Mains et pieds engourdis à n'importe quel docteur

Vous avez besoin d'un phlébologue (que nous n'avons pas chez les polycliniques). Si les doigts sont engourdis, les membres inférieurs sont mal alimentés en sang. Je ne peux pas nommer la maladie, mais j'ai moi-même vécu une situation qui m'a conduit au lit d'hôpital - des problèmes de veines profondes des jambes. Dans les cas extrêmes, vous pouvez consulter un cardiologue, que le chirurgien cardiologue soit un chirurgien ou non. Mais ils vont également prescrire une enquête et ensuite tout un tas de médicaments coûteux.

Pour un neuropathologiste, seul le diagnostic et le diagnostic sont prescrits, mais la néémologie des extrémités peut être associée à l'ostéochondrose.Le plus souvent, les personnes âgées et les personnes sédentaires se plaignent d'engourdissements.

Je pense qu’il est nécessaire, comme d’habitude, de commencer par un thérapeute, puis par un cardiologue, un chirurgien vasculaire, ce qui peut être dû à une maladie vasculaire ou à une insuffisance cardiaque.

Des engourdissements des jambes peuvent être causés par des maladies neurologiques associées à une perte de sensibilité pendant la hernie de la colonne vertébrale, une ostéochondrose, une polynévrite, un pincement du nerf, des maladies oncologiques de la colonne vertébrale lorsque la tumeur serre les terminaisons nerveuses, également avec système cardiovasculaire altéré, des micro-accidents vasculaires cérébraux, un manque de vitamines B, du diabète rhumatisme. Les maladies plus rares de la tuberculose, le syndrome du tunnel, la maladie de Raynaud.

Pour identifier les causes, il est nécessaire de diagnostiquer les comorbidités. Elle devrait commencer par un médecin de district, qui dirigera le patient vers un neurologue, prescrira une IRM de la colonne vertébrale, une échographie et une radiographie de la colonne lombaire, un examen pour une pathologie concomitante et un traitement par des spécialistes qualifiés. Des informations plus détaillées sur les raisons, le diagnostic et le traitement se trouvent sur ce site.

Jambe engourdie à quel médecin à contacter

Causes de douleur à la jambe de la fesse au pied

Pendant de nombreuses années, vous avez eu des douleurs aux articulations sans succès?

Le chef de l’Institut: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle vous guérissez vos articulations en prenant 147 roubles par jour.

La cause de la douleur à la cuisse ne peut être déterminée par un seul symptôme. Pour un diagnostic précis, il est nécessaire de subir un examen plus complet par un spécialiste. En outre, la douleur peut être transmise à partir d'autres zones de la cuisse et des pieds, par exemple à partir de veines et d'artères, de ligaments et de tendons, de racines dorsales, etc.

  • Causes courantes de la douleur
  • Symptômes associés
  • Type de douleur
  • Diagnostics

