme de telles formes, elles se croisent généralement et, par conséquent, elles permettent de diagnostiquer des troubles sensori-moteurs, moteurs-végétatifs, etc.

En outre, la polyneuropathie des membres inférieurs peut être auto-immune, héréditaire, métabolique, alimentaire, il existe une polyneuropathie toxique et une toxicité infectieuse.

Raisons

La polyneuropathie des membres inférieurs peut survenir pour différentes raisons. Considérez la plus courante d'entre elles:

Les maladies endocriniennes, en particulier le diabète sucré, entraînent une élévation du taux de sucre dans l'organisme, ce qui affecte négativement les nerfs, ce qui aggrave leur conductivité et provoque ainsi une polynévrite.

  • La polyneuropathie toxique est associée à l'utilisation de substances nocives pouvant avoir des effets néfastes sur les nerfs. Cela peut inclure la neuropathie alcoolique, car une consommation prolongée d'alcool entraîne une altération de la conduction nerveuse. Il se produit également lors d'une intoxication à l'alcool méthylique, au monoxyde de carbone, à l'arsenic, au dichlorvos et à d'autres substances toxiques.
  • Une polyneuropathie peut survenir en raison d'une intoxication chronique du corps, par exemple en cas de cancer, lorsqu'une tumeur cancéreuse empoisonne l'organisme avec des déchets pendant une longue période.
  • La maladie peut survenir à cause du béribéri, car la nutrition des fibres nerveuses est perturbée et elles souffrent;
  • Les maladies auto-immunes peuvent aussi causer des maladies. Dans ce cas, pour une raison quelconque, le corps commence à percevoir les cellules nerveuses avec hostilité et commence à les détruire activement.
  • L'utilisation de certains médicaments, par exemple le métronidazole, ainsi que des maladies infectieuses peuvent provoquer le développement de la maladie.

Les symptômes

Les symptômes de la neuropathie des membres inférieurs peuvent varier en fonction du type de pathologie. La neuropathie périphérique est caractérisée par un engourdissement des extrémités, sans sensibilité, la personne ne brûle pas à haute température et ne ressent pas la douleur.

En outre, la neuropathie périphérique peut se manifester par une sensibilité accrue au toucher, un spasme, une douleur et une sensation de brûlure dans la zone touchée. On remarque souvent une perte de réflexes, une personne ne peut pas garder son équilibre et marcher normalement, ses muscles s'affaiblissent et sa démarche se modifie.

En outre, la neuropathie périphérique peut être caractérisée par des mictions fréquentes, une détérioration de l'érection chez l'homme, une atrophie musculaire du membre affecté et la peau sur la zone touchée peut devenir rouge. Les derniers symptômes sont le signe d’une condition dangereuse dans laquelle vous devez immédiatement consulter un médecin.

Si la neuropathie périphérique progresse, les symptômes suivants apparaissent:

  • La structure des muscles change, la jambe malade change de forme;
  • Les blessures qui surviennent pendant la maladie guérissent longtemps;
  • Le patient peut ressentir de la chaleur dans une jambe et du froid dans l'autre;
  • La douleur qui se manifeste la nuit.

La polynévrite se produit généralement au niveau des pieds, car cette pathologie touche principalement les petits nerfs. Le patient a l'impression d'être dans ses chaussettes. Bien que ses pieds soient nus, sa sensibilité est perturbée. La polyneuropathie affecte généralement les deux membres en même temps, car la cause de la maladie est dans le sang.

Diagnostics

Seul un neuropathologiste peut diagnostiquer correctement. Par conséquent, avec les symptômes décrits ci-dessus, il est nécessaire de lui rendre visite pour un rendez-vous. Lors de l'examen initial, le médecin effectuera une enquête. Vous devrez l'informer de toutes les plaintes, même les plus étranges.

Par exemple, il y a des cas où une personne marche normalement pendant la journée, mais la nuit, dans l'obscurité, ses jambes n'obéissent pas et sont tissées - ce n'est pas une coïncidence, mais un symptôme de l'ataxie zadnadolbovoy, c'est-à-dire des problèmes de coordination dus à des problèmes nerveux profonds dans les muscles.

