Pourquoi mes jambes sont engourdies?

Un engourdissement dans les jambes survient souvent lorsqu'une personne prend une position dans laquelle il y a trop de pression sur les nerfs ou où la circulation sanguine se détériore. Cependant, un engourdissement à long terme ou inexpliqué peut être un signe de conditions médicales cachées.

Un engourdissement prolongé ou des picotements dans les jambes peuvent être associés à des problèmes tels que la sclérose en plaques, le diabète, une maladie de l'artère périphérique ou la fibromyalgie. Une perte de sensation peut survenir tout au long de la jambe, sous le genou ou dans différentes zones du pied.

Dans cet article, nous examinons plusieurs causes courantes d'engourdissement des jambes. En outre, nous décrivons la gamme de symptômes et discutons des options thérapeutiques disponibles.

Pourquoi mes jambes sont engourdies?

Assez souvent, les jambes deviennent engourdies temporairement à cause d'une mauvaise posture. Cependant, un engourdissement chronique ou à long terme dans les jambes indique presque toujours la présence de problèmes médicaux cachés.

Les conditions qui provoquent des engourdissements dans les jambes sont les suivantes.

La position du corps

Assis avec les jambes croisées pendant une période prolongée provoque souvent des engourdissements dans les jambes et des picotements.

Si la posture dans laquelle une personne est habituée à rester assise exerce une pression sur les nerfs ou altère l'apport sanguin aux membres inférieurs, cela peut entraîner un engourdissement temporaire. Parfois, dans de telles situations, les gens disent que leurs jambes s’endormissent et les médecins utilisent le terme médical de paresthésie transitoire (temporaire).

Les habitudes menant à une paresthésie temporaire sont les suivantes:

  • croiser les jambes pendant une longue période;
  • rester assis longtemps;
  • agenouillé pendant longtemps;
  • assis sur les pieds;
  • accroupi
  • porter des pantalons trop serrés, des chaussettes ou des chaussures.

Blessures

Des blessures au torse, à la colonne vertébrale, aux hanches et aux jambes peuvent exercer une pression excessive sur les nerfs et engourdir ainsi les jambes.

Le diabète

Certaines personnes atteintes de diabète développent un type de lésion nerveuse, communément appelée neuropathie diabétique. Cet état peut causer des engourdissements, des picotements et des douleurs aux pieds et, dans les cas plus graves, à d'autres zones des jambes.

Problèmes au bas du dos et à la sciatique

Des problèmes au bas du dos, tels que la destruction ou la hernie des disques intervertébraux, peuvent entraîner une compression des nerfs traversant les jambes et un engourdissement ou une altération de la sensibilité.

La sciatique est le nom d’une affection dans laquelle le nerf sciatique s’irrite. Ce nerf va de la taille aux jambes. S'il est pressé ou irrité, la personne peut ressentir des engourdissements ou des fourmillements aux pieds.

Syndrome du canal tarse

Le syndrome du canal tarse se caractérise par une compression ou une lésion d'un nerf qui se prolonge à l'arrière du pied, le long de la cheville et jusque dans le pied.

Le canal tarsien est un espace étroit à l'intérieur de la cheville. Les personnes atteintes du syndrome du canal tarsien ont souvent des engourdissements aux jambes, des brûlures, des picotements et des douleurs lancinantes aux chevilles, aux talons ou aux pieds.

Maladie Artérielle Périphérique

Les maladies des artères périphériques sont caractérisées par le fait que les artères périphériques dans différentes parties du corps deviennent trop étroites, ce qui réduit le volume de sang qu'elles peuvent pomper et, par conséquent, l'irrigation sanguine se détériore. Les jambes font partie des parties du corps qui affectent le plus souvent la maladie artérielle périphérique.

La plupart des personnes atteintes de ces conditions ressentent des douleurs et des crampes aux jambes et aux hanches lorsqu'elles marchent ou montent des escaliers. Certaines personnes ressentent également un engourdissement et une faiblesse.

Les symptômes de la maladie artérielle périphérique disparaissent généralement après quelques minutes de repos.

Tumeurs ou autres formations anormales

Les tumeurs, les kystes, les abcès et les formations bénignes (non cancéreuses) peuvent exercer une pression sur le cerveau, la moelle épinière et n'importe quelle partie du pied. Cette pression peut limiter le flux sanguin dans les jambes et provoquer ainsi un engourdissement.

Boire de l'alcool

Les toxines contenues dans l’alcool peuvent provoquer des lésions nerveuses associées à un engourdissement, en particulier au niveau des pieds.

La consommation chronique ou excessive d'alcool provoque parfois des lésions nerveuses et des engourdissements. Ce type de dommage est associé à une diminution du niveau de vitamines B, telles que la vitamine B1 (thiamine), la vitamine B9 (acide folique) et la vitamine B12.

Fibromyalgie

La fibromyalgie est une affection chronique ou à long terme qui provoque de la douleur et de la sensibilité dans tout le corps. Certaines personnes atteintes de fibromyalgie observent également des engourdissements et des fourmillements dans les bras et les jambes.

La plupart des personnes atteintes de fibromyalgie présentent un large éventail de symptômes, notamment:

  • raideur et sensibilité pour des raisons évidentes, surtout le matin ou après le sommeil;
  • fatigue chronique;
  • problèmes de mémoire et difficultés à penser clairement, parfois appelés brouillard fibreux;
  • syndrome des jambes sans repos.

Presque toutes les personnes atteintes de fibromyalgie éprouvent des symptômes dans plusieurs parties du corps depuis au moins trois mois. Si l'engourdissement dans les jambes ne s'accompagne pas d'autres symptômes et ne dure pas longtemps, alors la fibromyalgie n'est probablement pas la cause du problème.

Sclérose en plaques

Les personnes atteintes de sclérose en plaques constatent des lésions des nerfs sensoriels pouvant entraîner des engourdissements dans de petites zones du corps ou des membres entiers. Bien que cet engourdissement ne dure généralement pas longtemps, il entraîne souvent une perte de capacité.

Coups et micro-coups

Les accidents vasculaires cérébraux et les microstrokes provoquent des lésions cérébrales pouvant affecter la qualité du traitement cérébral des signaux nerveux. Les AVC et les micro-AVC peuvent parfois entraîner un engourdissement à long terme ou irréversible de diverses parties du corps.

Symptômes d'engourdissement dans les jambes

Un engourdissement dans les jambes peut être accompagné de picotements ou de démangeaisons.

La perte de sensation n'est que l'un des nombreux symptômes associés à un engourdissement transitoire ou chronique.

Beaucoup de personnes qui ont un engourdissement dans les jambes présentent d'autres symptômes, notamment:

  • sensations de picotement;
  • sensation de brûlure;
  • sensation de chatouillement;
  • démangeaisons;
  • sensation de mouvement sous la peau.

Traitement pour engourdissement des jambes

Le traitement pour un engourdissement des jambes dépend de la cause du problème.

Des médicaments

Les méthodes suivantes font référence à des méthodes médicales de traitement des engourdissements dans les jambes.

  • Antidépresseurs Les antidépresseurs, tels que la duloxétine et le milnacipran, sont souvent utilisés pour traiter la fibromyalgie.
  • Corticostéroïdes. Certains corticostéroïdes aident à réduire l'inflammation chronique et les engourdissements associés à la sclérose en plaques.
  • La gabapentine et la prégabaline. Les médicaments qui bloquent ou modifient les signaux nerveux peuvent réduire les engourdissements associés à des affections telles que la fibromyalgie, la sclérose en plaques et la neuropathie diabétique.

Traitement à domicile

La thérapie manuelle peut atténuer les symptômes d’affections qui provoquent un engourdissement des jambes.

Les méthodes de traitement à domicile qui peuvent réduire les engourdissements inconfortables dans les jambes sont les suivantes.