Causes courantes de la douleur

  1. Lésion osseuse. Avec des fractures des os du bassin et du col du fémur et de graves contusions, il se produit une douleur tirant vers l'arrière des fesses au genou. À la place d'une fracture ou d'une blessure, la jambe gonfle et rougit, au moindre contact, le patient ressent de la douleur. En outre, il existe une hypothermie sur le site de la blessure. Au repos, la douleur est plus souvent tirante.
  2. Traumatisme des tissus mous. Avec les larmes et les entorses des tendons et des muscles, la douleur a souvent un caractère tirant dans le domaine de la blessure. Cet écart se confond facilement avec une fracture, car leurs symptômes sont très similaires.
  3. Blessure à la colonne vertébrale. Si la région lombaire est endommagée, la douleur va descendre de la hanche au pied. La douleur est plus forte la nuit et le jour devient nettement plus faible.
  4. L'inflammation. Toute maladie infectieuse pouvant provoquer un processus inflammatoire dans les os et les tissus provoque également des douleurs dans la zone touchée, y compris la jambe.
  5. Les maladies affectant les os et les tissus mous provoqueront également des douleurs. Par exemple, avec la tuberculose ou l'ostéomyélite, on observe souvent des douleurs dans les jambes, principalement jusqu'au genou.
  6. Les tumeurs. Avec la formation de tumeurs dans les tissus mous peut causer de la douleur. Dans le même temps peut tirer dans n'importe quelle zone de la jambe. Une tumeur incompréhensible dans n'importe quelle partie du corps peut être un signe de cancer.
  7. Maladies articulaires. Les pathologies articulaires (arthrite, arthrose) sont une cause fréquente de douleur. En raison de maladies des articulations, la jambe ne fait pas mal au site de la blessure. Dans le même temps, très souvent, les tissus mous sont impliqués dans le processus. Si la douleur dans l'articulation passe au repos, un resserrement est clairement audible lors du déplacement, alors il est tout à fait possible qu'il s'agisse d'une coxarthrose.
  8. La varicosité a cessé d'être une maladie caractéristique de la génération précédente. Avec la mauvaise approche du sport, le port fréquent de talons et un style de vie sédentaire, les veines des pattes font saillie. Cette maladie est assez facile à diagnostiquer vous-même, car les veines sont clairement visibles. Avec les varices, les jambes font mal du genou au pied par derrière, surtout la nuit. Très rarement, des varices apparaissent sur les muscles du mollet.
  9. Maladies de la colonne vertébrale. La douleur dans les jambes est possible avec les processus pathologiques de la colonne vertébrale, les maladies de la moelle épinière, l'ostéochondrose. L'ostéochondrose est la pathologie la plus commune de la colonne vertébrale, en fait, c'est sa courbure. Dans l'ostéochondrose, la douleur survient généralement à la jambe gauche, la courbure se produisant le plus souvent à gauche. Les médecins attribuent cela à la mauvaise position du corps pendant le travail à l'ordinateur.
  10. Inflammation du nerf sciatique (sciatique). Lorsque les patients atteints de sciatique se plaignent d’engourdissements, de picotements et de faiblesse musculaire. Le syndrome de la douleur augmente avec les mouvements brusques, essayant de rester assis ou debout, de la toux et de l'éternuement et ne devient tangible qu'avec le temps. Chez la plupart des patients, l'inflammation disparaît d'elle-même, mais si la douleur s'intensifie, que l'incontinence et les attaques aiguës de la faiblesse des muscles de la jambe se produisent, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin.
  11. Autres raisons Il peut faire mal aux fesses et diminuer avec une sensibilité accrue aux changements climatiques, pendant la croissance, chez les femmes enceintes et les personnes âgées. Le genou peut faire mal à cause d'une opération de longue date et d'abandonner.

En même temps, la nature de la douleur est très importante pour le diagnostic - des sensations chroniques et aiguës des fesses au genou et au pied seront causées par des raisons complètement différentes.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Symptômes associés

Pour établir la cause exacte de l'inconfort, il est nécessaire d'identifier tous les signes accompagnant la maladie. Dans ce cas, le diagnostic devient plus difficile si le patient présente un certain nombre de maladies pouvant entraîner une douleur à la jambe ou au genou. Il convient de rappeler que seuls des médecins hautement qualifiés et expérimentés seront en mesure de réaliser le diagnostic correct.

Le patient peut en outre éprouver les symptômes suivants:

  1. Gonflement. S'il y a une zone oedémateuse sur la jambe, très probablement, les sensations douloureuses en résultent. Habituellement, il se produit près des articulations, ce qui indique la présence d'une inflammation, d'une pathologie vasculaire ou d'une blessure. Si le gonflement ne tombe pas pendant une longue période - il est temps de consulter un médecin.
  2. Engourdissement de la peau. Lorsque le système nerveux est altéré, les patients se plaignent souvent d’engourdissements à l’extérieur de la cuisse. Cela est dû au fait que la pathologie affecte les racines nerveuses et les colonnes périphériques des cuisses.
  3. Peau rouge. Dans les processus inflammatoires, la rougeur sera exactement au site de la lésion. Mais avec la thrombophlébite, des rayures rouges apparaîtront sur la peau. Si le rouge est exprimé sur une large zone, l'érysipèle ou la fasciite est possible.
  4. Haute température C'est un symptôme indéfini qui se produit dans de nombreuses maladies, excluant les dommages au système nerveux.
  5. Cônes Les néoplasmes visibles sur la jambe (et pas seulement 0 peuvent indiquer la présence d'un cancer).