En règle générale, lors de l'examen d'un patient, le médecin vérifie les réflexes et la sensibilité. Si le spécialiste constate des violations, il peut poser un diagnostic préliminaire dès la première admission. L'électroneuromyographie est assignée pour confirmer la maladie. Il s'agit d'une étude qui vous permet d'identifier une violation du système nerveux périphérique.

Le patient est également envoyé pour des tests de laboratoire permettant de détecter la présence d'une glycémie élevée ou d'une infection. Le plus souvent, la polynévrite est associée au diabète.

Traitement

Le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs est complexe et durable et ne garantit pas toujours un rétablissement complet. Le fait est que lorsque les symptômes de la maladie apparaissent, les cellules nerveuses sont déjà détruites et il est difficile de les restaurer. Les préparations pour le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs sont toujours prescrites par un médecin.

La première étape consiste à éliminer la cause de la maladie, sinon le traitement de la polyneuropathie ne sera pas efficace. L'effet thérapeutique ne se produira que si le taux de sucre dans le sang est réduit ou si le patient cesse de consommer de l'alcool et est en contact avec des produits chimiques.

La polyneuropathie diabétique des membres inférieurs ne peut être guérie si le patient ne suit pas le taux de sucre dans le sang et permet son augmentation. Dans ce cas, les nerfs continueront à se détériorer et l'état ne fera qu'empirer avec le temps.

La polyneuropathie est traitée avec des médicaments en conjonction avec la physiothérapie. Si le patient n'assiste pas à la physiothérapie, le temps de récupération augmente considérablement. Les médicaments suivants sont prescrits pour le traitement de la pathologie:

  • Antioxydants, tels que Berlition;
  • Des moyens qui améliorent la microcirculation dans les tissus;
  • Vitamines du groupe B.

En parallèle, on prescrit au patient un massage, une cure de physiothérapie, une électrophorèse avec médication, une plasmaphérèse, une réflexothérapie, une magnétothérapie. Ces procédures aident à améliorer la circulation sanguine, à renforcer les muscles et à accélérer la réparation des tissus.

Prévisions

Si le patient demande de l'aide à temps et que le traitement de la neuropathie est adéquat et efficace, le pronostic est généralement favorable. Si la maladie progresse et que le traitement n'apporte pas l'effet souhaité, la personne devient handicapée, car ses jambes perdent complètement leur sensibilité et la personne ne peut plus marcher.

Dans le diabète, le pied diabétique peut être une complication de la polynévrite. Il s’agit d’une maladie très grave caractérisée par des ulcères à la jambe. Les plaies guérissent très mal, s'infectent, une nécrose des tissus environnants et une gangrène se produisent, ce qui conduit à une amputation du membre.

À propos de la maladie (vidéo)

Causes, symptômes et traitement de la neuropathie des membres inférieurs

La neuropathie des membres inférieurs est une affection caractérisée par une lésion des fibres du système nerveux périphérique.

Bien que cette pathologie soit une ligne distincte du diagnostic, ce n'est pas une maladie indépendante.

La polyneuropathie n'est que l'une des manifestations du processus systémique qui a affecté tous les organes et tissus. Pourquoi la fonction des nerfs périphériques est-elle perturbée?

Causes de la polyneuropathie

Selon le facteur qui déclenche le processus pathologique, la neuropathie périphérique est divisée en plusieurs types.

Ce groupe de maladies comprend la neuropathie causée par divers troubles génétiques. Il est hérité, souvent associé à d'autres pathologies développementales.

La neuropathie diabétique est un cas particulier de cette pathologie. Les troubles métaboliques du diabète entraînent des dommages toxiques pour tous les organes et tissus. Un coup sérieux aux membres inférieurs. Une déficience de la fonction nerveuse périphérique dans le diabète entraîne des symptômes typiques de polyneuropathie.

Il se développe après avoir empoisonné le corps avec des composés dangereux. L'alcoolisme chronique est la cause la plus courante de neuropathie toxique. Il y a des cas d'empoisonnement avec des sels de métaux lourds dans la production.

Une neuropathie des membres inférieurs peut se développer après l'infection. Tout d’abord, nous parlons de la diphtérie, qui affecte non seulement les voies respiratoires, mais aussi le système nerveux. Avec le développement de l'infection par le VIH, la polyneuropathie est également possible.