  • Reste De nombreuses affections qui provoquent des engourdissements dans les jambes, telles que le pincement des nerfs, s’améliorent avec le repos.
  • Glace La glace peut réduire l'enflure qui exerce une pression sur les nerfs. Appliquez des compresses froides ou des bulles de glace sur vos membres engourdis pendant 15 minutes plusieurs fois par jour.
  • Chaleureusement La chaleur réduit parfois la tension, la sensibilité et la douleur des muscles qui sollicitent les nerfs et provoquent des engourdissements. Cependant, il convient d'éviter la surchauffe des jambes engourdies, car cela pourrait aggraver l'inflammation, causer de la douleur et aggraver l'engourdissement.
  • Massages Le massage des jambes engourdies peut améliorer la circulation sanguine et soulager les symptômes.
  • Exercices En cas de manque d'exercice, le cœur et les vaisseaux sanguins peuvent s'affaiblir, ce qui entraîne une détérioration de leur capacité à pomper le sang vers les membres inférieurs. Des activités comme le yoga, le pilates et le taijiquan aideront à assurer un apport sanguin adéquat aux jambes et à réduire l'inflammation chronique et la douleur.
  • Appareils de soutien. Les orthèses et les chaussures orthopédiques réduisent souvent la pression sur les nerfs, résultant de blessures, du syndrome du canal tarsien et du pied plat.
  • Bains au sel d'Epsom. Le sel d'Epsom ou le sel contient du magnésium - une substance qui peut améliorer l'apport sanguin aux jambes et améliorer la circulation sanguine dans tout le corps.
  • Techniques psychologiques et réduction du stress. Les personnes souffrant d’engourdissements chroniques, tels que la sclérose en plaques et la fibromyalgie, peuvent essayer de se concentrer sur l’idée que les périodes d’engourdissement sont souvent de courte durée et disparaissent spontanément. Le stress a tendance à aggraver les symptômes des troubles du système nerveux central.
  • Le sommeil De nombreuses maladies chroniques associées à un engourdissement des jambes s'aggravent avec un sommeil insuffisant.
  • Alimentation saine et équilibrée. La malnutrition, en particulier le manque de vitamines B dans le régime alimentaire, peut entraîner des lésions nerveuses et donc des engourdissements. Consommez suffisamment de vitamines et d’autres nutriments. Cela aidera à réduire l'inflammation chronique et la douleur causant un engourdissement.
  • Refus de l'alcool ou de sa consommation limitée. L'alcool contient des toxines qui causent des lésions nerveuses et des engourdissements. En outre, l’alcool aggrave ou provoque même une douleur chronique et une inflammation.

Médecine alternative

Il a été démontré que certaines thérapies alternatives réduisaient efficacement les symptômes d'états provoquant un engourdissement des jambes. Ces thérapies comprennent les suivantes:

  • massage
  • réflexologie;
  • acupuncture;
  • biofeedback;
  • l'hydrothérapie;
  • sensibilisation à la méditation;
  • suppléments de vitamines du groupe B (en particulier vitamines B3, B6 et B12).

Quand est-il nécessaire de consulter un médecin?

Parlez à votre médecin du problème en cas d’engourdissement:

  • non associé à une posture ou à un mode de vie inappropriés, par exemple avec des vêtements ou des chaussures moulants
  • vous dérange pendant une longue période;
  • accompagné de tout autre symptôme chronique;
  • accompagné de changements permanents ou à long terme dans la couleur, la forme ou la température des pieds.

Conclusion

L'engourdissement des jambes est un trouble commun, mais s'il devient chronique, il peut indiquer des problèmes médicaux cachés.

Vous devez contacter votre médecin si l'engourdissement dépasse l'explication, si une personne se fait souvent plaisir ou si elle s'inquiète tout le temps, ainsi que si ce problème est douloureux, diminue son aptitude au travail ou s'accompagne d'autres symptômes chroniques.

Après une série de procédures de diagnostic, un spécialiste identifiera la cause de la douleur et suggérera un plan de traitement efficace.

Engourdissement des jambes

Un engourdissement dans les jambes est considéré comme un symptôme assez commun, en particulier chez les personnes d'âge moyen et plus avancé. Dans la plupart des cas, cela indique la présence de pathologies graves de la colonne vertébrale.

Il existe un grand nombre de raisons pour lesquelles les jambes, qui sont basées sur une violation de l'apport sanguin aux membres inférieurs, deviennent engourdies. La zone et le côté de la défaite peuvent également indiquer une maladie ou une autre.

Les manifestations cliniques associées au symptôme principal diffèrent en fonction du facteur étiologique, mais les principales d'entre elles sont considérées comme une perte de sensibilité, des picotements et une chair de poule. Identifier la cause aidera les méthodes instrumentales de diagnostic. Pour neutraliser la principale caractéristique est souvent des méthodes de traitement assez conservatrices.

Étiologie

L'apparition d'un engourdissement des jambes dans presque tous les cas est due à la présence de problèmes avec la colonne vertébrale. Parfois, ce symptôme se produit sur le fond de causes assez inoffensives, y compris:

  • maintien prolongé d'une position inconfortable du corps, par exemple pendant le sommeil ou en étant assis sur le lieu de travail pendant une longue période. Dans de tels cas, après avoir changé de pose, le malaise disparaît;
  • Effet à long terme sur le corps des basses températures - la réaction du corps à l'hypothermie commence précisément avec les membres inférieurs. Les gens devraient toujours garder leurs pieds au chaud pendant la saison froide;
  • porter des chaussures inconfortables ou trop étroites - engendre souvent un engourdissement des doigts, mais si vous n'arrêtez pas l'influence d'un tel facteur, l'engourdissement se propage dans tout le membre;
  • période de procréation - il y a actuellement une augmentation du volume de liquide dans le corps de la future mère;
  • mode de vie sédentaire ou sédentaire - la principale source du fait que les jambes engourdies au-dessous du genou.

Quant aux causes pathologiques de l’engourdissement des jambes, elles sont bien plus importantes. Dans la plupart des cas, l'apparition de ce symptôme est affectée par:

Établir plus précisément le facteur étiologique aidera à localiser un symptôme similaire. Ainsi, un engourdissement de la hanche est souvent une manifestation de:

  • hernie lombaire;
  • la formation d'une petite hernie intervertébrale, qui se développe souvent sur le fond de l'ostéochondrose lombaire;
  • syndrome radiculaire ou sciatique;
  • processus inflammatoire dans le nerf sciatique;
  • Meralgie paresthésique de Bernhardt-Roth ou autres syndromes à effet tunnel;
  • sténose rachidienne due à des modifications dégénératives dystrophiques.

Si le mollet se raidit, cela peut être dû à:

  • carence dans le corps en vitamines et en éléments essentiels tels que le sodium, le magnésium et le potassium;
  • perturbation du fonctionnement du système nerveux central;
  • manque d'activité physique dans la vie d'une personne;
  • la formation de varices;
  • le développement de thrombophlébite.

Un engourdissement de la jambe gauche est causé par:

L’apparition d’un tel symptôme à la jambe droite s’observe en raison des facteurs suivants:

  • l'apparition d'une forme compliquée d'ostéochondrose, notamment dans la région lombaire;
  • polyneuropathie et autres maux systémiques;
  • thrombose et varices;
  • lombo-chialgie;
  • syndromes post-traumatiques.

Les facteurs qui expliquent pourquoi les jambes deviennent engourdies sous les genoux:

Un engourdissement des jambes au-dessus du genou est observé lorsque:

  • l'avitaminose;
  • charges excessives de l'articulation de la cheville;
  • position inconfortable du corps;
  • l'hypodynamie;
  • nécrose de la tête fémorale;
  • l'obésité;
  • porter des chaussures inconfortables.

Un engourdissement des pieds provoque:

  • hernie intervertébrale;
  • la spondylose;
  • sclérose en plaques;
  • athérosclérose;
  • diabète sucré;
  • ostéochondrose;
  • endartérite oblitérante;
  • accident vasculaire cérébral ischémique;
  • La maladie de Raynaud;
  • croissance tumorale;
  • violation de l'apport sanguin au cerveau.