Type de douleur

Si la douleur ne s’arrête pas pendant longtemps, la douleur peut être considérée comme chronique. À cette avance:

  • ostéochondrose;
  • maladies affectant le tissu osseux;
  • les varices;
  • effort musculaire constant, par exemple activité sportive excessive et régulière.

Si une douleur dans la jambe est apparue fortement et de manière prononcée et qu'il n'y a aucune raison évidente (par exemple un coup), alors peut-être que le point est le suivant:

  • formation de pus dans les tissus des jambes. Habituellement accompagné de forte fièvre, gonflement et rougeur de la peau;
  • coups ou fractures, tandis que la douleur peut survenir avec un certain retard;
  • développement de la hernie intervertébrale, dans lequel des soulèvements douloureux se font sentir dans la cuisse.
  • thrombophlébite

Diagnostics

Pour un diagnostic précis, il est extrêmement important d'informer le spécialiste du type de douleur, de son emplacement et de son intensité. Plus les informations reçues par le médecin sont complètes, plus la maladie sera détectée rapidement et le traitement approprié prescrit.

Pour identifier la cause exacte de la douleur dans la jambe, le médecin peut effectuer le contrôle suivant:

  • sur la mobilité articulaire;
  • les réflexes;
  • douleur en mouvement;
  • test sanguin;
  • Radiographie
  • IRM
  • Échographie.

Un analgésique en vente libre peut être utilisé pour détecter la maladie avec précision. Il est nécessaire de réduire l'activité physique et de respecter la paix. Si la douleur ne peut être soulagée d'elle-même et avec le temps, elle ne fait que s'intensifier, il est alors nécessaire de consulter un spécialiste.

Traitement de l'inflammation du nerf sciatique: quel médecin consulter, les étapes du traitement

L'inflammation du nerf sciatique est une maladie causée par des modifications pathologiques des vertèbres, des tumeurs de la colonne vertébrale, des infections et de l'hypothermie. La principale manifestation de la maladie est une douleur dans le dos, qui s'étend sur la surface arrière de la jambe. La douleur est si grave qu’une personne perd littéralement conscience après un virage ou un éternuement infructueux. Dans le traitement du nerf sciatique, l'utilisation de médicaments, de méthodes de physiothérapie et de remèdes populaires sera efficace.

Contenu de l'article:
Quel médecin traite le pincement
Médicaments utilisés
Physiothérapie et méthodes d'exercice physique
Moyens non traditionnels

Quand demander des soins médicaux

Quel médecin traite le piégeage du nerf sciatique? Le traitement de cette maladie spécialistes travaillent chez des neurologues. Si nécessaire, le patient consulte en outre un vertébrologue, un neurochirurgien, un chirurgien vasculaire, un rhumatologue.

Le traitement de la sciatique du nerf sciatique est un processus long et laborieux. Il comprend les étapes suivantes:

  • normalisation de la vie du patient;
  • thérapie médicamenteuse intensive;
  • prévention de la ré-exacerbation de la maladie du nerf sciatique.

Il est important de consulter un médecin si les premiers signes d'inflammation apparaissent:

  • la douleur de la région nerveuse est accompagnée de fièvre;
  • à l'arrière et à l'arrière du pied, la peau devient rouge et enflée;
  • avec la douleur, la jambe commence à devenir engourdie, une sensation de "chair de poule rampante" sur la peau apparaît;
  • des troubles de la miction (rétention urinaire ou incontinence) apparaissent.

On ne peut espérer un résultat positif plus rapide du traitement de l'inflammation du nerf qu'avec une référence opportune à un spécialiste.

Mode de traitement

Au stade aigu de l'inflammation du nerf sciatique, le patient devrait passer plus de temps au lit. La douleur devient moins prononcée si elle tombe sur une surface dure. Il est conseillé au patient de bouger le moins possible. Il est également impossible de s'asseoir, de se pencher et de soulever des poids, car cela provoque une douleur accrue et blesse en outre le nerf endommagé.

L'usage de drogues

Nerf sciatique que traité? Le principal groupe de médicaments utilisés pour l'inflammation du nerf sciatique comprend les anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac, ibuprofène, nimésulide). Il s’agit d’un groupe de médicaments assez important par son mécanisme d’action divisé en plusieurs sous-groupes. Les médicaments des patients sont choisis individuellement en fonction de la gravité des symptômes.