Neuropathie résultant de néoplasmes. Les signes de la maladie ne diffèrent pas des dommages causés aux cellules nerveuses dans d'autres types de processus pathologiques.

Symptômes de neuropathie des membres inférieurs

Quelle que soit la cause de la lésion nerveuse, les symptômes de la polyneuropathie seront similaires dans tous les cas. Avec la défaite des fibres sensorielles (sensibles) développent des sensations douloureuses désagréables. La gravité de la douleur dépend de la profondeur de la lésion et de la sensibilité individuelle du patient.

Dans le même temps, la sensibilité globale des membres inférieurs est perturbée. Il y a divers picotements, engourdissements, rampants. Chez certains patients, la sensibilité est augmentée à un point tel que même un léger toucher du pied provoque une douleur. Pour d'autres, au contraire, la capacité de ressentir diminue jusqu'à une perte totale de sensibilité.

Le dernier symptôme est très caractéristique de la polyneuropathie diabétique.

La neuropathie périphérique associée aux lésions des fibres motrices est caractérisée par une faiblesse musculaire sévère.

Tout d'abord, le processus n'affecte que les pieds, puis les jambes et les hanches, et les deux membres perdent leur capacité de mouvement.

Le tonus musculaire diminue, au fil du temps, leur atrophie se développe, entraînant également une invalidité. Tremblement des jambes très caractéristique, crampes nocturnes fréquentes.

Les processus pathologiques, qui ont affecté les fibres nerveuses végétatives, seront accompagnés d’une transpiration accrue, d’un affaiblissement du pouls des jambes. Chez les hommes, l'impuissance se développe avec le temps. Avec la progression du processus, des troubles fréquents de la miction. Dans la plupart des cas, la neuropathie périphérique combine les symptômes de dommages aux fibres végétatives, sensorielles et motrices.

Neuropathie diabétique - une terrible complication du diabète

Séparément, il convient de mentionner une pathologie telle que la polyneuropathie diabétique. Il est considéré comme l'une des complications les plus fréquentes et les plus graves du diabète. En l'absence de traitement, les fibres nerveuses sont complètement endommagées.

La neuropathie périphérique du diabète se caractérise par des sensations de brûlure et de douleur dans les pieds et les jambes. Les symptômes désagréables se font souvent ressentir la nuit, empêchant les patients de profiter d'un sommeil paisible.

Au début, tout contact provoque une douleur insupportable, mais au fil du temps, la sensibilité des jambes est considérablement réduite.

Dans le diabète, c'est la neuropathie qui détermine en grande partie le développement des ulcères trophiques de la jambe. Les patients qui ont perdu la sensibilité des membres inférieurs ne ressentent pas la moindre blessure ni écorchure.

L'immunité réduite à l'arrière-plan de la maladie ainsi que des troubles du travail des vaisseaux conduisent à l'apparition rapide d'ulcères difficiles à traiter.

Toute lésion de la neuropathie diabétique peut provoquer des plaies persistantes non cicatrisantes, souvent compliquées par l'ajout de gangrène.

Méthodes de diagnostic de la polyneuropathie

Après un examen approfondi et une entrevue, le médecin donne au patient les instructions pour divers tests. Déterminer le niveau de sucre dans le sang périphérique revêt une grande importance. Cela vous permet de déterminer si le diabète a provoqué une neuropathie.

Si une intoxication industrielle est suspectée, un test sanguin en métaux lourds est prescrit. Dans certains cas, l'électroneuromyographie est utilisée - une méthode pour évaluer la vitesse de l'influx nerveux dans les muscles.

Consultation obligatoire d'un neurologue (endocrinologue - selon les indications).

Comment traiter la neuropathie des membres inférieurs?

Le traitement de la neuropathie commence par l'élimination de la cause des nerfs périphériques. Sans cela, aucune thérapie pour restaurer les fonctions du système nerveux n'aura de sens. Dans la neuropathie diabétique, l’endocrinologue s’occupe du patient.