Des facteurs similaires expliquent l’engourdissement des jambes du genou au pied.

Symptomatologie

L'apparition du symptôme principal n'est jamais observée indépendamment, elle s'accompagne d'un nombre assez important d'autres manifestations cliniques. Ainsi, les principaux symptômes d'engourdissement des jambes sont les suivants:

  • violation de la sensibilité - une personne ne peut pas distinguer chaud du froid;
  • sensation de picotement et de chair de poule sur la peau;
  • une douleur aiguë dans la colonne vertébrale, la poitrine et d'autres zones;
  • vertiges sévères et maux de tête intenses;
  • faiblesse et fatigue;
  • démangeaisons et brûlures de la peau;
  • lourdeur dans les jambes;
  • changement de démarche;
  • le bleu de la peau du membre ou de la jambe affecté;
  • crises convulsives;
  • douleur la nuit.

Ce sont ces symptômes qui constituent la base du tableau clinique, mais ils peuvent différer selon l’engourdissement des jambes.

Diagnostics

En cas de premiers symptômes, il est nécessaire de demander dès que possible l'aide d'un vertébrologue, d'un thérapeute ou d'un neurologue qui sait quoi faire avec un engourdissement dans les jambes, de diagnostiquer et de prescrire les tactiques thérapeutiques les plus efficaces.

Tout d'abord, le médecin a besoin de:

  • étudier l'histoire de la maladie et l'histoire de la vie du patient, ce qui indiquera certaines des raisons de l'apparition du principal symptôme désagréable;
  • procéder à un examen physique détaillé, nécessaire pour étudier l'état de la peau et des jambes, ainsi que pour identifier le foyer d'engourdissement;
  • Interrogez soigneusement le patient pour comprendre quels symptômes, combien de temps et avec quelle intensité.

Les examens instrumentaux suivants aideront à identifier avec précision la cause première de l’engourdissement de la jambe de la hanche au genou, ainsi que d’autres localisations:

  • dopérographie vasculaire - pour détecter les anomalies des artères ou des vaisseaux;
  • CT et IRM - pour détecter les fractures cachées et les modifications de la structure de la colonne vertébrale;
  • électromyographie;
  • EEG et résonance nucléaire magnétique - pour déterminer la localisation exacte du nerf touché et diagnostiquer les maladies du système nerveux central;
  • Échographie et radiographie avec l'utilisation d'un agent de contraste.

Parmi les tests de laboratoire, seule la numération globulaire complète a une valeur diagnostique, ce qui peut indiquer la présence d’une anémie.

Traitement

L'élimination du symptôme principal vise toujours à éliminer la cause de l'engourdissement des jambes, décelé lors des activités de diagnostic, et seul un médecin peut le prescrire, individuellement pour chaque patient.

Le schéma de traitement pour les patients comprend dans la plupart des cas:

  • prendre des drogues;
  • thérapie manuelle;
  • la mise en place d'exercices de gymnastique thérapeutique élaborés par le médecin traitant;
  • physiothérapie;
  • méthodes de médecine alternative.

La pharmacothérapie implique l’utilisation de:

  • les anti-inflammatoires stéroïdiens et non stéroïdiens;
  • chondroprotecteurs et relaxants musculaires;
  • analgésiques et antispasmodiques;
  • complexes de vitamines et minéraux.

La thérapie physique vise à mettre en œuvre:

  • électrophorèse et phonophorèse;
  • rayonnement laser de faible intensité;
  • Hirudothérapie;
  • acupuncture;
  • pierres de massage thérapeutique;
  • moxothérapie;
  • thérapie magnétique, ainsi que les effets des ultrasons et des microcourants.

Ces techniques déclenchent des processus de régénération, ont un effet biostimulant et améliorent l'apport sanguin dans la zone touchée.

De bons résultats peuvent être obtenus en utilisant des recettes de médecine alternative, mais cela ne peut être fait qu'après approbation du médecin traitant. Les méthodes les plus efficaces d'une telle thérapie sont:

  • miel - il est utilisé pour les enveloppements;
  • alcool - il convient de frotter la zone dans laquelle un engourdissement est ressenti;
  • toute graisse additionnée de sucre - le mélange est appliqué sous forme de pommade;
  • La vodka et le lilas - la teinture est nécessaire pour les compresses.

La durée de ce traitement ne devrait pas être inférieure à deux semaines.

Quant à l’intervention chirurgicale, elle n’est effectuée qu’en fonction d’indications individuelles.

Ignorer les symptômes et l’absence de traitement peut entraîner des troubles circulatoires ou une gangrène partielle des membres inférieurs.

Prévention

Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques pour l'engourdissement des jambes, les gens devraient suivre les règles générales:

  • abandonner complètement la dépendance;
  • réduire la consommation de sel;
  • plus souvent être en plein air;
  • Enrichissez le régime de légumes et de fruits frais, ainsi que d’ingrédients riches en calcium, potassium, magnésium, fer et vitamines;
  • minimiser le port de talons;
  • contrôler le poids corporel;
  • mener une vie modérément active;
  • plusieurs fois par an pour subir un examen clinique complet, afin de détecter rapidement ces maladies, dont le symptôme est un engourdissement des membres inférieurs.

L'engourdissement des jambes n'aura un résultat favorable que si un traitement complet et opportun est instauré.

Quand la jambe qui marche marche engourdie pourquoi

Pourquoi les jambes du genou au pied font-elles mal: causes de la douleur et méthodes de traitement

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Les plaintes concernant l'apparition de douleurs dans le bas des jambes sont assez courantes. Ces symptômes peuvent être une manifestation non seulement d'une maladie aussi dangereuse? thrombose veineuse de la jambe, mais aussi de nombreuses autres maladies, qui ne sont pas terribles, mais qui doivent également être traitées.

Contenu de l'article:
Blessures musculaires
Douleurs neurogènes
Arthrite et arthrose des articulations
Thrombose veineuse
Dommages aux os
Diagnostic et traitement

Dans la plupart des situations, la douleur dans les mollets est causée par plusieurs changements qui répondent bien au traitement quand ils sont diagnostiqués rapidement et correctement.

Raisons

Les récepteurs de la douleur sont situés dans tous les tissus de la jambe: muscles, tendons, os, vaisseaux, ligaments. La cause peut être le processus inflammatoire de l’une des structures énumérées, traumatisme, compression.

Les principales maladies qui provoquent des douleurs chez les veaux comprennent:

  • déchirure, étirement ou autre dommage au tissu musculaire;
  • douleurs neurogènes (ischialgie);
  • thrombose veineuse;
  • arthrose et arthrite de la cheville, du genou;
  • dommages aux os de la jambe;
  • Baker kystes (rupture du kyste poplité);
  • thrombose veineuse superficielle;
  • syndrome post-thrombotique.

Blessures musculaires

L'étirement des muscles se développe après le sport, la marche, la marche dans des chaussures inconfortables. L'inconfort apparaît à la fois après 10 à 11 heures après la fin de l'effort physique et immédiatement après. La douleur peut être localisée dans le bas de la jambe et saisir la cuisse. Les patients se plaignent de douleurs à la palpation des muscles, il y a un gonflement dans la région de la jambe inférieure, les muscles sont tendus et élargis.

Si, au cours de l'entretien, le patient a parlé de sport, de toute activité physique et de ces symptômes, le diagnostic est facile à établir. Mais si la douleur ne se situe que dans la jambe et que seuls les muscles sont touchés, un diagnostic différentiel doit alors être posé avec une thrombose veineuse de la jambe.

La rupture musculaire se développe à la suite d'un étirement ou d'une forte contraction de la cheville. Dans la plupart des cas, l’écart est observé à l’endroit où le tendon passe dans le muscle. Selon le degré de rupture, il y a 3 degrés de léger à grave (séparation complète du muscle).