Ces agents ont les effets suivants sur le nerf enflammé:

  • réduire la douleur;
  • réduire la gravité de l'inflammation;
  • réduire le gonflement nerveux.

Comment traiter les médicaments pour nerf sciatique pincé? Les anti-inflammatoires sont utilisés sous forme d'injections, de pommades, de comprimés, de gélules, de poudre. Dans la phase aiguë de l'inflammation du nerf, les médicaments anti-inflammatoires sont utilisés dans les injections. Après avoir réduit les symptômes de la maladie, prenez des pilules. Si un patient prend des médicaments pendant une longue période, le médecin contrôle s’il ressent une douleur désagréable à l’estomac ou au foie.

Lorsque la douleur est très forte, le médecin prescrit un blocage du nerf à la novocaïne. Lorsque ce médicament est injecté avec une aiguille dans la région lombaire et le sacrum. Le blocage est contre-indiqué chez les personnes allergiques à la novocaïne.

Si les remèdes décrits ci-dessus ne parviennent pas à soulager la douleur, ils ont recours à des relaxants musculaires (médicaments qui détendent les muscles). En éliminant les spasmes musculaires, il est possible d'atténuer les souffrances du patient et d'accélérer son rétablissement.

Le régime de traitement comprend nécessairement des vitamines. Ils améliorent les processus métaboliques des cellules nerveuses, accélèrent la conduction de l'influx nerveux. Tout un groupe de médicaments (par exemple, le lidaza) est utilisé pour accélérer la guérison du nerf endommagé. Ils ne permettent pas aux épis inflammatoires de se former.

Physiothérapie

Comment traiter l'inflammation du nerf sciatique avec la physiothérapie? Un tel traitement vous permet d'accélérer le processus de guérison en combinaison avec d'autres méthodes de traitement. Ils augmentent la circulation sanguine dans la région du nerf, réduisent l'enflure et la douleur. Dans l'arsenal d'un neurologue:

  • Thérapie UHT;
  • thérapie au laser;
  • électrophorèse de médicaments;
  • thérapie magnétique;
  • applications de paraffine.

La lidocaïne, les vitamines, le lidazu sont utilisés pour l’électrophorèse. Ces médicaments pénètrent directement dans la peau jusqu'au nerf malade et exercent leur effet très rapidement. Cependant, la procédure est impossible dans le cas où la peau est touchée par une maladie quelconque (éruptions cutanées allergiques, maladies pustuleuses).

Le rayonnement laser infrarouge vous permet d'éliminer le gonflement des tissus de la région nerveuse, afin d'améliorer la circulation sanguine dans les petits vaisseaux. Le laser est utilisé à la fois sur toute la zone touchée et sur des points actifs individuels. Lorsque cela se produit, la libération de substances biologiquement actives accélère les processus métaboliques et la restauration de la fonction nerveuse normale.

Physiothérapie

Des exercices physiques spéciaux ne sont prescrits que lorsque les manifestations inflammatoires diminuent. L'entraînement physique thérapeutique traditionnel, le yoga, la gymnastique orientale de qigong et les exercices en piscine ont bien fonctionné. L'exercice soulage non seulement les spasmes musculaires et améliore l'apport sanguin au nerf endommagé, il contribue également à renforcer la structure musculaire de la colonne vertébrale. Cela permet à l'avenir d'éviter les exacerbations de la maladie.

Il existe plusieurs règles pour effectuer des exercices de thérapie par l'exercice:

  • ils sont lents;
  • évitez les virages serrés et les secousses;
  • avec la douleur croissante, les cours sont arrêtés;
  • alternez la position initiale - debout, couché sur le dos, couché à droite et à gauche;
  • répéter chaque mouvement 5-6 fois;
  • commencez avec un tour d'exercice;
  • augmenter progressivement le nombre d'approches et le nombre d'exercices pour une approche.

Dans chaque cas, le médecin sélectionne les exercices individuellement et contrôle leur impact sur l'état du patient. L'expansion de l'activité motrice devrait également se faire sous la supervision d'un spécialiste.

En position debout, le patient pose le torse du corps sans se presser sur les côtés, dans les deux sens. Dans le cas où les courbes en avant provoquent une douleur accrue, cet exercice est exclu du complexe. En vous adaptant au premier exercice, vous pouvez commencer à marcher en levant les genoux et en balançant les jambes sur le côté.