Dans le cas du diabète sucré insulino-dépendant, la dose d'hormone est choisie, ce qui garantit un taux de sucre sanguin normal. En cas de diabète du second type (indépendant de l’insuline), on prescrit au patient des médicaments réduisant le taux de glucose, ainsi qu’un régime alimentaire particulier.

Toutes ces mesures peuvent réduire l'effet toxique du sucre sur les fibres nerveuses et réduire le risque de complications.

Lorsque la neuropathie toxique causée par l’alcool est administrée, le traitement commence par le rejet de la mauvaise habitude. Les méthodes pour se débarrasser de la dépendance à l'alcool sont différentes et bon nombre d'entre elles donnent de bons résultats, permettant de réduire les symptômes désagréables de la polyneuropathie.

En cas de maladies infectieuses, il est prescrit des antibiotiques qui causent la mort de micro-organismes. L'oncologue s'occupe du traitement de la neuropathie dans les néoplasmes.

Le chirurgien a pour but de retirer la tumeur, en comprimant les nerfs périphériques, et en redonnant au patient la mobilité et la sensibilité des membres inférieurs.

Le traitement symptomatique de la polyneuropathie est la nomination de médicaments qui éliminent les principaux signes de la maladie. Cette thérapie ne guérit pas au sens propre du terme - la cause de la maladie demeure et une rechute est possible à tout moment.

Lorsqu’on exprime la douleur, des analgésiques sont nommés (généralement sur la base d’ibuprofène). Les médicaments agissant sur la circulation sanguine (pentoxifylline et autres) permettent d’améliorer la circulation sanguine et de rétablir la sensibilité des jambes.

Un effet bénéfique a été observé lors de l’utilisation de vitamines du groupe B.

En plus du traitement médical de la neuropathie périphérique, la physiothérapie et les massages sont largement utilisés. Le but de ces procédures est d’améliorer la circulation sanguine et de rendre la sensibilité aux membres inférieurs. Un bon résultat est fourni par la réflexologie et l'utilisation de bains de pieds avec des médicaments et diverses herbes.

Prévention de la neuropathie: peut-on éviter la maladie?

La prévention de la maladie est principalement associée à l'élimination des facteurs pouvant conduire au développement de la neuropathie:

  • éviter l'alcool et autres mauvaises habitudes;
  • contrôler la glycémie;
  • traitement rapide des maladies infectieuses;
  • l'utilisation de médicaments de protection lors du travail avec des métaux lourds;

Si vous constatez des signes de neuropathie en vous-même, vous ne devez pas vous soigner vous-même. Dans les premiers stades de la maladie, il est beaucoup plus facile à corriger et ne nécessite pas l’utilisation de médicaments graves. Un traitement opportun chez le médecin vous permet de garder vos pieds en bonne santé pendant de nombreuses années.

Symptômes et traitement de la neuropathie

Bon après-midi, chers lecteurs. Avez-vous reçu un diagnostic de neuropathie? Qu'est-ce que c'est et comment y faire face? Après avoir lu l'article, vous découvrirez les réponses à ces questions et comprendrez comment et pourquoi la maladie se développe.

Qu'est ce que c'est

Pour comprendre ce qui se passe dans le corps dans un état similaire, vous devez savoir ce que c'est. Maintenant, je vais essayer d'expliquer avec des mots simples.

La neuropathie est une lésion non inflammatoire des fibres nerveuses, plus précisément des changements dégénératifs-dystrophiques dans l'état des nerfs périphériques.

Ce sont les fibres nerveuses périphériques à structure mince et complexe qui sont les plus susceptibles de subir de tels dommages.

La maladie peut toucher un seul nerf ou en affecter plusieurs (dans ce cas, elle est appelée multiple).

Les neuropathies se distinguent par les formes suivantes:

Dans la CIM 10, la maladie se voit attribuer les classes «G50-G59». Jetons un coup d'œil à chacune des formes énumérées ci-dessus, étudions les principaux symptômes et le tableau clinique.

Forme toxique (la plus courante) et ses caractéristiques

Cette forme de la pathologie décrite ci-dessus est provoquée par diverses intoxications corporelles pouvant survenir avec une lésion infectieuse (VIH, diphtérie, ARVI, herpès, etc.), ainsi que par une intoxication chimique, par exemple avec l'alcool, les métaux, l'arsenic et d'autres produits chimiques toxiques.