Souvent, une rupture musculaire se produit lorsque le membre est fortement plié dans la direction opposée à la force active. Par exemple, lors d’un arrêt à la course ou au début. Au cours de la blessure, le patient ressent une douleur soudaine au point de rupture, qui est ressentie comme un coup direct à la jambe.

La douleur diminue d'abord, puis à mesure que l'hématome augmente, la douleur augmente à nouveau. Pendant l'examen, vous pouvez remarquer une douleur locale, un gonflement palpable et un hématome.

Douleurs neurogènes

La douleur dans les mollets, résultant de la défaite du nerf cutané latéral ou du nerf sciatique, présente des symptômes et une localisation caractéristiques.

Pour les douleurs neurogènes, l'œdème et l'augmentation du volume de la jambe ne sont pas caractéristiques, ils apparaissent soudainement et s'intensifient au cours du mouvement.

Le nerf sciatique est le plus important de notre corps. Il commence à partir de la moelle épinière dans la colonne vertébrale lombo-sacrée et descend dans le membre inférieur pour se ramifier en petites branches. Le nerf sciatique innerve la peau, les muscles et les autres tissus mous du membre.

Le nerf fémoral latéral commence également à partir de la moelle épinière dans la colonne lombaire et se rend à la cuisse, innervant la surface antérieure-externe de la cuisse et de la jambe.

La maladie se développe à la suite du processus inflammatoire, avec lésion et compression nerveuse. La nature de la douleur avec la défaite du nerf est fulgurante, douloureuse, poignardée, sous la forme d'engourdissement, de brûlure, de rampement. Localisation sur le dos, la surface extérieure de la jambe et de la cuisse. En plus des sensations douloureuses, le patient présente d'autres problèmes:

  • En raison de la douleur, une personne ne peut effectuer aucune action élémentaire: s'asseoir, se pencher, marcher, se tenir debout. Pendant le sommeil, il est difficile de trouver une position lorsque la douleur dans la jambe diminue.
  • L'apparence de faiblesse dans les jambes.
  • Crampes dans les muscles du mollet.

Arthrite et arthrose des articulations du genou et de la cheville

Dans ces maladies, les articulations souffrent, mais dans l'arthrose, seule l'articulation souffre de modifications dégénératives. L'arthrite est souvent systémique et affecte non seulement les articulations, mais également les organes internes.

Les symptômes caractéristiques sont:

  • Douleur aggravée par le mouvement, charge lourde. Aux stades initiaux, la douleur n'est pas grave et souvent, les patients n'y attachent pas d'importance, ce qui déclenche la maladie.
  • Crunch - est dû à la destruction du cartilage dans l'articulation.
  • La sensation de raideur et la mobilité réduite - avec le développement de la maladie, l'amplitude des mouvements dans l'articulation diminue.
  • Déformation - due à l'inflammation, une augmentation de la taille de l'articulation se produit. Souvent aux stades finaux, les articulations changent de forme, ce qui est causé par des dépôts fibreux, endommageant le tissu osseux.

Thrombose veineuse

Dans la plupart des cas, la thrombose veineuse ne présente aucune manifestation clinique. Le développement des symptômes est provoqué par le blocage d'une veine par un thrombus, qui empêche la circulation sanguine normale et le développement du processus inflammatoire dans le vaisseau et les tissus environnants.

Les symptômes les plus courants de la thrombose sont la douleur au repos, son intensification lors de la palpation et le gonflement. Il faut garder à l'esprit que ces signes ne sont pas spécifiques et peuvent se produire dans d'autres maladies dans lesquelles il y a une douleur du genou au pied. Les signes moins courants de thrombose sont une décoloration de la peau: pâleur, cyanose, rougeur, palpation des cordons veineux.

Patients atteints de varices lors d'un séjour prolongé en position debout, douleurs dans les jambes. En présence d'inflammation et de thrombose, la douleur augmente généralement.

La cause des sensations douloureuses est le processus inflammatoire dans la région périvasculaire et les vaisseaux. En outre, dans la thrombose des veines proximales, leur expansion est observée. La nature de la douleur peut être douloureuse, aiguë, convulsive, forte ou modérée, augmenter avec la marche, augmentant la charge sur les jambes. La condition peut améliorer dans la position couchée avec les jambes élevées.

Avec un long cours de la maladie, le développement de la décompensation, il y a un gonflement dans les jambes. Ils sont déterminés lorsqu'une dépression est laissée lorsque vous appuyez sur la surface avant du tibia. Avec la thrombose, l'œdème est unilatéral.

Dommages aux os

Les maladies osseuses peuvent être causées par des fractures, des tumeurs, une ostéomyélite, des hématomes sous-périostés. Les symptômes sont principalement une douleur au site de la lésion, un gonflement, une douleur à la palpation, une déformation et une mobilité pathologique. Si, dans le cas d'une fracture, le diagnostic n'est pas difficile à définir, dans d'autres cas, un ensemble d'études doit être effectué.

Rupture du kyste poplité

Le liquide contenu dans le kyste, lors de sa rupture, descend le long du muscle et provoque le processus inflammatoire. Tout cela conduit à des douleurs, une fièvre localisée, des douleurs lors de la palpation et un gonflement des jambes. Les symptômes de la rupture du kyste ressemble à la thrombose veineuse de cuisse.

Dans le passé, des enquêtes ont révélé des opérations dans la région de l'articulation du genou, des traumatismes et de l'arthrite. Parfois, il n’ya pas d’historique de ces données, mais il ya eu depuis longtemps des douleurs à l’articulation du genou, la présence d’un œdème dans la fosse poplitée.

Thrombose veineuse superficielle

Habituellement, dans la thrombose des veines de la jambe, le diagnostic ne pose pas de difficulté. Les sensations de douleur sont localisées dans des endroits facilement accessibles pour la palpation des veines superficielles.

Parfois en cas de douleur allant au-delà des veines touchées et d'augmentation de la taille du mollet due à un œdème, il convient d'exclure la thrombose veineuse profonde à l'aide de certaines méthodes de recherche (voir ci-dessous).

Syndrome postthrombophlébique

Souvent, les patients atteints du syndrome postthrombophlébique remarquent un gonflement et une douleur dans les jambes pendant une longue période, se développant après une longue période d'activité ou après un exercice intense. Certains patients associent ces symptômes à une sensibilité à la palpation.

Souvent, ce n'est pas un signe de re-thrombose et un traitement anticoagulant n'est pas nécessaire. Mais dans tous les cas, il est nécessaire de passer un examen. Très probablement, les symptômes sont dus à une dilatation progressive des veines, conduisant à une insolvabilité des valvules veineuses et à une augmentation de la pression dans les veines.

Diagnostic et traitement

Pour clarifier le diagnostic et le bon choix de traitement, il est nécessaire de procéder à des études supplémentaires, en plus de l'examen habituel, des analyses de sang et de l'urine. Ceux-ci comprennent:

  • Radiographie - l’étude porte sur les blessures, les maladies des articulations, les tumeurs et l’ostéomyélite.
  • Phlébographie - un agent de contraste est injecté dans la veine et une radiographie est effectuée. Nécessaire pour déterminer la présence ou l'exclusion d'une thrombose veineuse.
  • L'échographie Doppler est une méthode assez sensible pour diagnostiquer une thrombose du membre inférieur.
  • Tomodensitométrie - vous permet de déterminer la défaite du tissu osseux, des articulations. Le contraste est utilisé pour étudier les vaisseaux et les structures molles.

La douleur au tibia peut être le signe d'une maladie grave qui nécessite un diagnostic et un traitement sérieux, ce dont il faut se souvenir. Pour ce faire, le patient doit consulter un médecin.

Souvent, le patient ne sait pas vers qui se tourner. Souvent, le premier à être confronté à de telles maladies devient un médecin de famille. Après l'examen, il décidera quel médecin orienter le patient pour un traitement ultérieur.