De la position - couché sur le dos, le patient commence à essayer de tirer sur les orteils des deux jambes. Cet exercice conduit à l’étirement des muscles du dos de la jambe. Il doit être effectué lentement, en augmentant progressivement l'intensité. S'il est bien toléré, procédez à un mouvement circulaire avec un pied dans le sens des aiguilles d'une montre, puis dans le sens opposé. Après cela, vous devez lever les jambes pliées au niveau des genoux, puis - redressez les jambes.

En se tournant sur le côté, le patient continue à effectuer des exercices de flexion et d'extension des membres. Ces mouvements peuvent être effectués et debout à quatre pattes. Les occupations dans la piscine ne sont pas moins efficaces, car le patient doit effectuer simultanément un certain mouvement et vaincre la résistance de l'eau. Le yoga est préférable de commencer sous la supervision d'un instructeur.

Traitement non conventionnel

Comment traiter le pincement du nerf sciatique sans médicament? Les guérisseurs traditionnels proposent de nombreuses recettes pour le traitement de la sciatique:

  • infusions et extraits d'alcool d'herbes médicinales;
  • piqûres d'abeilles;
  • enveloppements médicinaux;
  • prendre des bains aux herbes.

Le thym, la prêle des champs, l'écorce de viorne, les fleurs de calendula, le millepertuis et les fleurs de lilas ont un bon effet analgésique sur le nerf enflammé. Les matières premières séchées et déchiquetées peuvent être cuites à la vapeur avec de l'eau bouillante ou nécessiter de l'alcool. Si le patient n'est pas allergique à ces plantes, elles peuvent être utilisées en mélange. Cependant, la recette ne doit pas contenir plus de 5 plantes. Mélangez-les dans des proportions égales. La perfusion est préparée à raison de - 1 c. plantes par 100 ml d’eau à la fois.

Les extraits d'alcool exigent au moins 14 jours dans un casier sombre. Prenez le médicament 1 cuillère à café 3-4 fois par jour. Ne buvez pas le médicament l'estomac vide. Ce médicament ne convient pas aux patients qui ont ou ont déjà eu des problèmes d’alcool.

Procédures locales

Les herboristes utilisent largement le radis noir pour traiter l'inflammation du nerf sciatique. Il est utilisé jus râpé ou fraîchement pressé. Radis frotté sur une râpe grossière. Le patient est couché sur le ventre. La peau du dos et de la jambe dans les endroits où cela fait le plus mal est essuyée à l’huile végétale ou à la crème pour bébé (pour éviter les brûlures), recouverte d’un tissu naturel. Étendez du radis noir, une boule de cellophane, un tissu de laine plié en plusieurs couches sur le tissu. Cette compresse laisse pour 20-30 minutes. Les procédures sont effectuées quotidiennement.

Il est possible d'appliquer des compresses d'extrait d'alcool de bourgeons de pin, broyées dans un broyeur de feuilles d'agave. Eh bien aide jus de radis avec du miel, du sel et de l'alcool ou de la vodka forte. Le jus de radis prend 4 fois plus que l'alcool et le miel. Avec ce médicament, frottez le bas du dos et l'arrière de la jambe douloureuse (là où se trouve exactement le nerf).

Traitement apicole

Un massage au miel dilué avec de l'alcool aide les patients qui ne souffrent pas d'allergies au miel. La solution avant la procédure est chauffée dans un bain d’eau et appliquée sur le bas du dos et les jambes. Le massage est effectué jusqu'à ce que la peau vire au rouge et que le patient ressent une chaleur agréable dans la jambe.

De la cire chauffée faire des compresses. Au début, ils sondent le dos et la jambe et marquent les endroits où cela fait le plus mal. De la cire chauffée est appliquée à ces endroits et est d'abord enveloppée de cellophane, puis d'un foulard en laine. Cette compresse est laissée pendant plusieurs heures.

Les patients les plus désespérés décident d'un traitement par des abeilles vivantes. Les abeilles vivantes sont appliquées aux endroits les plus douloureux et sont forcées de piquer. Un tel traitement réduit la douleur, stimule une récupération rapide.