En outre, le mésusage de médicaments (auto-traitement), ainsi que l'intoxication alimentaire la plus grave peuvent provoquer des lésions nerveuses.

En règle générale, la forme toxique a un effet négatif sur les nerfs des membres, notamment des membres supérieurs et inférieurs. Le premier signe est une violation de la sensibilité et, par conséquent, la fonctionnalité des doigts, des membres, puis il y a une rougeur, des picotements, une douleur. Dans la version lourde, les membres sont non seulement blessés et engourdis, mais gonflent également.

Forme diabétique et sa spécificité

D'après le nom, il est clair qu'il est déclenché par le diabète. Cette terrible maladie due à un excès de sucre dans le sang affecte les petits vaisseaux, principalement ceux qui fournissent les nutriments aux fibres nerveuses. En conséquence, les nerfs souffrent également.

Le principal symptôme sous cette forme: sensibilité réduite. De ce fait, le patient peut souvent blesser l'endroit touché sans s'en rendre compte. La forme diabétique peut être divisée en trois types:

Tout type de maladie conduit à une faiblesse musculaire avec éventuellement une atrophie supplémentaire (probabilité d'occurrence élevée) et des problèmes de peau dans la zone touchée.

Forme post-traumatique (non moins grave) et ses caractéristiques

Il se développe suite à des blessures telles que des fractures, des dislocations, des brûlures, des ecchymoses, etc. Les plus couramment touchés sont les nerfs faciaux, sciatiques et radiaux, cubital. En termes simples, ce sont ces nerfs qui sont situés dans des endroits souvent traumatisés. La maladie, en développement, conduit à une atrophie musculaire, ainsi qu'à une diminution des réflexes.

Espèce mixte: sous-espèce

La forme mixte s'appelle tunnel et forme compressive-ischémique de la maladie. La première option est déclenchée en serrant ou en pinçant les fibres nerveuses, la seconde en restant dans une position inconfortable pendant longtemps (quand on dit «j'étais couchée»). Les symptômes seront presque les mêmes que dans les formes précédentes.

Peu importe la forme et la cause, la maladie doit être traitée. Vous vous demandez comment le traitement est effectué? Si cela vous intéresse, lisez attentivement le paragraphe suivant de l'article.

Comment cette lésion nerveuse est-elle traitée?

Au départ, vous devez établir un diagnostic, qui est engagé par un neurologue spécialiste. Le diagnostic est effectué à l'aide de procédures telles que:

Au cours du diagnostic, il est déterminé non seulement l'emplacement et la gravité de la maladie, mais également la cause de la maladie. Le traitement est choisi individuellement et sera nécessairement complexe. En règle générale, il comprend les procédures suivantes:

Dans le même temps, si nécessaire, effectuez un traitement de désintoxication - éliminez les toxines du corps par diverses méthodes (par exemple, par échange plasmatique ou par hémosorption). Avec un traitement approprié en temps opportun, la maladie est complètement guérie.

Conseils de prévention

Si vous souhaitez vous protéger de la maladie décrite ci-dessus, essayez d'éviter l'influence de facteurs provocateurs sur votre corps. Ces facteurs incluent:

C'est tout, mes chers lecteurs. Avez-vous trouvé les réponses à vos questions dans cet article? Si oui, alors inscrivez-vous pour recevoir les mises à jour du portail afin de ne pas rater de nouveaux articles et de partager les informations lues avec vos amis via les réseaux sociaux populaires. Bonne santé à vous et à vos proches!

Cordialement, l'équipe Khryashchik.RU

Comment traiter la neuropathie des membres inférieurs à la maison?

Le mouvement est la vie. Chaque personne a entendu cette phrase plus d'une fois. En cas de maladie des jambes, le cours de la vie change radicalement. Compliquer de manière significative l’existence de toute personne susceptible d’une telle maladie, telle que la neuropathie des membres inférieurs.

Neuropathie - qu'est-ce que c'est?

La neuropathie est un type de maladie du système nerveux. Il peut apparaître à tout âge lorsque les fibres nerveuses sont endommagées ou épuisées.