Dans le cours aigu de la maladie, en cas de blessure, des soins d'urgence peuvent être nécessaires, puis le patient peut contacter directement le chirurgien ou le traumatologue. Dans tous les cas, vous devez suivre toutes les recommandations d'un spécialiste et non l'automédication.

Guérir l'arthrose sans médicament? C'est possible!

Obtenez un livre gratuit «Plan détaillé pour rétablir la mobilité des articulations du genou et de la hanche en cas d'arthrose» et commencez à vous rétablir sans traitement ni opération onéreuse!

Douleur aux jambes du genou à la hanche: provoque dans la jambe gauche et droite

Les membres inférieurs sont souvent soumis à de lourdes charges, ce qui entraîne une violation de leur travail complet.

La douleur à la jambe dans la région de la hanche est l’un des symptômes les plus courants de la maladie.

Lorsque la jambe droite ou gauche fait mal à la cuisse, il n'est pas toujours possible de discuter du développement de la pathologie.

La douleur peut provenir de la violation:

  • Peau et graisse sous-cutanée;
  • Système musculaire;
  • Ligaments et tendons;
  • Articulation ou os de la hanche, du genou ou du bassin;
  • Système circulatoire et grandes artères en particulier;
  • Les vaisseaux sanguins veineux situés en profondeur ou à la surface de la peau;
  • Tronc de nerf périphérique dans la cuisse;
  • Les terminaisons nerveuses de la colonne lombaire et transversale.

Il est important de comprendre que les causes de douleur à la jambe au niveau du genou et de la cuisse peuvent être très différentes. Le fait est que les hanches se composent de multiples formations et structures, qui peuvent toutes être une source de douleur.

Pour déterminer le bon diagnostic, il n'est pas nécessaire de s'auto-traiter. Identifier avec précision la maladie sera en mesure de médecin professionnel.

Causes de la douleur

Une jambe peut faire mal dans la partie supérieure pour de nombreuses raisons.

Les tissus mous peuvent être blessés, entraînant des ecchymoses, des écorchures, des entorses et des déchirures des ligaments ou des tendons de la hanche, du genou et de l'articulation de la hanche, entraînant une douleur intense.

Les raisons peuvent entraîner des lésions osseuses, qui à leur tour entraînent des ecchymoses et un hématome sous-périosté, des fractures complètes et incomplètes de la cuisse, des fractures du col du fémur.

Lorsque l'inflammation des tissus mous du patient peut développer un processus infectieux purulente sur la peau et les tissus sous-cutanés, une myosite sous la forme d'une inflammation musculaire, une tendovaginite.

Une inflammation et d'autres types de lésions osseuses entraînent l'apparition d'une forme chronique ou aiguë d'ostéomyélite, de tuberculose osseuse, d'ostéoporose, de nécrose aseptique de la tête fémorale.

Y compris les causes peuvent être situées dans la lésion tumorale de l'os et des tissus mous de la cuisse. Cela conduit à l'apparition de leucémies, ostéosarcomes, myosarcomes, angiofibrosarcomes, métastases d'une tumeur maligne dans l'os de la cuisse.

  1. Avec la défaite de l'articulation du genou et du pelvis, les médecins peuvent diagnostiquer une fracture intra-articulaire, une arthrose de nature déformante, l'arthrite.
  2. Les causes de la douleur peuvent être une maladie des vaisseaux veineux situés à la profondeur ou à la surface de la peau. De tels symptômes peuvent survenir avec les varices en raison de varices, thrombophlébite, phlébothrombose, insuffisance veineuse et lymphatique.
  3. Avec la pathologie des vaisseaux artériels, la lumière de l'aorte et les grosses artères de la jambe se rétrécissent en raison du développement de l'athérosclérose. Une thrombose et une embolie se forment sur les artères principales. En outre, le syndrome de Leriche peut être détecté chez un patient.
  4. La douleur peut survenir lors d'une irritation de la structure du système nerveux. Une telle violation se manifeste sous la forme de névrite, de disques intervertébraux pour hernie, d'ostéochondrose, de tumeurs et de lésions de la colonne vertébrale.
  5. Certaines personnes peuvent ressentir de la douleur au genou et plus encore en raison du surmenage physique des membres inférieurs, des conditions météorologiques changeantes, des blessures et de la chirurgie à la jambe, de la faiblesse musculaire. Parfois, la douleur peut être ressentie par les enfants en période de croissance active et les femmes enceintes.

Dans tous les cas, le médecin diagnostique d'abord la maladie sur la base de ce que ressent le patient. La douleur peut être de nature locale, répartie sur une petite ou une grande surface.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

En outre, la douleur est aiguë, sourde, soudaine, longue, se propage sous forme de bande et présente des symptômes mineurs.

Symptômes supplémentaires pour la douleur

Pour déterminer la raison pour laquelle la jambe au genou et au-dessus fait mal au site, il est important d'identifier les symptômes supplémentaires qui accompagnent la douleur.

Il est nécessaire de déterminer le lien entre les syndromes douloureux et les symptômes existants et de déterminer s'ils sont à l'origine d'une ou plusieurs maladies.

Parmi tous les symptômes associés à la douleur au genou et à la hanche, vous pouvez blanchir:

  • Gonflement de la surface de la peau. L'œdème peut se propager localement et se propager à une petite zone où il existe un changement pathologique dans les tissus. Ce phénomène peut être observé sur les surfaces antérieure, latérale, fémorale postérieure, du genou ou de la hanche. L'œdème indique qu'un processus inflammatoire est observé dans le corps, que les vaisseaux sanguins sont brisés et que les tissus mous sont endommagés. Si le gonflement persiste pendant une longue période, le médecin peut diagnostiquer le processus d'ostéomyélite.
  • La peau est nimétée et le patient ressent la chair de poule. Ces symptômes sont généralement localisés sur les surfaces extérieures des cuisses et signalent une irritation du nerf périphérique des régions fémorales ou de leur racine à l'endroit où elle quitte la colonne vertébrale.
  • La peau rougit. La rougeur peut être de nature locale et se propager sous forme de bande ou de rondeur. Dans le premier cas, le médecin peut diagnostiquer une thrombophlébite de la grande veine saphène au niveau de la cuisse et de ses affluents. Dans le second cas, la peau peut rougir en raison du processus inflammatoire et suppuratif dans les tissus mous de la surface fémorale. Lorsque la rougeur s'étend sur toute la surface de la cuisse et du genou, on diagnostique le plus souvent l'érysipèle et le fasciaitis.
  • La température corporelle augmente. Un symptôme similaire peut survenir avec tout type de maladie qui provoque une douleur aux hanches. Pendant ce temps, la température n'augmente généralement pas si la cause de la maladie est une maladie du système nerveux.
  • La formation d'une tumeur dense. Lorsque les douleurs à la surface fémorale s'accompagnent de formations en forme de tumeur, le médecin peut suspecter le début du processus oncologique. Si la tumeur est située à l'arrière du genou, le kyste de Baker est diagnostiqué.

L'apparition de douleurs aiguës et aiguës

Les douleurs aiguës et graves signalent toujours l'apparition de problèmes graves dans le corps humain. De telles sensations peuvent signaler:

Sur la présence du processus suppuratif sur les membres inférieurs. Habituellement, ces symptômes sont accompagnés par la formation de poches, de légères rougeurs et de fièvre.

. Il est difficile pour le patient de bouger et de marcher, alors que les sensations douloureuses augmentent progressivement. La jambe peut être modérément douloureuse pendant un certain temps et après quelques jours, la douleur devient critique.

Sur des blessures aux os, aux articulations, aux muscles, aux ligaments, aux tendons du bassin, au genou ou à la cuisse. La douleur peut ne pas apparaître immédiatement après une blessure, mais après quelques jours. Du fait que le sang et les liquides s’accumulent, il se produit une sensation d’éclatement sous le genou. Lors du diagnostic d'une maladie, le médecin a toujours recours à la présence d'abrasions, de contusions, d'hématomes.