Prévention

Pour prévenir la maladie du nerf sciatique, il est important de modifier votre mode de vie. Tout d’abord, vous devez vous entraîner à mener une vie physiquement active:

  • les exercices du matin devraient être la norme à tout âge;
  • les déplacements en transport devraient être remplacés par des randonnées à chaque occasion;
  • La piscine est une bonne alternative à la position allongée sur le canapé.

Si, pendant le travail, une personne doit rester dans une pose pendant longtemps, il convient d'écouter les recommandations suivantes:

  • la chaise doit être orthopédique;
  • sa hauteur est choisie de telle sorte que le dos reste plat;
  • dès que possible, vous devez vous lever et bouger un peu.

Le lit ne doit pas être trop mou. Il est préférable de dormir sur un oreiller orthopédique.

La gravité doit être élevée de manière à ce que les muscles des bras et des jambes se contractent. Pour ce faire, vous devez vous asseoir un peu, saisir la charge, puis la relever. Le dos en même temps se fatiguera beaucoup moins que les bras et les jambes. Si vous devez supporter la gravité sur de longues distances, vous devez les répartir également entre les deux mains. Si les circonstances le permettent, il est préférable de transporter des objets lourds dans un sac à dos à l'arrière.

Guérir l'arthrose sans médicament? C'est possible!

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Obtenez un livre gratuit «Plan détaillé pour rétablir la mobilité des articulations du genou et de la hanche en cas d'arthrose» et commencez à vous rétablir sans traitement ni opération onéreuse!

Quel médecin traite les articulations arthritiques.

L'arthrite est un groupe de maladies inflammatoires des articulations, qui se caractérisent par des périodes d'inflammation aiguë et d'atténuation des symptômes. La pathologie est l’une des plus courantes au monde, elle présente différents types et formes de manifestations cliniques. Avant de savoir quel médecin traite l’arthrite, vous devez connaître les principaux symptômes et les causes de la maladie. L'arthropathie n'a aucune limite d'âge et touche à la fois les personnes âgées et les personnes d'âge moyen et adolescent. En médecine moderne, la question du pronostic et de la prévention de cette maladie grave n’est toujours pas résolue, médecins et scientifiques recherchent des moyens de guérir la maladie.

Les causes de la maladie

La principale cause d'occurrence est une violation du trophisme dans les tissus des os et du cartilage. La pathologie peut également se produire pour un certain nombre d'autres raisons:

  1. Facteur héréditaire. Les chercheurs modernes établissent un parallèle avec la présence de maladies articulaires des parents et leur apparition chez les enfants.
  2. Lésions traumatiques. Les fractures de ligaments, les entorses, les contusions et les fractures osseuses sont responsables de la malnutrition de l'articulation, conduisent à la formation de microfissures et endommagent l'articulation.
  3. Maladies infectieuses. Les maladies bactériennes ou virales transférées, ainsi que les infections chroniques peuvent affecter la survenue d'une pathologie.
  4. Troubles du système endocrinien. Une perturbation des niveaux hormonaux à la suite d'une grossesse, de la ménopause, de maladies du pancréas, de la thyroïde, etc., entraîne un déséquilibre des minéraux et des autres composés organiques.
  5. Facteurs auto-immuns. La destruction de son propre tissu conjonctif due à l'attaque de complexes immuns et de cellules corporelles. Ce problème est traité par un immunologue et un rhumatologue. Des scientifiques du monde entier étudient les processus auto-immuns dans le corps et comment traiter ce processus pathologique.
  6. Facteurs psychologiques Les événements émotionnels négatifs et le stress sont le déclencheur du développement de la maladie. Les problèmes professionnels, les problèmes familiaux, la mort d'un être cher perturbent le fonctionnement du système nerveux et nuisent au fonctionnement du cœur, du système osseux et articulaire, etc.
  7. Charge super forte. Des travaux physiques pénibles, soulever de lourdes charges, faire du sport, en particulier l'haltérophilie, entraînent des micro-cassures dans l'appareil articulaire. Avec le temps, les lésions professionnelles peuvent entraîner une inflammation des ligaments et des articulations.

Symptômes de la maladie

Afin de déterminer quel médecin traite l'arthrite, il est nécessaire de connaître les principales manifestations cliniques de la maladie. L'arthrite est un concept général associant différents types de maladies (psoriasique, rhumatoïde, goutteuse, juvénile et autres). Fondamentalement, toutes ces pathologies commencent par des symptômes similaires. Cependant, chacune des formes d'arthrite a ses propres caractéristiques cliniques, son diagnostic et son traitement.