Les problèmes de thyroïde et d'altération des niveaux d'hormone TSH, T3 et T4 peuvent avoir des conséquences graves, telles qu'un coma hypothyroïdien ou une crise thyréotoxique souvent fatales. Mais l'endocrinologue Alexander Ametov assure qu'il est facile de guérir la glande thyroïde, même à la maison, il suffit de boire........ plus »

Traitement

Tactiques thérapeutiques pour la neuropathie:

  • Vise à restaurer les fibres nerveuses, c’est-à-dire les causes de la maladie, et non à éliminer la douleur et d’autres symptômes.
  • La plus efficace est l’approche combinée (combinaison d’un traitement médicamenteux et d’un traitement de physiothérapie).
  • À la maison, vous pouvez combiner le traitement de la toxicomanie et le traitement des remèdes populaires.

Le traitement de la toxicomanie comprend:

  • Médicaments qui rétablissent la conduction des impulsions le long des fibres nerveuses;
  • Des anticonvulsivants;
  • Myorelaxants;
  • Les hormones (glucocorticoïdes);
  • Complexe de vitamines;
  • Les antidépresseurs;
  • Analgésiques;
  • Médicaments anti-inflammatoires;
  • Plasmophorèse

Comme physiothérapie sont nommés:

  • Thérapie magnétique;
  • Massage de différents types;
  • Stimulation électrique des fibres nerveuses endommagées;
  • Thérapie par l'exercice - pour maintenir le tonus musculaire;
  • Réflexologie.

Le traitement est nécessaire à faire dans les premiers stades de la maladie. Le patient doit se conformer strictement à la prescription du médecin, sinon il devra faire face à de graves complications telles qu’un handicap, voire le décès.

Remèdes populaires

En cas de neuropathie des membres inférieurs, il ne faut pas oublier le traitement populaire.

Les recettes suivantes ont prouvé leur efficacité:

  1. Solution saline. Dans un demi-seau d'eau chaude, versez 200 grammes. sel et 9% de vinaigre (2/3 tasse). Les pieds sont descendus dans un seau pendant 20 minutes. La procédure doit être répétée tous les jours au cours du mois.
  2. Bains de pieds. Faire bouillir 500 gr. aiguilles une demi-heure. Dans la solution refroidie, versez 2 cuillères à soupe de poivron rouge broyé. Ajoutez de l'eau chaude à la solution et passez vos jambes à la vapeur pendant 30 minutes maximum.
  3. Smoothie aux œufs et au miel. 4 cuillères à café d'huile d'olive, battre avec le jaune d'oeuf 1 oeuf. Versez ce mélange dans 100 ml de jus de carotte et ajoutez 2 cuillères à café de miel. Le cocktail se boit 2 fois par jour avant les repas.
  4. Kéfir aux graines de tournesol et au persil. Cette boisson aidera à saturer les fibres nerveuses épuisées avec des vitamines. Hacher les graines et le persil et ajouter à 300 ml de kéfir (peu importe le pourcentage de graisse). Il est pris 40 minutes avant le petit-déjeuner, l'estomac vide.
  5. Teinture de calendula. Dans un verre d'eau bouillante infusée 2 cuillères à soupe de calendula, laissez reposer 30 minutes. 100 ml pris tous les jours.
  6. Herbes: Non. 1. Poudre d'ail, racine jaune, trèfle rouge séché et broyé, sauge, fenugrec, écorce de cassia, mélange de l'actée à grappes noires. Prenez 2 cuillères à soupe de la collection et insistez dans 2 heures dans 600 ml d'eau bouillante. La perfusion est prise trois fois par jour, 100 ml. No 2. Séquence séchée, fleurs de sureau, racine de bardane, jerk, cônes de houblon, feuilles de bouleau, frêne, framboise, racine de réglisse, verveine sont broyées et infusées pendant 3 heures dans 800 ml d'eau bouillante. Les boissons aiment le thé toute la journée.
  7. Eleutherococcus au miel et au citron. Dans 300 ml d'eau bouillante, faites bouillir une cuillère à soupe de racine d'Eleutherococcus, laissez reposer environ 15 minutes, puis ajoutez 2 cuillères à soupe de jus de citron et une cuillère de miel d'acacia à la solution. Accepté dans toutes les portions de la journée.
  8. Compresses d'argile. De l'argile bleue ou verte est utilisée. 100 grammes d'argile diluée à un état crémeux, puis appliquée à la zone désirée. Clay devrait sécher.
  9. Huile de camphre. Mouvements d'huile de massage dans la zone touchée. Après 15 minutes, traitez cet endroit avec de l'alcool et enveloppez-le dans un chiffon. Cette procédure est mieux faite au coucher.
  10. Huile de moutarde. Il doit être frotté dans la peau des jambes avec des mouvements de massage jusqu'à absorption complète.
  11. Exercice: rotation des pieds dans différentes directions, étirement des jambes pour les muscles des membres inférieurs, roulement de la pointe au talon.