A propos de la hernie intervertébrale progressive. Avec l’augmentation de la taille et de l’instabilité de l’éducation, le patient ressent toujours une douleur vive au site d’une hernie intervertébrale. De plus, vous pouvez tirer sur le membre inférieur ou faire une crise convulsive sous forme de douleur aiguë au nerf sortant. Parfois, cette sensation est appelée lumbago sur la surface fémorale externe.

A propos de thrombophlébite aiguë. Dans le processus inflammatoire dans la région de la grande veine saphène, des caillots sanguins se forment. Dans ce processus, tous les tissus environnants sont impliqués.

Une infiltration inflammatoire se forme au site de l'écoulement d'une veine à l'intérieur de la cuisse. Le patient ressent des douleurs aiguës qui augmentent pendant le mouvement.

La survenue de douleurs douloureuses et chroniques

Assez souvent, le patient peut ressentir une douleur chronique perturbante depuis de nombreux mois et de nombreuses années. La douleur peut avoir un caractère lancinant et poignardant, accompagné d'un engourdissement, survenir spontanément ou à la suite d'une raison quelconque.

Ces sensations se produisent périodiquement et peuvent traverser une certaine période de temps. Il est prudent de dire que presque toutes les personnes ont ressenti ce type de douleur, indépendamment de leur âge et de la présence de maladies graves.

Jambe peut faire mal à cause de plusieurs raisons:

  1. Avec fatigue physique et surmenage;
  2. Dans le cas du syndrome tunnel-fascial;
  3. En raison de la formation de varices des membres inférieurs;
  4. En raison d'ostéochondrose de la colonne vertébrale;
  5. Dans le processus dégénératif chronique dans les articulations.

Les varices provoquent des douleurs récurrentes le long d'une veine sujette aux dilatations variqueuses. Habituellement, la surface fémorale interne située au-dessus du genou joue le rôle de cette zone.

Une telle douleur peut survenir lors de longs séjours sur les jambes et d'efforts physiques intenses.

Très souvent, la cause de la douleur dans les jambes devient un changement pathologique de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux. Lorsque la maladie est négligée, l'ostéochondrose irrite les racines nerveuses. Cela se manifeste par des douleurs fréquentes ou persistantes dans la région des fesses au genou. Des douleurs peuvent survenir dans le bas du dos, alors que les muscles des jambes s'affaiblissent et que la peau est engourdie.

Pourquoi la jambe devient engourdie sous le genou

L'engourdissement des membres est une forte diminution de leur sensibilité. Le plus souvent, c'est la région de la jambe sous le genou qui devient engourdie. En même temps, il y a souvent une sensation de picotement et de douleur aux articulations. On peut suspecter des problèmes graves avec la colonne vertébrale si une personne a les deux jambes en même temps. En cas d'un tel symptôme, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible. Seul un spécialiste peut déterminer avec précision les causes de l'inconfort.

Nature de l'engourdissement

Dans 8 cas sur 10, des pathologies de la colonne vertébrale provoquent un engourdissement des extrémités. Si une personne mène une vie sédentaire, un engourdissement dans les jambes peut être associé à des maladies vasculaires et du système nerveux.

En plus de la sensation de picotement, l'engourdissement peut être accompagné d'autres sensations désagréables:

  • sensation de brûlure;
  • manque de sensibilité de la peau;
  • sensation de froid dans les jambes.

L'engourdissement des jambes n'est pas une maladie autonome, mais une manifestation d'autres pathologies.

Les principales causes d'engourdissement des membres inférieurs

La sensation d'engourdissement sous l'articulation du genou peut être causée par de nombreuses causes acquises ou héréditaires. Les mauvaises habitudes, un mode de vie sédentaire et les maladies chroniques peuvent provoquer une sensation désagréable d'engourdissement.

Les causes courantes sont les suivantes:

  1. Ostéochondrose. Cette maladie provoque certains changements dans la colonne vertébrale. L'ostéochondrose devient souvent une cause de pincement des racines nerveuses, qui sortent par la colonne vertébrale à partir de la moelle épinière et des vaisseaux sanguins. Les fibres nerveuses sont responsables de la sensibilité du corps, y compris des membres inférieurs. Par conséquent, leurs dommages mènent à un engourdissement des jambes.
  2. Hernie intervertébrale. Les hernies se forment si l'anneau fibreux du disque intervertébral est brisé, tandis que son noyau est déplacé et se gonfle. Cela conduit à des nerfs pincés. De ce fait, les jambes perdent en sensibilité, des spasmes musculaires réflexes apparaissent.
  3. Neuropathie Ces dommages aux nerfs dans les articulations des jambes. Les causes les plus courantes de ce phénomène sont les maladies systémiques: sclérose en plaques, diabète, etc.
  4. Athérosclérose Le plus souvent, cette maladie affecte les personnes âgées. Les jambes au-dessous du genou avec cette maladie engourdie, la douleur se produit, il y a une fatigue accrue et une faiblesse.
  5. Sclérose en plaques Dans ce cas, la raideur des tissus de la moelle épinière et du cerveau se développe. Souvent, ça fait mal et engourdir une jambe ou les deux.
  6. La maladie de Reine. Cette pathologie est mal comprise. Elle se caractérise par une circulation sanguine altérée dans la région située sous les genoux. En outre, le patient a des spasmes et un gonflement dans la zone malade.
  7. Arthrite rhumatismale. C'est une maladie infectieuse qui affecte les articulations des jambes. C'est pourquoi les terminaisons nerveuses y sont pincées, ce qui assure l'innervation des jambes. L'engourdissement des jambes est accompagné de douleurs sévères d'un caractère aigu dans les articulations. Douleur au genou particulièrement prononcée. En outre, les jambes en dessous du genou gonflent.

Si la jambe droite devient engourdie, il n'y a aucune raison d'être particulièrement inquiet. Il vous suffit de consulter un médecin dans un proche avenir pour clarifier le diagnostic. Si vous ressentez un engourdissement à la jambe gauche sans douleur, cela peut être le signe d'un accident vasculaire cérébral ou d'une lésion cérébrale au moment du transit. Vous devez donc consulter un médecin d'urgence - il est préférable d'appeler une ambulance.

En règle générale, ces méthodes de recherche fournissent des informations exhaustives sur la base desquelles le spécialiste peut établir un diagnostic précis et déterminer pourquoi les jambes et les pieds deviennent engourdis, tout en indiquant la marche à suivre dans ce cas.

Quelles méthodes thérapeutiques sont prescrites?

Le traitement de l'engourdissement des extrémités n'est prescrit qu'après le diagnostic. Le traitement principal n'est prescrit que par un médecin en fonction de ses résultats. Mais il existe certaines méthodes qui vous permettront de réduire l’inconfort des jambes. Ceux-ci comprennent:

  1. Activités sportives. Des exercices physiques bien choisis permettront de réduire les manifestations de nombreuses maladies, caractérisées par un engourdissement des deux jambes ou d'une jambe du genou au pied. La meilleure façon d'améliorer la santé des jambes et de se débarrasser d'une nette diminution de la sensibilité dans la région située sous les genoux est de marcher tous les jours. La natation et le cyclisme contribuent également à améliorer la circulation dans les jambes.
  2. Il est souhaitable d'abandonner le café et le thé pendant la période de traitement, ainsi que de réduire leur utilisation après celle-ci. Le tabagisme et l'alcool devraient également être exclus, car ils affectent l'état de santé, ce n'est pas la meilleure façon.
  3. Dans le régime alimentaire devrait être un nombre suffisant de produits contenant des oligo-éléments essentiels pour le corps (en particulier le fer). Il sera également utile d’utiliser chaque jour une variété de céréales.
  4. La douleur et l'inconfort des jambes réduiront les bains de contraste.
  5. Il faut essayer de ne pas trop refroidir les jambes.