Considérez les symptômes articulaires et extra-articulaires communs de l'arthrite, caractéristiques de chaque forme de pathologie:

  • Douleur d'intensité variable dans la région de l'articulation endommagée.
  • Augmentation du volume, gonflement, gonflement.
  • Changements fonctionnels (réduction de la mobilité et de l'amplitude d'articulation).
  • Décoloration de la peau au-dessus de la surface articulaire.
  • Engourdissement et raideur dans les membres affectés.
  • Augmentation locale de la température cutanée.

Signes généraux (extra-articulaires) de la maladie:

  • Se sentir mal (subjectivement).
  • Maux de tête sévères périodiques, acouphènes, vertiges, nausées.
  • Perte de poids nette due à une perte d'appétit.
  • Insomnie, apathie, dépression.
  • Attaques de nausées et de vomissements.

Quel spécialiste va en premier?

L'arthrite étant à l'origine de diverses manifestations cliniques, la question se pose alors: à quel médecin s'adresser en premier et par où commencer l'examen et le traitement? Tout d’abord, il est nécessaire de consulter un médecin thérapeute à la clinique du lieu de résidence ou dans un centre privé. Le médecin effectuera un examen physique des principaux systèmes et organes, ainsi que le diagnostic différentiel de la pathologie articulaire avec une affection différente. Ensuite, le médecin thérapeute orientera vers des spécialistes restreints, en fonction de la gravité et du stade de la maladie, ou prescrira un traitement.

Médecin - thérapeute - spécialiste multidisciplinaire traitant des maladies des systèmes cardiovasculaire, respiratoire, excréteur et autres. Le médecin examinera les articulations touchées et en bonne santé. Au cours d'une conversation et de la rédaction d'un historique de cas, le médecin pose des questions sur les maladies chroniques et héréditaires, les antécédents d'allergie, les blessures et les opérations. Lors de la réception, le médecin interrogera le patient sur la maladie rhumatologique. Le spécialiste posera des questions sur le moment où se produisent la douleur, la raideur, la présence de craquement et d’enflure. En outre, prescrire les méthodes de recherche nécessaires (sang et urine, diagnostics par ultrasons et radiographie des articulations). À la fin de l'examen, un diagnostic préliminaire est envoyé à un spécialiste spécifique (rhumatologue, orthopédiste, etc.). Le thérapeute expliquera également quel médecin traite l’arthrite dans un cas particulier, en fonction de la clinique et de la négligence du processus.

Quel genre de docteur traite l'arthrite?

Après avoir rendu visite au thérapeute, le patient est envoyé chez des spécialistes restreints. Regardons de plus près, quel genre de médecins traitent l'arthrite et d'autres maladies des articulations?

  • Un rhumatologue est le principal médecin responsable de l’arthrite. Après l’étude, le médecin établit un diagnostic précis, détermine le type, le degré et le lieu de la maladie. Si nécessaire, prescrit des méthodes supplémentaires d'examen et de traitement (IRM, analyse du liquide synovial, etc.). Ensuite, le médecin prescrit un traitement médical, la physiothérapie, explique le pronostic de la maladie du patient. Au besoin, il désignera d’autres spécialistes (cardiologue, allergologue, etc.) et, si le processus pathologique progresse, il consultera un orthopédiste ou un traumatologue.
  • L'orthopédiste consulte les stades d'arthrite modérés à sévères. Si l'arthrite progresse, le traitement conservateur ne produit pas d'effet, la raideur et les sensations douloureuses augmentent, la fonction motrice et la mobilité diminuent, une consultation urgente d'un médecin orthopédiste est nécessaire. Le spécialiste, sur la base de l'examen et des données de l'examen, tirera une conclusion sur la nécessité d'un traitement chirurgical. En cas de pathologie des grosses articulations (genou, hanche), elles sont remplacées par une artificielle.
  • Un arthrologue est un médecin spécialisé dans le traitement des arthropathies, de l'arthrose et d'autres maladies des articulations. Dans notre pays, ce spécialiste ne peut être trouvé que dans les centres médicaux d’importance fédérale. Ce spécialiste peut être contacté tout d’abord en évitant les médecins d’autres spécialités.