En savoir plus sur comment et comment traiter les fissures entre les orteils.

Traitement des remèdes populaires - fiction ou aide?

Comme la pratique l’a montré, le traitement de la neuropathie des membres inférieurs par des remèdes populaires est efficace et ne donne un résultat positif que si ces méthodes sont utilisées en complément du traitement principal.

Il existe plusieurs types de cette maladie:

  1. Périphérique. Dans ce cas, les lésions nerveuses dépendent de leur emplacement. Si les fibres du système moteur sont endommagées, cela peut entraîner une atrophie musculaire. Au début, le patient sera perturbé par une faiblesse musculaire. Un engourdissement des jambes et une douleur aiguë résultent d'une lésion du canal nerveux. Avec la défaite du système végétatif, l'équilibre hydrique de la peau est perturbé, l'immunité diminue.
  2. Post-traumatique. La cause de son apparition est une lésion de la moelle épinière, un traumatisme des troncs nerveux.
  3. Alcoolique. En cas d’alcoolisme, une personne se caractérise par une carence importante en vitamines, ce qui entraîne un épuisement des fibres nerveuses. C'est la cause de ce type de neuropathie.
  4. Ischémique L'état des fibres nerveuses affecte la nutrition. Une mauvaise alimentation conduit à leur épuisement. Thrombose, vertiges peuvent devenir une conséquence de la neuropathie ischémique.
  5. Diabétique. C'est une complication du diabète, dans laquelle les systèmes nerveux périphériques somatiques et autonomes sont endommagés. À son tour, cela entraîne de graves douleurs dans les muscles, un handicap (une personne ne peut tout simplement pas marcher) et parfois la mort (en violation du travail du cœur).

Causes de la neuropathie

La médecine moderne a un grand nombre de causes qui conduisent au développement de la neuropathie du pied.

Les plus fréquents sont:

  • Empoisonnement L'intoxication est possible à cause des effets sur le corps humain de l'alcool, de l'arsenic, du mercure, du monoxyde de carbone, de la drogue.
  • Le diabète. Dans ce cas, la neuropathie survient comme une complication. À un stade avancé, la neuropathie diabétique conduit à l'amputation d'une partie du membre inférieur, le plus souvent du pied, en raison de lésions des muscles, des os et de la peau. À propos du pied diabétique - stade initial, symptômes et traitement, lisez ici.
  • Manque de vitamines. Une carence en vitamine B entraîne généralement une neuropathie.
  • Blessures. Les fibres nerveuses sont endommagées par les blessures, l'hypothermie, l'exposition aux rayonnements et le sport.
  • Maladies infectieuses endocriniennes et auto-immunes.
  • Sclérose en plaques Cette raison est plus typique chez les personnes âgées.
  • L'hérédité. Ainsi, l'une des manifestations de la maladie génétique de l'amyotrophie de Charcot-Marie-Tuta est la neuropathie des jambes.

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

Comment déterminer la présence de pieds plats chez un enfant et que faire ensuite?

Les pieds plats chez les enfants souvent n'attachent pas l'importance voulue, considérez-le uniquement comme un défaut "cosmétique".


Troxevasin gélules - mode d'emploi officiel

Numéro d'inscription:Nom commercial: TROKSEVAZIN ®Dénomination commune internationale:Forme de dosage:Description: N ° 1 gélules cylindriques solides en gélatine, corps jaune, coiffe jaune.