Le renforcement du système immunitaire et le maintien du tonus général du corps de nombreuses façons aideront à éliminer ou à prévenir l’engourdissement des jambes. Le respect des règles d'un mode de vie sain et le rejet des mauvaises habitudes contribueront au traitement. Cependant, il est très important de consulter un médecin pour un diagnostic et un traitement précis du traitement principal, car de nombreuses maladies qui provoquent un engourdissement des jambes sous les genoux peuvent entraîner des complications graves.

Ajouter un commentaire

Mon Spina.ru © 2012—2018. La copie de matériel est possible uniquement en référence à ce site.
ATTENTION! Toutes les informations sur ce site sont pour référence seulement ou populaires. Le diagnostic et la prescription de médicaments nécessitent la connaissance des antécédents médicaux et un examen médical. Par conséquent, nous vous recommandons vivement de consulter un médecin pour le traitement et le diagnostic, et non pas l'automédication. Accord d'utilisation pour les annonceurs

La jambe gauche devient engourdie: que peut-elle dire

L'homme qui, pour la première fois, a senti que sa jambe gauche était engourdie, était perplexe et inquiet: à quel point est-ce dangereux, que peut-on causer?

La perte de sensibilité est initialement de courte durée. Il se termine par un minimum de frottement de l'endroit "engourdi" avec la main. Les sensations ultérieures peuvent être complétées par des picotements et même de la douleur. Alors, pourquoi la jambe gauche est-elle engourdie?

Quels processus provoquent un tel symptôme

La perte de sensation peut être due à une violation de la conduction nerveuse ou à des anomalies de l'irrigation sanguine dans cette région. Parfois, c'est un processus entièrement fonctionnel.

Par exemple, si un nerf est serré avec une posture assise inconfortable, des vêtements ou des chaussures serrés, un séjour prolongé dans une position forcée du corps, une activité physique intense ou des blessures graves.

Dans les mêmes cas où le symptôme a des causes physiopathologiques (nouvelles maladies, exacerbations de processus chroniques, phénomènes hypoxiques, pathologies neurologiques), ne retardez pas la visite chez le médecin.

Si la jambe gauche est engourdie ou si vous ressentez une sensation de "chair de poule", cela peut être le symptôme d'une défaillance de la conduction nerveuse, du traitement de l'information du cerveau central et du système d'approvisionnement en sang.

Les exemples suivants peuvent être considérés: accident vasculaire cérébral, tumeur ou processus atrophiques des zones du cerveau du côté affecté, athérosclérose, tendance à la thrombose.

Un engourdissement dans la jambe gauche est souvent causé par des problèmes dans la colonne vertébrale. Ils sont causés par des modifications dégénératives des disques intervertébraux et par une atteinte des racines du tronc nerveux. Les parties distales des jambes (par exemple, les doigts) semblent sans vie dans ce cas, elles peuvent être froides au toucher, avec des fonctions tactiles faibles.

Il est possible qu'une perte temporaire de sensibilité entraîne:

  • activité physique déséquilibrée;
  • effets toxiques sur le tissu nerveux des substances toxiques;
  • exposition aux radiations;
  • changements athérosclérotiques dans les vaisseaux;
  • congestion veineuse;
  • les tumeurs;
  • hernie espace intervertébral;
  • l'avitaminose B12;
  • sclérose en plaques;
  • diabète sucré;
  • défauts du lit vasculaire;
  • radiculite;
  • troubles hormonaux;
  • défauts anatomiques dans la structure de l'os et la structure musculaire de la jambe gauche.

Pourquoi la surface arrière perd sa sensibilité

Un engourdissement de la jambe gauche, apparaissant sur sa surface arrière, ainsi qu'un caractère «tireur» dans la région lombaire, peuvent être dus à une névrite du nerf sciatique.

Il se développe souvent avec ostéochondrose, blessure au bas du dos, hernie intervertébrale. Composant le plus massif du plexus sacré et du système nerveux dans son ensemble, il assure l'innervation de presque toute la surface arrière de la jambe. Toute violation de son fonctionnement (ou de ses branches) (y compris en raison d'une saillie du disque vertébral) peut se manifester par une perte de sensibilité de la face postérieure.

L'hypoesthésie se produit du talon et des orteils jusqu'à la hanche. La zone de la lésion peut aller de la peau minimale à la couverture totale.

La nature de la douleur dans l'innervation avec facultés affaiblies est conditionnellement divisée en superficielle (lorsque le défaut est noté dans les petites fibres nerveuses) et en profondeur. Lorsqu'il est superficiel, il est triste, brûlant, perforant, un peu comme une contraction musculaire provoquée par une décharge électrique.

La pathologie profonde (en médecine appelée tronculaire) est une oppression, tirant, cassant avec des augmentations et des baisses périodiques. Ceci est plus typique des lésions de compression des racines nerveuses de la colonne vertébrale.

La neuropathie du nerf sciatique gauche est une pathologie courante, en particulier chez les personnes de plus de 40 ans.

Le traitement de l'engourdissement de la jambe gauche est déterminé en fonction du diagnostic différentiel et des causes de la pathologie.

Une des causes de la neuropathie est la hernie intervertébrale, qui peut avoir un effet de compression sur la racine.

Le même effet négatif peut manifester le développement d'ostéophytes dans les corps vertébraux et une sténose foraminale.

Si la surface avant est engourdie

Les principaux nerfs contrôlant la sensibilité de la surface antérieure sont le fémoral et l'obturateur.

En raison de la ramification du tronc fémoral, le nerf sous-cutané est sécrété, ce qui a pour tâche de garantir la sensibilité du derme antérieur.

Le nerf fémoral commence dans la région des deuxième à quatrième vertèbres lombaires. Par conséquent, des douleurs au dos au niveau de ces vertèbres peuvent se joindre aux symptômes supplémentaires de perte de sensibilité de la surface avant de la jambe gauche.

Les fibres de la peau et des muscles de la surface interne de la cuisse gauche perdront de la sensibilité lors de problèmes avec le nerf peau-muscle et la partie externe - avec la peau latérale.

Comment cela peut-il se manifester

Lorsque la jambe gauche devient engourdie, cela peut ne pas être le seul symptôme. Après un examen approfondi du patient et une collecte des antécédents de la maladie, le médecin peut identifier les éléments suivants:

  • un homme boitant du pied gauche en mouvement déplace légèrement son corps vers la gauche;
  • en position assise, la sensation d'engourdissement des jambes augmente;
  • il est difficile de choisir une position dans laquelle le centre de gravité est correctement distribué en position debout;
  • une perte de sensation peut être observée sur le pied gauche ou les doigts;
  • utilisation possible des fesses;
  • une sensation de "matité" peut être présente au-dessus ou au-dessous du genou, dans la région de la hanche;
  • les orteils sont souvent gelés, parfois parallèlement sur deux membres;
  • hyperhidrose du pied du côté gauche;
  • dans la région de la colonne lombaire et du sacrum, des douleurs peuvent apparaître, pendant lesquelles il est difficile de rester assis longtemps ou il est impossible de se pencher rapidement;
  • gêne aiguë en riant, en toussant, en éternuant;
  • douleur au genou;
  • Etant donné que le nerf hypophysaire fémoral appartient également au plexus fémoral, d'autres symptômes douloureux dans la zone du triangle de Scarp ne sont pas exclus.

Les symptômes combinés peuvent identifier de manière fiable la cause de la violation de la sensibilité, afin de déterminer le type de trouble neurologique pouvant être provoqué.

A propos de l'engourdissement des pieds

Parfois, seuls le pied ou des doigts individuels (souvent le grand et le second) deviennent engourdis, ainsi que la peau entre eux. L'explication de ce phénomène est la neuropathie des nerfs tibiaux (petits et grands). Leurs terminaisons peuvent être altérées dans l'articulation de la cheville.

Les facteurs de risque d'engourdissement des pieds peuvent être:

  • spondelle - excroissances sur les vertèbres pouvant serrer les nerfs et les vaisseaux sanguins;
  • néoplasmes dans le cerveau. Comme diagnostic différentiel, l'activité de l'appareil vestibulaire est contrôlée;
  • Maladie de Raynaud (gel des jambes, acquisition d'une teinte bleuâtre. Les mains peuvent également être impliquées).