Quels autres médecins sont impliqués dans le traitement de l'arthrite? Ceux-ci incluent des médecins, des physiothérapeutes, des massothérapeutes et des physiothérapeutes. Ils jouent également un rôle important dans le traitement des maladies, le soulagement de la douleur et la réduction de l'inflammation dans l'articulation. Après la chirurgie, les articulations du genou ou de la hanche aideront à s’adapter aux nouvelles conditions de la vie.

Principes de diagnostic de la maladie

Le diagnostic de l'arthrite comprend les examens physiques des spécialistes, les consultations avec des médecins restreints (cardiologue, neurologue, etc.), les méthodes de recherche en laboratoire et autres. Le diagnostic comprend plusieurs parties:

Analyse générale du sang et des urines, examen biochimique du sang avec étude obligatoire d'échantillons rhumatologiques. Dans les formes modérées à sévères de la maladie, le liquide articulaire est recueilli avec une ponction préliminaire de l'articulation touchée.

L'examen radiographique des os et des articulations dans 2 projections (directe et latérale) aide à déterminer le stade et la négligence du processus. L’imagerie par résonance magnétique est une méthode d’examen plus précise qui permet de préciser la localisation, le stade de la maladie, ainsi que d’autres inclusions et lésions (érosion, croissance, etc.). L'échographie permet d'estimer le volume de la lésion du composé, la présence de liquide et le processus inflammatoire.

Quel traitement peut être prescrit par le médecin traitant en fonction du diagnostic

Après le diagnostic, le médecin qui traite l’arthropathie prescrit un traitement symptomatique etiotrope et un traitement complémentaire.

Il existe des groupes généraux de médicaments prescrits pour tous les types d'arthrite:

  1. Traitement étiotropique: solganal, arava, etc. Les médicaments ralentissent la destruction, l’inflammation et la dégénérescence des tissus articulaires, et aident également à améliorer la mobilité, à guérir les ulcères et les érosions. Ce groupe est utilisé dans le traitement de l'agression auto-immune.
  2. Chondroprotecteurs: arthra, chondroïtine et autres, ils restaurent les cellules du tissu conjonctif endommagées, augmentent la production de liquide synovial et améliorent ainsi la mobilité des articulations.
  3. Traitement symptomatique:
  4. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): cétonal, diclofénac, etc. Réduisent l'inflammation et réduisent la douleur.
  5. Analgésiques: analgine, ibuprofène, etc. Réduit la douleur dans la phase aiguë de l'inflammation.
  6. Médicaments hormonaux (glucocorticoïdes): prednisone, dexazone, etc. Ils sont utilisés aux stades moyen et sévère de la maladie, ont un effet anti-inflammatoire et analgésique. Ce groupe de médicaments prescrits uniquement par un médecin qui traite l'arthrite.
  7. Relaxants musculaires: mydocalm et autres, détendent les muscles spastiques et soulagent la douleur.

Traitements additionnels

La pathologie des articulations est traitée non seulement avec des préparations médicales, mais également avec un effet physique sur le membre affecté, soulageant ainsi la douleur et réduisant l'inflammation. La mobilité dans les articulations osseuses est améliorée. Des méthodes de traitement supplémentaires incluent: la physiothérapie (électrophorèse, magnétothérapie, thérapie au laser, UHF, etc.), l’entraînement physique thérapeutique, la natation. Le respect des principes de la nutrition diététique (rejet des aliments frits, salés, fumés et autres aliments malsains) joue un rôle important dans le traitement. Il faut éliminer les mauvaises habitudes (alcoolisme, tabagisme). Il faut prévenir le SRAS et prendre des complexes vitaminiques pendant la période de carence en vitamines (automne, printemps).

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

Champignon d'ongle d'orteil: symptômes, comment traiter, prévention

Un champignon sur les pieds est une maladie courante qui cause beaucoup de désagréments. Les lésions fongiques gâchent non seulement l'apparence de la plaque à ongles, mais provoquent également une gêne.


Jambes lourdes le matin

La gravité dans les jambes est un symptôme assez commun qui peut survenir chez les personnes en bonne santé et peut être un signe de la pathologie des vaisseaux sanguins ou du cœur.