C'est dangereux quand un engourdissement de la jambe gauche et une douleur gênent une femme pendant sa grossesse. La charge accrue sur ses jambes, causée par une augmentation de la taille du fœtus, peut contribuer à un œdème, à des "frissons", à une sensation de jambes en coton. D'autre part, l'élargissement de l'utérus peut pincer les terminaisons nerveuses, contribuant ainsi à la violation de l'innervation des jambes.

Si la hanche gauche est gonflée

Ce terme fait référence aux processus se produisant dans:

  • la région inguinale (si les arcades nerveuses comprimées émergent des trous osseux pelviens);
  • à l'arrière de la cuisse (avec des défauts du muscle piriforme, situé à gauche);
  • la partie interne de la cuisse au-dessus du genou gauche (sauf pour les engourdissements, il y a une douleur de tir à travers);
  • côté latéral du tibia gauche (avec lésion de la colonne vertébrale ou neuropathie tunnel).

Les causes de telles pathologies sont des processus dégénératifs-dystrophiques dans les muscles et les tissus nerveux.

Si vous avez perdu la sensibilité de la hanche au pied

Lorsqu'un patient ressent un problème à la jambe entière, il peut s'agir de dommages mécaniques, de maladies auto-immunes, de pathologies vasculaires ou nerveuses.

Engourdissement peut être de deux options: transitoire ou chronique. Dans le premier cas, ces plaintes sont de nature locale: elles sont dues à une compression du faisceau vasculaire ou nerveux. Avec la restauration de l'apport sanguin normal ou la libération des terminaisons nerveuses, la sensibilité est restaurée et cesse de faire mal.

Les principales raisons du manque ou du manque de sensibilité incluent:

  • faible activité physique;
  • congestion des navires;
  • maladies générales;
  • ostéochondrose.

Il y a des raisons externes:

  • porter des chaussures étroites, ne pas à la taille;
  • mode de vie sédentaire menant à la stagnation du sang dans les membres inférieurs;
  • nutrition déséquilibrée;
  • rester dans des conditions environnementales défavorables (rayonnement accru, climat froid, rayonnement électromagnétique, pollution de l'atmosphère et eau contenant des substances toxiques);
  • travailler debout ou en marchant constamment;
  • abus d'alcool, le tabagisme;
  • soulever des poids et les transporter sur une distance.

Les troubles vasculaires sont-ils importants?

Un engourdissement peut survenir à la jambe gauche et à cause de défauts dans les vaisseaux sanguins, tels que les varices ou la thrombose. Dans de tels cas, une insuffisance veineuse chronique se développe. Il survient plus souvent chez les femmes de plus de 60 ans, en particulier celles qui font de l'embonpoint.

Un engourdissement de la jambe gauche peut également être observé en raison d'une endartérite oblitérante, une maladie dans laquelle la lumière des vaisseaux est réduite, provoquant des troubles circulatoires généraux dans les jambes. Cette pathologie est typique des hommes âgés de 20 à 40 ans. Le groupe à risque est kurts. Si les mesures ne sont pas prises rapidement, une complication sous la forme d'ulcères trophiques avec une nécrose ultérieure des tissus de la jambe peut se développer.

Les patients présentant une sensibilité altérée de la jambe gauche, en particulier ceux de plus de 60 ans, diagnostiquent souvent des plaques d'athérosclérose sur la paroi interne des vaisseaux. Ils interfèrent avec le flux sanguin fonctionnel, entraînant des processus hypoxiques et des symptômes d'engourdissement.

Puis-je m'aider à la maison

Pour éliminer les symptômes de perte de sensibilité de la jambe gauche au stade initial, il suffit de la frotter, de changer la position du corps, de faire pivoter le pied dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans le sens inverse. Si cette aide ne soulage pas les plaintes, un sentiment d'engourdissement a des causes plus graves. Dans de tels cas, consultez un médecin.

En plus du traitement prescrit par lui à la maison, les méthodes de thérapie traditionnelle suivantes sont utilisées:

  • Diurétique. Mélanger en quantités égales le jus de concombre et de carotte, ajouter quelques gouttes de jus de citron dilué avec de l'eau.
  • Bains de pieds à base d'herbes: menthe, camomille, feuilles de bouleau. Un mélange de quantités égales de ces plantes verse de l'eau bouillante (sur la base de 2 cuillerées à soupe d'un verre d'eau bouillante) et insiste pour un bain-marie pendant 20 minutes. Préparez un bain de pieds et diluez le concentré obtenu avec de l'eau. A faire avant de se coucher.
  • Infusions pour renforcer le système nerveux. Menthe, aubépine, racine de valériane fera l'affaire.
  • Médicament anti-inflammatoire - une décoction de graines de lin (ajouter 10 g, ajouter à un litre d'eau bouillante et faire bouillir pendant 20 minutes). Vous devez boire ce médicament chaud.
  • Soulagement symptomatique sous forme de bacs anti-fatigue: concentré, à base de genièvre, de sel marin, de moutarde sèche, de bicarbonate de soude ordinaire (2 pincées par litre d'eau).

Un traitement qualifié est nécessaire

Avant de planifier un traitement contre les engourdissements de la jambe gauche, le médecin déterminera la cause du symptôme désagréable. Tout d'abord, vous devez analyser le mode de vie du patient, identifier et éliminer les mauvaises habitudes, ainsi que maximiser l'activité physique.

Ils seront utiles lorsque la jambe gauche est engourdie, marche, jogging économe, complexes d’exercices spéciaux. Il est également important de porter des chaussures qui ne pincent pas le tissu du pied et n'interfèrent pas avec leur apport sanguin.

Pour le diagnostic peut être utilisé:

  • examen aux rayons x;
  • tomodensitométrie ou IRM;
  • Examen Doppler des vaisseaux des membres inférieurs;
  • tests cliniques généraux de sang et d'urine;
  • test sanguin pour les paramètres biochimiques;
  • électromyographie.

Lorsque le diagnostic est établi, prescrire un traitement complet comprenant des produits pharmaceutiques, des exercices spéciaux de thérapie physique, des séances de thérapie manuelle et un régime.

Lorsque la jambe gauche devient engourdie, les rendez-vous suivants seront utiles:

  • traitement de la pathologie rachidienne;
  • l'introduction de médicaments pour soulager l'inflammation;
  • procédures physiothérapeutiques, par exemple, échographie de la colonne vertébrale, thérapie au laser, acupuncture;
  • exercices thérapeutiques. Kinésithérapie particulièrement utile - une technique dans laquelle le renforcement de la colonne vertébrale se produit en appliquant des charges dosées.

La thérapie manuelle a un effet positif, corrigeant les blocages musculaires résultants, normalisant la mobilité des articulations. Il est nécessaire pour la libération des racines nerveuses et des vaisseaux sanguins étranglés.

En plus de ces médicaments, les médicaments qui aident à faire face aux symptômes qui l'accompagnent, tels que les tranquillisants pour la dépression, les somnifères pour normaliser le sommeil, les médicaments pour normaliser le métabolisme du cholestérol sont inclus dans le schéma thérapeutique.

En Savoir Plus Sur Les Convulsions

Onguent Troxevasin pendant la grossesse - mode d'emploi, avis

"Troxevasin" - un médicament angioprotecteur, publié par la société pharmaceutique bulgare "Balkanpharma". Indications de traitement - insuffisance veineuse, se manifestant par des varices, des hémorroïdes, un gonflement, une lourdeur dans les jambes et d'autres symptômes.


Examen radiographique du pied plat

Pied plat (pes plat) - déformation du pied caractérisée par une diminution persistante de la hauteur de ses arches jusqu'à ce qu'elles disparaissent complètement. C'est le type le plus courant de déformation du pied, qui s'accompagne également de déformations des articulations de la cheville et du genou et de la courbure des doigts.